En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© ERIC PIERMONT / AFP
Atlantico Business

La taxe carbone sur les billets d’avion est tellement absurde qu’elle ne sera pas appliquée

Publié le 11 juillet 2019
Les Gilets jaunes ne voulaient pas payer la taxe carbone, c’est finalement le PDG d’Air France qui va se retrouver à la payer, ce qui servira à financer la route et le train, c’est à dire la concurrence dont le bilan carbone n’est déjà pas clair. Absurde !
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaîne BFM Business.Il est aussi l'auteur...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaîne BFM Business.Il est aussi l'auteur...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les Gilets jaunes ne voulaient pas payer la taxe carbone, c’est finalement le PDG d’Air France qui va se retrouver à la payer, ce qui servira à financer la route et le train, c’est à dire la concurrence dont le bilan carbone n’est déjà pas clair. Absurde !

La taxe carbone, que la ministre des transports Elisabeth Borne, appelle "l’éco-contribution" c’est plus chic, ne sera sans doute jamais appliquée. Elle est trop absurde. Et à Bercy, à la direction des impôts et des taxes, les fonctionnaires spécialistes de la question auront des difficultés à l'expliquer sans dissimuler sa probable inutilité. Petit voyage en Absurdie.

Cette éco-contribution sera de 1,50 euros à 18 euros, sur les billets d’avion pour tous les vols au départ de Paris. Le prix des billets sera donc majoré d’autant pour les vols intérieurs et intra-européens (1,5 euros pour la classe éco et 9 euros pour la classe affaires) et de 3 euros pour les vols hors Union européenne - 18 euros pour la classe affaires. Cette taxe s’appliquera aux vols partant de France et non pas ceux qui y arrivent. Les vols pour la Corse et l’outre-mer et les correspondances en seront exemptés.

En théorie, cette surtaxe devrait rapporter 180 millions d’euros, mais les spécialistes expliquent à juste titre que cette taxe pénalisera principalement Air France pour un coût estimé à 60 millions d’euros - et accessoirement certains vols low-cost. Mais les compagnies étrangères pourront y échapper.

1er point, cette taxe carbone va être payée essentiellement par Air France qui a déjà des difficultés et qui aura donc intérêt à faire décoller ses longs courriers d’Amsterdam, de Francfort ou de Londres plutôt que de Paris. C’est donc la France qui serait pénalisée.

2e point, le produit de la taxe carbone sera destiné à financer des investissements de la route et du train. C’est à dire des principaux concurrents de l’avion, la route et le train, dont personne n’est encore capable de dire le bilan carbone. C’est la ministre des transports elle-même qui déclarait il y a moins d’un mois, qu’avant de condamner le transport aérien et de soutenir le train, il faudrait faire un bilan sérieux de l’émission de carbone par le système ferroviaire. On sait que le train qui roule émet moins de CO2 qu’un avion qui vole, mais on ne connaît pas l’émission de CO2 provoquée par la construction des infrastructures ferroviaires, les lignes, les matériels, les gares et les centrales électriques, même si l’électricité nucléaire est la plus propre de toutes les électricités (avec l’hydraulique). Le nucléaire, que les écologistes condamnent mais pour d’autres raisons.

Cette obsession de la taxe carbone appliquée à l'aérien a toujours débouché sur une absurdité macro-économique. Elle n’est envisageable et efficace que si et seulement si elle était mondialement appliquée. Sinon, elle est très facile à détourner et elle introduit des distorsions de concurrence au détriment de la compagnie nationale et de l’économie nationale, sans aucune garantie d’amélioration du bilan carbone.

Ce projet est d’autant plus absurde que la France n’a pas de leçon à recevoir. Son bilan carbone est bon. Il est même parmi les meilleurs du monde grâce à la production d’électricité nucléaire.

Alors, pourquoi décider d’une taxe carabinée sur les billets d’avion alors que tous les spécialiste de l‘aérien, qui étaient encore réunis au salon du Bourget il y a deux semaines, excluaient catégoriquement une initiative franco-française?

Alors, pourquoi ? Essentiellement sans doute pour des raisons politiques, faire payer à Air France ce que les gilets jaunes ont refusé de payer et du même coup, désamorcer la revendication des écologistes radicaux dans la perspective de la grande conférence sur le climat qui aura lieu à la rentrée.

Ce type de mesure n’est pas sans rappeler les méthodes que Jacques Chirac et François Hollande utilisaient. Jacques Chirac avait lui aussi déjà inventé une taxe sur les billets d’avion, cette taxe devait être payée parle monde entier. Elle n’est plus payée aujourd'hui que par la France et certains Etats Africains qui ont sous traité à Air France leurs services de transport aérien.

Si le secret pour gouverner au calme, c’est de prendre des décisions courageuses mais de ne pas les faire appliquer, Emmanuel Macron est sur la bonne voie.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

02.

La dangereuse complaisance du planning familial avec l’islam radical

03.

La fête est finie : les constructeurs automobiles obligés de tirer les leçons de la baisse importante de leurs ventes

04.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

05.

Démence sénile : une nouvelle étude montre qu’il est possible d’agir même en cas d’antécédents familiaux lourds

06.

Rentrée sous pression : pourquoi la mi-mandat pourrait être fatale pour l’unité de la LREM

07.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

01.

Le look bourgeois existe-t-il encore vraiment ?

01.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

04.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

05.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

06.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Sidewinder
- 12/07/2019 - 23:23
Pet des vaches
Une taxe-eco sur le beefsteak car les vaches poluent avec leurs pets (CH4) plus que le CO2.
assougoudrel
- 11/07/2019 - 14:51
Bientôt une taxe sur le poids de voitures?
J'ai bien fait de quitter ce pays gouvernés par des tarés. .....https://www.planet.fr/auto-le-poids-de-votre-voiture-pourrait-vous-couter-tres-cher.1790843..html
J'accuse
- 11/07/2019 - 13:52
Absurde ? Ça dépend pour qui
Pour les ministres et les élus, aucune taxe n'est absurde puisqu'elles servent à faire rentrer plus d'argent dans les caisses, les raisons invoquées n'étant que des prétextes plus ou moins bien vus. On sait que l'affectation du produit des taxes n'est ni très rigoureuse ni très surveillée.
De Rugy n'a pas du tout trouvé absurde d'acheter des homards avec l'argent du contribuable. Avec quelle taxe les a-t-il payés ?