En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

02.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

03.

Michel Onfray a contracté la Covid-19

04.

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

05.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

06.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

07.

Crise économique : l‘OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l’Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

03.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

06.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

01.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

02.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

03.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Mort de l'ancien chef de l'Etat

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

il y a 16 min 16 sec
décryptage > Politique
Restrictions et nouvelles mesures

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

il y a 25 min 38 sec
décryptage > Sport
Ligue des Champions

Manchester United - PSG : 1-3 Paris s'impose dans le théâtre des rêves et reprend la tête de son groupe

il y a 45 min 56 sec
décryptage > Politique
VGE

Valery Giscard d’Estaing aura donné son dernier grand entretien à…

il y a 58 min 59 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mindhunter" de David Fincher : entretiens avec des tueurs en série

il y a 14 heures 7 min
light > Culture
Monuments parisiens
Déconfinement : la Tour Eiffel va rouvrir dès le 16 décembre
il y a 14 heures 42 min
pépites > Santé
Endiguer la pandémie
Vaccin contre la Covid-19 : Boris Johnson attendra son tour
il y a 15 heures 38 min
light > Santé
Etat de santé
Michel Onfray a contracté la Covid-19
il y a 17 heures 55 min
pépites > Economie
Pas de cadeau
Le gouvernement ne devrait pas revaloriser pas le Smic en plus de la hausse automatique selon Jean Castex
il y a 20 heures 10 min
décryptage > Société
Moyen de transport idéal pendant la crise du Covid ?

Les e-scooters et autres trottinettes électriques sont-ils une bonne affaire pour l’environnement (et pour les entreprises qui les louent ) ?

il y a 21 heures 10 min
pépites > Finance
L'après coronavirus
Coronavirus et économie : la fin du «quoi qu’il en coûte» divise l'entourage présidentiel
il y a 19 min 28 sec
décryptage > International
En avant-première pour vous

Le dernier film du Mossad : « Bons baisers de Téhéran »

il y a 44 min 17 sec
décryptage > Economie
Atlantico Business

Crise économique : l‘OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l’Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

il y a 54 min 3 sec
pépites > Politique
Disparition
Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans
il y a 10 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Voir le jour" de Marion Laine : si le quotidien du personnel hospitalier m’était conté…

il y a 14 heures 27 min
pépites > Société
L’amour aux temps du Coronavirus
Covid-19 : un Français sur trois serait sur un site de rencontres depuis le premier confinement
il y a 15 heures 9 min
pépites > Santé
« The Wuhan files »
La rédaction de CNN dévoile le contenu de documents chinois confidentiels qui révèlent les erreurs commises par la Chine lors de l’apparition du Covid-19
il y a 16 heures 41 min
pépites > France
Dissolution
BarakaCity dénonce le gel « illégal » de ses avoirs par l'Etat
il y a 19 heures 35 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus ; la commission d’enquête parlementaire évoque des manquements des pouvoirs publics avant et pendant la crise sanitaire
il y a 20 heures 55 min
light > Science
Santé
L'Intelligence Artificielle pourrait prédire quelles combinaisons de médicaments luttent le mieux contre tel ou tel cancer
il y a 21 heures 18 min
© DR
© DR
Atlanti-Culture

"Why?": le cygne nous devait un meilleur chant

Publié le 09 juillet 2019
Peter Brook a fait beaucoup, beaucoup mieux que ce "Why?".
Jean Ruhlmann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean Ruhlmann est historien et maître de conférences en histoire contemporaine à l'université Lille III et à Sciences Po Paris. Il est également l'auteur de Ni bourgeois Ni prolétaires. La Défense des classes moyennes en France au XXe siècle (Seuil,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Peter Brook a fait beaucoup, beaucoup mieux que ce "Why?".

RECOMMANDATION

A la rigueur
Peut-on dire autre chose que beaucoup de bien du "testament" présumé d'une des plus grandes figures du théâtre contemporain? Grave question. A Culture-Tops, nous osons: Peter Brook a fait beaucoup, beaucoup mieux que ce "Why?".

THÈME

« Why ? » : telle est la question posée par Dieu lui-même à propos du théâtre nous dit Peter Brook. Pour tenter d'y répondre, la pièce met en scène deux comédiennes et un comédien qui vont s'exécuter en deux temps.
 
• La première partie du spectacle, parfois légère, pose les jalons et les grandes questions qui parcourent cet art depuis ses origines (de la loi des espacements de Jo-Hu-Kyu à la méthode Stanislavski), avec des moments comiques (démonstration sollicitant le public sur la variété des points de vue ; affres du comédien n'ayant qu'une réplique et pas de nom propre...), et des interrogations sur les rapports public-comédiens, la singularité du comédien, les fonctions du théâtre etc...
 
• La seconde partie est plus grave, qui nous propose une réponse au "Why ?" initial en prouvant la nécessité de cet art par la gravité des rapports qu'il entretient avec la politique - en l'occurrence la Révolution bolchévique et surtout son dévoiement – et par le truchement des tragiques démêlés du couple Meyerhold-Raijkh avec le pouvoir stalinien.

POINTS FORTS

La représentation permet d'admirer la palette de cette singulière comédienne qu'est Kathryn Hunter, dont la présence, le timbre et les qualités d'interprétation forcent l'admiration.
Les deux temps assez distincts de la pièce donnent à voir des facettes assez différentes du théâtre : à une première partie assez ludique et expérimentale succède une seconde partie tragique et plus engagée.

POINTS FAIBLES

Face à un monstre sacré du théâtre contemporain comme Peter Brook, plusieurs attitudes sont possibles : les "fans" absolus n'envisagent pas un instant qu'une proposition du Maître puisse être mise en question ; les "pseudo-initiés", de peur de "passer à côté" ou de "ne pas en être", vont se ranger aux côtés des premiers, de sorte qu'on les entend rire d'un air entendu et complice au moindre trait d'esprit du texte, fut-il d'une ironie assez plate, volontaire ou non ; les humbles et les modestes, écrasés par la réputation du metteur en scène, n'oseront pas trop exprimer un avis critique ; enfin, il y a ceux qui entendent « appeler un chat un chat », auxquels s'ajoutent ceux qui aiment qu'on le fasse...
De ce point de vue, la pièce qui nous est proposée présente de sérieuses faiblesses. Certes, le spectacle n'est pas médiocre et donne souvent à réfléchir. Mais n'est-on pas est en droit de demander plus à Peter Brook ?
D'abord son dispositif habituel est-il de rigueur ou à bout de souffle ? L'économie de moyens (porte-manteaux, chaises de bureau, pupitres) et l'uniformité vestimentaire (tenue noire) - caractéristiques de sa théorie de « l'espace vide » - sont-elles adaptées en toute circonstance ou deviennent-elles une sorte de pétition de principe et de signature, bref un gimmick assez artificiel ?
 
En second lieu se pose un problème de contenu et de mise en scène :
- la première partie vire parfois au précis illustré des grandes théories sur le théâtre : dans ce traité succinct, divers exercices d'application se mêlent à des sentences édifiantes du type « Ne pas s'oublier soi-même », ou encore «  Il y a trois vérités : ma vérité ; votre vérité et LA vérité. » ...
- mais le plus dérangeant accompagne l'évocation du destin tragique du théoricien du « théâtre total », broyé avec sa compagne la comédienne Zinaïda Raijkh. Tout effort de mise en scène semble alors s'effacer  devant les malheurs (bien réels) du couple, de sorte que les comédiens terminent le spectacle en récitant, texte en main et assis sur leur chaise, la chronique des aveux puis des rétractations de Meyerhold...
Cela pourrait passer s'il s'agissait d'une découverte, mais en l'occurrence, les mécanismes, les falsifications et les ravages des procès staliniens étant bien connus de tous, on se demande bien pourquoi ils seraient à ce point dépourvus de mise en scène...

EN DEUX MOTS ...

Un énième panorama des théories et des fonctions du théâtre ? Une nouvelle dénonciation des horreurs du système stalinien ? Bref, on peut se poser la question suivante : why « Why ? ».

UN EXTRAIT

« Le théâtre, c'est une arme très dangereuse. » (Vsevolod Meyerhold)

L'AUTEUR

On ne compte plus les réalisations de Peter Brook (1925 - ) au théâtre, au cinéma et à l'opéra. Ce pilier de la Royal Shakespeare Company, fondateur du Centre national des créations théâtrales, depuis la création des Bouffes du Nord a multiplié les productions à succès, tout en innovant par des ruptures avec les conventions théâtrales en vigueur, de Timon d'Athènes (1974) à The Prisoner (2018), en passant par La conférence des oiseaux (1979) et, bien sûr, Le Mahabharata (1985).
 
Il s'associe, pour l'écriture et la mise en scène de ce spectacle, à Marie-Hélène Estienne, son ancienne assistante devenue sa collaboratrice.  
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires