En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Gare au naufrage

Ce risque que prend Jean-Luc Mélenchon à rester seul maître à bord du navire LFI

Publié le 24 juin 2019
Jean-Luc Mélenchon a tenu ce dimanche un discours à la Convention nationale du parti un discours dans lequel il a réaffirmé son autorité à la tête de La France insoumise.
Sylvain Boulouque est historien, spécialiste du communisme, de l'anarchisme, du syndicalisme et de l'extrême gauche. Il vient de publier sa nouvelle note, La gauche radicale : liens, lieux et luttes (2012-2017), à la Fondapol (Fondation pour l&...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sylvain Boulouque
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sylvain Boulouque est historien, spécialiste du communisme, de l'anarchisme, du syndicalisme et de l'extrême gauche. Il vient de publier sa nouvelle note, La gauche radicale : liens, lieux et luttes (2012-2017), à la Fondapol (Fondation pour l&...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Luc Mélenchon a tenu ce dimanche un discours à la Convention nationale du parti un discours dans lequel il a réaffirmé son autorité à la tête de La France insoumise.

Atlantico : Jean-Luc Mélenchon a tenu ce dimanche un discours à la Convention nationale du parti pour répondre notamment aux critiques qui le concernent alors que des voix se sont récemment timidement élevées pour demander son départ. Que retenir de ce discours du leader de La France insoumise ?

Sylvain Boulouque : Il y a plusieurs choses à retenir. Ce discours de Jean-Luc Mélenchon qui a aussi répondu aux critiques le concernant et demandant son départ a répondu qu'il garderait le cap et la main sur la barre. En substance il a fait comprendre également que "critiquer le mouvement c'est faire le jeu de nos ennemis" et, in extenso, "si vous me critiquez, vous critiquez le mouvement, car c'est moi qui le porte". Les critiques doivent donc ne pas s'étaler sur la place publique.

Il a fait comprendre qu'il est le seul capable de faire tenir la cohésion du mouvement et d'être un candidat crédible pour la prochaine élection présidentielle notamment grâce à ses qualités de tribun qu'il a encore parfaitement démontré. Pour l'instant, et même s'il y a des talents qui ont émergé de LFI, aucune autre personnalité ne serait aussi apte que lui à mener ce combat.

Face aux critiques notamment sur l'absence de "démocratie" en interne et face aux différents départs qu'a eu à subir le mouvement (dont le souverainistes), il fait comprendre que cela n'a pas affecté le mouvement dans son cœur et que la lutte continue.

Quand il dit "une page se tourne", il parle de l'échec des européennes qu'il reconnaît et sonne là le ralliement, met en marche les troupes pour les prochaines élections et oppose aux critiques une fin de non-recevoir.  

Alors qu'est-ce qui va changer notamment au cœur du mouvement ?

Mélenchon est dans le temps long et il faut garder cela en tête. Il y a des changements "techniques" à La France insoumise. SI l'hypothèse du départ de Jean-Luc Mélenchon au profit de Mathilde Panot est écartée cette dernière a été nommée vice-présidente".

Le député Adrien Quatennens a été quant à lui nommé samedi "coordinateur" et prend en un sens la suite de Manuel Bompard qui est parti à Bruxelles. Il y a donc cette volonté de promouvoir les plus aptes et les plus actifs au sein de La France insoumise.

Le vrai problème est que Jean-Luc n'a rien dit pour calmer, les critiques et les questions de fond qui inquiètent LFI. De fait, il prend le risque de créer des frustrations et de s'aliéner d'autres soutiens qui pourraient être frustrés de ne pas avoir plus voix au chapitre sur certains sujets d'ordre stratégique.

Peut-on voir dans ce discours de Jean-Luc Mélenchon le lancement de la campagne insoumise aux élections municipales ?

Une bonne partie du discours a été centré sur la lutte sociale, les fermetures d'entreprise. Pas de quoi surprendre quand on connaît Jean-Luc Mélenchon, mais on est obligé d'y voir peut-être le premier acte politique en vue des élections municipales. En parlant de ces situations "micro" (sans délaisser le "macro") on peut penser que Jean-Luc Mélenchon s'adresse là à ceux qui sont déçu de la politique, à ceux qui ne votent plus et qu'il espère ramener dans son giron, notamment dans le cadre des élections municipales de 2020… Mais aussi au-delà.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

02.

La dangereuse complaisance du planning familial avec l’islam radical

03.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

04.

La fête est finie : les constructeurs automobiles obligés de tirer les leçons de la baisse importante de leurs ventes

05.

Démence sénile : une nouvelle étude montre qu’il est possible d’agir même en cas d’antécédents familiaux lourds

06.

Rentrée sous pression : pourquoi la mi-mandat pourrait être fatale pour l’unité de la LREM

07.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

01.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

04.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

05.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

06.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
assougoudrel
- 24/06/2019 - 09:48
"Mélencon, tête de chon",
Capitaine du pédalo de LFI.