En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

04.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

07.

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

01.

Pourquoi nous devons sortir du nucléaire

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Catalogne
Grève générale : très forte mobilisation des indépendantistes catalans dans les rues de Barcelone
il y a 4 heures 20 min
pépites > Justice
EI
La justice française a émis un mandat d'arrêt international contre Abou Bakr al-Baghdadi
il y a 5 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Surface" d'Olivier Norek : la découverte d’un corps disparu depuis 25 ans relance "une affaire classée"

il y a 6 heures 22 min
pépite vidéo > International
Culiacan
L'arrestation du fils d'El Chapo entraîne des affrontements violents entre la police et le cartel de Sinaloa
il y a 7 heures 27 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand on fait mieux que le superlatif et quand on s’illumine comme une éclipse : c'est l’actualité des montres en veille de Brumaire
il y a 8 heures 34 min
pépites > France
Casse-tête budgétaire
L'Assemblée nationale valide la suppression de la taxe d'habitation
il y a 9 heures 19 min
pépites > France
TER
Un mouvement social "inopiné" à la SNCF perturbe la circulation
il y a 9 heures 44 min
décryptage > Société
Bonne gouvernance

Pour sortir (enfin) de la crise des services publics

il y a 12 heures 11 min
rendez-vous > France
Géopolitico-scanner
Destin méditerranéen, immigration, communautarisme, délinquance : Marseille sans fatalisme mais sans langue de bois, entretien avec un homme politique qui monte, Bruno Gilles
il y a 12 heures 46 min
décryptage > Economie
Règle commune

Taxation des multinationales : l’OCDE fait un petit pas sur un très grand chemin

il y a 13 heures 15 min
pépite vidéo > International
Meilleur président ?
Donald Trump ironise sur le bilan d'Emmanuel Macron sur la question du chômage
il y a 4 heures 45 min
light > Politique
Lettre ouverte
Yassine Belattar décide de démissionner du Conseil présidentiel des villes
il y a 5 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Avant que j'oublie" de Anne Pauly : un magnifique roman sur le deuil

il y a 7 heures 13 min
pépites > Justice
Blanchiment aggravé
Patrick Balkany condamné à 5 ans de prison et à 10 ans d'inéligibilité, 4 ans de prison ferme sans mandat de dépôt pour son épouse Isabelle
il y a 8 heures 1 min
pépites > Terrorisme
Lutte antiterroriste
Un projet d'attentat "inspiré du 11 septembre" a été déjoué en France
il y a 8 heures 49 min
décryptage > Société
Laïcité

Sur le voile, Jean-Michel Blanquer a dix longueurs d’avance sur Emmanuel Macron

il y a 9 heures 34 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 17 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 10 heures 43 min
décryptage > France
Effets

Loi alimentation : le gouvernement persiste malgré les effets pervers

il y a 12 heures 35 min
décryptage > Europe
Brexit

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

il y a 12 heures 57 min
décryptage > Consommation
Non on ne vous parle pas d’Apple

Cosmic Crisp, la nouvelle pomme américaine qui part à l’assaut du monde

il y a 13 heures 45 min
© Thomas SAMSON / AFP
© Thomas SAMSON / AFP
Politique

Sarkozy : le retour sans retour mais en revenant quand même un peu ?

Publié le 24 juin 2019
Lors d'un colloque pour commémorer les 50 ans de l'élection de Georges Pompidou, Nicolas Sarkozy a distillé quelques messages à sa famille politique.
Frédéric Mas est secrétaire de rédaction de Contrepoints.org. Après des études de droit et de sciences politiques, il a obtenu un doctorat en philosophie politique (Sorbonne-Universités).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Frédéric Mas
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Frédéric Mas est secrétaire de rédaction de Contrepoints.org. Après des études de droit et de sciences politiques, il a obtenu un doctorat en philosophie politique (Sorbonne-Universités).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lors d'un colloque pour commémorer les 50 ans de l'élection de Georges Pompidou, Nicolas Sarkozy a distillé quelques messages à sa famille politique.

Atlantico : Lancien chef de l'État, après son discours sur les 50 ans de l'élection de Pompidou dans lequel il a flatté le bilan de l'ancien chef de l'Etat (tout comme le sien), remercié ses soutiens de leur fidélité, publie jeudi un livre de souvenirs. Quelle est cette stratégie de Nicolas Sarkozy que l'on pourrait qualifier de "retour sans retour mais en revenant quand même un peu ?"

Frédéric Mas : L'analyse actuelle de la situation de Nicolas Sarkozy est bonne mais j'ai quand même l'impression qu'il cherche à revenir complètement. Nicolas Sarkozy est une bête politique qui a fait toute sa carrière en politique et ne vit que pour la compétition politique. Le grand problème de l'ancien président en ce moment ce sont les affaires qui lui mettent des bâtons dans les roues et qui retardent son retour. Il me semble que cela fait partie des choses qui font qu'il est encore dans l'entre-deux. De l'autre côté, est-ce que les Républicains qui cherchent un leader pour sortir de la crise qu'ils traversent accepteraient son retour ? Mais au final, cette position du "un pied dedans, un pied dehors" est certainement la position la plus confortable qu'il pourrait avoir aujourd'hui car il se place ainsi au-dessus de la mêlée, au-dessus des querelles partisanes et se donne une stature ainsi. Il y a comme une stratégie chiraquienne, presque paternaliste visant à rassembler au-delà des familles politiques et des clivages qui divisent les Français.

Dans son discours d'il y a trois jours, il porte aussi cette critique de la droitisation du mouvement instaurée par Laurent Wauquiez. Il loue dans le pompidolisme un « élargissement du gaullisme » qui l’aurait simplifié et apaisé. Derrière cet éloge du « recentrement » du gaullisme opéré par Pompidou, on devine aussi le propre positionnement de Nicolas Sarkozy, qui semble se préparer à un retour dans l’arène politique, mais cette fois-ci dans la posture du vieux sage plus que de « Sarko l’américain ». Cet appel à l’ouverture rappelle beaucoup les discours qu'ils tenaient en 2007 quand il essayait de rassembler au-delà de sa formation politique en cherchant à tailler des croupières au centre-gauche.

Quand il dit qu'"une rupture peut-être une fidélité" en parlant de la relation de Pompidou à De Gaulle, il fait écho justement à cette rupture avec la droitisation des LR. La rupture qu'il prônerait (et comme l'a prôné Pompidou) en vantant l'élargissement en opposition à la politique de Laurent Wauquiez serait en fait un acte de fidélité à son parti et à son pays.

C'est d'autant plus amusant quand on se rappelle que la stratégie de la droitisation est ce qui a contribué à faire gagner Nicolas Sarkozy en 2007, enfin si l’on en croit certains de ses conseillers et stratèges.

Si l'on doit comparer le discours qu'il a tenu il y a quelques jours à celui qu'il a tenu pour les 100 ans de la naissance de Pompidou en 2011, quels changements notables sont à noter ?

Ce qu'a apporté Nicolas Sarkozy en 2007 est le discours de la modernisation, de la modernité et de la rupture avec la politique d'avant. Aujourd'hui ce discours est évidemment porté par Emmanuel Macron et de manière peut-être plus légitime aux eux de l'opinion. En 2011, Nicolas Sarkozy parlait de Pompidou comme un réformateur, quelqu'un qui avait de l'avance sur son temps, notamment sur la question écologique.

Il ne parle plus de Pompidou en ces termes. Au contraire, il parle de la rupture de Pompidou envers le gaullisme et de l'élargissement qui en a suivi. Il fait là écho à sa propre volonté d'ouverture du parti vers le centre en rupture avec ce qu'a entamé Laurent Wauquiez.

Quel est l'avantage de cette stratégie pour Les Républicains ? Et au contraire les inconvénients ?

D'abord évidemment la personnalité de Nicolas Sarkozy et ses réseaux. Dans une formation en voie de sclérose, il peut être le pilier auquel se référer. Il bénéficie d'une très bonne cote de popularité auprès des électeurs de droite et cela peut être un avantage.

Le problème c'est qu'aujourd'hui Nicolas Sarkozy n'incarne plus cette modernité. Il semblerait qu’aujourd’hui ça soit LREM qui incarne le mieux aux yeux des électeurs le discours de modernisation, quoiqu’on pense de la réalité des réformes engagées par la formation présidentielle.

Puis il y a la question des affaires qui inexorablement pèsent sur les LR in extenso. Enfin, il n'est pas sûr que ce retour soit vraiment positif, car même s'il est aimé des militants LR, sa cote de popularité en-dehors est plus basse. Il y a parmi les militants LR une volonté de retrouver en Sarkozy leur « Macron de droite », c’est-à-dire une figure suffisamment unificatrice de la droite et populaire dans l’opinion -comme le fut Macron au moment de la dernière présidentielle- pour porter la formation de droite au pouvoir une nouvelle fois. Je pense qu’il faut qu’ils surmontent le traumatisme des dernières élections pour sortir de l’ornière.

Peut-être n'est-il pas le mieux placé pour incarner cette ouverture.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

04.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

07.

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

01.

Pourquoi nous devons sortir du nucléaire

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
AZKA
- 25/06/2019 - 22:40
@ajm
Bien résumé le personnage girouette.
ajm
- 24/06/2019 - 16:04
Convictions et persévérance.
Le problème avec Sarkozy ce n'est pas le discours ni l'énergie et le charisme pour se hisser au pouvoir, c'est la substance et la persévérance dans les convictions et l'action.
assougoudrel
- 24/06/2019 - 09:44
Le retour du
"j"ai dit".