En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

04.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

07.

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Catalogne
Grève générale : très forte mobilisation des indépendantistes catalans dans les rues de Barcelone
il y a 4 heures 42 min
pépites > Justice
EI
La justice française a émis un mandat d'arrêt international contre Abou Bakr al-Baghdadi
il y a 5 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Surface" d'Olivier Norek : la découverte d’un corps disparu depuis 25 ans relance "une affaire classée"

il y a 6 heures 45 min
pépite vidéo > International
Culiacan
L'arrestation du fils d'El Chapo entraîne des affrontements violents entre la police et le cartel de Sinaloa
il y a 7 heures 49 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand on fait mieux que le superlatif et quand on s’illumine comme une éclipse : c'est l’actualité des montres en veille de Brumaire
il y a 8 heures 56 min
pépites > France
Casse-tête budgétaire
L'Assemblée nationale valide la suppression de la taxe d'habitation
il y a 9 heures 41 min
pépites > France
TER
Un mouvement social "inopiné" à la SNCF perturbe la circulation
il y a 10 heures 7 min
décryptage > Société
Bonne gouvernance

Pour sortir (enfin) de la crise des services publics

il y a 12 heures 34 min
rendez-vous > France
Géopolitico-scanner
Destin méditerranéen, immigration, communautarisme, délinquance : Marseille sans fatalisme mais sans langue de bois, entretien avec un homme politique qui monte, Bruno Gilles
il y a 13 heures 9 min
décryptage > Economie
Règle commune

Taxation des multinationales : l’OCDE fait un petit pas sur un très grand chemin

il y a 13 heures 38 min
pépite vidéo > International
Meilleur président ?
Donald Trump ironise sur le bilan d'Emmanuel Macron sur la question du chômage
il y a 5 heures 8 min
light > Politique
Lettre ouverte
Yassine Belattar décide de démissionner du Conseil présidentiel des villes
il y a 6 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Avant que j'oublie" de Anne Pauly : un magnifique roman sur le deuil

il y a 7 heures 35 min
pépites > Justice
Blanchiment aggravé
Patrick Balkany condamné à 5 ans de prison et à 10 ans d'inéligibilité, 4 ans de prison ferme sans mandat de dépôt pour son épouse Isabelle
il y a 8 heures 23 min
pépites > Terrorisme
Lutte antiterroriste
Un projet d'attentat "inspiré du 11 septembre" a été déjoué en France
il y a 9 heures 12 min
décryptage > Société
Laïcité

Sur le voile, Jean-Michel Blanquer a dix longueurs d’avance sur Emmanuel Macron

il y a 9 heures 56 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 17 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 11 heures 5 min
décryptage > France
Effets

Loi alimentation : le gouvernement persiste malgré les effets pervers

il y a 12 heures 58 min
décryptage > Europe
Brexit

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

il y a 13 heures 20 min
décryptage > Consommation
Non on ne vous parle pas d’Apple

Cosmic Crisp, la nouvelle pomme américaine qui part à l’assaut du monde

il y a 14 heures 8 min
© DR
© DR
Wikiagri

L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole

Publié le 23 juin 2019
Jean-Paul Pelras émet des opinions qui sont aussi iconoclastes que son parcours est singulier. Son analyse de l'évolution de l'agriculture n'est pas faite pour plaire, elle est aussi cinglante que les temps actuels savent devenir cruels pour bon nombre de paysans. Son dernier ouvrage, Le journaliste et le paysan, montre un monde paysan à l'agonie, victime notamment de la bien-pensance ambiante.
WikiAgri est un pôle multimédia agricole composé d’un magazine trimestriel et d’un site internet avec sa newsletter d’information. Il a pour philosophie de partager, avec les agriculteurs, les informations et les réflexions sur l’agriculture. Les...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Antoine Jeandey est rédacteur en chef de WikiAgri, pôle multimédia agricole composé d’un magazine trimestriel et d’un site internet avec sa newsletter d’information. Lancé en début d’année 2012, WikiAgri a pour philosophie de partager, avec les...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
WikiAgri
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
WikiAgri est un pôle multimédia agricole composé d’un magazine trimestriel et d’un site internet avec sa newsletter d’information. Il a pour philosophie de partager, avec les agriculteurs, les informations et les réflexions sur l’agriculture. Les...
Voir la bio
Antoine Jeandey
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Antoine Jeandey est rédacteur en chef de WikiAgri, pôle multimédia agricole composé d’un magazine trimestriel et d’un site internet avec sa newsletter d’information. Lancé en début d’année 2012, WikiAgri a pour philosophie de partager, avec les...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Pelras émet des opinions qui sont aussi iconoclastes que son parcours est singulier. Son analyse de l'évolution de l'agriculture n'est pas faite pour plaire, elle est aussi cinglante que les temps actuels savent devenir cruels pour bon nombre de paysans. Son dernier ouvrage, Le journaliste et le paysan, montre un monde paysan à l'agonie, victime notamment de la bien-pensance ambiante.

De temps en temps, cela fait du bien. De voir quelqu'un qui frappe du poing sur la table et qui pousse une gueulante, en quelque 200 pages ! Le nombre de paysans baisse chaque jour en France sans que plus personne ne se révolte, les rares tentatives qui subsistent étant vite ramenées à la raison...

Jean-Paul Pelras a toute légitimité pour vociférer dans le porte-voix par sa plume : il l'a déjà fait au sens propre du terme. Journaliste quinqua désormais, il fut arboriculteur et maraicher en son temps, et même syndicaliste engagé : à l'époque, de l'Aubrac aux Pyrénées-Orientales, il menait le combat, parfois houleux, consistant à refuser les importations espagnoles de fruits et légumes, moins chères car ne répondant pas aux mêmes normes sociales, et venant concurrencer fortement les producteurs du sud-ouest de la France, qui ont d'ailleurs disparu depuis par dizaines. Désormais rédacteur en chef de l'Agri des Pyrénées-Orientales et de l'Aude, auteur de plusieurs ouvrages, il fustige régulièrement dans ses chroniques hebdomadaires la bien-pensance de notre société qui conduit peu ou prou à la disparition du monde agricole.

"Dans quinze ans, les agriculteurs français auront disparu"

C'est d'ailleurs le titre de l'un des chapitres de son dernier ouvrage, Le journaliste et la paysan, paru il y a quelques mois aux éditions Talaia : "Dans quinze ans, les agriculteurs français auront disparu" (page 89).

Morceau choisi : "(...) Les faits et les chiffres sont là, il ne reste que 400 000 agriculteurs dans l'Hexagone. 250 fois moins qu'au lendemain de la deuxième guerre mondiale. (...) Mépriser le paysan aujourd'hui revient à oublier un trop vite ce qu'il représente pour nos sociétés. Plus de paysans, plus de nourriture ! Si l'équation peut paraitre évidente, elle semble pourtant échapper totalement à ceux qui font de l'agriculteur leur cible idéale dès qu'il faut trouver un coupable aux pollutions, aux inondations, aux scandales alimentaires et aux déséquilibres environnementaux. Mais attention, car, à ce jeu-là, ceux qui portent l'attaque finiront aussi par remporter la mise. Tout simplement car le monde agricole est fatigué. Usé par trop de contraintes, par trop de mesures coercitives, par trop de normes inadaptées, par trop de difficultés financières, par trop de stigmatisations injustifiées, il finira par envoyer valser le métier par-dessus les moulins en incitant ses propres enfants à choisir un autre destin."

L'indépendance du ton, l'analyse acerbe

Au fil des chapitres, dont quelques-uns reprennent des éditoriaux rédigés pour L'Agri, Jean-Paul Pelras s'en prend aux environnementalistes, aux politiques, aux bricoleurs, aux philosophes... Et même aux cons ! Tous mis dans le sac de ceux qui modifient l'agriculture à leur guise, selon leurs propres idées reçues, loin du terrain et de ses hommes. Il y va franchement, explique pourquoi, à l'inverse des usages, il a refusé de rendre hommage à un président de chambre d'agriculture décédé : parce qu'il a su que jadis ce même homme avait été milicien pendant la deuxième guerre mondiale. Auteur d'une contribution touchante à la mémoire d'Anne Franck pour une exposition à son nom à Nîmes, Jean-Paul Pelras se voyait mal rendre hommage à l'un de ceux qui avait envoyé la jeune femme juive à la mort...

Devant ce traumatisme que vit l'agriculture, et pour lequel certains de ses acteurs portent une responsabilité dit-il, que propose-t-il ? La rébellion ! Oh, il est le premier à écrire que le temps des grandes manifestations agricoles a vécu, que les moyens d'action avec des effectifs affaiblis ne sont plus les mêmes. Mais préserver son pouvoir d'indignation, et sa dignité, c'est si important !

Et si nous étions partis produire en Espagne ?

Deuxième (et dernier pour cet article, je vous invite à vous procurer le livre pour lire l'ensemble de la réflexion) morceau choisi, page 72. Dans un chapitre intitulé "Le sens de l'histoire", Jean-Paul Pelras évoque un maraicher de ses amis qui a quitté ses terres de Rivesaltes (10 hectares de salades) pour aller s'installer bien plus au sud, en Espagne. Là-bas, avec des conditions très favorables (charges sociales sur les salariés et saisonniers, normes diverses), il est passé à 600 hectares de salades diverses et artichauts, avec 250 salariés équivalent temps plein. Au regard de la désolation de l'autre côté des Pyrénées où les arrêts d'exploitations se sont comptés par dizaines, l'auteur livre cette réflexion : "Si nous étions tous partis en Espagne ? Si nous avions cessé d'entretenir le territoire une bonne fois pour toutes ? Si nous avions cessé d'employer des milliers de salariés en générant une des premières inductions économiques et sociales de ce département ? Si nous étions partis investir nos devises et notre savoir-faire à Almeria ou à Murcia pour payer nos impôts dans ces provinces où les charges sociales n'ont aucune commune mesure avec celles qui ont ruiné notre agriculture de côté-ci des Pyrénées ? C'est peut-être la réponse qu'il aurait fallu opposer aux dirigeants français et bruxellois qui méprisent nos paysans."

Le monde agricole peut-il être sauvé ? Les éleveurs à viande qui vont voir venir celle des pays du Mercosur vont-ils subir le même sort que les arboriculteurs du sud-ouest devant la concurrence espagnole ? Ce sont des vraies questions que posent Jean-Paul Pelras...

Avec les préfaces de Jean Lassalle et Jean-Marc Majeau, ce livre riche en réflexions et en informations fait grincer des dents. Parce toute vérité ne serait pas bonne à dire...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

04.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

07.

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jacques brachat
- 23/06/2019 - 14:35
LES problèmes agricoles
Bien sûr on peut regretter qu'il n'y ait pas encore plusieurs millions d'exploitations agricoles comme au temps oû l'activité agricole était la plus importante en FRANCE.Mais ces millions d'exploitants vivraient-ils de leur travail alors que les 400000 restants doivent être aidés.Une aide certes justifiée mais néammoins importante (trente milliards par an dont dix de Bruxelles)Quant aux charges sociales les exploitants depuis des décennies n'en paient qu'une modeste partie .Enfin il est vrai que l'agriculture espagnole est trés dynamique,qu'elle produit par exemple le double de porcins que les Francais et qu'elle en est le troisième exportateur mondial.S'il y a des responsables de la crise agricole il faudrait nommer et les gouvernements successifs et le dirigeants syndicaux et la cogestion qui allait avec au fil des ans.Mais on ne reviendra pas aux années 1945 dans aucun domaine/La solution, et peut être l'inévitable,?? ce sont des unités de production de deux mille hectares et de "mille vaches"(comme on l'a vilipendée)on peut le regretter mais le petit épicier de village avec son crayon sur l'oreille ne le regrette-t-on pas aussi?Il ne correspondait plus aux temps actuels.Hélas