En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

03.

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

04.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

05.

« Cherche professeur pour remplacer Samuel Paty »

06.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

07.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

03.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

04.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

05.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

06.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mindhunter" de David Fincher : entretiens avec des tueurs en série

il y a 3 heures 30 min
light > Culture
Monuments parisiens
Déconfinement : la Tour Eiffel va rouvrir dès le 16 décembre
il y a 4 heures 4 min
pépites > Santé
Endiguer la pandémie
Vaccin contre la Covid-19 : Boris Johnson attendra son tour
il y a 5 heures 1 min
light > Santé
Etat de santé
Michel Onfray a contracté la Covid-19
il y a 7 heures 17 min
pépites > Economie
Pas de cadeau
Le gouvernement ne devrait pas revaloriser pas le Smic en plus de la hausse automatique selon Jean Castex
il y a 9 heures 32 min
décryptage > Société
Moyen de transport idéal pendant la crise du Covid ?

Les e-scooters et autres trottinettes électriques sont-ils une bonne affaire pour l’environnement (et pour les entreprises qui les louent ) ?

il y a 10 heures 32 min
décryptage > Consommation
Magie de Noël

Réveillons de fin d’année : petits conseils pour bien anticiper les plaisirs que vous pourrez vous autoriser sans vous ruiner la silhouette

il y a 11 heures 4 min
décryptage > Santé
Rempart pour endiguer l'épidémie

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

il y a 11 heures 42 min
décryptage > France
Nuit et Brouillard

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

il y a 12 heures 11 min
décryptage > Economie
Nouveau monde

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

il y a 13 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Voir le jour" de Marion Laine : si le quotidien du personnel hospitalier m’était conté…

il y a 3 heures 49 min
pépites > Société
L’amour aux temps du Coronavirus
Covid-19 : un Français sur trois serait sur un site de rencontres depuis le premier confinement
il y a 4 heures 32 min
pépites > Santé
« The Wuhan files »
La rédaction de CNN dévoile le contenu de documents chinois confidentiels qui révèlent les erreurs commises par la Chine lors de l’apparition du Covid-19
il y a 6 heures 4 min
pépites > France
Dissolution
BarakaCity dénonce le gel « illégal » de ses avoirs par l'Etat
il y a 8 heures 57 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus ; la commission d’enquête parlementaire évoque des manquements des pouvoirs publics avant et pendant la crise sanitaire
il y a 10 heures 17 min
light > Science
Santé
L'Intelligence Artificielle pourrait prédire quelles combinaisons de médicaments luttent le mieux contre tel ou tel cancer
il y a 10 heures 41 min
pépites > Santé
Coronavirus
MHRA, l'agence de santé britannique, autorise l'utilisation du vaccin Pfizer/BioNtech : les premières vaccinations pourraient commencer la semaine prochaine dans les maisons de retraite
il y a 11 heures 18 min
pépites > Finance
Scandale
Faillite Wirecard : l'APAS, le régulateur allemand des firmes d'audit estime qu'Ernst & Young (EY, géant de l'audit) savait que son audit de 2017 était inexact
il y a 12 heures 11 min
pépite vidéo > Politique
Premier ministre
Crise sanitaire, loi « sécurité globale », ski à l’étranger: retrouvez l’entretien de Jean Castex sur RMC et BFMTV
il y a 12 heures 41 min
pépites > Santé
Vacances
Isolement de 7 jours au retour pour les Français qui sont partis faire du ski en Suisse ou en Espagne
il y a 13 heures 26 min
© BERTRAND GUAY / AFP
© BERTRAND GUAY / AFP
Bonnes feuilles

Notre-Dame de Paris : c'est peut-être encore Victor Hugo qui en parle le mieux

Publié le 10 juin 2019
Monseigneur Patrick Chauvet publie "Notre-Dame d'espérance" aux éditions Presses de la Renaissance. Le 15 avril 2019, Notre-Dame de Paris a été dévastée par un terrible incendie. Mgr Patrick Chauvet a vu sa cathédrale partir en flammes au moment où il terminait l'écriture de ce livre. Il raconte son rapport intime et son attachement à ce monument. Extrait 2/2.
Patrick Chauvet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Patrick Chauvet, recteur-archiprêtre de la cathédrale Notre-Dame de Paris, est auteur de nombreux livres spirituels. Il est expert auprès du Saint-Siège à l'Unesco pour les questions éducatives.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Monseigneur Patrick Chauvet publie "Notre-Dame d'espérance" aux éditions Presses de la Renaissance. Le 15 avril 2019, Notre-Dame de Paris a été dévastée par un terrible incendie. Mgr Patrick Chauvet a vu sa cathédrale partir en flammes au moment où il terminait l'écriture de ce livre. Il raconte son rapport intime et son attachement à ce monument. Extrait 2/2.

Le jour de mes adieux à Saint-François-Xavier, je fus très gâté. Les paroissiens m’avaient offert une superbe statue représentant le Christ ressuscité montrant ses plaies. Mon équipe sacerdotale, le manuscrit de Notre-Dame de Paris, de Victor Hugo. Non, ce n’était pas l’original, mais un fac-similé merveilleux ! À travers ce manuscrit, on découvre le travail de l’écrivain. Le recteur a relu Hugo, notamment ce récit épique qui pourrait lui donner quelques idées pour l’animation du parvis. 

Comme enseignant, j’ai commenté plus d’une fois quelques pages de ce grand visionnaire au vocabulaire si riche ! 

Attardons-nous, le temps d’un chapitre, sur celui qui m’inspire lorsque je suis sur le parvis de la cathédrale, contemplant cette façade magique. 

Au début de janvier 1831, Hugo termine ce long roman. Il l’a écrit en six mois. Mais, durant trois ans, il avait beaucoup lu : chroniques, chartes, inventaires ; il avait exploré le Paris de Louis XI et ce qui en restait de ses vieilles maisons. Surtout, il connaissait à fond la cathédrale : ses escaliers en spirale, ses mystérieuses chambrettes de pierre, ses inscriptions anciennes et modernes. De ce roman, espérait-il, tout serait historiquement exact : le décor, les êtres, le langage. 

En fait, si l’érudition était réelle, les personnages apparaissaient surréels, l’archidiacre, Claude Frollo, était un monstre ; Quasimodo, un de ces nains hideux à grosse tête dont fourmillait l’imagination hugolienne, et Esmeralda, une gracieuse vision plutôt qu’une femme. 

Il y avait quelque chose de Victor Hugo en Claude Frollo, déchiré par la lutte entre le désir et le vœu de chasteté ; il y avait quelque chose de Pepita et d’Adèle en Esmeralda, brune avec ce reflet doré des Andalouses, ses yeux noirs et sa taille fine ; il y avait le thème essentiel pour Hugo, de la triple rivalité, autour de la bohémienne, de l’archidiacre, du sonneur bossu ; le lecteur, s’il connaît bien l’auteur, sent ces secrètes correspondances ; invisibles et puissantes, elles animent le roman. 

Mais la véritable héroïne, c’est « l’immense église de Notre-Dame qui, découpant sur un ciel étoilé la silhouette noire de ses deux tours, de ses côtes de pierre et de sa croupe monstrueuse, semblait un énorme sphinx à deux têtes assis au milieu de la ville ». Comme en ses dessins, Hugo avait, en ses descriptions, le don d’éclairer fortement ses modèles et de projeter sur un fond clair d’étranges et noires silhouettes. Capable d’aimer ou de haïr des objets inanimés, il prêtait une vie extraordinaire à une cathédrale, à une ville. 

Son roman n’est ni un livre catholique ni même un livre chrétien. Beaucoup furent choqués par cette histoire d’un prêtre dévoré de désir et sensuellement amoureux d’une bohémienne. En tête de son ouvrage, il avait écrit : Anankè… fatalité et non Providence ; « Vautour fatalité, tiens-tu la race humaine ? » Harcelé par les haines,  blessé par les déceptions d’amitié, Hugo était prêt à répondre « oui ». Une force cruelle régnait sur le monde ; fatalité, le drame d’Esmeralda, fille innocente et pure, prise dans la toile des tribunaux ecclésiastiques ; Anankè suprême, la fatalité intérieure du cœur humain ! 

Peut-être aussi, écho sonore de son temps, cédait-il à un anticléricalisme ambiant un : « ceci tuera cela… la presse tuera l’Église… toute civilisation commence par la théocratie et finit par la démocratie… », propos d’époque. 

Lamartine lui a reproché : « C’est une œuvre colossale… c’est le Shakespeare du roman, c’est l’épopée du Moyen Âge… seulement c’est immoral par le manque de Providence assez sensible ; il y a de tout dans votre temple, excepté un peu de religion. » 

Qu’importe ! Hugo donne la mesure de son imagination et de sa puissance verbale ; il a le vocabulaire le plus répandu de notre langue, car il aime travailler les mots ; il en utilise six mille ! Pourquoi cette séduction du mot ? Car il accroche l’oreille. Hugo fait preuve d’habileté ; en effet il écrit son roman, puis il le saupoudre de mots ; c’est ce qui donne de la couleur à ses poèmes. 

Lire ou relire Notre-Dame de Paris pour nous faire découvrir ce Paris, grouillant et coloré, avec sa cour des Miracles peuplée de figures inquiétantes de truands et sa cathédrale dont la masse imposante s’anime d’une vie mystérieuse et fantastique : mélange du sublime et du grotesque, dans la personne de Quasimodo en particulier. 

L’intrigue est simple ; nous sommes en 1482, le poète Gringoire s’égare dans la cour des Miracles ; menacé d’un mauvais sort, il doit son salut à une séduisante bohémienne, Esmeralda. L’archidiacre Frollo éprouve pour celle-ci une sinistre passion et a chargé le sonneur de Notre-Dame, Quasimodo, de s’emparer d’elle. Mais le capitaine Phœbus délivre la jeune fille qui s’éprend de son sauveur. Pour sa tentative de rapt, Quasimodo, qui est un monstre difforme, a été condamné au pilori : émue de pitié, Esmeralda lui donne à boire, et le malheureux conçoit pour elle un attachement passionné.

Cependant, Frollo assassine Phœbus et laisse accuser la bohémienne. Elle est amenée devant Notre-Dame pour y faire amende honorable. Quasimodo alors l’entraîne dans la cathédrale où elle jouira du droit d’asile. Mais les truands attaquent le lieu pour délivrer leur amie : ils sont repoussés par le sonneur. Je suis sûr que vous connaissez cette scène violente et grandiose où Quasimodo défend à la fois Esmeralda et sa cathédrale menacée par les gueux qui veulent la piller. 

Comment ne pas partager avec vous quelques lignes du livre X, chapitre IV, à lire ou relire, assis sur le parvis, en fin de journée, au soleil couchant, donnant des couleurs de feu à la façade ? 

« Qui eût pu voir Quasimodo en ce moment eût été effrayé. Indépendamment de ce qu’il avait empilé de projectiles sur la balustrade, il avait amoncelé un tas de pierres sur la plate-forme même. Dès que les moellons amassés sur le rebord extérieur furent épuisés, il prit au tas. Alors il se baissait, se relevait, se baissait et se relevait encore, avec une activité incroyable. Sa grosse tête de gnome se penchait par-dessus la balustrade, puis une pierre énorme tombait, puis une autre, puis une autre. De temps en temps il suivait une belle pierre de l’œil, et, quand elle tuait bien, il disait : Hun ! » 

Victor Hugo, par le rythme du vocabulaire donne le mouvement, et on imagine l’agitation de Quasimodo ! Le gnome cruel qui crie victoire après avoir tué un des assaillants ; mais il est seul contre tous et il entend les grandes portes du portail central craquer sous l’effet d’un bélier. 

« Les gueux ne se décourageaient pas. Déjà plus de vingt fois l’épaisse porte sur laquelle ils s’acharnaient avait tremblé sous la pesanteur de leur bélier de chêne multipliée par la force de cent hommes. Les panneaux craquaient, les ciselures volaient en éclats, les gonds à chaque secousse sautaient en sursaut sur leurs pitons, les ais se détraquaient, le bois tombait en poudre broyé entre les nervures de fer. Heureusement pour Quasimodo, il y avait plus de fer que de bois. » 

Prenons le temps de regarder les portes de la cathédrale ; Hugo les avait bien vues ; la description qu’il en donne montre qu’il les connaissait ! Le Hugo visionnaire souligne à travers son texte la force de Notre-Dame. 

Ultime défense, Quasimodo organise des coulis de plomb fondu qui tombe sur les assaillants : « Tout à coup, au moment où ils se groupaient pour un dernier effort autour du bélier, chacun retenant son haleine et raidissant ses muscles afin de donner toute sa force au coup décisif, un hurlement plus épouvantable encore que celui qui avait éclaté et expiré sous le madrier s’éleva au milieu d’eux. Ceux qui ne criaient pas, ceux qui vivaient encore, regardèrent. Deux jets de plomb fondu tombaient du haut de l’édifice au plus épais de la cohue. Cette mer d’hommes venait de s’affaisser sous le métal bouillant qui avait fait aux deux points où il tombait deux trous noirs et fumants dans la foule, comme ferait de l’eau chaude dans la neige. On y voyait remuer des mourants à demi calcinés et mugissant de douleur. Autour de ces deux jets principaux, il y avait des gouttes de cette pluie horrible qui s’éparpillaient sur les assaillants et entraient dans les crânes comme des vrilles de flamme. C’était un feu pesant qui criblait ces misérables de mille grêlons. » 

Tout Hugo est là ! Nous voyons s’animer la cathédrale devenue vivante, agitée, et l’auteur achève son récit par une vision : « Tous les yeux s’étaient levés vers le haut de l’église. Ce qu’ils voyaient était extraordinaire. Sur le sommet de la galerie la plus élevée, plus haut que la rosace centrale, il y avait une grande flamme qui montait entre les deux clochers avec des tourbillons d’étincelles, une grande flamme désordonnée et furieuse dont le vent emportait par moments un lambeau dans la fumée. »

Je m’arrête là ! Mais il faut relire cette histoire et venir à Notre-Dame. Il y a d’ailleurs des jeunes étudiants qui ont parfois ce roman au programme de leurs concours et qui demandent une visite de la cathédrale « à la Hugo ». Il faut que les pierres bougent, et la langue de ce grand romancier y aide. 

Merci, Victor Hugo, d’avoir attiré les regards sur cette cathédrale qui était bien abîmée par les années et le manque d’entretien. Il n’était pas le seul à dénoncer ce scandale. N’est-ce pas la mission du poète que de raviver notre patrimoine ?

Extrait du livre de Monseigneur Patrick Chauvet, "Notre-Dame d’espérance", publié aux éditions Presses de la Renaissance.

Lien vers la boutique Amazon : ICI

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires