En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

02.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

03.

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

04.

Communication politique : Jean Castex et Olivier Veran, perdus pour la France

05.

Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres

06.

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) confirme l’illégalité de la publication d’enregistrements de Mme Bettencourt par Mediapart

07.

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

01.

Affaire Duhamel : les inavouables secrets des bourgeois de la gauche caviar

02.

Trump banni de Twitter : « Nous, Français, ne pouvons accepter ce qui se joue en ce moment pour la liberté du monde »

03.

Trump, le plus détesté des présidents mais celui qui a fait une des politiques les plus profitables à tous les Américains

04.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

05.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

06.

Diam's bientôt de retour, Alain Chabat bientôt papy; Grand froid entre Charlène & Albert de Monaco, grand frais entre Emmanuel Macron & sa famille; Divorce imminent chez les Kardashian West; Ben Affleck se gave de doughnuts, Laura Smet prend un coach

01.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

02.

Trump banni de Twitter : « Nous, Français, ne pouvons accepter ce qui se joue en ce moment pour la liberté du monde »

03.

Affaire Olivier Duhamel : Alain Finkielkraut, ne sera plus chroniqueur de l’émission 24h Pujadas, diffusée sur LCI

04.

Affaire Duhamel : les inavouables secrets des bourgeois de la gauche caviar

05.

Les complotistes et autres trumpistes ou Gilets jaunes radicalisés, enfants monstrueux de la déconstruction, de la cancel culture et des guérilleros de la justice sociale

06.

La grande épuration : mais pourquoi la Silicon Valley se comporte-t-elle comme si elle voulait donner raison aux complotistes à la QAnon ?

ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 11 heures 38 min
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 16 heures 16 min
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 17 heures 5 min
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 17 heures 42 min
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 18 heures 20 min
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 18 heures 57 min
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 19 heures 26 min
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 20 heures 6 min
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 20 heures 27 min
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 20 heures 53 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 14 heures 36 min
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 16 heures 29 min
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 17 heures 26 min
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 17 heures 58 min
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 18 heures 34 min
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 19 heures 15 min
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 19 heures 29 min
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 20 heures 24 min
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 20 heures 33 min
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 20 heures 54 min
© DESIREE MARTIN / AFP
© DESIREE MARTIN / AFP
Effet secondaire

Le paradoxe de la fertilité : quand les hommes diminuent leur capacité à avoir des enfants en cherchant à se rendre plus attractifs

Publié le 02 juin 2019
Selon le paradoxe de Mossman-Pacey - du nom des scientifiques qui l'ont découvert -, prendre des stéroïdes pour rendre son physique plus attrayant ou des pilules anti-calvitie pour garder une chevelure pleine peut nuire à la fertilité des hommes.
Sylvain Mimoun
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sylvain Mimoun est gynécologue, andrologue, psychosomaticien. Il est directeur du Centre d'andrologie de l'hôpital Cochin à Paris; Il est également chroniqueur radio et TV, notamment au Journal de la santé (France 5) où il tient la rubrique "Questions...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon le paradoxe de Mossman-Pacey - du nom des scientifiques qui l'ont découvert -, prendre des stéroïdes pour rendre son physique plus attrayant ou des pilules anti-calvitie pour garder une chevelure pleine peut nuire à la fertilité des hommes.

Atlantico : Au moment-même où des hommes travaillent leur look (grâce au sport ou grâce à des produits chimiques), principalement pour attirer les femmes, ils réduisent par inadvertance leur fertilité. En quoi, derrière le caractère ironique de cette situation, ce phénomène est-il symptomatique de la crise de la virilité actuelle ?

Il s'agit de la lutte entre l'être et le paraître Les hommes se sentent plus virils artificiellement et, dans les faits, sont moins virils dans la mesure où ils ne peuvent pas avoir d'enfants ou réduisent leur chance de procréer. C'est un choix cornélien. J'ai beaucoup connu ça avec les femmes : par exemple, une femme de 25 ans prenait des anti-androgènes parce qu'elle avait des poils et qu'elle souhaitait s'en débarrasser. Or cela risquait de réduire leur fertilité. Certaines personnes viennent me consulter seulement parce qu'elles n'avaient pas de désir. Tout ceci pose la question de ce qu'il faut mettre en avant : est-ce le raisonnement que l'on a qui va nous pousser à agir comme il faut ou est-ce que c'est l'image que l'on a de soi de manière hyper-sensible etc. La plupart du temps les gens choisissent ce qui les calme émotionnellement.

De toute façon, ce phénomène rejoint le phénomène de société, même si on ne peut pas dire que ce dernier soit dû à ces imperfections hormonales et autre mais c'est vrai que cela retentit là-dessus. A partir de là, cela oblige la personne concernée si elle souhaite être un super-masculin ou super-féminin, ou si elle veut fonctionner normalement, sans histoires.

Quelle part tient la fertilité masculine dans la virilité ? Est-il raisonnable de sacrifier sa capacité à se reproduire au profit de sa capacité à séduire ?

Cela dépend un peu de l'âge de cet homme. S'il est jeune, il pense qu'il va être fertile et ce n'est jamais une urgence de faire un enfant pour lui, à la différence d'une femme qui, dès son plus jeune âge, se dit : "je voudrais être enceinte", "je ne veux pas gâcher mes chances d'être enceinte". Pour l'homme, c'est en apparence secondaire pour lui. En revanche, quand il dépasse la quarantaine cela devient urgent et il commence alors à se focaliser uniquement sur la fertilité au point que cela lui joue des tours sur le plan émotionnel, sexuel, psychologique etc.

Un homme à qui l'on propose le marché de sa fertilité contre sa virilité va refuser : il ne compte pas gâcher ses chances d'être père, même au profit de sa virilité. Dans les faits, ce n'est jamais aussi tranché que ça. On leur pose la question et ils répondent de manière toujours un peu détournée en se disant que quand le moment sera venu, ils sauront quoi faire. En répondant cela, ils ne répondent pas à la question. Par contre, si tout d'un coup, ils dépassent la quarantaine et qu'ils se disent qu'ils veulent un enfant tout de suite parce que cela fait quinze ans qu'ils attendent un enfant, cela devient une urgence. Là, les hommes deviennent beaucoup plus pragmatiques et plus prêts à agir pour que les choses se déroulent favorablement sur le plan de la fertilité.

Ce paradoxe est-il propre à la gent masculine ? Les femmes nuisent-elles parfois à leur fertilité en travaillant à leur féminité ?

De même que pour les hommes, les femmes qui savent que cela nuit à leur fertilité de travailler à leur féminité sont minoritaires : elles ne sont pas prêtes à prendre des produits qui va gâcher leur fertilité. Il y a une différence cependant : les femmes ont un instinct de procréation que les hommes. En tous cas, c'est comme si dès qu'elles sont très jeunes, cela fait partie de leurs pensées, des leurs attentes. Quand on demande à une femme ce qu'elle voudrait pour plus tard, c'est souvent d'avoir plusieurs enfants. C'est quelque chose qui fait partie presque de leur génie procréateur, au sens émotionnel, psychologique etc. C'est vrai que l'on ne se retrouve pas, sauf exception, dans une situation de dernier recours de type : "il faut aller à droite ou il faut aller à gauche". Mais quand elles se retrouvent dans ces situations, elles font toujours valoir leur désir d'avoir un enfant. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
calvitie, fertilité
Thématiques :
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires