En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

04.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

07.

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Catalogne
Grève générale : très forte mobilisation des indépendantistes catalans dans les rues de Barcelone
il y a 5 heures 47 sec
pépites > Justice
EI
La justice française a émis un mandat d'arrêt international contre Abou Bakr al-Baghdadi
il y a 6 heures 1 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Surface" d'Olivier Norek : la découverte d’un corps disparu depuis 25 ans relance "une affaire classée"

il y a 7 heures 3 min
pépite vidéo > International
Culiacan
L'arrestation du fils d'El Chapo entraîne des affrontements violents entre la police et le cartel de Sinaloa
il y a 8 heures 7 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand on fait mieux que le superlatif et quand on s’illumine comme une éclipse : c'est l’actualité des montres en veille de Brumaire
il y a 9 heures 14 min
pépites > France
Casse-tête budgétaire
L'Assemblée nationale valide la suppression de la taxe d'habitation
il y a 9 heures 59 min
pépites > France
TER
Un mouvement social "inopiné" à la SNCF perturbe la circulation
il y a 10 heures 25 min
décryptage > Société
Bonne gouvernance

Pour sortir (enfin) de la crise des services publics

il y a 12 heures 52 min
rendez-vous > France
Géopolitico-scanner
Destin méditerranéen, immigration, communautarisme, délinquance : Marseille sans fatalisme mais sans langue de bois, entretien avec un homme politique qui monte, Bruno Gilles
il y a 13 heures 27 min
décryptage > Economie
Règle commune

Taxation des multinationales : l’OCDE fait un petit pas sur un très grand chemin

il y a 13 heures 56 min
pépite vidéo > International
Meilleur président ?
Donald Trump ironise sur le bilan d'Emmanuel Macron sur la question du chômage
il y a 5 heures 26 min
light > Politique
Lettre ouverte
Yassine Belattar décide de démissionner du Conseil présidentiel des villes
il y a 6 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Avant que j'oublie" de Anne Pauly : un magnifique roman sur le deuil

il y a 7 heures 53 min
pépites > Justice
Blanchiment aggravé
Patrick Balkany condamné à 5 ans de prison et à 10 ans d'inéligibilité, 4 ans de prison ferme sans mandat de dépôt pour son épouse Isabelle
il y a 8 heures 41 min
pépites > Terrorisme
Lutte antiterroriste
Un projet d'attentat "inspiré du 11 septembre" a été déjoué en France
il y a 9 heures 30 min
décryptage > Société
Laïcité

Sur le voile, Jean-Michel Blanquer a dix longueurs d’avance sur Emmanuel Macron

il y a 10 heures 14 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 17 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 11 heures 23 min
décryptage > France
Effets

Loi alimentation : le gouvernement persiste malgré les effets pervers

il y a 13 heures 16 min
décryptage > Europe
Brexit

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

il y a 13 heures 38 min
décryptage > Consommation
Non on ne vous parle pas d’Apple

Cosmic Crisp, la nouvelle pomme américaine qui part à l’assaut du monde

il y a 14 heures 26 min
© REUTERS/Wolfgang Rattay
© REUTERS/Wolfgang Rattay
Migrants intra-européens

L’Europe du déménagement : petite géographie de ces Européens qui s’installent ailleurs dans l’Union

Publié le 29 mai 2019
Un graphique basé sur les données migratoires d'Eurostat illustre les échanges migratoires intra-européens par pays.
Laurent Chalard est géographe-consultant. Membre du think tank European Centre for International Affairs.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Chalard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Chalard est géographe-consultant. Membre du think tank European Centre for International Affairs.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un graphique basé sur les données migratoires d'Eurostat illustre les échanges migratoires intra-européens par pays.

Atlantico : Que nous dit ce graphique sur les grands mouvements migratoires au sein de l'Union Européenne ?

Laurent Chalard : Ce graphique réalisé par une conceptrice médiatique exerçant son activité aux Pays-Bas, Madame Roxana Torre, permet de visualiser de manière très claire l’ampleur des mouvements migratoires de travailleurs au sein de l’Union Européenne depuis plusieurs décennies. Il montre pour l’année 2017, à partir des données fournies par Eurostat, le nombre de citoyens européens en âge de travailler (c’est-à-dire ayant entre 20 et 64 ans) résidant dans un autre pays que celui dont ils sont originaires. A défaut d’être un état fédéral, l’Union Européenne fait déjà figure d’un marché de l’emploi à l’échelle du continent, du fait de considérables flux de travailleurs depuis les années 1990, puisqu’ils ne concernent pas moins de 13 millions de personnes.

Tous les pays sont concernés par le phénomène, avec quelques grands flux particulièrement notables, comme les polonais travaillant au Royaume-Uni, les roumains en Italie, les italiens en Allemagne et les portugais en France. On voit donc que s’il existe des pays principalement émetteurs et d’autres majoritairement récepteurs de travailleurs, il n’en demeure pas moins que certains pays sont à la fois émetteurs et récepteurs, comme l’Italie. Nous avons donc affaire à des flux qui se sont complexifiés au fur-et-à-mesure du temps, d’autant que suivant le contexte économique, certains Etats voient leurs flux migratoires s’inverser.

 

Les principaux pays "d'arrivée" sont l'Allemagne, le Royaume-Uni, la Suisse, mais aussi, paradoxalement, l'Espagne et l'Italie. Quelles sont les principales explications à l'attraction démographique de ces pays ? Le taux de chômage est-il le déterminant principal ?

Ces données portant sur les stocks, c’est-à-dire les flux cumulés de travailleurs sur plusieurs décennies, il ne faut donc pas les interpréter uniquement à l’aune des performances économiques de ces dernières années des pays récepteurs, mais sur le moyen-terme, ce qui peut expliquer l’attractivité de certains Etats qui ont pu afficher une meilleure santé économique dans les décennies précédentes qu’aujourd’hui.

En effet, l’attractivité migratoire des pays concernés repose sur trois principaux facteurs. Le premier est le niveau de richesse. Les travailleurs des pays les plus pauvres d’Europe se dirigent d’abord vers les Etats les plus riches, qui leur proposent des niveaux de revenus sans commune mesure avec leur pays d’origine, y compris dans des métiers relativement peu qualifiés. Par exemple, un balayeur suisse gagne probablement plus qu’un universitaire roumain ! Le second facteur est le dynamisme économique, à travers la forte création d’emploi. En effet, plus un Etat crée de l’emploi, plus il est attractif pour des travailleurs étrangers qui peuvent espérer y trouver un emploi facilement, réduisant le risque d’un chômage de longue durée. Enfin, un dernier facteur, qu’il ne faut pas négliger, est d’ordre démographique, le besoin de main d’œuvre dans certains Etats de l’ouest de l’Europe connaissant une dénatalité soutenue les conduit à chercher à se procurer de la main d’œuvre étrangère peu qualifiée et/ou exerçant des métiers perçus comme difficiles sur le plan physique. C’est le cas en Allemagne, mais aussi en Italie du Nord.

A l’arrivée, le taux de chômage du pays récepteur n’apparaît nullement comme le déterminant principal de la migration des travailleurs au sein de l’Union Européenne, car l’Espagne, qui a toujours affiché un taux de chômage élevé, a été très attractive jusqu’à la crise de 2008, le dynamisme économique et la croissance de l’emploi soutenus dans les années 2000 la rendant attirante pour des européens de l’est. Il en va de même pour la France, qui, malgré son chômage structurel, est attractive pour les travailleurs portugais exerçant dans le BTP car les français ne veulent pas occuper ces emplois. Par exemple, à l’occasion des Jeux Olympiques de 1992 à Albertville, l’Etat français avait dû faire appel en catastrophe à la main d’œuvre portugaise pour que les chantiers soient terminés à temps !

Certains pays ont des soldes migratoires intra-européens très déficitaires, comme la Roumanie, la Pologne, la Bulgarie ou le Portugal. Quelles pourraient être les conséquences à long terme de ces déficits ?

Les pays aux soldes migratoires de travailleurs négatifs sont essentiellement des pays d’Europe de l’est, au niveau de vie sensiblement moins élevé que l’ouest après la chute du communisme à la fin des années 1980, auquel s’ajoute les deux pays les plus pauvres d’Europe méridionale, le Portugal et la Grèce.

A long terme, ces déficits migratoires de travailleurs, s’ils venaient à se pérenniser, risquent de mettre à mal leur développement économique du fait d’un manque de main d’œuvre, aussi bien peu que très qualifiée, puisque les flux migratoires vers les pays les plus riches de l’Europe occidentale, concernent autant les personnes sans diplômes qui y exercent des métiers que ne souhaitent plus faire les locaux, que des personnes très diplômées, qui viennent compenser les manques de spécialistes dans certains métiers à l’ouest, comme les médecins roumains en France par exemple. Cette situation rendrait indispensable pour ces pays, aussi paradoxalement que cela puisse paraître l’être, le recours à l’immigration extra-Union Européenne, pour compenser le déficit de main d’œuvre consécutif de ces départs, dans un contexte d’effondrement de la natalité en Europe de l’Est depuis la chute du communisme. Par exemple, la Pologne accueille de nombreux travailleurs ukrainiens et il commence à y avoir quelques travailleurs chinois en Roumanie.
 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

04.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

07.

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires