En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

04.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

07.

Les surdoués demandent-ils l’impossible en amour ?

01.

Zemmour, Ménard, Lévy et Cohen, ces hérétiques !

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les propos de Clémentine Autain contre l'islamophobie ont été récupérés et détournés par un média proche des Frères musulmans
il y a 31 min 16 sec
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Covid, Chine, USA et l’absence d’Europe de l’investissement et de l’entrepreneuriat

il y a 4 heures 25 min
pépite vidéo > International
Liberté d'expression
Caricatures de Mahomet : les appels au boycott de produits français se multiplient
il y a 5 heures 29 min
décryptage > International
Paris - Ankara

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

il y a 5 heures 47 min
décryptage > Economie
Taxes

Dépenses publiques et fiscalité : plus ça change, moins ça change…

il y a 6 heures 5 min
décryptage > Economie
Panorama de la crise

COVID-19 : comment dire de faire attention ?

il y a 6 heures 31 min
décryptage > High-tech
12 CYBER-MENACES PRÉOCCUPANTES

Quand les cyberattaques menacent de faire dérailler les prochaines élections présidentielles, et pèsent au même titre que la pandémie de coronavirus sur nos démocraties

il y a 7 heures 27 min
décryptage > Politique
Crèdul*

Vous avez aimé les raffarinades de Raffarin ? Vous adorerez les lapalissades de Castex

il y a 7 heures 56 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

il y a 8 heures 29 min
décryptage > Santé
Tester, tracer, isoler

COVID-19 : ce qu’il est encore possible de faire malgré une situation hors de contrôle

il y a 9 heures 7 min
pépites > International
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine
La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France
il y a 1 heure 36 min
décryptage > Education
Samuel Paty

Vous avez dit liberté d'expression ?

il y a 4 heures 56 min
light > Economie
Transport
Le vélo de fonction payé par l'entreprise va-t-il devenir à la mode ?
il y a 5 heures 34 min
pépites > Politique
Elections
Présidentielle 2022 : près de huit électeurs inscrits sur dix affirment envisager l’abstention, le vote blanc ou le vote antisystème selon un sondage Opinion Way
il y a 6 heures 4 min
pépites > Economie
Diplomatie
Appel au boycott de produits français : "Pas question de céder au chantage" Geoffroy Roux de Bézieux, solidaire du gouvernement français
il y a 6 heures 26 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

Etats-Unis : ce n'est pas seulement une élection présidentielle. C'est un choix de civilisation

il y a 7 heures 10 min
décryptage > International
Guerre commerciale

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

il y a 7 heures 40 min
pépites > Santé
Coronavirus
"Autour de 100.000 cas" de Covid-19 par jour, en France selon Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique
il y a 8 heures 13 min
décryptage > France
Clash des confessions

Boycott pour "attaques contre l’islam" : saurons-nous éviter notre guerre du Liban à nous ?

il y a 8 heures 40 min
pépites > Santé
Coronavirus
L'épidémie de Covid-19 a franchi un nouveau seuil avec 52.010 nouveaux cas en 24 heures, selon les chiffres officiels publiés hier soir
il y a 9 heures 36 min
Spectacle

Laurène Boulitrop : Charlotte. Poignant et pudique mais trop "travaillé" et manquant parfois de naturel

Publié le 28 mai 2019
Sans lourdeur et sans « discours », le texte montre comment se construit une personnalité artistique dans un rapport à soi d’autant plus tourmenté que le monde ne tourne pas rond. Certains jugeront la théâtralité de ce spectacle un peu austère et forcée et s’y ennuieront parfois.
Anne-Claude Ambroise-Rendu pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anne-Claude Ambroise-Rendu est chroniqueuse pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sans lourdeur et sans « discours », le texte montre comment se construit une personnalité artistique dans un rapport à soi d’autant plus tourmenté que le monde ne tourne pas rond. Certains jugeront la théâtralité de ce spectacle un peu austère et forcée et s’y ennuieront parfois.

VU PAR ANNE-CLAUDE AMBROISE-RENDU

 

ONE WOMAN SHOW

LAURENE BOULITROP: CHARLOTTE

Texte : David Foenkinos

mise en scène: Laurène Boulitrop

Musique : Thoj

 

INFORMATIONS

Manufacture des Abbesses

 7 rue Véron, 75018, Paris

RÉSERVATIONS : 01 42 33 42 03/resa@manufacturedesabbesses.com

Jusqu’au 29 juin.

Le jeudi et le samedià 19h.

Relâche exceptionnelle le 8 juin.

 

 

RECOMMANDATION 

            A LA RIGUEUR

 

THEME

Charlotte, une jeune juive allemande, raconte son enfance berlinoise, marquée par la mort de sa mère, son exclusion du lycée à la suite des mesures antijuives prises par les nazis, son admission exceptionnelle à l’Ecole des Beaux-Arts et l’histoire d’amour intense et singulière qu’elle vit avec Albert. 

Artiste, parce que l’art permet de se cacher et « abrite de la haine », Charlotte est cependant vaincue par les persécutions qui touchent les juifs. Répondant à l’insistance de son père, un médecin exclu de l’université et miraculeusement libéré de son emprisonnement, elle finit par fuir Berlin pour se réfugier chez ses grands-parents, dans le sud de la France. C’est là que la tragédie familiale lui est révélée.

 

POINTS FORTS

-       Un texte en forme de complainte essoufflée, économe  et vibrant. En choisissant de mettre l’accent sur les années berlinoises de l’enfant puis de la jeune fille, le moment où elle sait à peine qu’elle est artiste, plutôt que sur ses années françaises et le drame final, celui de son assassinat à Auschwitz en octobre 1943 (qui n’est pas même évoqué), le spectacle se concentre sur la naissance et la formation d’une artiste.

-       Une mise en scène sobre jusqu’à l’épure qui joue tout entière sur des voilages agités par un souffle d’air et des jeux de lumière et de musique subtils.

 

POINTS FAIBLES

Le jeu très travaillé de Laurène Boulitrop, censé « donner un corps et une voix » à l’intériorité tourmentée et artiste d’un personnage et en communiquer l’intensité, peut ne pas convaincre. Le corps raide de la jeune femme, aux articulations verrouillées, ses mains inutiles, son buste tendu et tressautant, sa diction en forme de mélopée soulignent excessivement, en les artificialisant, les tourments du personnage. Au final, ce parti pris de comédienne-metteure en scène écrase le récit, neutralise l’émotion et le spectateur se prend à rêver d’une interprétation plus déliée, plus naturelle et au total plus légère.

 

EN DEUX MOTS

-       Un seule en scène poignant et pudique et, mieux que cela, d’une intégrité esthétique et historique remarquable. En contant la jeunesse de l’artiste peintre juive allemande Charlotte Salomon, le spectacle mêle la tragédie historique aux drames familiaux et amoureux. Sans lourdeur et sans « discours », le texte montre comment se construit une personnalité artistique dans un rapport à soi d’autant plus tourmenté que le monde ne tourne pas rond. Certains jugeront la théâtralité de ce spectacle, qui peut fonctionner en dyptique avec Clouée au sol, un peu austère et forcée et s’y ennuieront parfois. D’autres apprécieront le choix de Laurène Boulitrop qui, renonçant à évoquer la maturité et la mort de son personnage a le mérite de renoncer ainsi à faire des phrases sur Auschwitz, mérite que n’a pas le roman.

 

UN EXTRAIT

Ou plutôt deux:

  • "Ma précision, c’est la mémoire du cœur".
  • "Le suicide est une mort qu’on ne donne pas à l’ennemi".

 

L'AUTEUR

Principalement romancier et dramaturge, mais aussi scénariste et réalisateur, David Foenkinos est l’auteur de 15 romans traduits en plus de quarante langues. En 2014, Charlotte, récit évoquant le destin tragique de l’artiste Charlotte Salomon est le roman le plus vendu en France et obtient le prix Renaudot et le prix Goncourt des Lycéens 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires