En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un commissariat au plan, c’est la cerise sur le gâteau... Pour les chefs d’entreprise, le comble du ridicule

02.

Catherine Deneuve achète tout en liquide, Laura Smet encaisse le cash de Laeticia, Patrick Bruel dépense le sien pour Clémence; Paris Hilton pour son chien; Jean-Michel Blanquer quitte sa (2ème) femme, Johnny Depp cassait les affaires de Vanessa Paradis

03.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

04.

Quand la novlangue de la Mairie de Paris se traduit en réalité cauchemardesque

05.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

06.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

07.

Energie : l’Allemagne prend le risque mal maîtrisé de l’hydrogène

01.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

02.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

03.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

04.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

05.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

06.

Plus fort qu’Ali Baba et les 40 voleurs : Anne Hidalgo et ses 37 adjoints !

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

03.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

04.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

05.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Elections municipales 2020 : comment la candidature de Rachida Dati a assuré la survie de la droite à Paris

il y a 2 heures 41 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Comment le coronavirus a bouleversé et totalement relancé la course à la Maison Blanche entre Joe Biden et Donald Trump

il y a 3 heures 54 min
décryptage > Environnement
Stratégie gouvernementale

La récession économique n’empêchera pas le gouvernement de mettre en oeuvre son programme (de punition) écologique

il y a 4 heures 41 min
décryptage > Environnement
Carburant du futur ?

Energie : l’Allemagne prend le risque mal maîtrisé de l’hydrogène

il y a 5 heures 36 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Un commissariat au plan, c’est la cerise sur le gâteau... Pour les chefs d’entreprise, le comble du ridicule

il y a 6 heures 49 min
décryptage > Environnement
Gaspillages

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

il y a 7 heures 15 min
pépites > Justice
Le retour de la justice
Le parquet de Paris enquête sur les fraudes au "chômage partiel"
il y a 23 heures 33 min
pépites > France
Rénovation vintage
C’est officiel : la flèche de Notre-Dame de Paris sera reconstruite à l’identique
il y a 1 jour 1 heure
pépites > France
Fin de partie
L'état d'urgence sanitaire prend fin aujourd'hui, qu'est ce que cela signifie ?
il y a 1 jour 2 heures
pépite vidéo > France
Reconnaissance
Lors du défilé du 14 juillet, l'armée de l'air rendra hommage au personnel soignant
il y a 1 jour 4 heures
décryptage > Société
Bonnes feuilles

L’instinct de survie : cet atout majeur de l’espèce humaine pour surmonter ses peurs, les obstacles et les accidents de la vie

il y a 3 heures 11 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Retour de l’Etat de droit : la difficile et délicate mission de la lutte contre le narcobanditisme

il y a 4 heures 18 min
décryptage > Economie
Marché du travail

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

il y a 5 heures 5 min
décryptage > Santé
Lutte contre la Covid-19

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

il y a 6 heures 18 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Catherine Deneuve achète tout en liquide, Laura Smet encaisse le cash de Laeticia, Patrick Bruel dépense le sien pour Clémence; Paris Hilton pour son chien; Jean-Michel Blanquer quitte sa (2ème) femme, Johnny Depp cassait les affaires de Vanessa Paradis
il y a 7 heures 35 sec
007
L'espion égyptien qui travaillait dans l'entourage d'Angela Merkel a été démasqué
il y a 22 heures 31 min
light > Science
Une vie de chien
Non, l'âge humain de votre chien ne se multiplie pas par sept
il y a 1 jour 3 min
pépites > Economie
L'euro fort
L'Irlandais Paschal Donohoe prend la tête de l'Eurogroupe
il y a 1 jour 1 heure
pépites > France
Sécurité
En déplacement à Dijon, Jean Castex dénonce des comportements "inadmissibles"
il y a 1 jour 3 heures
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le rouge se met à fumer et quand la cible a du plomb dans l’heure : c’est l’actualité caniculaire des montres
il y a 1 jour 5 heures
© Sebastian Kahnert / dpa / AFP
© Sebastian Kahnert / dpa / AFP
Bonnes feuilles

Les abeilles, cette espèce matriarcale aux capacités uniques

Publié le 26 mai 2019
Christophe Gatineau et Sylvie Corré publient "Eloge de l’abeille" aux éditions Flammarion. Faire l'éloge de l'abeille n'est pas faire celui de l'apiculture, mais des abeilles, ce monde féminin pluriel qui approche les 1.000 espèces en France. Ce monde fragile et magique s'effondre, cloué au sol par un environnement hostile. Extrait 2/2.
Christophe Gatineau
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christophe Gatineau est un auteur, un cultivateur et agronome spécialisé en permaculture et agroécologie, un photographe et réalisateur né dans une famille d'agriculteurs le 9 août 1961 à Rochefort-sur-mer. Il vit aujourd'hui en Limousin. Historien de...
Voir la bio
Sylvie Corré
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sylvie Corré a publié Éloge de l'Abeille : Quand les insectes ont le bourdon aux éditions Flammarion 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christophe Gatineau et Sylvie Corré publient "Eloge de l’abeille" aux éditions Flammarion. Faire l'éloge de l'abeille n'est pas faire celui de l'apiculture, mais des abeilles, ce monde féminin pluriel qui approche les 1.000 espèces en France. Ce monde fragile et magique s'effondre, cloué au sol par un environnement hostile. Extrait 2/2.

On s'imagine vite, trop vite à mon goût, que les insectes n'auraient aucune «personnalité», uniquement celle de leur espèce, un ensemble de comportements innés et génétiquement transmis par la femelle pondeuse. Et, effectivement, chaque colonie d'abeilles à miel ou de guêpes sociales a son caractère, plus ou moins agressif ou docile à l'égard des étrangers, un trait de caractère dominant transmis par la pondeuse. Quant à s'imaginer, comme chez le cheval, la vache, le chien ou l'humain, que chaque individu pourrait avoir son petit caractère, c'est un champ d'investigation complètement vierge. Pour illustrer, avec tous les bémols d'usage, sans jamais faire d'une expérience personnelle et isolée une généralité, j'ai vécu l'année dernière l'expérience suivante avec une gauloise.

Syl. – Précise avec une guêpe Polistes de type gauloise, car on frise le quiproquo. Gauloise, qui est d'ici, de la Gaule. Polistes gallicus, des voisines de la guêpe commune qui vivent dans des nids formés d'un seul rang d'alvéoles. Mais si le fonctionnement social de la gauloise s'organise autour de femelles fondatrices, comme toutes les guêpes et les abeilles sociales, sauf l'abeille à miel, les colonies de fuscatus, une espèce vivant en Amérique, sont structurées autour de plusieurs mères. Une hiérarchie très stricte qui mérite d'être soulignée car c'est rarissime dans le monde animal. 

Chr. – Tout de même, tu oublies les bonobos, les orques, les hyènes, les éléphants… Mais chez les insectes comme chez les humains, c'est plus rare! Chez les espèces domestiquées comme la vache ou le mouton, les cartes sont éminemment faussées, même si chacune est fortement hiérarchisée en fonction de critères tels que l'ancienneté dans le groupe, la taille, le poids, l'agilité et la dimension des cornes ou des dents. Mais d'une manière générale, tous les cas de figure se retrouvent dans la nature: de l'ours antisocial obligeant la femelle à s'éloigner pour élever ses petits, à certaines sociétés matriarcales d'Asie qui ne reconnaissent pas le papa comme le reproducteur… l'éducation étant alors prise en charge par la mère, sa famille ou le groupe. Qui donne et reproduit la vie? Pleine de bon sens, une réponse est donnée par ce dicton qui court chez ces agriculteurs de la région de Yongning en Chine: La part de l'homme est dans la reproduction, comme l'action de la pluie sur l'herbe des prairies: elle fait pousser, sans plus. Cette pensée, qui émane d'une des rares ethnies matriarcales encore en vie, leur a-t‑elle été inspirée en observant le petit peuple des abeilles?

Syl. – Osons rappeler que les guêpes ne sont pas des abeilles, contrairement aux bourdons… même si elles jouent un rôle primordial dans la pollinisation de certaines espèces végétales. Quant à ta gauloise, peut-être es-tu tombé nez à nez avec une physionomiste? 

Chr. – Comment le savoir? Comment peuvent-elles savoir qu'elles sont du même essaim, quand toutes proviennent de mères différentes? Alors, pour ne pas craindre les ingérences, il ne restait que la reconnaissance faciale aux guêpes Polistes fuscatus pour contrôler les allées et venues de celles nées dans un nid gouverné par plusieurs «reines»… Et les différentes publications montrent une organisation sociale nettement plus complexe que celle des abeilles à miel. En effet, outre que c'est le groupe qui semble élever l'ensemble de la progéniture, les reines mères dominent leurs propres filles, des ouvrières qui peuvent aussi pondre. Le summum étant que chaque individu doit en permanence savoir se situer dans la hiérarchie qui anime ces communautés. «Les guêpes et les humains ont développé de manière totalement indépendante des mécanismes hautement spécialisés pour mémoriser les visages», explique Michael Sheehan, l'un des auteurs de l'étude. «Ces mécanismes sont très similaires, même si leurs cerveaux et leurs vues sont différents.» Les travaux de ces chercheurs de l'université du Michigan, aux États-Unis, publiés dans la revue Science du 2 décembre 2011, ont mis en évidence la capacité de ces animaux à s'identifier grâce aux marques spécifiques qu'ils portent sur la tête.

Syl. – Et en 2010, une autre étude a mis en évidence que les abeilles à miel étaient capables de lire les expressions du visage de leur apiculteur…

Chr. – C'est ouf! À l'exemple de beaucoup d'animaux, j'avais déjà observé que les gardiennes pouvaient interpréter le rythme respiratoire de celui qui s'approche ou ouvre la ruche, pour évaluer le danger et la réponse à apporter; sachant qu'une respiration lente et profonde rassure par opposition à une rapide et saccadée.

Syl. – Et elles filtrent en permanence l'entrée de la ruche pour repousser les intruses, les seuls étrangers autorisés à rentrer sans montrer patte blanche étant les mâles. Quand les récolteuses sont en pleine activité, comme un poste d'avant-garde, les gardiennes n'hésitent pas à se positionner sur la planche d'envol pour contrôler les éventuelles pilleuses. Et elles se comportent exactement comme des vigiles, vérifiant via leurs odeurs l'identité de toutes celles qui atterrissent. Et suivant la nature de l'attaque, ou de l'attaquant, la vigile n'hésitera pas à appeler des renforts. C'est la dernière fonction de l'abeille en interne, avant de partir travailler à l'extérieur comme récolteuse.

Extrait du livre de Christophe Gatineau et Sylvie Corré, Eloge de l’abeille, publié aux éditions Flammarion

Lien vers la boutique Amazon : ICI

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires