En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne

03.

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

04.

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

05.

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

06.

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

07.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

05.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

06.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
light > Histoire
Incroyable
Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne
il y a 10 heures 28 min
pépite vidéo > Sport
Plus de peur que de mal
Formule 1 : Romain Grosjean miraculé après un accident très impressionnant
il y a 11 heures 11 min
pépites > Santé
Sceptiques
Covid-19 : une majorité des Français n'ont pas l'intention de se faire vacciner
il y a 13 heures 40 min
pépite vidéo > Société
Casseurs
Manifestations contre les violences policières : des dégâts à Paris
il y a 14 heures 23 min
light > Culture
Mort d'un géant
L'acteur David Prowse, qui avait incarné Dark Vador, est décédé
il y a 15 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Oscar Wilde ou l’art avant tout

il y a 16 heures 31 min
décryptage > International
A qui profite le crime ?

Assassinat du scientifique iranien, piège de dernière heure tendue à Téhéran

il y a 16 heures 54 min
décryptage > International
Pardon présidentiel

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

il y a 17 heures 6 min
décryptage > Santé
Vecteur

Pourquoi les virus frappent-ils plus certains continents que d'autres ? Une étude sur Zika donne des indices

il y a 17 heures 29 min
décryptage > France
Munich 1938 ? Non, Munich 2020 !

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

il y a 17 heures 46 min
pépite vidéo > France
Heurts
Manifestation : les images très violentes d'un policier tabassé par plusieurs manifestants
il y a 10 heures 52 min
pépites > France
Défense
Pour le directeur général de la Police nationale, "la police est un reflet de la société"
il y a 12 heures 22 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'origine de l'énergie des étoiles confirmée grâce aux neutrinos de Borexino ; Gravité quantique : l'écume de l'espace-temps, une clé du Big Bang au vivant ?
il y a 13 heures 55 min
light > Media
Disparition
Le journaliste Jean-Louis Servan-Schreiber est mort
il y a 14 heures 52 min
pépites > Religion
Distanciation
Messes : le Conseil d'Etat casse la règle des trente fidèles maximum
il y a 15 heures 49 min
décryptage > Politique
Partis des libertés

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

il y a 16 heures 46 min
décryptage > Economie
La crise qui vient

La bourse est-elle trop optimiste ?

il y a 16 heures 59 min
décryptage > International
Etatisme

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

il y a 17 heures 20 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Si vous voulez vraiment faire des achats respectueux de l'environnement, il ne faudra pas vous contenter de lire les étiquettes des produits en rayon. Petits conseils pour y voir plus vert
il y a 17 heures 39 min
décryptage > Société
Big tech

Pourquoi il devient urgent de sauver nos démocraties de la technologie

il y a 17 heures 50 min
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
Bonnes feuilles

La résignation des chômeurs face à la loi d’airain de l’offre et de la demande

Publié le 25 mai 2019
Benoît Rayski publie "Les effacés de la terre" aux éditions du Cerf. À travers la vie quotidienne d'une chômeuse de longue durée, voici le portrait de la France que personne ne veut voir. Benoît Rayski a voulu rencontrer un de ces oubliés. Il est parti à Caen pour retrouver Julie. Elle venait d'être licenciée et elle lui a ouvert son coeur. Extrait 1/2
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski publie "Les effacés de la terre" aux éditions du Cerf. À travers la vie quotidienne d'une chômeuse de longue durée, voici le portrait de la France que personne ne veut voir. Benoît Rayski a voulu rencontrer un de ces oubliés. Il est parti à Caen pour retrouver Julie. Elle venait d'être licenciée et elle lui a ouvert son coeur. Extrait 1/2

Au commencement, c’est-à-dire avant Julie, était le chômage. Dans Les Temps modernes, Charlot marche hébété dans les rues de New York : le travail à la chaine a fait de lui une loque. Des gestes répétitifs à une cadence infernale. Un camion passe près de lui avec un fanion rouge pour signaler son chargement. Le fanion tombe. Charlot le ramasse et court derrière le camion pour le rendre à son chauffeur. 

Mais le camion s’éloigne. Charlot machinalement continue à marcher, le fanion dans sa main. Bientôt, derrière lui, des chômeurs affluent. Le fanion devient drapeau rouge. Une manifestation commence. Les chômeurs en colère font face à la police. Et c’est Charlot, le pauvre Charlot, qui sera arrêté´ comme meneur communiste. Nous sommes dans les années 30.

En 2018 les chômeurs ne se révoltent plus. Ils sont passifs, résignés sans doute. Même s’ils n’ont jamais entendu parler de l’économiste David Ricardo, ils ont compris confusément que la main invisible du marché décidait de tout et avant tout de leur sort. 

La loi d’airain de l’offre et de la demande ne leur est guère favorable. Ils sont des millions à s’offrir, et peu sont demandés. 

Je ne sais plus qui a dit que le jour où il y aurait deux millions de chômeurs en France, le pays exploserait. Cette barre a été franchie sans difficulté sous Mitterrand : le pays n’a pas explosé. 

Et le chômage n’a cessé de grimper sous Chirac, sous Sarkozy, sous Hollande, sous Macron : la France est restée calme. C’est incroyable, non? 

Des agriculteurs mécontents de la grande distribution déposent du fumier devant les supermarchés... Des chauffeurs routiers frustrés bloquent la circulation... Des cheminots cessent de faire rouler les trains pour défendre leur statut... Des ouvriers font grève car ils refusent d’être délocalisés...

Les chômeurs, eux, ne manifestent pas. Se trouverait-il un Charlot avec un fanion rouge à la main, que personne n’irait défiler derrière lui. Être chômeur, pour ceux qui le sont, c’est une période vécue comme transitoire, un mauvais moment à passer. Une maladie qu’on espère de courte durée. On la soigne avec des indemnités. Mais souvent la maladie est longue, et ce n’est pas le RSA (550 euros par mois) qui vous guérit. 

En France, le chômage de masse est un phénomène dit « structurel ». Structurel en cela qu’il est indépendant de la croissance, qu’elle soit bonne ou mauvaise. A droite, on pense que c’est l’emploi qui doit créer la croissance. 

A gauche, on estime que c’est la croissance qui dopera le marché du travail. Anne, ma sœur Anne, ne vois-tu rien venir ? Et on voit : la croissance vient, le chômage persiste ou même augmente. Il est donc « structurel ». Il fait partie de la structure... Une spécificité française qui fait de nous une exception en Europe.

Extrait du livre de Benoît Rayski, Les effacés de la terre, publié aux éditions du Cerf. 

Lien vers la boutique Amazon : ICI 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zelectron
- 26/05/2019 - 12:39
stat
1980 > 2,5 millions de fonctionnaires
2016 > 5,6 millions . . . on joue à quoi ?
zelectron
- 26/05/2019 - 12:37
la (dé)raison du chômage
la mainmise sur l'emploi par une armée gigantesque de fonctionnaires* de tous poils et autres collatéraux prive totalement de travail au bas mot 5 millions de français qui ont les compétences pour exercer une activité rentable (pour eux mêmes et pour leurs entreprises) dans les secteurs privés !
* hors régaliens pour ceux qui n'auraient pas tout compris.
Sidewinder
- 26/05/2019 - 06:20
Les effacés de la terre, je l'ai été.
Oui, je sais ce que c’est. J’ai quitté la France pour redevenir un humain, ça fait du bien.