En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© DON EMMERT / AFP
Commission d'enquête ?
Bannon, le RN, Marine Le Pen et Marion Maréchal : des relations bien moins évidentes qu’il n’y paraît
Publié le 15 mai 2019
Après un reportage diffusé sur France 2 qui dévoile les liens entre le RN et l'ancien conseiller de Donald Trump, Steve Bannon, des parlementaires ont demandé une commission d'enquête.
François Darien est politologue.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Darien
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Darien est politologue.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après un reportage diffusé sur France 2 qui dévoile les liens entre le RN et l'ancien conseiller de Donald Trump, Steve Bannon, des parlementaires ont demandé une commission d'enquête.

Atlantico : Un reportage d'Envoyé Spécial a récemment mis en avant les liens qui uniraient le Rassemblement National et Steve Bannon, ancien conseiller de Donald Trump. Une enquête parlementaire a depuis été ouverte, certains députés évoquant une possible "intelligence avec une puissance étrangère". Ces accusations, que nie le Rassemblement National, vous semblent-elles vraisemblables ? Quels est la nature des liens entre Bannon et le parti de Marine Le Pen ?

François Darien : C’est grotesque. Dans un pays dénué de souveraineté comme la France, où la notion « d’intelligence avec l’ennemi » commence-t-elle ? Au traité d’Aix la Chapelle ? Steve Banon est aujourd’hui non un agent de la diplomatie de Trump mais un idéologue itinérant qui essaye en Europe de rattraper un rôle politique qu’il n’a plus aux Etats-Unis. Il n’est pas plus le représentant d’une internationale noire, véritable machine à phantasme bien commode pour ceux qui ne veulent pas voir le caractère polymorphe du phénomène populiste.

Quand son think tank The Movement a été créé, une partie du RN a voulu s’en rapprocher espérant des facilités diplomatiques mais ces rapports semblent s’être distendus. On peut le constater par l’absence physique de Banon aux côté du RN comme par l’effacement relatif des tenants de cette ligne comme Louis Alliot ou Jérôme Rivière bien que celui-ci soit néanmoins en place éligible aux européennes.

Steve Bannon semble plus proche d'une démarche telle que celle de Marion Maréchal, dont il ne cesse de vanter les mérites. Est-ce le cas ?

M. Banon est en effet plus proche de Marion Maréchal. Sur un plan méthodologique, il croit à la guerre culturelle comme elle. Ils croient tous les deux à l’utilité d’une doctrine et d’une formation doctrinale. Cela les oppose au RN actuel qui n’a plus de doctrine construite de le départ de Florian Philippot. N’oublions pas qu’au Conseil scientifique de l’école de Marion Maréchal, l’ISSEP, siègent deux proches de Banon : Raheem Jamaludin Kassam éditorialiste politique du site Breitbart News London et le philosophe paléoconservateur Paul Gottfried. Idéologiquement, l’aspect libéral, identitaire et occidentaliste du discours de Marion Maréchal ne peut que lui plaire.  C’est un nationaliste américain avant tout qui craint la volonté d’indépendance et la souveraineté des Etats. Cela explique par exemple son discours très alarmiste sur la Chine tel qu’il l’a tenu dans le Figaro Magazine récemment. La menace chinoise et la subversion démographique venant de l’ancien tiers-monde sont les catalyseurs d’un nouvel atlantisme. Enfin, l’aspect confessionnel, très présent chez Marion Maréchal, convient beaucoup plus au catholique Banon que la défense orientée de la laïcité que fait Marine Le Pen.  

Peut-on dès lors parler d'un "effet Bannon" en France ?

Absolument pas d’un point de vue partisan. La campagne du RN est amorphe et leur thème central est le localisme. Nous sommes loin de l’influence de Banon tant sur les thèmes que sur la méthode. Il faut bien comprendre que ce n’est pas parce que le RN est revenu sur sa rente électorale qu’est l’immigration qu’il serait plus proche de Steve Banon. Steve Banon est beaucoup plus proche de certains « théoriciens » de la droite française comme Jean Raspail. Son anti-immigrationnisme est beaucoup plus construit et radical que celui électoraliste du RN. De même, il est imprégné d’un discours sur les valeurs qui va de pair avec sa hantise de la décadence. Rien de cela dans le RN actuel qui ne porte pas de vision de la société. L’entretien récent de Marion Maréchal à Valeurs Actuelles est dans une ligne plus proche de Banon. Sur le plan idéologique, la situation est plus complexe. Si le thème de la convergence des luttes entre patriotes de droite et de gauche cher aux souverainistes a été illustré par les gilets jaunes, une partie de l’intelligentsia de droite cherche à définir un conservatisme français, vieux serpent de mer, dans lequel à défaut Steve Banon peut jouer un rôle d’éminence, renforcé par les initiatives avortées d’union des droites.

Plus largement, alors que les élections européennes se tiennent dans moins de deux semaines, peut-on considérer que Steve Bannon a réellement obtenu ce qu'il souhaitait ? Comment expliquez-vous ce résultat ?

Il a mésestimé les cultures politiques nationales et les divergences d’intérêts. L’intérêt d’un Orban par exemple est de recevoir de l’argent de l’Union européenne ponctionné aux français. Dans les pays de l’est, le discours sur l’immigration est strictement instrumental pour des peuples qui vivent avant tout un hiver démographique et un exode majeur. De même, il y aujourd’hui une rivalité sourde entre la Ligue et le RN sur qui va orienter les tendances populistes européennes, rivalité qui tourne au bénéfice de Salvini. Plus globalement il n’a pas compris la différence fondamentale  entre « les mondialistes » qui veulent l’uniformité et « les populistes » qui cherchent la singularité. Il est toujours plus facile de fédérer des gens qui ne tiennent pas compte des intérêts nationaux. Enfin, son éloignement du Président Trump lui a fait perdre de son intérêt. Même avec Nigel Farage qui est le plus proche de lui, les liens semblent moins étroits si on regarde son apparente absence du Brexit Party. 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Déclarations des revenus de 2018 : attention aux risques d’erreurs
02.
Kim Kardashian veut 7 enfants, Laura Smet en attend un, Alain Delon attend des siens qu’ils ne se déchirent pas à la Johnny; Voici voit Laeticia Hallyday & Sébastien Farran réconciliés, Closer les voit tendus; Victoria Beckham s’est fait gonfler les joues
03.
L’histoire fascinante du commando Kieffer
04.
Elevage : l'entreprise Hénaff félicitée par... l'association L214
05.
Gilets jaunes : les appartements d'un casseur saisis pour rembourser ses dégradations
06.
Morts par morsure de serpent : une plaie planétaire contre laquelle l’OMS entend entrer en guerre
07.
Thierry Ardisson annonce quitter C8 car "la chaîne n'a plus les moyens de s'offrir Ardisson"
01.
Otages français : Emmanuel Macron, savez vous qui sont vraiment les deux hommes que vous accueillez en fanfare ?
02.
Pourquoi les entretiens d’évaluation annuels sont inutiles pour la plupart des salariés
03.
Aveuglement ? Un dîner caritatif est organisé à Saint-Denis au profit d’un Centre de formation des Oulémas soupçonné d’entretenir de troubles liens avec les dhijadistes anti-occidentaux
04.
La liberté est-elle climaticide ? La question folle que ne sont pas loin de se poser les nouveaux intégristes de l’environnement
05.
Derrières les ors et les artifices, pourquoi le Qatar est toujours un dangereux émirat moyenâgeux
06.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
01.
Otages français : Emmanuel Macron, savez vous qui sont vraiment les deux hommes que vous accueillez en fanfare ?
02.
“Droite Trocadéro” contre “droite mercato” : ce que cache la querelle entre LR et ex LR ralliés au macronisme
03.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
04.
Le glyphosate, le dernier débat hystérique de tous ceux qui se méfient de l’Europe et du progrès
05.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
06.
La liberté est-elle climaticide ? La question folle que ne sont pas loin de se poser les nouveaux intégristes de l’environnement
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Gré
- 16/05/2019 - 00:07
Une pince serrée avec Bannon
Une pince serrée avec Bannon ? Intelligence avec l'ennemi ! Assassinats, enlèvements, viols commis avec l'état islamique ? Rapatriement : on n'abandonne pas des Français ! Pourquoi mes parents m'ont-ils appris la politesse ? Cela ferait tellement de bien de se lâcher de temps en temps ...
ajm
- 15/05/2019 - 17:10
Culot incroyable.
La gauche et ses alliés ou héritiers qui depuis des décennies ont donné ( même pas vendu ) la France à tous les clodos islamistes possibles et imaginables en provenance de la terre entière prétend donner des leçons de patriotisme sous le prétexte de rencontres entre des Français du RN et un intellectuel de droite affirmée, ressortissant indépendant ( il est riche et son propre employeur ce qui change de nos politiciens parasites du contribuable) d'un pays dont on feint d'ignorer qu'il est le pivot de l'Alliance Atlantique et de l'Otan dont nous sommes membres, pays avec lequel les officiels Français civils et militaires échangent quotidiennement des informations hautement sensibles en matière de défense, de terrorisme etc....
AZKA
- 15/05/2019 - 16:52
Et ba non, les bobos!
Le Steve il roule tout seul. La Lepen visée s'appelle en fait Maréchal. ..Nous (y) voilà. La bien pensance prépare le combat suivant. Bien vu!