En direct
Best of
Best of du 4 au 10 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Comment la politique iranienne de Trump a jeté Téhéran dans les bras de Pékin

02.

L’Europe paralysée face au péril turc : cette question brûlante à poser à Emmanuel Macron

03.

Le chauffeur de Bayonne a été lynché à mort : le ministre des transports a osé parler « d’incivilités » !

04.

Monsieur, madame, le, la maire de Lyon…

05.

Le nombre de cas de Covid-19 double tous les deux jours à Marseille

06.

Le Ségur de la Santé, ou la victoire de la bureaucratie sur l'intérêt général

07.

Quand le budget européen prévu pour gérer les crises agricoles est affecté au maintien des migrants syriens en Turquie

01.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

04.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

05.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

06.

HATVP : Pénélope Komitès, adjointe d'Anne Hidalgo, aurait oublié de déclarer 250.000 euros et évoque une "erreur"

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Ces dénis grandissants de réalité qui asphyxient nos libertés

03.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

04.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

05.

La droite, seule menace aux yeux d’Emmanuel Macron

06.

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

ça vient d'être publié
pépites > Economie
EMPLOI
Macron annonce une exonération de cotisations et 300.000 contrats d'insertion pour les jeunes
il y a 14 heures 33 min
pépites > Santé
SANTÉ
Macron souhaite le masque obligatoire dans tous les lieux publics clos
il y a 15 heures 51 min
light > France
FÊTE PERCHÉE
Un DJ va mixer en haut de la grande échelle des pompiers
il y a 16 heures 24 min
pépites > France
CORONAVIRUS
Le nombre de cas de Covid-19 double tous les deux jours à Marseille
il y a 17 heures 6 min
pépite vidéo > France
DÉFILÉ
14 juillet : Trois miraculés d’une intervention au Mali vont défiler
il y a 17 heures 54 min
décryptage > Société
Des mots pour mentir

Le chauffeur de Bayonne a été lynché à mort : le ministre des transports a osé parler « d’incivilités » !

il y a 19 heures 29 min
décryptage > France
BACCALAURÉAT 2020

Baccalauréat 2020 : la cuvée coronavirus a été livrée

il y a 19 heures 54 min
décryptage > Economie
WIKI AGRI

Quand le budget européen prévu pour gérer les crises agricoles est affecté au maintien des migrants syriens en Turquie

il y a 20 heures 21 min
décryptage > Europe
UNION EUROPÉENNE

Union européenne : la réglementation sur les travailleurs routiers déchirent les Européens

il y a 21 heures 7 min
décryptage > Politique
POLITIQUE

L’Europe paralysée face au péril turc : cette question brûlante à poser à Emmanuel Macron

il y a 22 heures 11 min
pépite vidéo > Santé
FÊTE NATIONALE
Emmanuel Macron souhaite rendre le masque obligatoire dans les lieux publics clos
il y a 14 heures 44 min
light > Insolite
BON APPÉTIT
Une cliente trouve une tête de lézard dans sa bolognaise, l'enseigne s'excuse
il y a 15 heures 59 min
pépites > France
COMMÉMORATION
Nice commémore les quatre ans de l'attentat de Nice
il y a 16 heures 37 min
pépites > France
FRANCE
"MACRON ASPHYXIE L'HÔPITAL" une banderole déployée durant la cérémonie
il y a 17 heures 36 min
décryptage > Media
L'ART DE LA PUNCHLINE

Un 14 juillet en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 18 heures 57 min
décryptage > Société
Inclusivement vôtre

Monsieur, madame, le, la maire de Lyon…

il y a 19 heures 45 min
décryptage > International
INTERNATIONAL

Que fait la France - trop souvent et encore seule - au Sahel ?

il y a 20 heures 4 min
décryptage > Politique
POLITIQUE

Le Ségur de la Santé, ou la victoire de la bureaucratie sur l'intérêt général

il y a 20 heures 43 min
décryptage > Science
SCIENCE

Coronavirus, 2eme vague et crise économique : 2020, l’été de la grande dissonance cognitive

il y a 21 heures 47 min
pépite vidéo > Loisirs
Ouverture du Royaume
Après 4 mois de fermeture, Disneyland Paris réouvre ses portes ce mercredi
il y a 1 jour 12 heures
© AFP
© AFP
Libye

L’intervention occidentale en Libye, une catastrophe ? Voilà pourquoi ça n’est pas si simple

Publié le 14 mai 2019
Les commentateurs rendent souvent responsable de la situation actuelle en Libye l'intervention de 2011 sous l'égide de l'ONU. La réalité est plus complexe.
Arnaud Delalande
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lybian Air Wars, Helion PublishingIraqi Air power reborn, Harpia Publishing. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les commentateurs rendent souvent responsable de la situation actuelle en Libye l'intervention de 2011 sous l'égide de l'ONU. La réalité est plus complexe.

Atlantico : Dans les débats sur la Libye, ils sont nombreux à imputer la situation actuelle du pays à l’intervention française en 2011. N’est-ce pas déjà établir un lien de causalité assez hasardeux ?

Arnaud Delalande : Plutôt oui. D’abord il faut rappeler que ce n’est pas l’intervention française qui a enclenché la première guerre civile libyenne qui était déjà en cours depuis plusieurs mois. Il ne faut donc pas confondre causes et conséquences. Puis l’intervention française s’est faite dans le cadre de l’ONU, il n’y avait donc pas que la France pour intervenir.

Après l’intervention il faut rappeler qu’en juillet 2012 il y a eu des élections démocratiques et que la situation du pays s’est globalement améliorée comme l’atteste la réouverture des ambassades qui avaient été fermées. Le gouvernement du CGN qui devait laisser le pouvoir fin 2013 ne l’a pas fait ce qui a conduit me maréchal Haftar à lancer son offensive en mai 2014 avec l’opération « Dignité ».

Voilà pour la brève chronologie. On reproche également à la France d’être intervenue sur la base de « mensonges », comme quoi il n’y allait pas y avoir de massacres. C’est faux. Kadhafi avait ordonné de frapper sa population.  Je suis personnellement en contact avec un des deux pilotes libyens qui a fait défection à Maltes.

Une première opération prévue par Kadhafi était d’aller frapper la Tunisie lors des Printemps Arabes et cela ne s’est pas produit du fait de la défection de Ben Ali. A ce moment-là, les pilotes ont bien compris que le jour où il y allait y avoir une contagion des Printemps Arabes en Libye, il y aurait des frappes.

Est-ce qu’aujourd’hui quoi que ce soit permet d’affirmer que sans l‘intervention en Libye, le pays serait en meilleur état ?

D’abord il faut rappeler qu’il est normal et qu’il faut avoir un regard critique sur l’intervention et notamment sur l’après (et l’échec du désarmement des milices) mais rien ne permet aujourd’hui de dire que la situation aurait été meilleure si l’on n’était pas intervenus.

Kadhafi aurait commis des massacres, il suffit de citer l’exemple de Benghazi, d’autres groupements armés se seraient formés, il y aurait eu encore plus de défections dans les rangs de l’armée et le conflit aurait pu s’enliser à l’instar de ce que l’on a pu voir en Syrie.

Sur le plan du terrorisme, ce qu’il faut comprendre c’est que Kadhafi était le pompier pyromane de la région. Il a largement financé des groupes armés, il a souvent hébergé des groupes terroristes. En 2001 il a changé son fusil d’épaule et littéralement essayé de sauver sa tête en donnant des renseignements aux pays occidentaux mais le présenter comme un repart contre le terrorisme ou un faiseur de paix est un mensonge.

Mais en Libye, même au temps de Kadhafi, le trafic a toujours existé, le trafic d’êtres humains également, pareil pour l’esclavage…

Et la politique menée aujourd’hui est tout autant critiquable. On s’est appuyé sur Haftar dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et cela lui a donné des ailes. On se rend compte aujourd’hui qu’il n’a pas hésité à relâcher des djihadistes tunisiens comme il l’a lui-même confié à la chaîne France 24.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
gwirioné
- 15/05/2019 - 01:26
Liberté chérie?
C'est curieux cette tendance chez certains peuples (pas de noms, amalgame oblige) de préférer s'entre tuer plutôt que d'utiliser les élections libres qu'on leur offre...