En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

02.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

03.

"Olivier véreux de mes c***lles" : Jean-Marie Bigard insulte le ministre de la Santé

04.

Emmanuel Macron s’est souvenu qu’il avait une mère et un père

05.

Darmanin sait tout sur la taqiya. Et il n'aime pas du tout

06.

Nous aurons la Chine de nos mérites

07.

Louis Hausalter : "L'histoire de Marion Maréchal éclaire l’état de décomposition et de recomposition du paysage politique"

01.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

04.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

05.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

06.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

01.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

02.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

03.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

04.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

05.

Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine

06.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

ça vient d'être publié
pépites > Economie
Votation
Les Suisses ont dit "non" à la fin de la libre circulation avec l'Union européenne
il y a 12 min 19 sec
pépites > International
Crise
Bélarus : Loukachenko "doit partir", affirme Emmanuel Macron
il y a 1 heure 22 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Débris spatiaux : la Station spatiale a évité la catastrophe pour la 3e fois cette année ; Un détecteur de vie extraterrestre qui tient dans une boîte à chaussures !
il y a 2 heures 56 min
décryptage > Politique
Biographie

Louis Hausalter : "L'histoire de Marion Maréchal éclaire l’état de décomposition et de recomposition du paysage politique"

il y a 4 heures 32 min
décryptage > International
Relever le nez du guidon

Nous aurons la Chine de nos mérites

il y a 4 heures 47 min
décryptage > Politique
Claque en vue

Sénatoriales : petit panorama des enjeux à surveiller

il y a 5 heures 2 min
décryptage > Science
Inventées ou découvertes ?

Mais au fait, c'est quoi les maths ? Et la petite question candide posée par une ado sur Tik Tok déclencha un grand débat entre scientifiques et philosophes

il y a 5 heures 26 min
décryptage > Economie
Pensée magique

Relance made in France : les impasses du techno-colbertisme

il y a 5 heures 52 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Plongée dans les coulisses de l’organisation de la Convention de la droite : l'engagement de Marion Maréchal et Eric Zemmour en faveur de l’union des droites

il y a 7 heures 9 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Emmanuel Macron où l'art de la mondialisation heureuse

il y a 7 heures 9 min
pépites > International
Etats-Unis
Cour suprême : Donald Trump nomme Amy Coney Barrett
il y a 45 min 35 sec
décryptage > International
Suprêmement explosif

Trump a nommé à la Cour suprême une juge extrêmement conservatrice : normal, les États-Unis sont le pays des extrêmes

il y a 2 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Tel est sur toi le sceau de ma haine, ou les possédés

il y a 4 heures 22 min
décryptage > Economie
Business

Bourse : les nouveaux gagnants et perdants post-Covid

il y a 4 heures 40 min
décryptage > International
Géopolitique

La Turquie, un enjeu existentiel pour l'Europe et pour le monde arabo-musulman

il y a 4 heures 56 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Poser des plaques de verre sur la banquise pourrait-il sauver les glaces de l’Arctique ?
il y a 5 heures 16 min
décryptage > Société
La responsabilité du gouvernement… et la nôtre...

Covid-19 : à quelles libertés sommes-nous réellement prêts à renoncer pour enrayer l'épidémie ?

il y a 5 heures 45 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les aidants, ces soutiens vitaux au quotidien pour les personnes âgées et dont la France aura cruellement besoin face au vieillissement de la population

il y a 7 heures 9 min
décryptage > Politique
Il a lu attentivement le Coran

Darmanin sait tout sur la taqiya. Et il n'aime pas du tout

il y a 7 heures 9 min
pépites > International
Jeter l'éponge
Liban : le Premier ministre désigné renonce à former un gouvernement et démissionne
il y a 22 heures 18 min
© LUDOVIC MARIN / AFP
© LUDOVIC MARIN / AFP
Edito

Quand le président du nouveau monde s’inspire largement de l’ancien

Publié le 26 avril 2019
On avait décrit l’annonce de la conférence de presse d’Emmanuel Macron comme une mission impossible.
Michel Garibal
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
On avait décrit l’annonce de la conférence de presse d’Emmanuel Macron comme une mission impossible.

Il est vrai que depuis son report à la suite de l’incendie de la cathédrale Notre Dame, les médias en avaient fait leur principal sujet, faisant ainsi monter un climat qui devenait progressivement anxiogène, car on savait qu’il ne pourrait satisfaire toutes les revendications exprimées à travers les multiples séances du grand débat.

Pour ce premier exercice, Emmanuel Macron a réussi une partie de son pari grâce à une aisance oratoire que personne ne lui conteste, jouant aussi au rôle du professeur qu’il affecte face à un auditoire de journalistes attentifs et plutôt disciplinés, dont les questions ont été généralement convenues. Sur le fond, sa performance ne se situe pas au même niveau, car elle reprend pour l’essentiel ce qui était déjà connu, sans que l’on perçoive le souffle qui était réclamé et espéré. Il s’est contenté de tirer une deuxième salve plus modeste après les dix milliards qui avaient été concédés, au moment de la crise ouverte des gilets jaune. Il a annoncé une baisse de l’ordre de cinq milliards de l’impôt sur le revenu pour les classes moyennes. Il a aussi fait marche arrière sur plusieurs points, notamment vis-à vis des retraités qui bénéficieront l’an prochain du retour de l’indexation de leur pension sur l’inflation au-dessous de deux mille euros, mesure qui sera étendue à l’ensemble de la catégorie à partir de l’année suivante. Il a décrété une sorte de statu quo sur les fermetures d’établissements ou de services publics dans les zones rurales, pour dissiper le malaise des régions.  A part quelques cas isolés, il n’a pas déroulé un éventail général de mesures concrètes, qui aurait aussitôt suscité la critique de ceux qui auraient pu être oubliés. Car c’est toujours au moment où l’on enregistre un léger mieux dans la conjoncture générale avec une baisse du chômage et la création de nouveaux emplois que les revendications se font plus fortes, chacun craignant de bénéficier moins que son voisin de l’amélioration de son pouvoir d’achat.

C’est dans ce contexte qu’Emmanuel Macron, qui confesse- ce qui ne peut manquer de surprendre – qu’il a mis près de deux ans pour comprendre la France d’aujourd’hui et certaines souffrances comme celles des femmes divorcées ayant des enfants à charge, a l’intention de se mettre en retrait, d’abandonner sa position jupitérienne, pour renvoyer au gouvernement, aux collectivités locales, aux syndicats une part des responsabilités qui leur incombent dans la transformation du pays. Insensiblement, on revient ainsi peu ou prou au monde d’ancien, avec la multiplication en perspective d’organismes de concertation, de missions chargées de rapports comme celle qui concerne le mode de recrutement des fonctionnaires, de créations nouvelles comme « un conseil de défense écologique pour mettre en oeuvre l’urgence climat ». Avec l’accent mis sur la décentralisation, le transfert de pouvoirs exercés par l’Etat aux collectivités. Ces dernières seront consultées sur le degré de responsabilités qu’elles entendent assumer. Une tâche délicate car il s’agira d’harmoniser des points de vue souvent contradictoires, comme l’ont montré les réunions du grand débat, et qui risquent de prendre beaucoup de temps.

On risque ainsi de s’orienter vers une France bavarde, d’autant que le chef de l’Etat a fait part de sa volonté de multiplier les occasions de dialogues citoyens. On peut s’interroger sur leur efficacité, quand on voit le peu d’avancement de certains dossiers comme celui des retraites. Attendre l’essentiel des réflexions de la base dans l’espoir de dégager un consensus démocratique alors que le développement des technologies, la multiplication des réseaux sociaux , conduisent les individus à évoluer dans un univers de plus en plus virtuel qui encourage l’affrontement plutôt que la compréhension de l’autre, risque de se traduire par d’interminables palabres, au moment où l’autorité de l’Etat devrait se manifester par des décisions réelles qui font aujourd’hui cruellement défaut.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires