En direct
Best of
Best of du 2 au 8 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

02.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

03.

Communication politique : Jean Castex et Olivier Veran, perdus pour la France

04.

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) confirme l’illégalité de la publication d’enregistrements de Mme Bettencourt par Mediapart

05.

Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres

06.

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

07.

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

01.

Affaire Duhamel : les inavouables secrets des bourgeois de la gauche caviar

02.

Trump banni de Twitter : « Nous, Français, ne pouvons accepter ce qui se joue en ce moment pour la liberté du monde »

03.

Trump, le plus détesté des présidents mais celui qui a fait une des politiques les plus profitables à tous les Américains

04.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

05.

Diam's bientôt de retour, Alain Chabat bientôt papy; Grand froid entre Charlène & Albert de Monaco, grand frais entre Emmanuel Macron & sa famille; Divorce imminent chez les Kardashian West; Ben Affleck se gave de doughnuts, Laura Smet prend un coach

06.

Comment basculer vos groupes de conversations WhatsApp sur Signal

01.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

02.

Trump banni de Twitter : « Nous, Français, ne pouvons accepter ce qui se joue en ce moment pour la liberté du monde »

03.

Affaire Olivier Duhamel : Alain Finkielkraut, ne sera plus chroniqueur de l’émission 24h Pujadas, diffusée sur LCI

04.

Affaire Duhamel : les inavouables secrets des bourgeois de la gauche caviar

05.

Les complotistes et autres trumpistes ou Gilets jaunes radicalisés, enfants monstrueux de la déconstruction, de la cancel culture et des guérilleros de la justice sociale

06.

La grande épuration : mais pourquoi la Silicon Valley se comporte-t-elle comme si elle voulait donner raison aux complotistes à la QAnon ?

ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 48 min 8 sec
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 5 heures 26 min
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 6 heures 14 min
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 6 heures 51 min
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 7 heures 29 min
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 8 heures 7 min
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 8 heures 35 min
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 9 heures 16 min
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 9 heures 36 min
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 10 heures 3 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 3 heures 46 min
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 5 heures 39 min
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 6 heures 36 min
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 7 heures 8 min
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 7 heures 44 min
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 8 heures 25 min
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 8 heures 38 min
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 9 heures 34 min
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 9 heures 42 min
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 10 heures 4 min
© PASCAL PAVANI / AFP
© PASCAL PAVANI / AFP
Journal de Paris

Travaux à Paris : « Je creuse donc je suis ! »

Publié le 23 avril 2019
En 2018, 6.284 chantiers se sont tenus sur les 1.700 km de la voirie parisienne, soit un chantier tous les 270 m !
Florence Berthout
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Florence Berthout est présidente du groupe Les Républicains et Indépendants (LRI) au Conseil de Paris et maire du 5ème arrondissement.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En 2018, 6.284 chantiers se sont tenus sur les 1.700 km de la voirie parisienne, soit un chantier tous les 270 m !

Les Parisiens sont exaspérés par ces séances imposées de gymkhana sur les trottoirs, des bruits de chantier incessants sans compter les répercussions sur la circulation, et par là même, la pollution.

Les barrières grises et vertes fleurissent en ce printemps dans tous les coins de Paris.. Les travaux semblent se poursuivre comme l’histoire sans fin, souvent pour n’aboutir qu’à des changements cosmétiques.

La mairie de Paris rejette la faute sur les autres, estimant qu’elle n’est responsable que de 7 % des chantiers. Mais ce sont les plus lourds et les plus pénalisants. Les gilets jaunes seraient même les coupables tout désignés des chantiers qui durent. C’est doublement faux : ils ne manifestent pas dans toute la capitale et les demandes de la Préfecture de Police de sécuriser les emprises de chantiers ne sont que rarement traitées par la Ville.

En tant que propriétaire de l’espace public, la Ville de Paris est responsable de la coordination des chantiers. Il s’écoule souvent plusieurs semaines avant que le trottoir soit de nouveau bitumé et l’emprise de chantier enlevée. La Mairie de Paris a même instauré une forme de tolérance. L’entreprise dispose de 6 semaines pour recouvrir le trottoir. Sans action, l’entreprise est mise demeure de le faire sous 2 semaines, dans le cas contraire, la Ville de Paris réalise les travaux dans les 2 semaines suivantes. Au total, il faut donc attendre deux mois et demi pour que la Ville de Paris reprenne la main en cas de défaillance. Pour y remédier, j’ai proposé en vain d’instaurer une astreinte : les entreprises qui ne terminent pas leurs travaux dans les délais seraient sanctionnées financièrement.

Symptôme de cette incapacité à coordonner les interventions sur la voirie : la Ville ne sait pas ce qui se cache dans le sol parisien. Le nouveau prestataire de Vélib’ a dû attendre de longues semaines pour savoir où brancher ses nouvelles stations. Les services interrogent à tour de rôle les entreprises qui mettent deux à trois mois à répondre. En 2019, il existe cependant des outils numériques pour connaître en temps réel l’état des réseaux souterrains.

La situation est paradoxale, malgré cette multiplicité de chantiers, les rues de Paris n’ont jamais été en si mauvais état. Les crédits d’investissements pour la voirie sont en baisse de 60 % depuis 2014. Le budget pour la réparation des trottoirs a été divisé par trois entre 2014 et 2018. Dans le même temps, les indemnisations versées aux piétons ou cyclistes victimes d’une chute en raison du mauvais entretien de la voirie ont été multipliées par 3. En 2018, la Ville a consacré à peine plus à l’entretien d’urgence de la voirie (1,4 M€) qu’aux indemnisations (0,8 M€).

Depuis plusieurs années, les services de la Ville de Paris semblent préparer une véritable thèse sur la question des pieds d’arbres : par quoi faut-il les recouvrir ? Il y a les partisans des grilles d’arbres, de la résine ou de la « végétalisation spontanée », c’est-à-dire les laisser en friche. Le service de la voirie et celui des espaces verts ne parviennent pas à se mettre d’accord. D’études en expérimentations, en attendant, les pieds d’arbres sont à l’abandon.

Depuis 2014, la Maire de Paris creuse les rues de la capitale aussi vite qu’elle creuse la dette des Parisiens. A croire qu’elle a fait sienne cette devise que les Shadoks ne renieraient pas « je creuse donc je suis ».

 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
travaux, Paris, voirie, mairie, Pollution
Thématiques :
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
J'accuse
- 23/04/2019 - 17:01
La devise shadokienne de Paris
Je pompe (du fric), donc je flotte.
tubixray
- 23/04/2019 - 14:33
le vrai problème des parisiens
C'est comment se débarrasser de ces parasites qui gèrent la ville depuis 2001 par la grâce de la droite la plus bête au monde....