En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© ISHARA S. KODIKARA / AFP
Dies Irae

Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?

Publié le 22 avril 2019
Pour comprendre pas besoin d'une calculette. Il suffit d'ouvrir les yeux.
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pour comprendre pas besoin d'une calculette. Il suffit d'ouvrir les yeux.

Il y a dans le journalisme une règle d'or bien connue : celle de la réception de l'événement et de la distance kilométrique. Elle est simple. Plus un fait est éloigné de nous plus notre intérêt s'émousse et plus notre émotion s'estompe. 10 morts en France font pour nous beaucoup plus de bruit que 1000 morts en Inde.

C'est sans doute regrettable mais c'est plutôt logique. Pour avoir longtemps dirigé la rubrique de politique étrangère dans un journal je savais avec combien de cadavres je devais me présenter en conférence pour mendier quelques lignes à la rédaction en chef. Mais parfois cette sacro-sainte règle peut subir de singulières distorsions.

C'est le cas si l'on compare les tragédies de Christchurch et du Sri Lanka : 50 morts ici, 200 morts là-bas. Un simple coup d'œil sur la carte permet de se rendre compte que Christchurch (Nouvelle-Zélande) qui a fait tant de bruit est plus éloigné de nous que le Sri Lanka qui en a fait beaucoup moins.

Ce n'est pas étonnant. Cette différence de traitement tient à la religion des victimes. A Christchurch des musulmans ont été assassinés par un suprémaciste blanc. La tragédie était épouvantable : les réactions furent hystériques.

La Première ministre de Nouvelle-Zélande mis le voile –signe visible de la soumission de la femme- pour communier avec les victimes. En France les journaux, les radios, les télévisions rivalisèrent d'ardeur pour dénoncer la haine antimusulmane et l'islamophobie.  On atteignit l'extase quand on découvrit que l'assassin de Christchurch avait lu Renaud Camus et que ce dernier avait été invité dans son émission par Alain Finkielkraut. On tenait enfin les deux coupables!

Rien de tel pour le Sri Lanka : les victimes sont chrétiennes. Et contrairement aux musulmans les chrétiens ne sont pas des victimes appétissantes. On nous a enfoncé dans la tête que ceux qui croient en Allah sont maltraités par nous. Et que quand ils meurent leur sang doit retomber sur nos têtes.

Les chrétiens ne peuvent prétendre à ce statut enviable. Certes ils meurent parfois et des Eglises brûlent comme chez nous. Mais leurs assassins ont toujours des contours flous qui permettent aux bienpensants de ne pas les désigner. Un jour viendra peut-être où les chrétiens las de tendre l'autre joue oublieront un peu le Christ pour s'adresser à Yahweh : c'est un Dieu vengeur !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Un million de personnes veulent envahir la zone 51 aux Etats-Unis

03.

Dépenses publiques : Emmanuel Macron s’est-il définitivement converti au chiraquo-hollandisme ?

04.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

05.

Implants cérébraux : se dirige-t-on vers un accroissement des inégalités sans précédent dans l’histoire de l’humanité ?

06.

Vous croyez que l'Algérie a gagné par 1:0 ? Erreur : le score final est de 3:0 !

07.

Risque terroriste : British Airways et la Lufthansa suspendent des vols vers l'Egypte

01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

05.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

06.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

03.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

04.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

05.

François de Rugy a démissionné

06.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

Commentaires (15)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
2bout
- 23/04/2019 - 22:03
Marseille, ville cosmopolite
Pas assez de parisiennes ♫ et trop de parisiens.
Allez l'OM !
parisien99999
- 23/04/2019 - 21:48
Bravo pour la manipulation (suite)
ca fait encore plus scandale que l’attentat de Christchurch et tout le monde le sait parfaitement. Surtout parce que les auteurs sont musulmans.

En tout cas bravo pour cette immense leçon de de manipulation d'une information à des fins racistes et anti musulmans.

Par contre, bizarrement l’auteur ne parle pas du cas où la victime serait une personne de religion juive. Et où dans un simple cas d’accident, le monde entier hurle à l’attentat et à l’antisémitisme avant même de savoir ce qu’il en est…. (rappelez-vous l’accident de l’avion-cargo EL AL à Amsterdam. Immédiatement après l’accident, Beregovoy avait fait un long speech sur l’antisémitisme et sur la haine des juifs…. Alors que c’est un écrou qui retenait le réacteur qui s’était brisé…)
parisien99999
- 23/04/2019 - 21:47
Bravo pour la manipulation
Précédent commentaire écrit avec mon smartphone. Je le remets en version correcte.

Impressionnant comment on peut interpréter une réalité pour la rendre raciste et anti musulman pour tromper les gens.

Tous les gens un peu pas trop bête (et qui ne font pas une analyse devant forcément donner un résultat anti musulman) se rendent bien compte que comme à Christchurch la population est beaucoup plus "occidentale" que le Sri Lanka, on se dit que ce qui s'est passé là-bas pourrait arriver chez nous. Parce qu'on s'identifie beaucoup plus aux habitants de ce pays. Tout simplement.

La preuve en est toute simple.

En Birmanie quand des milliers de musulmans se font massacrer tout le monde s'en fout. Idem quand une bombe fait des centaines de musulmans au Pakistan.

On s'en fout. On ne s'identifie pas aux Birmans et aux Pakistanais comme on s'identifie aux Australiens ou aux Néo-Zélandais.

C'est bien la preuve que ce n'est pas les victimes qui comptent, mais juste l'identification qu'on se fait de la majorité de la population locale.

Voyez quand un musulman tua juste une dizaine de chrétiens dans un pays dans lequel on peut s’identifier (usa, GB, Australie, etc…)