En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© Wikipedia / Brocken Inaglory
Atlantico Green

Pourquoi la fonte du permafrost pourrait avoir des conséquences encore pires que prévues

Publié le 21 avril 2019
Une étude parue dans la très sérieuse "Atmospheric chemistry and physics" rapporte que l'on a sous-estimé la quantité de protoxyde d'azote qui s'échapperait du fait de la fonte du permafrost
Nicolas Inbert est directeur exécutif de Green Cross France et Territoires.Co-auteur de l'ouvrage "OCEAN: des clés pour agir " www.desclespouragir.com 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Imbert
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Inbert est directeur exécutif de Green Cross France et Territoires.Co-auteur de l'ouvrage "OCEAN: des clés pour agir " www.desclespouragir.com 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une étude parue dans la très sérieuse "Atmospheric chemistry and physics" rapporte que l'on a sous-estimé la quantité de protoxyde d'azote qui s'échapperait du fait de la fonte du permafrost

Atlantico : Une étude parue dans la très sérieuse "Atmospheric chemistry and physics" rapporte que l'on a sous-estimé la quantité de protoxyde d'azote qui s'échapperait du fait de la fonte du permafrost. Quelles pourraient en être les conséquences sur l'environnement ?

Nicolas Imbert : D'une manière plus générale du protoxyde d'azote, l'arctique est actuellement dans une situation de grave danger où l'on se rend compte que le dérèglement climatique arrive de manière accélérée par rapport aux feuilles de routes établies sur les autres continents. Il arrive en accord avec les prévisions les plus alarmistes du GIEC à ce sujet. On est en train de s'acheminer vers une trajectoire +4, +5 voire +6 degrés avec ce que cela suppose en effets dévastateurs.

Le fait d'avoir un permafrost qui ne joue plus son rôle et des terres qui auparavant été gelées toutes l'année a un effet accélérateur sur le dérèglement climatique et induit des problématiques globales.

Il y a donc une urgence à interpeler pour que les décideurs puissent vraiment comprendre ce qui est en train de se passer. C'est d'ailleurs le cœur de notre engagement à Greencross.

Aujourd'hui en Arctique on peut compter trois effets cumulatifs. Des poches de méthane entière sont en train de revenir à l'air libre et de se dégager dans l'atmosphère avec un effet accélérateur pour le réchauffement climatique. On a de nouvelles substances et dont le dégagement a aussi un effet accélérateur comme le protoxyde d'azote qui touche directement la couche d'ozone et n'avait pas été anticipé à ce stade. De la même manière les Nox, au-delà du protoxyde d'azote changent l'albedo de la banquise (capacité à refléter la lumière solaire) et un troisième effet sur lequel les scientifiques américains nous alertent depuis un an. Le fait qu'il y a des microparticules de plastique et des perturbateurs endocriniens en masse jusque dans les zones arctiques.

Sous l'effet de libération des gaz, les habitants terrestres ou marins sont de plus en plus vulnérables. C'est encore sans parler des peuples autochtones qui sont directement impactés, sont en train de souffrir des activités économiques qui se développent dans le secteur mais aussi des conséquences du réchauffement climatique.

Cette bombe climatique en train d'exploser est-elle suffisamment prise en compte dans les études et est-ce que cette nouvelle étude va nous mener à rehausser encore nos estimations concernant le réchauffement climatique ?

Les travaux du GIEC tels qu'ils ont été fiats et en particulier sur les océans et l'Arctique se sont faits sur des bases extrêmement crédibles. Les décideurs publics ont voulu entendre que le dérèglement climatique allait se baser sur les "fourchettes basses" donnée par le GIEC. Ce dont on se rend compte depuis un an et demi et qui devient impossible à masquer c'est que le dérèglement climatique est plutôt calqué sur la "fourchette haute" (au moins +4 degrés). En parallèle, l'Humanité et en particulier la France et l'Europe sont très en retard sur la feuille de route dans la lutte contre le dérèglement climatique. On a fait à peu près 30% du chemin que l'on aurait dû faire à cette date. Dit autrement, nous n'avons toujours pas fait 70% des efforts nécessaires.

Plutôt que de casser le thermomètre à chaque fois qu'une nouvelle mauvaise nouvelle arrive, il est beaucoup plus intelligent d'accélérer et de ne plus avoir le pied sur le frein pour mener à bien toute mesure contre le dérèglement climatique. Cette étude nous montre que nous ne sommes toujours pas matures et qu'il faut aller 5 à 10 fois plus vite en termes de réaffectation de moyens.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Un million de personnes veulent envahir la zone 51 aux Etats-Unis

03.

Dépenses publiques : Emmanuel Macron s’est-il définitivement converti au chiraquo-hollandisme ?

04.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

05.

Implants cérébraux : se dirige-t-on vers un accroissement des inégalités sans précédent dans l’histoire de l’humanité ?

06.

Vous croyez que l'Algérie a gagné par 1:0 ? Erreur : le score final est de 3:0 !

07.

Risque terroriste : British Airways et la Lufthansa suspendent des vols vers l'Egypte

01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

05.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

06.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

03.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

04.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

05.

François de Rugy a démissionné

06.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
tatouzou
- 22/04/2019 - 17:17
Intox?
Est il vraiment nécessaire qu'Atlantico publie la propagande des apôtres du réchauffement climatique anthropique ?
Qui plus est en suggérant qu'il s'agirait de travaux de recherche sérieux, alors que ce n'est à l'évidence que de la pure spéculation. ...

jipebe29
- 22/04/2019 - 11:23
Green Cross International ? Satellite du Grand Machin.
« Green Cross International bénéficie du statut consultatif auprès du Conseil économique et social des Nations Unies et de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture. GCI est une organisation ayant le statut d'observateur à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques et à la Conférence des parties à la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification. Il coopère également directement avec la Section des urgences environnementales PNUE / OCHA, ONU-HABITAT et d’autres organisations internationales ».

On a tout compris : GCI est une officine du Grand Machin, chargée de promouvoir le dogme du RCA, de propager la peur.... et de récolter des sous de la part des climato-crédules.

https://www.gcint.org/who-we-are/our-history/

jipebe29
- 22/04/2019 - 11:10
Article poubelle
Comment voulez-vous que le directeur exécutif de Green Cross France, organisation d’idéologues intégristes dont l’objectif est de propager la peur afin que nous acceptions de payer dans la joie de très onéreuses indulgences climatiques pour nous laver de nos affreux péchés de consommateurs irresponsables, ait un zeste de crédibilité ? Ce qu’il raconte, ce n’est que de la propagande de bas étage.Article poubelle.