En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© Wikipedia / Brocken Inaglory
Atlantico Green
Pourquoi la fonte du permafrost pourrait avoir des conséquences encore pires que prévues
Publié le 21 avril 2019
Une étude parue dans la très sérieuse "Atmospheric chemistry and physics" rapporte que l'on a sous-estimé la quantité de protoxyde d'azote qui s'échapperait du fait de la fonte du permafrost
Nicolas Inbert est directeur exécutif de Green Cross France et Territoires.Co-auteur de l'ouvrage "OCEAN: des clés pour agir " www.desclespouragir.com 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Imbert
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Inbert est directeur exécutif de Green Cross France et Territoires.Co-auteur de l'ouvrage "OCEAN: des clés pour agir " www.desclespouragir.com 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une étude parue dans la très sérieuse "Atmospheric chemistry and physics" rapporte que l'on a sous-estimé la quantité de protoxyde d'azote qui s'échapperait du fait de la fonte du permafrost

Atlantico : Une étude parue dans la très sérieuse "Atmospheric chemistry and physics" rapporte que l'on a sous-estimé la quantité de protoxyde d'azote qui s'échapperait du fait de la fonte du permafrost. Quelles pourraient en être les conséquences sur l'environnement ?

Nicolas Imbert : D'une manière plus générale du protoxyde d'azote, l'arctique est actuellement dans une situation de grave danger où l'on se rend compte que le dérèglement climatique arrive de manière accélérée par rapport aux feuilles de routes établies sur les autres continents. Il arrive en accord avec les prévisions les plus alarmistes du GIEC à ce sujet. On est en train de s'acheminer vers une trajectoire +4, +5 voire +6 degrés avec ce que cela suppose en effets dévastateurs.

Le fait d'avoir un permafrost qui ne joue plus son rôle et des terres qui auparavant été gelées toutes l'année a un effet accélérateur sur le dérèglement climatique et induit des problématiques globales.

Il y a donc une urgence à interpeler pour que les décideurs puissent vraiment comprendre ce qui est en train de se passer. C'est d'ailleurs le cœur de notre engagement à Greencross.

Aujourd'hui en Arctique on peut compter trois effets cumulatifs. Des poches de méthane entière sont en train de revenir à l'air libre et de se dégager dans l'atmosphère avec un effet accélérateur pour le réchauffement climatique. On a de nouvelles substances et dont le dégagement a aussi un effet accélérateur comme le protoxyde d'azote qui touche directement la couche d'ozone et n'avait pas été anticipé à ce stade. De la même manière les Nox, au-delà du protoxyde d'azote changent l'albedo de la banquise (capacité à refléter la lumière solaire) et un troisième effet sur lequel les scientifiques américains nous alertent depuis un an. Le fait qu'il y a des microparticules de plastique et des perturbateurs endocriniens en masse jusque dans les zones arctiques.

Sous l'effet de libération des gaz, les habitants terrestres ou marins sont de plus en plus vulnérables. C'est encore sans parler des peuples autochtones qui sont directement impactés, sont en train de souffrir des activités économiques qui se développent dans le secteur mais aussi des conséquences du réchauffement climatique.

Cette bombe climatique en train d'exploser est-elle suffisamment prise en compte dans les études et est-ce que cette nouvelle étude va nous mener à rehausser encore nos estimations concernant le réchauffement climatique ?

Les travaux du GIEC tels qu'ils ont été fiats et en particulier sur les océans et l'Arctique se sont faits sur des bases extrêmement crédibles. Les décideurs publics ont voulu entendre que le dérèglement climatique allait se baser sur les "fourchettes basses" donnée par le GIEC. Ce dont on se rend compte depuis un an et demi et qui devient impossible à masquer c'est que le dérèglement climatique est plutôt calqué sur la "fourchette haute" (au moins +4 degrés). En parallèle, l'Humanité et en particulier la France et l'Europe sont très en retard sur la feuille de route dans la lutte contre le dérèglement climatique. On a fait à peu près 30% du chemin que l'on aurait dû faire à cette date. Dit autrement, nous n'avons toujours pas fait 70% des efforts nécessaires.

Plutôt que de casser le thermomètre à chaque fois qu'une nouvelle mauvaise nouvelle arrive, il est beaucoup plus intelligent d'accélérer et de ne plus avoir le pied sur le frein pour mener à bien toute mesure contre le dérèglement climatique. Cette étude nous montre que nous ne sommes toujours pas matures et qu'il faut aller 5 à 10 fois plus vite en termes de réaffectation de moyens.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Déclarations des revenus de 2018 : attention aux risques d’erreurs
02.
L’histoire fascinante du commando Kieffer
03.
Kim Kardashian veut 7 enfants, Laura Smet en attend un, Alain Delon attend des siens qu’ils ne se déchirent pas à la Johnny; Voici voit Laeticia Hallyday & Sébastien Farran réconciliés, Closer les voit tendus; Victoria Beckham s’est fait gonfler les joues
04.
Elevage : l'entreprise Hénaff félicitée par... l'association L214
05.
Gilets jaunes : les appartements d'un casseur saisis pour rembourser ses dégradations
06.
Morts par morsure de serpent : une plaie planétaire contre laquelle l’OMS entend entrer en guerre
07.
Thierry Ardisson annonce quitter C8 car "la chaîne n'a plus les moyens de s'offrir Ardisson"
01.
Otages français : Emmanuel Macron, savez vous qui sont vraiment les deux hommes que vous accueillez en fanfare ?
02.
Pourquoi les entretiens d’évaluation annuels sont inutiles pour la plupart des salariés
03.
Aveuglement ? Un dîner caritatif est organisé à Saint-Denis au profit d’un Centre de formation des Oulémas soupçonné d’entretenir de troubles liens avec les dhijadistes anti-occidentaux
04.
La liberté est-elle climaticide ? La question folle que ne sont pas loin de se poser les nouveaux intégristes de l’environnement
05.
Derrières les ors et les artifices, pourquoi le Qatar est toujours un dangereux émirat moyenâgeux
06.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
01.
Otages français : Emmanuel Macron, savez vous qui sont vraiment les deux hommes que vous accueillez en fanfare ?
02.
“Droite Trocadéro” contre “droite mercato” : ce que cache la querelle entre LR et ex LR ralliés au macronisme
03.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
04.
La liberté est-elle climaticide ? La question folle que ne sont pas loin de se poser les nouveaux intégristes de l’environnement
05.
Le glyphosate, le dernier débat hystérique de tous ceux qui se méfient de l’Europe et du progrès
06.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
tatouzou
- 22/04/2019 - 17:17
Intox?
Est il vraiment nécessaire qu'Atlantico publie la propagande des apôtres du réchauffement climatique anthropique ?
Qui plus est en suggérant qu'il s'agirait de travaux de recherche sérieux, alors que ce n'est à l'évidence que de la pure spéculation. ...

jipebe29
- 22/04/2019 - 11:23
Green Cross International ? Satellite du Grand Machin.
« Green Cross International bénéficie du statut consultatif auprès du Conseil économique et social des Nations Unies et de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture. GCI est une organisation ayant le statut d'observateur à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques et à la Conférence des parties à la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification. Il coopère également directement avec la Section des urgences environnementales PNUE / OCHA, ONU-HABITAT et d’autres organisations internationales ».

On a tout compris : GCI est une officine du Grand Machin, chargée de promouvoir le dogme du RCA, de propager la peur.... et de récolter des sous de la part des climato-crédules.

https://www.gcint.org/who-we-are/our-history/

jipebe29
- 22/04/2019 - 11:10
Article poubelle
Comment voulez-vous que le directeur exécutif de Green Cross France, organisation d’idéologues intégristes dont l’objectif est de propager la peur afin que nous acceptions de payer dans la joie de très onéreuses indulgences climatiques pour nous laver de nos affreux péchés de consommateurs irresponsables, ait un zeste de crédibilité ? Ce qu’il raconte, ce n’est que de la propagande de bas étage.Article poubelle.