En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Arrestations massives sur le DarkWeb à travers la planète : coup d’arrêt... ou d’épée dans l’eau ?

02.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

03.

Et si la nouvelle la plus importante pour l’avenir du climat de la planète venait de passer quasi inaperçue

04.

Sauver la Seine-Saint-Denis, mission impossible ? Non... mais l’Etat n’est pas le "héros" qu’il pense être

05.

Covid : les épargnants devront payer la facture; Bayrou trouble la coordination gouvernementale; Les bonnes affaires d’Édouard Philippe : payé 50 000€ pour se former au numérique...; La fraude sociale sert (aussi) à financer le terrorisme islamiste

06.

La France, paradis des squatteurs et qui entend bien le rester

07.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

01.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

02.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

03.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

04.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

05.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

06.

Non, les adhérents de LREM ne méritent pas Macron ! Il est trop grand, trop beau, trop génial pour eux.

01.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

02.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

03.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

04.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

05.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

06.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

ça vient d'être publié
décryptage > Media
Le journalisme est un foutu métier

Attaque près des anciens locaux de Charlie Hebdo : ouf, l'Agence France Presse ne risque rien

il y a 3 min 39 sec
pépite vidéo > Politique
Enquête en cours
Jean Castex confirme qu'une attaque s'est produite "à proximité" des anciens locaux de Charlie Hebdo
il y a 2 heures 24 min
pépites > France
Onzième arrondissement
Paris : attaque à l'arme blanche près des anciens locaux de Charlie Hebdo
il y a 4 heures 17 min
pépites > Santé
Politique
Le Premier ministre n'a pas téléchargé l'application «StopCovid» comme la quasi totalité des Français
il y a 6 heures 5 min
light > Economie
Economie
La Chine va lancer la version numérique de sa monnaie officielle le yuan
il y a 6 heures 39 min
décryptage > France
Faut voir

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

il y a 6 heures 59 min
pépites > Société
Politique
Louis Aliot maire RN de Perpignan protégé par trois gardes du corps
il y a 7 heures 15 min
décryptage > Société
Angoisse face au Covid-19

Petits conseils pour rester un parent serein quand la pandémie fait flamber votre stress

il y a 7 heures 52 min
light > Santé
Sport
Pas plus de 1.000 spectateurs par jour pour le tournoi de Roland Garros
il y a 8 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Comédies françaises" de Eric Reinhardt : un magnifique roman d’initiation, itinéraire d’un millénial gâté

il y a 23 heures 45 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand la ballerine pousse quelques notes et quand on doit se replonger dans la dolce vita : c’est l’actualité automnale des montres
il y a 2 heures 14 min
Environnement
Pendant le confinement les oiseaux ont chanté de manière différente
il y a 4 heures 11 min
pépites > Politique
Justice
Le Rassemblement National face à un ex-salarié devant le tribunal de Nanterre
il y a 5 heures 37 min
décryptage > Société
Impact pour les entreprises

Un congé paternité à côté de la plaque ?

il y a 6 heures 24 min
décryptage > Politique
Mesures concrètes ?

Sauver la Seine-Saint-Denis, mission impossible ? Non... mais l’Etat n’est pas le "héros" qu’il pense être

il y a 6 heures 48 min
décryptage > High-tech
Plaque tournante des trafics

Arrestations massives sur le DarkWeb à travers la planète : coup d’arrêt... ou d’épée dans l’eau ?

il y a 7 heures 11 min
décryptage > Justice
Succession de Ruth Bader Ginsburg

Cour suprême : ce que la démocratie et l’état de droit américains doivent aussi aux juges conservateurs

il y a 7 heures 32 min
décryptage > Economie
Crise sanitaire

COVID-19 : et maintenant, quel impact économique ?

il y a 8 heures 40 min
light > Santé
Des propos "à l'emporte-pièce"
Olivier Véran répond à Nicolas Bedos suite à son appel sur l'arrêt du port du masque et des gestes barrières
il y a 22 heures 58 min
pépites > Santé
Désengorger les SERVICES
Covid-19 : les Hôpitaux de Paris vont reporter 20% des opérations chirurgicales dès ce week-end
il y a 1 jour 1 heure
© MENAHEM KAHANA / AFP
© MENAHEM KAHANA / AFP
L'idole des jeunes

Elections à la Knesset : Ces jeunes israéliens tentés par la manière forte

Publié le 07 avril 2019
D'après une étude réalisée par l'Institut de la Démocratie Israélienne, les jeunes israéliens seraient bien plus favorables à la réélection de Benyamin Netanyahou que leurs aînés.
Ardavan Amir-Aslani
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ardavan Amir-Aslani est avocat et essayiste, spécialiste du Moyen-Orient. Il tient par ailleurs un blog www.amir-aslani.com, et alimente régulièrement son compte Twitter: @a_amir_aslani.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
D'après une étude réalisée par l'Institut de la Démocratie Israélienne, les jeunes israéliens seraient bien plus favorables à la réélection de Benyamin Netanyahou que leurs aînés.

Atlantico : D'après une étude réalisée par l'Institut de la Démocratie Israélienne, les jeunes israéliens seraient bien plus favorables à la réélection de Benyamin Netanyahou que leurs aînés. 65% des 18-24 aimeraient voir Netanyahou réélu alors que 53% des plus de 64 ans voudrait voir son opposant, Benny Gantz élu au poste de premier Ministre. Comment expliquer que les jeunes soient majoritairement pro-Netanyahou ? 

Ardavan Amir-Aslani : Le parti de Benny Gantz n’a pas de plateforme électorale à proprement parler. Son argumentaire principal est fondé sur la fatigue qu’une décennie de gouvernement de Netanyahu a engendré dans une partie importante de l’électorat israélien. Les jeunes israéliens dans leur grande majorité n’ont pas confiance dans le centre ni dans la gauche politique. Le mot gauche est même devenu un gros mot en Israël ces derniers temps. D’ailleurs, depuis le second intifada, l’opposition gauche/droite a été remplacé par une opposition entre droite et centre droite. A titre d’exemple en 1992, les deux partis de gauche, le parti travailliste et le Meretz ont obtenu 56 sièges au Knesset alors que les sondages leur donnent un maximum de 18/19 sièges lors des élections à venir. Ainsi, il n’est pas étonnant que globalement, toute catégorie d’âge confondue la population israélienne vire à droite. La jeunesse ne fait donc pas d’exception à cet égard. Du fait qu’autant Gantz que Netanyahu ont des agendas sécuritaires qui se valent, les élections vont porter davantage sur des questions de politique interne.

Cette jeunesse israélienne n’a d’ailleurs connu que l’administration de Netanyahu et a donc été habitué à ne voir la vie politique qu’à travers le prisme d’une politique sécuritaire de droite avec un dédain pour les institutions judiciaires et en particulier la Cour Suprême perçue comme étant propalestinien. N’ayant connue que la droite au pouvoir, cette jeunesse a également été forme par un système éducatif devenu davantage sioniste que de par le passé. Un système éducatif qui n’encourageant pas forcément le raisonnement critique. Le service militaire obligatoire et le nationalisme que cela engendre ajouté au fait que les médias israéliens globalement ont viré à droite ont contribué à pousser la jeunesse israélienne de plus en plus vers la droite de l’Echiquier politique.

La religiosité de plus en plus prononcée de la jeunesse a également joué un rôle décisif. Il faut savoir que la jeunesse israélienne est la plus religieuse de toute la jeunesse européenne, exception faite de la Pologne. Ainsi, la conjugaison d’une religiosité accrue, d’un système éducatif de plus en plus tourné vers le sionisme sans concession, une media de droite et un service militaire obligatoire encourageant le phénomène patriotique, a fait que la jeunesse israélienne ne voit le monde qu’à travers un prisme très à droite.

Cet attrait de la jeunesse israélienne pour un président fort, est-il nouveau ou est-ce une tendance que l'on observe depuis plusieurs années ? Est-ce propre à Israël où s'agit-il d'un phénomène comparable à celui observé actuellement en Occident où la jeunesse semble davantage soutenir un pouvoir fort plutôt qu'une démocratie apaisée ? 

La jeunesse israélienne est la plus à droite de toute la jeunesse européenne. C’est ce qu’a déterminé une étude réalisée en 2016 par le Collège Académique de Tel Aviv-Yaffo sous la direction du Dr. Noa Lavi. Ce rapport a même constaté que la droitisation de la jeunesse israélienne était même plus radicale que celle de la jeunesse hongroise ou tchèque. Le Dr. Lavi attribue la chose, en particulier, à une propagande massive menée par les médias israéliens contre la gauche en générale, présentée comme faible et « collaborationniste » avec la cause palestinienne.

Par ailleurs, cette jeunesse, marquée par la thèse « d’Israël forteresse » est très sensible à une politique sécuritaire considérant que la paix est impossible avec les palestiniens qui dans leur ensemble sont perçue comme des terroristes. Refusant le principe de tout dialogue avec les autorités palestiniennes, ils s’identifient davantage avec Netanyahu qui a su livrer des gains importants pour Israël, notamment la reconnaissance de Jérusalem comme la capitale israélienne par les Etats-Unis à l’instar de la reconnaissance de l’annexion du Golan ou encore le retrait américain de l’accord nucléaire avec l’Iran. Pour cette jeunesse, seule la droite, celle de Netanyahu, est capable d’assurer l’avenir de leur pays face à des palestiniens devenu de plus en plus radicalisé.

Enfin comment expliquer l'écart entre les jeunes et leurs aînés ? Comment expliquer les plus de 55 ans soit favorable à une défaite de Benyamin Netanyahou ? Est-ce en partie à imputer aux accusations de corruption qui pèsent sur l'actuel premier Ministre ? 

Il y a une fatigue de Netanyahu chez les israéliens les plus âgés. La perspective de l’inculpation de ce dernier pour corruption y joue certainement un rôle. Les israéliens âgés sont plus attachés aux institutions judiciaires de leur pays et à la perspective d’une entente possible avec les palestiniens. Sachant que Gantz et Netanyahou partagent une plateforme sécuritaire quasi identique, les élections vont se jouer sur un plan domestique. En fait, la volonté de Netanyahu de revenir sur le rôle important que la Cour Supreme israélienne s’est taillée ces dernières années en tant que censeur du parlement est devenu un facteur de braquage gauche/droite. Cette tendance encouragée par un ancien juge à la Cour Supreme, Aharon Barak, vise à contrôler et à censurer ce qui est appréhendé comme des dérapages d’une parlement devenu très à droite.

Les israéliens plus âgés considèrent encore comme viable des négociations avec les palestiniens et contrairement à la jeunesse ne sont pas favorable à l’annexion d’une parte de la cis-Jordanie. Pour eux, la réélection de la droite personnifiée par Netanyahu est la fin de toute perspective d’entente avec les palestiniens ; ce d’autant que Netanyahu a réussi à séparer la question palestinienne d’une entente globale avec les pays arabes comme on l’a constaté avec un rapprochement récent avec les pétromonarchies arabe du golfe persique.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
kravi
- 08/04/2019 - 09:42
Presse de droite ???
L'article est intéressant, mais prétendre que la presse israélienne penche vers la droite est une idiotie.
Tous les journaux principaux, à l'exception d'Israel hayom (favorable à Bibi), sont de gauche ou d'extrême gauche, tel le torchon haaretz très semblable à l'Immonde dans sa ligne éditoriale.
TPV
- 07/04/2019 - 20:02
Tiens tiens, le jeunisme ne marche plus?
Les vieux sont fatigués et avaient 10 ou 20 ans dans les annees 60. Les jeunes ont vu ce que le progressisme produit...