En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

04.

La dette européenne s’arrache comme des petits pains. Mais il y a une très mauvaise nouvelle derrière la bonne

05.

Et le vilain petit secret des athlètes des épreuves d'ultra-endurance n'est pas de savoir mieux supporter la douleur

06.

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

07.

La Corée du nord craint que des nuages de sable venant de Chine ne soient porteurs du coronavirus

01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

05.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

06.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Islamisme : la République de la complaisance

03.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

06.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Indirect

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

il y a 51 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les entrepreneurs de légende français" : les trajectoires d’une large palette d’entrepreneurs français retracées avec brio

il y a 1 heure 6 min
décryptage > Education
D'un autre temps

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

il y a 3 heures 51 min
décryptage > Santé
Danger

Notre cerveau préfère les histoires qui finissent bien, nous devrions pourtant nous en méfier

il y a 4 heures 2 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite
il y a 4 heures 23 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

L’influence de la fonction publique et des fonctionnaires sur la vie politique : aux racines d'un mal français

il y a 5 heures 2 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Conseil à l’usage des gens “normaux” en couple avec un surdoué

il y a 5 heures 9 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’Occident : un coupable idéal aux yeux de la pensée décoloniale

il y a 5 heures 13 min
décryptage > Economie
L'impossible Budget 2021

Récession Covid : le grand écart s'accentue entre ceux qui vont bien et ceux qui coulent

il y a 5 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Sublime royaume" de Yaa Gyasi : de la relation mère-fille entre science et spiritualité, un roman qui ne peut laisser indifférent

il y a 18 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Inhumain" : De la bande dessinée à grand spectacle, mais...

il y a 1 heure 1 min
décryptage > France
Faut que ça saigne

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

il y a 3 heures 44 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit
il y a 3 heures 59 min
décryptage > Education
Témoignages

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

il y a 4 heures 14 min
décryptage > International
A l’insu de son plein gré ou non

Donald Trump a un bilan majeur en matière de politique étrangère et voilà pourquoi

il y a 4 heures 27 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Oubliez astéroïdes et guerres nucléaires : au XXIe siècle, le principal danger pour l'humanité est les pandémies et maladies infectieuses

il y a 5 heures 5 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment l'idéologie du droit à la différence a fait basculer les banlieues dans le ressentiment identitaire et racial

il y a 5 heures 10 min
décryptage > Politique
On y pense à l’Elysée

Etrangers fichés S : vers un Guantanamo à la française ?

il y a 5 heures 14 min
décryptage > Economie
Phénoménale dette

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

il y a 5 heures 15 min
light > Politique
"Make America Great Again"
L'expert en sécurité Victor Gevers serait parvenu à se connecter au compte Twitter de Donald Trump en devinant son mot de passe
il y a 19 heures 4 min
Atlanti-culture

Hector Obalk: "Caravage", Brillant, réjouissant, et prometteur !

Publié le 25 mars 2019
Le genre One Man Show -ou Seul En Scène, si vous préférez- s'enrichit de plus en plus de performances "sérieuses" dont l'objet n'est pas essentiellement de faire rire mais de partager une expérience, un savoir, une passion. De ce point de vue, le spectacle d'Hector Obalk, consacré à Caravage, est une réussite exceptionnelle.
Charles-Édouard Aubry pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Charles-Édouard Aubry est chroniqueur pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le genre One Man Show -ou Seul En Scène, si vous préférez- s'enrichit de plus en plus de performances "sérieuses" dont l'objet n'est pas essentiellement de faire rire mais de partager une expérience, un savoir, une passion. De ce point de vue, le spectacle d'Hector Obalk, consacré à Caravage, est une réussite exceptionnelle.
ONE MAN SHOW
Hector Obalk: "Caravage"
 

INFORMATIONS

Théâtre de l’Atelier

Place Charles Dullin, 75018. Paris

Prochaines dates: 15 avril, 13 mai, 17 juin 2019

Durée : 2h

Réservations : 01 46 06 49 24

RECOMMANDATION : EXCELLENT

THEME

L’histoire de l’art est un enseignement généralement académique, parfois même un peu poussiéreux, mais il devient grâce à Hector Obalk un spectacle total mêlant savoir-faire et faire savoir. Le critique d’art nous livre ici ses réflexions sur les principaux tableaux correspondant à la période de maturité du Caravage. Il mêle à sa leçon des rapprochements avec d’autres artistes de son époque, d’autres tableaux sur les mêmes thèmes, mais aussi des réflexions personnelles qui ajoutent au charme de son exposé.

POINTS FORTS

Hector Obalk est un véritable showman, mais il met ce talent au service de l’art, de la connaissance et de la communication. Il commence sa prestation comme un véritable spectacle de stand-up puis ouvre le rideau sur la scène de l’Atelier, qui n’a jamais aussi bien porté son nom. Puis il nous entraîne sur les pas du Caravage en décortiquant les principaux tableaux d’une période qui court de 1599 à 1602.

Obalk est un passionné qui sait à merveille transmettre son amour de la peinture et du Caravage. Il se saisit de son œuvre pour nous expliquer comment les tableaux ont été conçus, en les replaçant dans leur époque, par rapport à d’autres peintres, le Titien, le Tintoret, Michel Ange, Goya, auxquels il fait souvent référence. Il ne cherche pas à raconter la vie du peintre ni à en expliquer la technique mais à faire vivre ses œuvres.

Il existe une osmose parfaite – et c’est une prouesse technique qui est le résultat d’un travail intense – entre le discours d’Hector Obalk et ce qui nous est donné à voir sur l’immense écran situé sur la scène. Grâce à un technicien, la moindre de ses paroles est aussitôt illustrée par l’image projetée. Cela permet à Obalk de se reposer en permanence sur le tableau et au spectateur de visualiser parfaitement le discours. Ce dispositif, et notamment l’utilisation des gros plans, est pour beaucoup dans la réussite du spectacle.

POINTS FAIBLES

Hector Obwalk est parfois un peu en roue libre mais son talent et son sens de l’humour rattrapent tous les écarts...

EN DEUX MOTS

La Caravage joue sur tous les tableaux : magnifique exposition au musée Jacquemart André en 2018; sortie en 2019 du livre de Yannick Haenel, « la solitude Caravage », un essai qui plonge dans la vie du peintre et interroge son intériorité, 4 ans après qu' Haenel se soit déjà intéressé au peintre dans son précédent livre, « Je cherche l’Italie »; et maintenant, cette série de conférences.

UN EXTRAIT

« Vous avez la chance de pouvoir voir, mieux qu’au Prado, ce chef d’œuvre du Caravage. On va le regarder en détail. Vous l’avais-je dit, je devais vous le dire mais je suis désolé je ne vous l’avais pas dit, il s’agit de David tuant Goliath avec sa fronde. (…) Là on le voit comme s’il laçait ses chaussures et c’est assez charmant d’avoir mélangé un sujet de vie quotidienne avec un sujet biblique. (…) Et puis il y a un festival dans la qualité du rendu des textures qui remplit l’espace ».

L’AUTEUR

Hector Obalk est historien de l’art, critique et réalisateur. Il est âgé de 58 ans. Il a délaissé l’art moderne après quelques critiques iconoclastes, pour s’intéresser à l’art dans sa dimension historique, à travers les âges et les lieux.

Il a produit pour Arte une série de 23 films sur les grands peintres.

Il est également commissaire d’exposition, homme de scène et acteur. Il est chroniqueur régulier pour le magazine Elle. 

Il est réputé pour mêler une certaine fantaisie à ses productions, aux sujets reconnus pour la qualité de leur contenu.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires