En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

03.

Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne

04.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

05.

Delta Airlines lance un programme pour réduire le risque de contamination Covid à 1 sur 1 million sur ses vols transatlantiques. Pourquoi ne pas s'en inspirer pour des Noëls en famille sans risque ?

06.

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

07.

Un des policiers qui suspectent, à tort, 6 jeunes dans une voiture, tire, sans raison, deux coups de feu sur eux, il n'a pas fait l'objet de sanction

01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Liberté de la presse
L'article 24 contesté de la loi «sécurité globale» sera réécrit
il y a 4 heures 28 min
pépites > Culture
Littérature
Le prix Goncourt est attribué à Hervé Le Tellier pour son roman «L'Anomalie» chez Gallimard
il y a 6 heures 6 min
pépites > Société
Exode
Un Français sur dix a quitté sa résidence principale à l'occasion du deuxième confinement, un million de plus que lors du premier confinement
il y a 8 heures 59 min
pépites > Justice
Police
Un des policiers qui suspectent, à tort, 6 jeunes dans une voiture, tire, sans raison, deux coups de feu sur eux, il n'a pas fait l'objet de sanction
il y a 10 heures 7 min
décryptage > Economie
Perte de pouvoir d'achat

La crise du Covid pourrait faire perdre aux Britanniques 1350 euros sur leur rémunération annuelle d’ici 2025. Quid des Français ?

il y a 10 heures 48 min
décryptage > Santé
Protocole ultra-renforcé

Delta Airlines lance un programme pour réduire le risque de contamination Covid à 1 sur 1 million sur ses vols transatlantiques. Pourquoi ne pas s'en inspirer pour des Noëls en famille sans risque ?

il y a 11 heures 20 min
pépite vidéo > Justice
Jour J
Le procès de Nicolas Sarkozy pour corruption dans "l'affaire des écoutes" reprend aujourd'hui
il y a 11 heures 47 min
décryptage > Politique
Janus

Ce qui se cache vraiment derrière le paradoxe Macron

il y a 13 heures 2 min
pépites > Justice
Bavure
4 policiers mis en examen dont 2 ont été écroués dans l'affaire Michel Zecler
il y a 13 heures 10 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Huit jeux auxquels vous pouvez jouer en famille par écran interposés pendant le confinement
il y a 13 heures 35 min
décryptage > Politique
Un mea culpa qui fera date

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

il y a 5 heures 7 min
pépites > Santé
Wanted
10000 volontaires sont recherchés pour mesurer les conséquences psychologiques de la crise sanitaire
il y a 6 heures 22 min
décryptage > Economie
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

La France et l’Allemagne tentent de rallier l’Europe à sa folie. Ils résistent pour protéger l’économie. Tant mieux 

il y a 9 heures 4 min
décryptage > Economie
Panorama

COVID-19, vaccins, politique et vérités

il y a 10 heures 25 min
pépites > Politique
Dilemme
Emmanuel Macron pris au piège de la loi sur la sécurité globale et de l'article 24, Darmanin sur le grill
il y a 10 heures 57 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus : la Haute Autorité de Santé recommande de vacciner en 5 phases avec priorité aux Ehpad
il y a 11 heures 39 min
décryptage > Politique
Surprise Surprise

Comment la gauche a subitement découvert les vertus de la vidéosurveillance

il y a 12 heures 45 min
décryptage > France
Union de la colère

La France n’est-elle plus qu’une somme de colères dirigée par un gouvernement incapable de les comprendre ?

il y a 13 heures 10 min
décryptage > France
Glottophobie

Il faut sauver l'accent de Jean Castex !

il y a 13 heures 34 min
décryptage > Economie
ATLANTICO BUSINESS

Le Covid touche les plus vieux mais les jeunes vont en payer les factures

il y a 13 heures 36 min
© ludovic MARIN / POOL / AFP
© ludovic MARIN / POOL / AFP
Les Entrepreneurs parlent aux Français

Pourquoi un entrepreneur pourrait-il avoir envie de rester en France d’ici à 2022 ? (s'il a le choix !)

Publié le 25 mars 2019
Malgré les efforts des entrepreneurs, l'environnement économique en France a peu changé parce que trop de forces s'opposent à notre réussite.
Denis Jacquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Denis Jacquet est entrepreneur (Edufactory), investisseur (Entreprise et conquête) et président de Parrainer la croissance, une association d'aide aux PME pour rechercher la croissance, et cofondateur de l'observatoire de l'Uberisation. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Malgré les efforts des entrepreneurs, l'environnement économique en France a peu changé parce que trop de forces s'opposent à notre réussite.

Ce matin en rentrant de Côte d’Ivoire (8% de croissance chaque année depuis 6 ans), je me prenais à rêver à repartir à l’étranger. J’y ai passé 10 ans, très heureux, puis suis revenu en France, pour donner un second souffle à mes entreprises en exploitant un  marché français qui avait mis 8 ans à découvrir la formation online, et surtout en apprenant qu’il fallait se battre chaque jour pour servir ses « semblables », les entrepreneurs. Assez contre intuitif quand on sait qu’ils sont le sel de l’économie (et son sucre aussi).

Nous en avons aidé des tonnes, avec Parrainer la Croissance, y compris en leur donnant accès aux seniors des grands groupes, que nous sortions au passage d’une amertume et d’une déception d’un système qui les ostracise après les avoir « starifié », avons bataillé contre des gouvernements notamment pendant l’épisode des pigeons, travaillé avec eux (Assises de l’Entrepreneuriat), proposé, sans cesse des mesures, jusqu’à la loi Pacte, qui a marqué un échec cinglant de tous nos réseaux qui ont assisté à une loi vide de sens et de vision.

Nous avons déployé, réseaux Parisiens et régionaux, une énergie folle, pour déplacer de quelques millimètres une machine qui ne nous aime pas ou pire, ne nous comprend pas.

Avec l’Observatoire de l’Ubérisation, nous avons essayé d’éveiller chacun au digital, avec ses dangers et surtout ses opportunités, en construisant un espace où l’équilibre des positions et l’ouverture d’esprit l’emportait sur le dogmatisme de tant de soit disant « experts ».

La réalité est, que pour quelques mesures capables de passer, chez nos politiques, qu’ils acceptaient souvent, pour des raisons marketing, nous avons au final, toujours la même déception face à la puissance publique. Désormais,  avec l’échec possible annoncé de Macron, à qui il ne reste que trop peu de temps pour produire des effets qui puissent se traduire dans les urnes, la question de rester en France, se pose. Plus que jamais. Par anticipation, car pour un entrepreneur, la réussite est dans la préparation et l’anticipation. Un plan B et 2 ou 3 plans C.

Question : Quels seraient les paramètres de notre décision ?

Tout d’abord, ils sont politiques.  Quel entrepreneur aurait envie de vivre dans un pays gouverné par Marine ou un autre tortionnaire de la démocratie ? Ignare des questions économiques. Certes, on pourrait lui prêter une sympathie pour les « affaires patrimoniales », « familiales », car elle connaît… !! Mais je n’arrive même pas à en rire. Si culturellement elle est à droite, la politique économique et sociale du FN, ne ferait pas rougir Mélenchon.

Macron ne pourra pas reconnecter à temps avec la « base » des ronds-points. Il n’aura pas le temps de remettre la courbe du chômage dans le bon sens, comme son « mentor ». Et il pourrait subir de plein fouet une crise internationale, dont on sait qu’elle se prépare depuis un long moment et peut surgir à tout moment. Les ingrédients sont là, il manque encore le déclencheur.

Economique, ensuite. A moins d’une Loi Pacte 2, doté d’un véritable contenu, et d’une vision, notamment sur l’IA, les digital et l’amélioration de la puissance publique grâce à ces technologies. Sans une réforme profonde du mode de fonctionnement de l’Etat et de ses hommes (de gauche à une TRES large majorité, notamment dans les couloirs de Bercy). Sans un nombre de réformes liées aux PME, qui passeraient dans l’opinion publique aveugle et sourde, relayée par une presse souvent inculte sur les questions d’entrepreneuriat, pour une nouvelle salve de cadeaux « aux riches ». Sans tant de réformes utiles à faire encore, en si peu de temps, Macron n’aura pas d’impact sur notre santé économique, ni à court terme, ni, surtout, à long terme. Empêtré dans un présent qu’ils ne comprennent plus et sans perspectives d’avenir, les Français voteront de façon stupide en 2022 et personne n’a envie de voir cela, sauf à ne pas en avoir le choix. J’ai la chance de l’avoir. Ou plutôt, je me la suis donnée…

La France est un pays fantastique dans une assez large majorité, mais ses éléments perturbateurs, tendent à l’emporter sur les autres. La « base » totalement larguée, notamment  en région, n’est plus en état d’entendre, de comprendre ou de se mobiliser positivement. Elle est en repli et en guerre. La fonction publique, au plus haut niveau reste nocive et autocentrée, repliée sur sa propre survie. Sa reproduction, jusqu’à ce que mort de la France s’en suive. La Macronie, qui reste encore intéressante, et reste porteuse d’espoir, reste un total produit du système et ne peut la réformer, l’attaquer de front, au risque de bloquer les rouages de l’Etat. Macron aimerait pourtant, certainement, mais plutôt dans un second mandat, qu’il risque de ne pas faire.

Le talent que nous avons déployé, tous, n’a rien changé à la France. Nous pouvons tous nous vanter d’un changement ou d’un autre, d’une réussite complète. Mais la réalité c’est que le panorama et l’environnement des PME n’a pas substantiellement changé, que le numérique n’est qu’un vœu pieux, et que malgré les efforts magnifiques de Niel et de quelques rares entrepreneurs suffisamment passionnés, pour ne pas investir uniquement dans des fondations qui protègent fiscalement leurs œuvres artistiques et leurs collections personnelles, la réalité c’est que derrière la Station F c’est le désert et qu’il n’y a pas de plages numériques sous ses pavés.

Donc il faut malheureusement se préparer au pire. En agissant jusqu’au bout, pour que cela n’arrive pas. Mais que pèsent 2M d’entrepreneurs ? Moins de 3% de la population ! Et malgré notre capacité à créer plus d’emplois que l’on occupe de rondpoints, notre incapacité à occuper le débat public aussi efficacement que des casseurs de vitrine, à qui la presse TV accorde l’exclusivité de son intérêt, nous n’avons que peu de moyens d’action. Peu de moyens de peser. Peu de moyens d’être écoutés et entendus.

Si nous vivons en 2022 la conjonction de l’écroulement mondial, de mouvements souhaitant la fin de l’Europe, une faible croissance, et une victoire populiste, il faudra être loin des éclaboussures. Sans parler des entrepreneurs juifs, qui assistent avec atterrement à la montée de la volonté de leur remettre des étoiles jaunes, et pas pour les féliciter de leur réussite. La France est assaillie par la montée d’une partie de population que nous avons nourrie et avons été incapable de contrôler sous prétexte d’échapper aux accusations de racisme et qui prépare notre destruction, comme dans tant de pays, au nom d’un intégrisme que nous faisons semblant de découvrir. La gauche cherchait des votes, elle a eu des morts et des attentats. Et la leçon n’a pas suffit. Bref, lundi matin déprime. Et pas envie de prendre des hallucinogènes pour oublier la réalité !!

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
caustik317
- 25/03/2019 - 21:17
l'Etat,
oublie un de ses devoirs primordiaux, c'est d'AIDER ses entreprises, comme dans tous les autres pays non communistes. A l'opposé, il les saigne à blanc, au nom d'un marxisme préhistorique et mortifère. Bravo à Hollande, qui a su déterrer l'antédiluvienne et stupide lutte des classes. Ceci lui a permis de diviser les français comme jamais et d'être élu !