En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© SEBASTIEN BOZON / AFP
(Dé)bouchez-vous les oreille
Une étude australienne montre que le death métal n’inspire pas de pensées haineuses ou dépressives mais… de la joie
Publié le 15 mars 2019
Les chercheurs dans leurs conclusions rapportent que "l'exposition à long terme à de la musique aux thèmes agressifs n'entraîne pas une désensibilisation générale à la violence". Vous pouvez donc continuer d'écouter le groupe français Gojira en toute quiétude.
Francis Métivier est Docteur en philosophie, enseignant en Lycée et dans le supérieur. Spécialiste de questions d'esthétique et d'éthique, il est l'auteur de plusieurs livres : "Rock'n philo" (Bréal) ; "Sexe & Philo" (Bréal) ou encore "L'esprit du vin...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Francis Métivier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Francis Métivier est Docteur en philosophie, enseignant en Lycée et dans le supérieur. Spécialiste de questions d'esthétique et d'éthique, il est l'auteur de plusieurs livres : "Rock'n philo" (Bréal) ; "Sexe & Philo" (Bréal) ou encore "L'esprit du vin...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les chercheurs dans leurs conclusions rapportent que "l'exposition à long terme à de la musique aux thèmes agressifs n'entraîne pas une désensibilisation générale à la violence". Vous pouvez donc continuer d'écouter le groupe français Gojira en toute quiétude.

Atlantico : Une étude de l'université australienne de Macquarie démontre que la musique métal, notamment le Death Métal, inspire la joie et le bien être à ses auditeurs. Comment expliquer cette conclusion non-intuitive ?

Francis Métivier : C'est un principe qui date de l'antiquité, la tragédie antique de Sophocle ou d'Eschyle dont parle Aristote, émet l'idée que la violence représentée artistiquement est inoffensive. Et même qu'elle permet de soulager sans aucuns dangers la violence qui est en nous, c'est la catharsis. La violence est artistique, mais notons que dans le Death Métal les mots ne sont pas plus violents que dans d'autres genres musicaux. Plus la violence est esthétique, et plus elle défoule, mais elle défoule un public relativement averti, cultivé comme j'ai pu le voir au Hellfest. Comme le dit Aristote, la violence artistique permet de "remettre l'âme droite en son for intérieur". En bref, cela n'a rien d'étonnant, l'université Macquerie à redécouvert ce qu'affirmait Aristote il y a 2500 ans.  

Une musique "énergique" comme le métal aurait donc des effets bénéfiques sur le comportement ?  

Oui ! C'est la même chose que pour le sport, quand vous allez nager, vous vous sentez mieux après, vidé d'un trop plein d'énergie. Évidemment, le Death Métal est un milieu très codé, il faut que la violence sur scène et dans le public soit cadrée un minimum, cependant les blessures sont rares, et on peut comparer cela aux blessures sportives. Il y a eu plus de mort dans les stades de foot…

L'étude conclut aussi que, contrairement à l'argument phare des "anti" métal, les fans ne sont pas désensibilisés à la violence malgré la mise en scène parfois morbide, et l'univers sanglant de certains groupes. Il y aurait donc une différenciation entre la musicalité et les thèmes abordés, qui ne sont pris qu'au second degré ?

Il faut qu'il y ait une distance par rapport à la représentation de la violence, celle-ci n'est pas réelle. Les détracteurs du Death, et du métal en général, ne comprennent pas cette musique, n'y sont pas sensible. Ce qu'il faut retenir, c'est qu'une musique énergique comme le Death métal représente le principe même du défoulement. Encore une fois, c'est une catharsis, ce n'est pas parce que vous écoutez ce genre de musique que vous serez poussé à la violence !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Death Metal, metal, culture, musique
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Public voit un nouvel homme dans la vie de Laeticia Hallyday; Angelina Jolie veut récupérer le sien; Brigitte Macron au chevet de l’AVC de Line Renaud; Ségolène Royal & François Hollande bientôt mamie-papy; Louis Sarkozy accouche d’une ligne de mocassins
02.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
03.
Le paradoxe des sacs plastiques ou quand le remède (de leur suppression) est pire que le mal
04.
De mystérieux investissements immobiliers de Qatar Charity en France
05.
Pourquoi la fonte du permafrost pourrait avoir des conséquences encore pires que prévues
06.
Notre-Dame : quand du recueillement on passe au cirque !
07.
Les vrais objectifs de la sulfureuse ONG Qatar Charity
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
04.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
05.
Faut-il craindre l'opération "Revanche pour le Sham" de l'EI
06.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires