En direct
Best of
Best Of
En direct
© LUDOVIC MARIN / AFP
One-man-show
Et si le Grand débat n’était là que pour permettre à Macron de faire sa pub ?
Publié le 14 mars 2019
La question est depuis longtemps dans toutes les têtes. Maintenant ce sont les garants de ce débat qui la posent.
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La question est depuis longtemps dans toutes les têtes. Maintenant ce sont les garants de ce débat qui la posent.

Il était là, matin, midi et soir. Tout seul comme un grand. Intarissable et infatigable. Les chaînes d’info continue assuraient la retransmission du spectacle en direct. Du Macron. Encore du Macron. Toujours du Macron.

Ces derniers temps le tempo s’est quand même un peu ralenti en fonction de l’audience qui baissait. Quant à la presse écrite elle s’est mise prudemment en retrait, ne voulant pas perdre de lecteurs. L’abus de Macron est dangereux pour la santé. Et, comme on va le voir, pour Macron lui-même.

Ce mardi, les cinq garants du Grand débat ont rendu leur rapport d’étape. C’est Pascal Perrineau, politologue respecté, qui s’est chargé de résumer leurs conclusions. Un satisfecit général assorti d’une réserve accablante.

« Nous avons assez tôt précisé qu’il était nécessaire pour les membres du gouvernement de se mettre en retrait du Grand débat : nous n’avons pas été entendus » ! Puis il a, en termes diplomatiques, enfoncé le clou. « Il est important de ne pas confondre ce qui relève d’un exercice participatif avec la promotion de l’action du gouvernement ».

Ensuite est venue l’estocade finale. « Une communication trop intense a pu contribuer, non pas à calmer la méfiance, mais à l’activer » ! Pascal Perrineau sait de quoi il parle : il est un des responsables du CEVIPOF, un institut de recherches qui fait des enquêtes en profondeur sur les sentiments des Français. Les oppositions de gauche et de droite reprochent à Macron de faire campagne. C’est une évidence.

Mais si l’on en juge par les conclusions de Perrineau elles auraient bien tort de s’en plaindre…

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
02.
MBS, le prince héritier saoudien dépossédé d’une partie de ses pouvoirs par le Roi Salman
03.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
04.
La France va devenir la première puissance mondiale en moins de 5 ans
05.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
06.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
07.
Les dessous de la superpuissance américaine : les États-Unis, ce pays si familier que nous connaissons pourtant mal
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
04.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
05.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
06.
Le voile est-il vraiment un accoutrement souhaitable pour vendre des petites culottes ?
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
03.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
04.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
05.
Grève mondiale des élèves pour le climat : 5 éléments pour déterminer s’il faut s’en réjouir ou... s’en inquiéter sérieusement
06.
Quand Nathalie Loiseau teste les nouveaux "éléments de langage" du progressisme face à Marine Le Pen sans grand succès
Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Lau73
- 15/03/2019 - 08:33
Enfumage grossier
Ce grand débat n'est qu'un enfumage… Il permet 1/ au Président et à ses ministricules de faire leur pub sur le dos (et les sous) des Français et 2/ de rassembler une montagne d'idées toutes plus contradictoires les unes que les autres. Il n'y aura plus qu'à choisir parmi celles-ci celles qui arrangent le gouvernement et de les imposer au peuple (surtout à ceux qui n'ont pas participé) en arguant que c'est ce que les Français souhaitent… Impression de légitimité pour continuer à taxer, taxer, taxer sous couvert de démocratie participative. Déshabiller Pierre pour habiller Jacques, voilà ce qui va en ressortir!
Benvoyons
- 14/03/2019 - 20:53
Sarkozy en a organisé :)::)
Les Français veulent plus participer en politique mais quand ils participent par des débats cela n'est pas bien :)::)
Il n'y en aurait pas fait des débats, les mêmes diraient qu'il aurait du en organiser :):)
cloette
- 14/03/2019 - 17:04
Des hauts et des bas
@Padam, bien d'accord
@Benvoyons :Est ce que les autres présidents se sont crus obligés de faire des "débats " ? Ces débats sont hallucinants, qui peut tenir devant sa télé plus de 5 minutes pour ce spectacle ?
@AZKA :c'est pas faux !