En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
Atlanti-Culture

"Le Portrait de Dorian Gray", adaptation de Thomas Le Douarec : un grand moment de théâtre

Publié le 08 mars 2019
Pour des raisons, le plus souvent privées, Oscar Wilde est un auteur parfois sous-estimé. Allez voir, si vous le pouvez, cette remarquable adaptation du"Portrait de Dorian Gray" et vous comprendrez pourquoi c'est un grand écrivain.
Françoise Boursin  est chroniqueuse pour le site Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Françoise Boursin pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Françoise Boursin  est chroniqueuse pour le site Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pour des raisons, le plus souvent privées, Oscar Wilde est un auteur parfois sous-estimé. Allez voir, si vous le pouvez, cette remarquable adaptation du"Portrait de Dorian Gray" et vous comprendrez pourquoi c'est un grand écrivain.

THEATRE
Le Portrait de Dorian Gray
d’après le roman d’Oscar Wilde, "Le Portrait de Dorian Gray"
Adaptation et mise en scène: Thomas Le Douarec
avec Mickaël Winum (Dorian Gray), Caroline Devises ou Solenn Mariani (Sybille Vane, Sally la prostituée et la duchesse Gladys), Fabrice Scott ou Maxime de Toledo (Basil), Thomas Le Douarec (Lord Henry)
Assistante mise en scène: Caroline Devises, 
Musique et bande son: Mehdi Bourayou, 
Lumières et régie: Stéphane Balny
Costumes: José Gomez d’après les dessins de Frédéric Pineau.

 

INFORMATIONS
Théâtre du Ranelagh
5 rue des Vignes
75016 Paris
Jusqu'au 7 avril 
Mercredi, vendredi et samedi avec surtitres en anglais
4 représentations en anglais avec surtitres en français les 15, 22, 29 mars et 5 avril.
du mercredi au samedi à 20h45 et le dimanche à 17H
Réservation: 01 42 88 64 44/www.theatre-ranelagh.com

 

RECOMMANDATION
         EN PRIORITE

 

THEME
C’est le seul roman d’Oscar Wilde, paru en 1896, et adapté pour le théâtre par Thomas Le Douarec, adaptation qui en est à 600ème représentation.
Dorian Gray fait un voeu pour conserver la beauté et le charme de sa jeunesse. Mais c’est son portrait peint par Basil, qui vieillit et se charge de tous les stigmates de la vie dissolue, des vices et des crimes du héros. Encouragé par Lord Henry à à une quête du plaisir et de la beauté sans limites, loin de toute morale, il sème la désolation et la mort autour de lui, jusqu’à ce qu’elle l’atteigne lui-même, à la vue de ce que son portrait est devenu.
Oscar Wilde, proche de ses personnages, écrivait: « Dorian Gray contient trop de moi-même, Basil est ce que je pense être, Harry  ce que les gens pensent que je suis et Dorian ce que j’aurais aimé être en d’autres temps. »

 

POINTS FORTS
1) La pièce est un chef d’oeuvre d’humour et de noirceur, mis en valeur par le jeu des acteurs et la mise en scène.
2) Le portrait est toujours présent sur la scène, mais le public ne le voit jamais. Il est le centre de l’intrigue et se charge de tous les drames. La mise en scène rend invisible aux personnages la dégradation progressive de ce portrait.
3) Chaque personnage est crédible malgré le côté irréel de la pièce. Lord Henry est d’un cynisme parfait, Dorian Gray se montre comme  un personnage hésitant entre le bien et le mal au début, puis plongeant résolument dans le vice et le crime, malgré les efforts de Basil pour le retenir.
4) Les personnages secondaires sont les femmes, des victimes à des titres divers, jouées par une seule actrice: la jeune comédienne, la prostituée et la duchesse. Elles sont deux à tenir alternativement le rôle, et elles s'en sortent très bien.
5) La musique accompagne les différentes émotions liées aux différents moments.

 

POINTS FAIBLES
J’en vois bien peu dans cette excellente pièce. II aurait pu y avoir deux écueils: faire trop long, à partir d’un roman de près de 300 pages, ou faire trop court et perdre du contenu; mais l’adaptation évite ce double danger et garde le spectateur en haleine.

 

EN DEUX MOTS
Cette pièce est un grand moment de théâtre. Elle nous entraîne avec humour dans unehorreur sans cesse grandissante.

 

UN EXTRAIT
Lord Henry à Dorian Gray: « Vous possédez la jeunesse la plus merveilleuse qui soit, et la jeunesse est la seule chose qui mérite qu’on la possède….Un jour, quand vous serez vieux, flétri et laid, quand les pensées auront marqué votre front de leurs rides et que la passion aura marqué vos lèvres  de ses feux hideux, vous l’éprouverez, vous l’éprouverez atrocement."

 

L’AUTEUR
Oscar Wilde, est né à Dublin en 1854. Ses brillantes études à Oxford le préparent à devenir un homme apprécié des salons londoniens, maître en humour et en élégance. Il devient célèbre, s‘installe à Paris  en 1883 et est fort apprécié par les Décadents. Puis, revenu en Angleterre, il écrit un roman, "Le Portrait de Dorian Gray", en 1891, puis des pièces: "Salomé"," l’Eventail de Lady Windermere", "L’Importance d’être constant"…
Il vit une passion avec Lord Alfred Douglas, mais l’affaire finit mal, par un procès: il est condamné à deux ans de prison, puis se réfugie à Paris où il meurt en 1900.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Descente aux enfers : alors que la canicule s’abat sur la France, la culture démocratique s’évapore

02.

Un million de personnes veulent envahir la zone 51 aux Etats-Unis

03.

Ces caractéristiques pas très progressistes qui expliquent paradoxalement que Greta Thunberg soit devenue l’idole de ceux qui croient l’être

04.

Pourquoi le Roi Lion pourrait être le dernier classique que Disney parvient à recycler

05.

Jordan Bardella sur Sibeth Ndiaye : "Elle est habillée comme un Télétubbies"

06.

Pourquoi l’Europe ne s’est jamais complètement remise de l’échec de l’attentat du 20 juillet 1944 contre Hitler

07.

Quand les documents officiels sur le SNU montrent que l’occasion de restaurer l’autorité a été manquée

01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

05.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

06.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

03.

Descente aux enfers : alors que la canicule s’abat sur la France, la culture démocratique s’évapore

04.

Ces caractéristiques pas très progressistes qui expliquent paradoxalement que Greta Thunberg soit devenue l’idole de ceux qui croient l’être

05.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

06.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires