En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

03.

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

04.

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

05.

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720

06.

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

07.

Les objets connectés, des armes redoutables aux mains des auteurs de violences familiales

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Gaulois réfractaires demandent des comptes au Nouveau Monde" de Philippe de Villiers : La Vendée se prend pour Bibracte. La révolte gronde. Les 2 Villiers sont à la manoeuvre

il y a 33 min 52 sec
light > Media
Bon rétablissement
Michel Drucker ne sera pas de retour sur France 2 avant 2021 après son opération
il y a 1 heure 18 min
Pollution
Réchauffement climatique : des gisements de méthane se décongèlent dans l'océan Arctique relâchant du gaz à effet de serre
il y a 2 heures 2 min
pépites > Education
Education Nationale
Rentrée du 2 novembre : un hommage à Samuel Paty sera organisé dans les écoles
il y a 3 heures 32 min
décryptage > Histoire
Identifier la menace

Guerre des civilisations ou guerre au sein de l’islam ?

il y a 6 heures 44 min
décryptage > France
Vocabulaire

Ensauvagement : une fois encore, Laurent Mucchielli parle trop vite…

il y a 7 heures 19 min
pépite vidéo > Europe
Paris - Ankara
L'Union européenne apporte son soutien à la France après l'appel au boycott des produits français
il y a 7 heures 40 min
décryptage > Histoire
Origines du mythe

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720

il y a 8 heures 34 min
décryptage > Santé
Hiver de la dépression

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

il y a 9 heures 17 min
décryptage > Politique
Sondage pour 2022

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

il y a 10 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Chambre des dupes" de Camille Pascal : Louis XV et les soeurs Mailly-Nesle : amours, intrigues, courtisans... Un roman brillant et bien documenté

il y a 44 min 55 sec
pépites > Politique
Campagne sous tension
Virginia Raggi, la maire de Rome, révèle être menacée par la mafia
il y a 1 heure 40 min
pépites > France
Tchétchénie
Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"
il y a 2 heures 36 min
pépites > Justice
Décision
La justice administrative valide la fermeture temporaire de la mosquée de Pantin
il y a 4 heures 17 min
décryptage > Culture
Septième art

Les banalités subversives de Maïwenn

il y a 6 heures 52 min
pépites > Santé
Choix cornélien : épidémie ou économie
Coronavirus : le reconfinement n'est plus tabou, couvre-feu élargi, confinement général ou local ?
il y a 7 heures 36 min
pépites > Politique
Relations humaines
Tensions internes dans la cellule diplomatique de l'Elysée et rapports tendus avec le Quai d'Orsay
il y a 8 heures 13 min
décryptage > Société
Dangers des nouveaux outils

Les objets connectés, des armes redoutables aux mains des auteurs de violences familiales

il y a 8 heures 49 min
décryptage > Economie
Réindustrialisation

Et pendant ce temps là, sur le front de l’industrie, on continue à faire des âneries

il y a 9 heures 39 min
pépites > Justice
Terrorisme
Selon Gérald Darmanin, le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) est une officine contre la République
il y a 10 heures 23 min
© GABRIEL BOUYS / AFP
© GABRIEL BOUYS / AFP
Le grand déménagement

Hémorragie de main d’oeuvre et fuite des cerveaux : le top 5 des pays européens qui ont perdu la plus grande part de population après 2008

Publié le 04 mars 2019
Si la question migratoire est devenue centrale des politiques européennes, la question de l'émigration intra-européenne, notamment en provenance des pays les plus durement touchés par la crise, reste peu abordée
Jacques Barou
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jacques Barou est Docteur en anthropologie et chargé de recherche CNRS. Il enseigne à l’université de Grenoble les politiques d’immigration et d’intégration en Europe. Son dernier ouvrage est La Planète des migrants : Circulations migratoires et...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Si la question migratoire est devenue centrale des politiques européennes, la question de l'émigration intra-européenne, notamment en provenance des pays les plus durement touchés par la crise, reste peu abordée

Atlantico : Comment estimer les flux de départ en provenance de ces pays, de l'Italie, de l'Espagne, du Portugal, ou de la Grèce au cours de ces dernières années ? 

Jacques Barrou : Il y a eu des travaux sur l'émigration depuis les pays les plus touchés par la crise commencée en 2008. Ce sont essentiellement les pays du sud : Grèce, Espagne, Italie, Portugal. Il faut y ajouter  l'Irlande. Selon l'OCDE, les flux migratoires depuis ces pays ont considérablement augmenté de 2011 à 2017 avant de commencer à diminuer. Au Portugal, on a dépassé avec 10000 départs par mois en 2012 le rythme des départs des années 1960. Au total 500000 Portugais ont quitté ce pays de dix millions d'habitants. En Irlande on est passé de 70000 départs par an en 2011 à 90000 en 2016. Ces cinq pays ont une vieille tradition d'émigration et le réflexe des personnes touchées par la crise a été de chercher à l'étranger une solution à leurs maux. Mais les gouvernements ont aussi encouragé les départs afin d'éviter une trop forte pression sociale.
 

Quelles sont les populations les plus touchées par ces départs ? 

Les jeunes ont été les plus nombreux à partir, qualifiés ou non. Le chômage en Grèce touchait 48% des moins de 25 ans. Mais il y a eu aussi un certain écoeurement des jeunes devant les politiques menées chez eux qui leur semblaient avoir sacrifié leur avenir. Certains jeunes diplômés qui auraient pu trouver tout de même du travail chez eux ont préféré partir pour toutes ces raisons. 
 

Quelles sont les principales destinations de ces populations ? Peut-on s'attendre à un "retour au pays" dès lors que les conditions économiques se seront réellement améliorées ?

 
La plupart des départs se sont faits en direction des pays de l'U.E qui étaient les moins touchés par la crise : Allemagne et Royaume Uni qui ont profité avantageusement de cette main d'oeuvre souvent qualifiée et ne pouvant pas se permettre trop d'exigences. On peut estimer selon l'ocde que l'arrivée de cette main d'oeuvre a fait gagner 50 millions d'euros dans le PIB des pays d'accueil. Tous n'ont toutefois pas pu trouver un emploi correspondant à leur qualification. Les retours s'amorcent depuis deux ans mais on peut penser que tous ceux qui sont partis ne reviendront pas. 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Forbane
- 05/03/2019 - 21:28
Émigration des jeunes français
Comme beaucoup de nos connaissances cadres sup ou professions libérales asphyxiées par les impôts et craignant pour l’avenir et la sécurité de leurs enfants dans ce pays, nous envisageons de les envoyer à l’entranger faire leurs études, et je l'espère leur vie. Nous les rejoindrons à la retraite!
A quoi sert-il de bien travailler, de faire des études, de respecter la loi et les autres dans ce pays, puisque l'état et les collectivités vous ponctionnent de manière confiscatoire le fruit de votre travail pour le reverser en aides sociales à des personnes qui ne les méritent pas,voir vous nuisent ( parents polygames de terroristes....) et qu’en plus, vous êtes plus détesté par 80% de vos concitoyens que les pires criminels ou terroristes qui sont mieux considérés que vous,
puisque considérés dans les 20% les plus riches ( j’ai pourtant l’impression d’en être loin!).
Basta!