En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 1 semaine 3 jours
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 1 semaine 3 jours
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 1 semaine 3 jours
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 1 semaine 3 jours
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 1 semaine 3 jours
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 1 semaine 3 jours
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 1 semaine 3 jours
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 1 semaine 3 jours
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 1 semaine 3 jours
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 1 semaine 3 jours
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 1 semaine 3 jours
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 1 semaine 3 jours
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 1 semaine 3 jours
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 1 semaine 3 jours
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 1 semaine 3 jours
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 1 semaine 3 jours
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 1 semaine 3 jours
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 1 semaine 3 jours
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 1 semaine 3 jours
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 1 semaine 3 jours
© JEAN-LOUP GAUTREAU / AFP
© JEAN-LOUP GAUTREAU / AFP
ADN

Une étude scientifique montre que la prédisposition au suicide serait liée à une composante génétique

Publié le 01 mars 2019
Une étude publiée dans la prestigieuse revue The Lancet tend à démontrer que certains marqueurs génétiques pourraient avoir un lien avec les comportements suicidaires.
Michel Debout
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Debout est professeur émérite de Médecine légale et de droit de la santé, et psychiatre, au CHU de Saint Étienne. Il est membre associé du CESE et membre de l'Observatoire national du suicide, spécialiste de la prévention du suicide et des...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une étude publiée dans la prestigieuse revue The Lancet tend à démontrer que certains marqueurs génétiques pourraient avoir un lien avec les comportements suicidaires.

Atlantico : Une étude américaine affirme qu'une des explications possibles du suicide serait d'ordre génétique. Serait-on donc naturellement plus voué à devenir dépressif et en venir à se suicider ?

En fait c'est une interrogation ancienne, on a observé depuis longtemps que certaines familles y sont plus confrontées. Ce qui laisse à penser que le risque suicidaire serait dans les gènes, et se transmettrait d'une génération à une autre. Mais il y a une autre piste, un acte suicidaire initiale dans une génération va être déclencheur d'un traumatisme familial, qui provoquera une fragilisation chez les descendants. Observer qu'il y a des familles avec des risques suicidaires importants ne signifie pas forcément qu'ils sont d'origines génétiques. Au contraire de la dépression clinique, qui elle, peut se transmettre par les gênes.

Cela confirme-t-il l'idée répandue selon laquelle avoir des ascendants qui se sont suicidés augmente le risque de suicide ?

C'est une observation intéressante, mais ce n'est pas parce que vous avez un ancêtre qui s'est suicidé que vous ferez de même. A l'inverse certains suicidés n'avaient aucuns antécédents familiaux. Cependant s'il y a des facteurs héréditaires et comportementaux pouvant mener au suicide, comme la dépression, l'anxiété, ou des comportements autodestructeurs, il faut être plus vigilant.

Quelle importance à cette composante génétique dans l'ensemble des explications qui amène une personne à cet acte extrême ? 

Un humain vit en relation avec les autres, tous ces facteurs interagissent. Nous ne sommes pas qu'un tas de chromosomes ! Grâce à l'épigénétique on sait que les gènes dont on hérite peuvent varier en fonction des facteurs environnementaux. Cela complexifie encore la compréhension de l'hérédité des pathologies dans les gènes, toutefois peut être pourra-t-on repérer à l'avenir les personnes les plus "à risques", qui présentent des chances d'anxiété ou de dépression. Mais le grand défi n'est pas de comprendre les facteurs de risques suicidaires, dont on connait les éléments aggravants ou détendant (Famille, amis, environnement social…) mais le passage à l'acte en lui-même. Quesque qui va provoquer le passage à l'acte ? Quand on prend deux personnes avec les mêmes facteurs de risques et de protections, l'une va se suicider et l'autre pas. Peut être que l'on s'apercevra que c'est au niveau du passage à l'acte que les gènes sont importants.

Pourrait-on utiliser ces données pour cibler les profils suicidaires, ou éviter par d'autres moyens que les profils de type suicidaires passent à l'acte ?

Encore une fois le suicide est un révélateur de la complexité de l'humain, à travers sa psychologie, sa sociologie, jamais un humain ne se résumera à ses gènes. La prévention du suicide restera toujours au niveau de la personne humaine, et pas de la génétique.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
suicide, adn, The lancet
Thématiques :
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires