En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
ça vient d'être publié
pépites > Société
Solidarité
Le congé du proche aidant indemnisé va entrer en vigueur ce jeudi
il y a 6 heures 51 min
light > Santé
Coronavirus
Covid-19 : Alexandre Benalla est sorti de l'hôpital après une semaine en réanimation
il y a 7 heures 49 min
pépites > Politique
Organigramme
LREM : Aurore Bergé est nommée "présidente déléguée" des députés marcheurs
il y a 9 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Nez" de Nikolaï Gogol : une farce nasale et masquée

il y a 10 heures 46 min
Faune
La ministre de l'Ecologie annonce la fin des animaux sauvages dans les cirques itinérants et dans les parcs aquatiques
il y a 13 heures 4 min
décryptage > Santé
Evolution de la pandémie

COVID-19 : mais pourquoi le gouvernement est-il incapable de communiquer sur le véritable indicateur de gravité de l’épidémie ?

il y a 13 heures 58 min
décryptage > Société
Distanciation sociale

Bulle sociale ou cérémonies restreintes : petits conseils pour bien choisir ses proches sans se fâcher

il y a 14 heures 18 min
pépite vidéo > Economie
Mesures contre le virus
Bruno Le Maire évoque son expérience du Covid-19 : "Une fois qu'on y est passé, on voit les choses différemment"
il y a 14 heures 36 min
pépites > Société
Sécurité
La délinquance de jeunes venus pour la plupart du Maghreb explose à Paris
il y a 15 heures 22 min
Poison
Cueillette de champignons : ne pas faire confiance aux applications de reconnaissance sur téléphone mobile
il y a 15 heures 56 min
pépites > Politique
Signatures
Pétitions citoyennes : l'Assemblée nationale lance officiellement sa plateforme
il y a 7 heures 21 min
pépites > France
Craintes pour les rémunérations
Covid-19 : des agents de la SNCF testés positifs auraient continué à travailler
il y a 9 heures 20 min
pépites > Terrorisme
Profil
Attaque devant les anciens locaux de Charlie Hebdo : l'assaillant a reconnu être âgé de 25 ans et non de 18
il y a 10 heures 21 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Nuit sombre et sacrée" de Michael Connelly : une enquête minutieuse au suspens garanti

il y a 11 heures 5 min
light > Science
Loin
Nouvelle découverte d'eau sur Mars : plusieurs lacs sur des milliers de km2
il y a 13 heures 32 min
pépites > Santé
Succès
Coronavirus : plus de 12 millions de téléchargements pour l'application britannique officielle de traçage
il y a 14 heures 5 min
décryptage > Economie
Compétitivité

Veut-on vraiment être compétitifs ?

il y a 14 heures 24 min
décryptage > Politique
Impact sur l'opinion

Des Français déboussolés et désemparés

il y a 15 heures 1 min
décryptage > Consommation
Craintes chez les consommateurs

Reconfinement non exclu : avec le recul, faut-il se jeter sur le papier toilettes au cas où ?

il y a 15 heures 33 min
décryptage > Politique
La France a-t-elle les moyens de ses ambitions (à lui)...?

Emmanuel Macron et les tentations dangereuses

il y a 15 heures 57 min
© Reuters
© Reuters
Exodus ?

Non, les Juifs ne doivent pas quitter la France (Aurore Bergé) ! Et elle fait quoi pour qu'ils y restent ?

Publié le 21 février 2019
La député macroniste, ex-porte-parole de Juppé, pratique ce qu'on appelle le bon sens près de chez nous. C'est bon pour ceux qui aiment l'eau tiède.
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La député macroniste, ex-porte-parole de Juppé, pratique ce qu'on appelle le bon sens près de chez nous. C'est bon pour ceux qui aiment l'eau tiède.

Aurore Bergé n'est pas contente. Elle en veut au ministre israélien de l'immigration qui a demandé aux Juifs français de rejoindre la Terre Promise. Des propos dangereux estime-t-elle. Elle a ajouté, phrase qui relève de la tarte à la crème tellement été galvaudée que "la France, sans les Juifs, ne serait plus la France, etc., etc".

Mais où était Aurore Bergé, les siens, les députés de tous bords, les ministres et les syndicats quand Mohammed Merah assassina des enfants juifs de l'école Otzar Hatorah. A Toulouse pour manifester peut-être ? Non, on ne les a pas vus.

Aurore Bergé ne veut pas que les Juifs quittent la France ? C'est louable. Mais qu'a-t-elle fait, qu'ont fait ceux qui nous gouvernent quand les Juifs ont dû quitter les "quartiers sensibles" du 93. Rien, absolument rien : il ne fallait pas stigmatiser une certaine population.

Quand l'enseignement public, essentiellement dans les ZEP, se vidait de ses élèves juifs, Aurore Bergé est, elle, allé devant les portes des établissements scolaires pour exiger qu'en soient exclus ceux qui avaient les mots "Sales Juifs" à la bouche. Les enseignants ont-ils fait grève, protesté contre ces infamies ? Non, parce qu'il ne fallait pas désespérer une jeunesse méritante bien qu'un peu turbulente…

Une histoire personnelle à ce propos. Un jour, je fus convié dans un lycée professionnel de Sarcelles pour parler des fusillés de l'Affiche Rouge. Une enseignante m'attendait : "Pourriez-vous ne pas dire que les fusillés de l'Affiche rouge étaient Juifs". Ce serait bien que vous vous contentiez de les qualifier d'étrangers et d'immigrés".

"Et pourquoi donc ?" "Eh bien parce que la plupart de mes élèves sont d'origine maghrébine. Vous comprenez n'est-ce pas ?" J'ai compris. Et j'ai fait aussitôt demi-tour.

On a manifesté mardi à Paris contre l'antisémitisme. La moitié du gouvernement, Edouard Philippe en tête, était là. Quand des rassemblements ont eu lieu après l'assassinat de Mireille Knoll et Sarah Halimi, pas un seul ministre n'était présent. Voilà pourquoi les Juifs partent pour Israël. Certes, il arrive que là-bas aussi on les tue. Mais là-bas, l'ennemi est nommé, désigné et combattu. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Liberte5
- 23/02/2019 - 16:57
Les juifs sont comme les canaris dans une mine.
Ils servent à détecter le danger. Quand les chose vont mal pour les juifs, les choses vont suivre pour les chrétiens. Plus le temps passe et plus l'étau musulman se resserre. L'exode, comme cela est dit dans d'autres commentaires, ne touche pas seulement les juifs , mais beaucoup de Français, jeunes et vieux, quittent leur pays. J'ai rencontré un Français au Marché aux poissons à Tokyo l'an passé. Il était de Lyon et à Tokyo depuis 9 ans. Il m'a déclaré "j'ai quitté la France quand j'ai vu tous ces musulmans arriver en France". Le sursaut va être difficile, tant la situation est verrouillée.
Ganesha
- 22/02/2019 - 06:54
Enfumage ? Yerida ?
Cet article ne serait-il qu'un vaste enfumage ?

D'après le JT d'Arte de ce jeudi soir (12ème minute), sur les 500 mille juifs de France, désormais seuls deux mille d'entre eux ont fait leur ''alya'' l'année passée, et ce chiffre est en baisse constante depuis quatre ans.

J'ai fait une rapide recherche internet, et je n'ai pas trouvé de contradiction.
spiritucorsu
- 21/02/2019 - 18:34
Les chiffres parlent d'eux mêmes.
Les chiffres parlent d'eux mêmes:la secte d'amour doit être très proche des 15 millions d'adeptes,nos israélites beaucoup moins,donc nettement moins intéressants électoralement parlant.Nos politiques qui n'ont plus d'odorat et qui sont prêts à toutes les compromissions n'hésitent plus pour conserver leurs avantages et privilèges à pactiser avec des fanatiques de la pire espèce antisémites déclarés de surcroît .Il faut revenir à 1940 et la soumission et la collaboration active avec les nazis d'une grande partie de la classe politique pour retrouver un pareil contexte.Décidément l'histoire se répète dans ce qu'elle a de plus abjecte.