En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Vers un reconfinement national : en quoi sera-t-il différent du précédent ?

03.

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

04.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

05.

Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"

06.

Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter

07.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

04.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
pépites > Economie
Impact de la crise
Celio va fermer 102 magasins en France, 383 emplois sont menacés
il y a 5 min 45 sec
light > Culture
Amoureux des mots
Mort d'Alain Rey à l'âge de 92 ans
il y a 2 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"ADN" : Maïwenn en quête de ses racines algériennes dans une autofiction comique et volcanique...

il y a 3 heures 20 min
pépites > Consommation
Angoisse
Face aux rumeurs de reconfinement, les ventes de certains produits alimentaires ont déjà augmenté depuis quelques jours confirme Michel-Edouard Leclerc
il y a 5 heures 17 min
décryptage > International
Or noir

Israéliens et Arabes, unis même dans le pétrole

il y a 5 heures 42 min
light > Science
Gratte-ciel
Un récif plus haut que l'Empire State Building dans la Grande Barrière de corail en Australie
il y a 6 heures 14 min
pépites > Media
Contrarié
Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter
il y a 6 heures 44 min
décryptage > France
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine

Liberté, j’écris ton nom

il y a 7 heures 22 min
décryptage > Santé
Lieux ciblés

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

il y a 7 heures 51 min
décryptage > International
Résistance face à la pandémie

Samfundssind : les Danois ont choisi leur mot de l’année 2020 et il est la clé de leur résilience face au Coronavirus

il y a 7 heures 59 min
light > France
Festivités annulées
Lyon : la Fête des Lumières 2020 n'aura pas lieu
il y a 1 heure 40 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Impossible" de Erri de Luca : huis-clos entre un accusé et son juge. Un roman puissant lu par deux comédiens talentueux

il y a 2 heures 58 min
pépites > France
Séparatisme
Gérald Darmanin annonce la dissolution de l'association BarakaCity
il y a 4 heures 21 min
décryptage > Politique
Menace contre notre modèle de vie

Islamisme : la France face au défi du siècle

il y a 5 heures 28 min
décryptage > Economie
Adaptation face à la pandémie

Economie Covid-19 : et le pays qui bénéficie le plus du télétravail est…

il y a 5 heures 54 min
pépite vidéo > Politique
"La vie doit continuer"
Renaud Muselier plaide pour un confinement aménagé et différent de la période de mars dernier
il y a 6 heures 34 min
décryptage > France
Combat contre le séparatisme

Islamisation de la France : déni, lâcheté ou compromission ?

il y a 7 heures 5 min
décryptage > France
Tout change

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

il y a 7 heures 42 min
pépites > Politique
Coronavirus
L'exécutif pris entre deux feux : médecins d'un côté, chefs d'entreprises de l'autre
il y a 7 heures 57 min
décryptage > Santé
Lutte contre la pandémie

Covid-19 hors de contrôle : les nouveaux tests feront-ils (enfin) la différence ?

il y a 8 heures 58 min
© Reuters
© Reuters
Perspective

Ces éléments qui viennent perturber l'idée que le chômage serait revenu à son plus bas niveau depuis 10 ans

Publié le 15 février 2019
Selon les derniers chiffres de l'INSEE, le taux de chômage du pays a baissé de 0.3 point pour se tenir à un niveau de 8.5% pour la fin de l'année 2018.
Nicolas Goetzmann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
 Nicolas Goetzmann est journaliste économique senior chez Atlantico.Il est l'auteur chez Atlantico Editions de l'ouvrage : 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon les derniers chiffres de l'INSEE, le taux de chômage du pays a baissé de 0.3 point pour se tenir à un niveau de 8.5% pour la fin de l'année 2018.

Atlantico: Selon les derniers chiffres de l'INSEE, le taux de chômage du pays a baissé de 0.3 point pour se tenir à un niveau de 8.5% pour la fin de l'année 2018. Alors que les chiffres de la croissance pour l'année 2018 ont été abaissés à plusieurs reprises, comment expliquer ce chiffre ?

Nicolas Goetzmann: Selon les chiffres de l'INSEE, le nombre de chômeurs a chuté de 90 000 personnes pour ce dernier trimestre 2018, mais, toujours selon l'INSEE, le nombre d'emplois créés pendant ce même trimestre est de 16 200, soit le plus mauvais chiffre depuis le T1 2015, soit depuis près de quatre ans. Dans le même temps, les chiffres publiés pour ce même T4 2018 par la DARES - se basant sur les inscriptions au pôle emploi – constataient une baisse du nombre de personnes au chômage, catégorie A, de 38 000 personnes.

Ce que l'on constate dans les chiffres INSEE, c'est que la baisse de 90 000 s'expliquer également par une hausse de la population inactive dans le halo autour du chômage des plus de 50 ans, soit 34 000 personnes. Cette catégorie atteint ici son plus haut historique, soit 420 000 d'inactifs de plus de 50 ans dans le halo autour du chômage, pour une catégorie qui totalise 1,499 million de personnes au total, ici encore un plus haut historique.

Le reste de l'écart entre la baisse du chômage et le nombre d'emplois créés doit ensuite pouvoir s'expliquer par un chiffre particulier. Selon le document INSEE, la baisse du nombre de chômeurs de 15-24 ans a baissé de 60 000 personnes (plus de 5 fois l'écart moyen des 175 trimestres précédents) sur le dernier trimestre, soit la baisse la plus importante (de très loin) de l'intégralité de la série présentée par l'INSEE, qui offre plus de 40 années de données trimestrielles. Cela voudrait dire que le nombre de chômeurs de 15-24 ans a baissé de 17% en une trimestre et serait revenu à un total équivalent à l'année 2008. Mais puisque les créations d'emplois ne peuvent expliquer ce chiffre, il doit exister une explication statistique.

Ce chiffre du chômage de 8.5% est annoncé comme le plus bas depuis 2009, soit depuis 10 ans. Quels sont les chiffres concernant le nombre de chômeurs ?

Si l'on veut s'en tenir aux chiffres d'avant crise, le "meilleur" chiffre a présenté est celui du premier trimestre 2018, avec 6.8%, ce qui représente encore un écart de 1.7 point avec le niveau actuel. Mais en effet, le taux de chômage masque le nombre global des chômeurs, pour les catégories. Si l'on compare sur une période de 10 ans, du T4 2008 au T4 2018, on constate une hausse de 57% des chômeurs de catégorie A, soit 1.340 millions de chômeurs de plus, et si l'on prend l'ensemble des catégories, on constate une hausse de 75% soit 2.407 millions de personnes en plus pour les catégories A ; B; et C. Dans ces conditions, il est compliqué d'imaginer que nous serions revenus "au niveau de chômage d'il y a 10 ans), alors que nous sommes encore clairement dans une situation de chômage de masse. Si l'on cherche à comparer la situation en termes d'emplois disponibles, et en prenant les données INSEE disponible concernant les emplois dans la construction, l'industrie, et le tertiaire marchand, l'augmentation de l'emploi entre le T1 2008 et le T4 2018 est de 0.63%. Aux Etats-Unis, depuis le plus de l'emploi à la fin 2007 et le niveau actuel, la progression est de 8.8%, ce qui signifie que  depuis le plus haut de 2008, les Etats-Unis ont comparativement créé 14 fois plus d'emplois que la France. Il n'est pas temps de tomber dans l'autosatisfaction. 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
J'accuse
- 16/02/2019 - 10:17
On ne peut pas tromper tout le monde tout le temps
Désormais, plus personne ne porte un quelconque crédit aux chiffres de l'Insee, le spin doctor du pouvoir. Que ce soit ceux du chômage ou du pouvoir d'achat, les stats publiées, issus de calculs torturés, ont pour but de donner une image améliorée des réalités, à fin de propagande gouvernementale.
Les ministres et journalistes font comme si les chômeurs étaient invisibles dans la société et que les citoyens n'étaient pas capables de compter ce qu'il leur reste dans leur compte en banque. Aussi con que puisse être le peuple, il sait faire ça !
Les stats n'ont à l'origine qu'une raison d'être: informer correctement les gouvernants (eux qui sont à l'abri du chômage et des fins de mois difficiles) sur la situation réelle du pays et des citoyens, pour les aider à prendre les meilleures décisions possibles. Au lieu de ça, et avec l'aide de la presse, ils s'en servent pour duper les électeurs.
Si ces mensonges ne sont pas un complot, que sont-ils ?
TPV
- 16/02/2019 - 08:11
@Ganesha
Exactement, ces statistiques Potemkine (le favori enfumeur de Catherine II, pas le cuirassé) sont un outil de propagande qui ne fait plus illusion.
pierre de robion
- 15/02/2019 - 22:31
Les "Pravdas"!
Evidemment que c'est du pipeau, comme tous les chiffres ou sondages à propos du pseudo débat qui est un chef d'oeuvre en matière d'enfumage!
Mais ce qui est pire, c'est la complaisance, que dis-je la servilité des merdias qui font du pays où la désinformation n'a d'égale que la crédulité des gogos, fussent-ils en jaune!