En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

02.

Bombe à retardement ? La pandémie a fait chuter les transferts d'argent vers les pays d’origine des immigrés comme jamais auparavant

03.

Affaire Epstein : Ghislaine Maxwell détiendrait plusieurs vidéos d'actes pédophiles commis chez le milliardaire Jeffrey Epstein

04.

Les bonnes surprises (cachées) du déconfinement pourraient permettre une reprise plus rapide que prévue

05.

Horizon 2022 : le sondage qui (re)douche les espoirs de la droite LR

06.

HATVP : Pénélope Komitès, adjointe d'Anne Hidalgo, aurait oublié de déclarer 250.000 euros et évoque une "erreur"

07.

Le camping-car, star de l’été 2020

01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

03.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

04.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

05.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

06.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

03.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

04.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

05.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un garçon sur le pas de la porte" de Anne Tyler : quand la petite vie pépère d’un quadragénaire se déglingue... un petit bijou intimiste et amusant

il y a 1 heure 21 min
pépite vidéo > Politique
Débuts difficiles
Eric Dupond-Moretti a été chahuté par les députés pour ses premiers pas à l’Assemblée nationale
il y a 2 heures 12 min
pépite vidéo > Politique
Cap pour la fin du quiquennat
Remaniement : retrouvez l'entretien du Premier ministre Jean Castex sur RMC - BFMTV
il y a 2 heures 57 min
décryptage > Politique
Intentions de vote

Horizon 2022 : le sondage qui (re)douche les espoirs de la droite LR

il y a 4 heures 45 min
décryptage > France
Moyen sûr de voyager

Le camping-car, star de l’été 2020

il y a 5 heures 53 min
décryptage > Europe
Vers une nouvelle crise politique ?

Irlande du Nord : l’IRA va-t-elle déterrer la hache de guerre ?

il y a 6 heures 44 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les bonnes surprises (cachées) du déconfinement pourraient permettre une reprise plus rapide que prévue

il y a 7 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Dé mem brer" de Joyce Carol Oates : un excellent recueil de 7 nouvelles cinglantes à propos de 7 femmes presque ordinaires

il y a 21 heures 34 min
pépites > International
Contaminations
Coronavirus au Brésil : le président Jair Bolsonaro a été testé positif
il y a 22 heures 21 min
light > Politique
Génération Covid
Emmanuel Macron a félicité les nouveaux bacheliers avec un message sur TikTok
il y a 23 heures 49 min
pépites > Economie
Mesure d'urgence
La région Ile-de-France cesse de payer la RATP et la SNCF, en l'absence d'aide de l'Etat
il y a 1 heure 35 min
pépites > Politique
Déclarations
HATVP : Pénélope Komitès, adjointe d'Anne Hidalgo, aurait oublié de déclarer 250.000 euros et évoque une "erreur"
il y a 2 heures 31 min
décryptage > Politique
Remaniement

Les gouvernements passent, la haute administration demeure (au pouvoir)

il y a 3 heures 33 min
décryptage > Politique
Adieu robe noire

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

il y a 5 heures 37 min
décryptage > Economie
Marchés financiers

Ces investisseurs de la Tech qui semblent revenus à l’euphorie pré-bulle de l’an 2000

il y a 6 heures 16 min
décryptage > Politique
Leçons du remaniement

Alerte enlèvement : mais à quoi sert le MoDem ?

il y a 7 heures 24 min
décryptage > Economie
Impact du coronavirus

Bombe à retardement ? La pandémie a fait chuter les transferts d'argent vers les pays d’origine des immigrés comme jamais auparavant

il y a 8 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Contre les barbares" de Maurizio Bettini : un roman d’apprentissage bien sombre et trop prévisible malgré des personnages campés avec talent

il y a 21 heures 47 min
light > Justice
Bombes à retardement
Affaire Epstein : Ghislaine Maxwell détiendrait plusieurs vidéos d'actes pédophiles commis chez le milliardaire Jeffrey Epstein
il y a 22 heures 49 min
pépites > Politique
Confiance des citoyens ?
Remaniement : les Français approuvent le choix des ministres du gouvernement de Jean Castex mais ne se font pas d'illusion sur la politique qu'ils mèneront
il y a 1 jour 39 min
© JASON REDMOND / AFP
© JASON REDMOND / AFP
Il n’y a pas que les milliardaires

Si Jeff Bezos a les moyens de tenir tête à ses hackers maîtres chanteurs, quid de M. et Mme ToutLeMonde ?

Publié le 12 février 2019
L'affaire Bezos expose la vulnérabilité des milliardaires face aux hackers. Si les enjeux sont énormes, le mode opératoire, lui, n'est pas encore connu. Il pourrait être le même que celui qui touche le commun des mortels.
Etienne Drouard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Etienne Drouard est avocat spécialisé en droit de l’informatique et des réseaux de communication électronique. Ancien membre de la CNIL (Commission nationale de l'informatique et des libertés), ses activités portent sur l’ensemble des débats de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'affaire Bezos expose la vulnérabilité des milliardaires face aux hackers. Si les enjeux sont énormes, le mode opératoire, lui, n'est pas encore connu. Il pourrait être le même que celui qui touche le commun des mortels.

1 - Toutefois, cette affaire est-elle comparable à ce que vivent la plupart des gens au quotidien ? En quoi est-elle spécifique et que dit-elle aussi sur la vulnérabilité du reste du monde ? 

Etienne Drouard:

Elle n'est pas comparable avec al vie quotidienne de sgens, même si le mode opératoire technique peut être le même pour tout le monde. Elle n'est pas comparable au sens où les manoeuvres qui peuvent être déployées pour déstabiliser l'homme le plus riche du monde sont forcément plus rentables que celles de l'individu au coin de la rue. Le caractère indirect, le fait que des Etats puissent être intéressés, les enjeux financiers en cause, ce qui peut provoquer un divorce, l'impact sur la société Amazon, c'est sans commune mesure avec ce qui peut nous concerner. On ne connaît pas encore complètement le mode opératoire technique. On ne sait pas si c'est un piratage du téléphone ou si c'est un accès par un opérateur de télécom à un message texte ainsi qu'à des images. L'un des modes opératoires techniques pourrait avoir fonctionné poru des personnes moins célèbres que Jeff Bezos, mais pour l'instant on ne le connaît pas. Ce n'est pas forcément la sophistication qui change, ce sont les moyens. Quand on parle de message texte et d'image, on se trouve à deux endroits possibles: soit dans le téléphone, soit chez l'opérateur de télécoms ou dans le téléphone de l'expéditeur. Ensutie, c'est là qu'ils sont stockés. ça ne fait pas des masses de sources possibles. En revanche, le nombre d'acteurs qui peuvent éventuellement intercepter une télécommunication en ayant mis un des téléphones sous contrôle - c'est d'abord illicite, et ensutie ça peut être le fait de n'importe quel pirate, officine gouvernemetnale qui e na les moyens techniques et qui a mis un mouchard dans le téléphone. Sinon, le point statique des informations se trouve dans les deux téléphones.  

2 - Dispose-t-on de données chiffrées sur ces chantages et harcèlements du quotidien, ou tout au moins d'une idée de l'ampleur de ce phénomène ? (en termes de montants volés, de rançons perçues, de personnes touchées)

Etienne Drouard:

Il y a des statistiques annuelles qui sont le fait d'observateurs non indépendants, qui soit procède par sondage, soit par étude avec des échantillons psa forcément fiables, que les sociétés de sécurité informatique publient chaque année avec des chiffres qui sont de plus en plus alarmants. Mais on ne sait jamais si c'dest pour mieux vendre le prooduit ou si c'est vraiment indépendant. Aujourd'hui il n'y a pas d'endroit où l'on puisse compiler les observations faites par le service d'Etat ou les officines privées qui aident à la cyber-sécurité. Ce qu'on peut dire néanmoins, c'est que ce n'est pas dans la comptabilité judiciaire qu'on peut faire aujourd'hui une évaluation des affaires de chantage, parce que le chantage, par définition, est plus important quand il ne se voit pas. Il y a plusieurs types de chantage. Le chantage par loiciel et le chantage par menace sociale. Le chantage par logiciel suppose de débloquer un ordinateur, dont on aura le contrôle, qu'à la condition d'avoir reçu une somme d'argent, souvent en cryptomonnaie. Les logiciels en question qu'on appelle ransomware sont un mode opératoire. Il y aurait plusieurs dizaine de milliers de victimes par an, à l'échelle européenne. Ensuite le chantage consistant à faire chanter quelqu'un en expliquant qu'on a des photos compromettantes est beaucoup moins courant et suppose d'avoir ciblé une personne qui a des moyens de payer pour cacher quelque chose qu'elle a à se reprocher. C'est de la délinquance classique.  

3 - Jeff Bezos peut se défendre, même s'il est très exposé. Sa manœuvre destinée à mettre le projecteur sur les méthodes du National Enquirer n'est pas l'apanage de tout le monde. Il dispose de systèmes de sécurité et d'équipes dédiées. Mais comment le commun des mortels peut-il lutter contre ces tentatives d'extorsion et ces atteintes à l'image ? 

Etienne Drouard:

Jeff Bezos a embauché pour savoir d'où venait cette fuite le meilleur investigateur de sécurité connu dans le secteur privé, en lui donnant un budget pour retrouver la source. Les premières déclarations de ce superman de l'enquête informatique consiste à avoir balancé une bombe, puisqu'il dit "d'après nous il n'y a pas de compromission de utéléphone de Jeff Bezos. C'est à dire que c'est ailleurs que se trouve la captation des sms de Jeff Bezos. Ce n'est pas àa la portée de tout le monde, c'est entre un opérateur de téléphone et le téléphone de Jeff Bezzos. Cela fait beaucoup moins de nombre. C'est pour ça qu'on a supposé qu'il y avait des gouvernements derrière ou des pirates très pointus. La pression monte sur ce dossier. Jeff Bezos a les moyens de se payer un enquêteur, mais il existe en France des effectifs de police et de gendarmerie spécialisés, un office central, qui mène des investigations techniques, essayent de retrouver des sources et identifient une origine. On a tous accès à la justice. Dire que cela ne sert à rien c'est faire le lit des fraudeurs. L'Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l'information instruit les plaintes déposées au commissariat. Son activité explose. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires