En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

02.

Alerte aux nouveaux variants du Coronavirus : l’Occident peut-il encore échapper à un bilan humain tragique sans adopter les méthodes asiatiques face à l’épidémie ?

03.

Mais qui peut encore stopper les magistrats dans les dommages qu’ils infligent (inconsciemment) à la démocratie française ?

04.

Emmanuel Macron, victime d’impuissance ?

05.

Alerte au variant du Coronavirus : ce qu’on sait vraiment du risque de contamination en extérieur (et que le gouvernement devrait méditer avant d’envisager de restreindre la liberté de promenade)

06.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

01.

Affaire Olivier Duhamel : Alain Finkielkraut, ne sera plus chroniqueur de l’émission 24h Pujadas, diffusée sur LCI

02.

Ne dites plus "amen" mais "awomen"

03.

Éviction d’Alain Finkielkraut : les bienfaits de la condamnation des dérapages, les dangers de l’épuration

04.

Alerte aux nouveaux variants du Coronavirus : l’Occident peut-il encore échapper à un bilan humain tragique sans adopter les méthodes asiatiques face à l’épidémie ?

05.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

06.

Communication politique : Jean Castex et Olivier Veran, perdus pour la France

ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 4 jours 14 heures
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 4 jours 19 heures
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 4 jours 20 heures
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 4 jours 20 heures
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 4 jours 21 heures
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 4 jours 22 heures
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 4 jours 22 heures
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 4 jours 23 heures
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 4 jours 23 heures
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 4 jours 23 heures
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 4 jours 17 heures
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 4 jours 19 heures
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 4 jours 20 heures
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 4 jours 21 heures
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 4 jours 21 heures
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 4 jours 22 heures
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 4 jours 22 heures
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 4 jours 23 heures
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 4 jours 23 heures
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 5 jours 1 min
© LIONEL BONAVENTURE / AFP
© LIONEL BONAVENTURE / AFP
GAFA

Après l’amende donnée par la France à Apple, l’Allemagne contraint Facebook à limiter ses échanges de données et c’est une bonne nouvelle pour l’Europe

Publié le 08 février 2019
Le gendarme allemand de la concurrence veut forcer Facebook à ne plus contraindre les utilisateurs de ses services d'accepter une collecte et un croisement de leurs données.
Bernard Benhamou
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bernard Benhamou est secrétaire général de l’Institut de la Souveraineté Numérique (ISN). Il est aussi enseignant sur la gouvernance de l’Internet à l’Université Paris I-Panthéon Sorbonne. Il a exercé les fonctions de délégué interministériel aux usages...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le gendarme allemand de la concurrence veut forcer Facebook à ne plus contraindre les utilisateurs de ses services d'accepter une collecte et un croisement de leurs données.

Atlantico : L'Allemagne a pris la décision de restreindre l'exploitation des données des utilisateurs de Facebook et services affiliés (Whatsapp, Instagram). Si les applications pourront continuer de capter les données (ce qui est la base de leur modèle économique), elles ne pourront plus les croiser. L'objectif de l'Allemagne est là de casser la position dominante et de forcer "les géants de la tech à adapter leur modèle économique au droit de la concurrence" précise Andreas Mundt (Bundeskartellamt). Que pensez de cette initiative ? Est-ce que cela sera suffisant pour casser le monopole de ces géants au niveau national ?

Bernard Benhamou :  L'initiative est absolument nécessaire ! Elle devrait d'ailleurs faire l'objet d'une discussion parmi les 27 (Pays membres de l'UE). L'Allemagne se décide à avoir une action en profondeur sur la captation et le recoupement des données, et cela au moment où Facebook décide d'intégrer l'ensemble de ses filiales (WhatsApp, Instagram…) dans une même unité, et donc de les fondre dans le même système. Nous sommes face à une dérive, dans la captation et le recoupement des données, qui dépasse l'imagination de bien des internautes ! Ils ne pensent pas à quel point on peut tout savoir sur leur vie privée, Facebook est un mastodonte de l'information, quand le site vous demande votre accord pour une chose en particulier, vous lui ouvrez les portes pour une trentaine d'autres derrière. Mais même les internautes qui n'utilisent pas Facebook sont fichés, puisque les informations sont collectées via le moteur de recherche et via leurs amis qui, eux, ont un compte. Pour bien souligner la situation, même les données médicales ne sont pas protégées. C'est donc une excellente nouvelle qui nous vient d'outre Rhin ! Inéluctablement nous allons vers un durcissement par rapport à l'utilisation des données, même s'il y a l'illusion du libre choix avec la demande d'accord, personne ne lit les "contrats" avant de signer. Le New York Time a calculé qu'un internaute voulant lire tous les contrats numériques qui lui était proposé, devrait passer plus de 76 jours par an devant son écran. A terme, la notion même de "Data Brokers" devra être remise en cause, le business qui en découle est de fait illégal selon le droit européen.   

Entre Apple qui va verser 500 millions d'euros au fisc français et maintenant l'Allemagne qui passe à l'offensive contre Facebook, le tout sur fond de RGPD, n'est-ce pas là le signe que la seule chose qu'il faut pour contraindre les géants de la tech est un peu de volonté politique ? 

Il y a eu par le passé une frilosité politique concernant la question, notamment en France où l'on s'est concentré sur l'unique aspect fiscal. Nous devons aller beaucoup plus loin ! L'expertise manque sur la question, il nous faut aussi une meilleure coordination politique, et surtout une plus grande volonté !  

Est-ce pour le signe de la fin d'une période de "far west" de la collecte des données personnelles des utilisateurs ? 

J'aimerai que cela soit vrai, cependant nous ne sommes pas encore dans des schémas qui pourraient freiner qui que ce soit. En fait on assiste à une crise de confiance, justifiée par plusieurs scandales, dont celui de Facebook payant des adolescents pour pouvoir mieux les espionner sur Instagram. Cette crise peut faire peur aux investisseurs, plus encore qu'aux internautes. On voit bien dans le cas Facebook que malgré les scandales, les utilisateurs n'abandonnent pas le réseau, l'entreprise a toujours 2,3 milliards d'utilisateurs. C'est donc de la part des actionnaires que pourra venir le changement, on voit déjà des fonds d'investissements se réorienter vers des secteurs plus traditionnels. La période est charnière, mais il ne faut pas croire que les GAFAM vont se laisser faire. Ils se battront pied à pied ! Il y a déjà des recours lancés contre les amendes de certains d'entre eux. Ils utiliseront toutes les juridictions, tous les appels possibles, pour repousser au plus loin le moment où ils devront repenser leurs modèles d'affaires. Dans le cas Facebook, je pense qu'il est impossible de faire évoluer quoi que ce soit, par définition c'est une question existentielle qui se pose à l'entreprise. Même s'ils ont déjà arrêté (officiellement) de faire appel à des Data Brokers, la collecte des données est essentielle à leur survie, c'est ce qui alimente leur système publicitaire. Donc même avec des pressions politiques, cela parait compliqué.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Sidewinder
- 09/02/2019 - 18:58
GAFAM
Quelle naïveté ! D'une part 500 millions d'euros n'est pas une amende existentielle pour ces géants et, d'autre part, qui va contrôler le flux des informations au sein de ces entreprises ? Les flux parallèles sont faciles à réaliser et personne ne pourra vérifier les datas dans les centres informatiques puisque leur accès leur sera interdit. En effet, les GAFAM ont des contrats avec le Pentagone (mêmes des nano-contrats) qui exigent l'interdiction d'accès non autorisé par le Pentagone. Combat perdu d'avance.