En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 2 jours 53 min
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 2 jours 5 heures
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 2 jours 6 heures
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 2 jours 6 heures
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 2 jours 7 heures
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 2 jours 8 heures
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 2 jours 8 heures
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 2 jours 9 heures
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 2 jours 9 heures
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 2 jours 10 heures
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 2 jours 3 heures
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 2 jours 5 heures
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 2 jours 6 heures
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 2 jours 7 heures
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 2 jours 7 heures
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 2 jours 8 heures
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 2 jours 8 heures
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 2 jours 9 heures
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 2 jours 9 heures
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 2 jours 10 heures
© Thomas SAMSON / AFP
© Thomas SAMSON / AFP
Curieux

Congrès de la CGT : problèmes en vue sur les contours du corps électoral ?

Publié le 02 février 2019
Cette semaine, Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT, a annoncé qu'il serait candidat à sa propre succession à l'occasion du prochain congrès de la CGT, qui doit se tenir à Dijon du 13 au 17 mai prochain. A priori seul candidat en lice, il ne devrait pas avoir de difficulté à se maintenir à la tête de l'organisation.
Mickaël Ciccotelli
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mickaël Ciccotelli est journaliste à Tripalio.fr.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Cette semaine, Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT, a annoncé qu'il serait candidat à sa propre succession à l'occasion du prochain congrès de la CGT, qui doit se tenir à Dijon du 13 au 17 mai prochain. A priori seul candidat en lice, il ne devrait pas avoir de difficulté à se maintenir à la tête de l'organisation.

Son succès étant annoncé, il n'en demeure pas moins que la définition de la base électorale de la CGT pose certaines questions. 

De curieuses affaires

Tout commence par plusieurs affaires à propos desquelles nous avons été amené à connaître certains éléments. Des adhérents de la CGT auraient pu constater, ces derniers mois, qu'ils étaient inscrits comme cotisants auprès de structures où ils n'ont pourtant jamais travaillé. Autrement dit : ils ont été affiliés par leur union départementale à une structure d'appartenance - entreprise ou association - qui n'a jamais été leur employeur. 

Interpellés par cette affiliation exotique, certains d'entre ces adhérents ont cherché à en savoir un peu plus. En attente de plus amples investigations, de premiers éléments de réponse leur ont été donnés. La centrale aurait exprimé son étonnement du fait que des adhérents aient pu avoir accès aux informations relatives à leur cotisation. Elle aurait en effet décrit comme étant très limité l'accès au système d'information de la CGT où sont enregistrés les données liées aux adhérents, dit système "Cogitiel". 

La CGT hors zone RGPD ?

Cette affaire pose d'une part la question de la manière dont la CGT appréhende l'enjeu de la protection des données de ses adhérents. En soi, il peut, certes, apparaître louable d'avoir mis en place un accès limité au système centralisé de gestion de ces données. Il est en effet important de s'assurer que n'importe quel responsable cégétiste ne peut ni accéder aux informations de chaque adhérent ni les modifier. Par exemple afin d'affilier un adhérent à une structure où il n'a jamais travaillé - fait qui peut s'avérer utile à plusieurs fins... Hélas donc pour la CGT et pour ses adhérents, il faut croire que l'accès au Cogitiel n'est pas encore assez restreint. 

Et, dans le même temps, qu'il l'est également trop. En application du RGPD - mis en oeuvre, justement, afin d'éviter, entre autres, les problèmes du type de celui dont il est ici question - les adhérents d'une organisation doivent en effet pouvoir accéder aisément aux informations qui sont détenues les concernant par ladite organisation, et également, si nécessaire, les modifier. La CGT applique-t-elle bien le RGPD ? C'est en tout cas par hasard que des adhérents découvrent leur mauvaise affiliation. Surtout, il s'avère difficile pour eux d'en savoir plus sur les informations contenues à leur sujet dans le Cogitiel - sans même parler de leur modification. 

Décidément, l'accès et la gestion du Cogitiel sont mal calibrés ! 

Un électorat CGT localement problématique

Outre cette première question liée à la gestion des données personnelles, une seconde se pose, bien plus politique car liée cette fois-ci à la manière dont est défini l'électorat de la CGT. Imaginerait-on, dans le cadre par exemple d'élections locales, que ce soient les élus locaux eux-mêmes qui décident du lieu où seraient inscrits les électeurs ? Ceci pourrait donner lieu à bien des arrangements fort intéressants pour lesdits élus. Si cette affaire venait à être confirmée, ce fonctionnement correspondrait pourtant à celui appliqué dans certaines organisations territoriales de la CGT. Certains responsables cégétistes locaux semblent prêts à s'accommoder avec certaines règles. Afin de pousser leurs pions ? 

Plus généralement et de manière plus diffuse, le flou qui entoure la gestion des données personnelles des adhérents de la CGT entretient inévitablement un doute sur la fiabilité même de la base électorale cégétiste. On voit en effet mal comment l'électorat cégétiste pourrait être clairement établi dans le cas où l'identité des adhérents serait définie et gérée de manière problématique. 

Et Philippe Martinez dans tout ça ?

Philippe Martinez ne devrait pas négliger l'importance de tous ces problèmes. Au-delà du fait que la gestion des données personnelles des adhérents de la CGT est un problème qui, en soi, doit être pris au sérieux, c'est, plus fondamentalement, la légitimité même de son poste de secrétaire général qui pourrait être critiquée. Les légèretés prises par quelques responsables locaux avec la gestion des données des adhérents pourraient finir par lui nuire. 

A la CGT, certains en viennent même à se demander si ce n'est pas, d'ailleurs, l'objectif desdits responsables. Après l'affaire de la fiche - douteuse - dite de la lutte contre la présence médiatique de l'extrême-droite, il est vrai que l'on peut se poser la question. 

Interrogé sur ces questions, Philippe Martinez ne nous a pas encore répondu. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
CGT, Philippe Martinez
Thématiques :
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires