En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Michel Onfray a contracté la Covid-19

02.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

03.

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

04.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

05.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

06.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

07.

Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

03.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

04.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

05.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

06.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

05.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

06.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Disparition
Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans
il y a 3 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Voir le jour" de Marion Laine : si le quotidien du personnel hospitalier m’était conté…

il y a 7 heures 51 min
pépites > Société
L’amour aux temps du Coronavirus
Covid-19 : un Français sur trois serait sur un site de rencontres depuis le premier confinement
il y a 8 heures 33 min
pépites > Santé
« The Wuhan files »
La rédaction de CNN dévoile le contenu de documents chinois confidentiels qui révèlent les erreurs commises par la Chine lors de l’apparition du Covid-19
il y a 10 heures 5 min
pépites > France
Dissolution
BarakaCity dénonce le gel « illégal » de ses avoirs par l'Etat
il y a 12 heures 59 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus ; la commission d’enquête parlementaire évoque des manquements des pouvoirs publics avant et pendant la crise sanitaire
il y a 14 heures 19 min
light > Science
Santé
L'Intelligence Artificielle pourrait prédire quelles combinaisons de médicaments luttent le mieux contre tel ou tel cancer
il y a 14 heures 42 min
pépites > Santé
Coronavirus
MHRA, l'agence de santé britannique, autorise l'utilisation du vaccin Pfizer/BioNtech : les premières vaccinations pourraient commencer la semaine prochaine dans les maisons de retraite
il y a 15 heures 19 min
pépites > Finance
Scandale
Faillite Wirecard : l'APAS, le régulateur allemand des firmes d'audit estime qu'Ernst & Young (EY, géant de l'audit) savait que son audit de 2017 était inexact
il y a 16 heures 12 min
pépite vidéo > Politique
Premier ministre
Crise sanitaire, loi « sécurité globale », ski à l’étranger: retrouvez l’entretien de Jean Castex sur RMC et BFMTV
il y a 16 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mindhunter" de David Fincher : entretiens avec des tueurs en série

il y a 7 heures 31 min
light > Culture
Monuments parisiens
Déconfinement : la Tour Eiffel va rouvrir dès le 16 décembre
il y a 8 heures 6 min
pépites > Santé
Endiguer la pandémie
Vaccin contre la Covid-19 : Boris Johnson attendra son tour
il y a 9 heures 2 min
light > Santé
Etat de santé
Michel Onfray a contracté la Covid-19
il y a 11 heures 18 min
pépites > Economie
Pas de cadeau
Le gouvernement ne devrait pas revaloriser pas le Smic en plus de la hausse automatique selon Jean Castex
il y a 13 heures 34 min
décryptage > Société
Moyen de transport idéal pendant la crise du Covid ?

Les e-scooters et autres trottinettes électriques sont-ils une bonne affaire pour l’environnement (et pour les entreprises qui les louent ) ?

il y a 14 heures 33 min
décryptage > Consommation
Magie de Noël

Réveillons de fin d’année : petits conseils pour bien anticiper les plaisirs que vous pourrez vous autoriser sans vous ruiner la silhouette

il y a 15 heures 5 min
décryptage > Santé
Rempart pour endiguer l'épidémie

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

il y a 15 heures 43 min
décryptage > France
Nuit et Brouillard

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

il y a 16 heures 13 min
décryptage > Economie
Nouveau monde

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

il y a 17 heures 21 min
© MAURO PIMENTEL / AFP
© MAURO PIMENTEL / AFP
Déceler le vrai du faux

Vers des fakes de plus en plus nombreux et de moins en moins détectables : comment vivre à l’heure de la post-vérité ?

Publié le 06 janvier 2019
Les experts de la Silicon Valley se sont exprimés sur les éléments qui pourraient marquer l'année 2019. Les défis et les dangers seront toujours présents sur les questions de la falsification propre à notre époque de "post-vérité" à travers notamment les fake-news.
Bertrand Vergely
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bertrand Vergely est philosophe et théologien.Il est l'auteur de plusieurs livres dont La Mort interdite (J.-C. Lattès, 2001) ou Une vie pour se mettre au monde (Carnet Nord, 2010), La tentation de l'Homme-Dieu (Le Passeur Editeur, 2015).  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les experts de la Silicon Valley se sont exprimés sur les éléments qui pourraient marquer l'année 2019. Les défis et les dangers seront toujours présents sur les questions de la falsification propre à notre époque de "post-vérité" à travers notamment les fake-news.

Atlantico : En ce début d'année 2019, les "experts" de la Silicon Valley ont donné leur avis à la BBC sur les grands enjeux qui marqueront notre année. De leur point de vue, cette année opposera les défis et dangers qui entourent la falsification propre à notre époque de "post-vérité" par exemple par le biais du face mapping, de la virtualisation et  des fake-news aux grandes entreprises de cybesécurité et d'intégration "éthique" de l'intelligence artificielle, essentiels à leurs yeux. En quoi leur critique d'une société tombée dans la post-vérité est-elle d'une certaine façon justifiée ?

Bertrand Vergely : Pour comprendre la relation qu notre monde entretient avec la post-vérité, il importe de tenir compte de  deux aspects. 

Le premier concerne la post-vérité proprement dite. Quand celle-ci apparaît-elle ?  Selon Richard Keyes, qui est l’initiateur de ce concept dans son ouvrage intitulé L’ère de la post-vérité. Tromperie et malhonnêteté dans le monde contemporain paru en 2004, tout commence en 2003 quand, pour justifier son intervention en Iraq, l’administration américaine d’alors répand la nouvelle fausse selon laquelle l’Iraq dispose d’armes de destruction massive. La post-vérité apparaît alors comme étant la manipulation de l’information. Elle trouve sa justification dans le pragmatisme. 

Si une information est fausse mais si son usage est utile pour les intérêts que l’on entend défendre, cette fausseté utile est juste. Machiavel pensait que, si un principe n’est pas moral (faire assassiner ses adversaires) mais si ses conséquences sont bonnes pour la cité, il ne faut pas hésiter, l’immoralité aux conséquences bonnes doit être préférée à la morale. La post-vérité fonctionne sur le même principe. Quand un mensonge est utile, il faut préférer le mensonge utile à la vérité.

La post-vérité d’aujourd’hui va de pair avec la post-morale de Machiavel qui en retour est à l’origine de la post-vérité. On peut dire que la post-vérité correspond à une machiavélisation de la vérité.

Le deuxième élément concernant la post-vérité concerne la vérité proprement dite. Au milieu du XIXème siècle Nietzsche remet en cause la notion de vérité qu’il assimile à un modèle idéal que l’on veut imposer arbitrairement. Dans les années soixante dix cette remise en question est reprise par Michel Foucault et la French theory qui à son tour voit dans la vérité une norme que l’on veut imposer. À cette époque, dans  Logique du sens Gilles Deleuze fait l’éloge du simulacre. Platon a inventé l’idée qu’il y a un modèle premier idéal. À Platon, il convient de  préférer Lucrèce pour qui il n’y a pas de modèle premier mais des images devenant des modèles avant d’être remplacées par d’autres images devenant à leur tour des modèles. Pas de modèle premier. Mais tout pouvant devenir un modèle. On a là l’essence du virtuel qui réside dans l’évacuation du réel et pas simplement dans la possibilité de pouvoir le simuler de façon particulièrement performante. Aujourd’hui, la destitution de la vérité ainsi que du réel est revendiquée par Judith Butler dans son ouvrage Trouble dans le genre. Selon elle, si on veut libérer la sexualité, il convient de supprimer toute idée de vérité en ce domaine. Il n’y a pas plus de vraie sexualité, que de vrai couple.  À ce titre, le transsexuel doit devenir le modèle d’un monde sans modèle, la vérité d’un monde sans vérité.

Résumons-nous. La post-vérité renvoie au pragmatisme utilitariste pour qui tout est bon du moment que cela sert les intérêts que l’on entend défendre. Les experts de la Silicon Valley sonnent l’alarme à propos d’une telle post-vérité. Ont-ils raison ? Bien évidemment. Pour deux raisons.

La vie sociale repose sur la confiance et la confiance s’établir sur l’honnêteté et la vérité. Si demain l’usage de la post-vérité se généralise, il ne sera plus possible de faire confiance à quiconque La confiance disparaissant, le consensus qui permet à une société d’exister volera en éclats. Il ne restera plus que la violence, l’ordre social devenant ce que le plus fort établit par la force et, derrière elle, par la terreur. 

Par ailleurs, si demain la post-vérité se généralise, plus personne ne sera en mesure de contrôler les discours et le mécanisme qui va se mettre en marche. À commencer par les auteurs du pragmatisme utilitariste. Quand l’administration américaine pratique le mensonge utile, ce mensonge peut marcher parce qu’elle est crue. Si demain il n’y a plus de confiance, le mensonge utile ne sera pas cru.  D’où un paradoxe. Même le mensonge ne fonctionnera plus. Résultat : le système sera totalement paralysé. Il ne pourra plus diffuser une information ni communiquer. La société sera anéantie mieux que par une bombe atomique. 

Même chose en ce qui concerne Judith Butler et la fin de la vérité. Quand celle-ci s’oppose à la vérité, elle pense l’absence de vérité en matière de sexualité comme étant la vérité. Si demain la vérité disparaît, le féminisme et tous les mouvements de libération disparaîtront. La barbarie sera alors possible sans que rien ne puisse s’opposer à elle. 

Autrement dit, les experts de la Silicon Valley ont parfaitement raison. Avec la post-vérité le monde est bien menacé par une destruction comparable à une guerre nucléaire ou bien encore au déferlement de la barbarie. 

A qui doit-on l'avènement de cette post-vérité ? Comment expliquer ce phénomène ?

On doit l’avènement de la post-vérité au pragmatisme utilitariste, à la mort de Dieu et au relativisme. La vérité renvoie à une expérience fondamentale qui est celle de l’être et, derrière elle celle de Dieu. Au VIème siècle avant Jésus Christ, Parménide, un penseur grec dit présocratique, décrit fort bien ce qu’est l’expérience de la vérité. Celle-ci est une initiation spirituelle consistant à rentrer en contact avec l’être qui est ce qui fait que ce qui est est ce qu’il est. Il y a un être absolu à l’origine de toute chose. Cet être vit en nous. Faisons l’expérience de méditer c’est-à-dire de nous concentrer sur le noyau profond qui vit en nous. On comprend ce qu’est la vérité. On est habité par elle. Habité par elle on crée un monde vrai qui est un monde habité et  une vie vraie qui est la vie habitée.  

Quand l’être guide les hommes et le cœur des hommes, la vérité a un sens. Quand il n’habite plus le cœur des hommes, la vérité cesse d’en avoir. Regardons ce qui s’est passé dans la culture et dans la société au cours de ces derniers siècles. Le monde qui vivait, tant bien que mal,  en fonction du sacré a perdu tout sens de ce dernier. L’être a été remplacé par l’individu ainsi que la liberté individuelle. 

Quand l’individualisme apparaît, au commencement, cela a un effet émancipateur agréable. N’en faire qu’à sa tête ! Quelle jouissance ! Quand l’individualisme se généralise et se met à durer, on déchante. Il devient impossible de s’entendre entre individus ni de s’entendre sur quoi que ce soit. Chacun réclamant le fait de pouvoir avoir sa vérité, la vérité explose et avec elle la possibilité de diriger le monde, de l’éduquer, de le faire grandir. 

Il faut être clair : ce qui a fait exploser la vérité est tout ce sur quoi notre monde se fonde. La perte totale du sens de l’être et de l’expérience spirituelle de la vérité. L’individualisme triomphant avec derrière lui pour le servir le matérialisme, le pragmatisme, l’utilitarisme et le relativisme. Ce que l’on appelle la modernité et maintenant la postmodernité. 

Comment faire face à cette "fin de la vérité" que connait notre société, et apprendre à restaurer la confiance ou la crédibilité ? 

On peut parfaitement faire face à cette crise majeure que notre monde traverse Il suffit de revenir à la vérité vécue non pas comme mensonge utile aux intérêts individuels mais comme expérience de l’absolu que l’on possède en soi. Cette expérience est accessible à tous. Elle consiste à se concentrer en faisant vivre la sensation d’exister qui est à la racine de notre existence. Quand on fait cette expérience de concentration sur le noyau d’être absolu que l’on possède, on ressent immédiatement l’effet bienfaisant consistant à passer de l’accessoire à l’essentiel. L’impression d’être vrai est alors palpable. Vivant dans l’attention à soi, on cesse peu à peu de faire des choses qui vont contre soi. On sort des esclavages et es comportements addictifs qui ne cessent d’embarrasser notre civilisation en la perturbant gravement. On fait attention aux autres. Ce qui change nos relations avec eux. Que de gens souffrent aujourd’hui de ne pas se sentir reconnus et respectés. Rien de plus normal malheureusement.  L’attention n’existe pas. La concentration n’existe pas. 

La peur est en train de gagner notre monde. On entend sans cesse parler de guerre imminente, de catastrophe imminente, de crise imminente. Cette montée de la peur vient d’une perte de confiance dans la vie et cette perte de confiance dans la vie d’une perte de la vérité vécue comme expérience intérieure absolue. Notre monde est menacé. Mais il est fort probable que demain un grand retour à l’expérience absolue de la vie ait lieu. Jamais la vérité n’est aussi proche de nous que quand elle est bafouée. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
TPV
- 07/01/2019 - 07:42
Fake ou Media societal officiel
Que du mensonge quoiqu'il arrive, donc on s'en moque.
J'accuse
- 06/01/2019 - 10:44
Le mensonge dirige le monde
Une vérité à marteler: les gouvernants (princes ou élus) ne disent jamais la vérité ! Ils ne la disent pas plus aujourd'hui qu'hier.
Ou seulement quand, par chance, elle sert leurs intérêts. Mais c'est rare.
Après avoir propagé leurs mensonges avec tous les moyens dont ils disposent, ils s'évertuent à bâillonner ou réprimer tous ceux qui disent autre chose en affirmant que les opposants mentent. C'est souvent le cas, mais pas toujours, ou pas pire.
Plus il y a d'informations qui circulent, plus il y a de mensonges: c'est inéluctable. Mais la démocratie exige que toutes les informations aient droit de cité, pas seulement celles des gouvernements.
La liberté d'expression inclut la liberté de mentir, et ce droit ne doit pas être réservé à quelques uns. Seule la pluralité des expressions fait avancer vers la vérité: ne laissons pas la censure l'emporter.