En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© DR
Atlanti-Culture

"Lettre d’une inconnue" : Sweig, dans toute sa finesse et sa profondeur

Publié le 28 décembre 2018
Françoise Boursin  est chroniqueuse pour le site Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Françoise Boursin pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Françoise Boursin  est chroniqueuse pour le site Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»

THEATRE


Lettre d’une inconnue
de Stefan Zweig
Metteur en scène et comédienne: Laetitia Lebacq
Scénographie: Muriel Lavialle
Chorégraphie: Sandra Pinto-Régal
Musique: Thomas Marqueyssat
Lumières: Joanna Legrand
Voix off: Jean-Baptiste Verquin
Travail video: Laetitia Lebacq et Thomas Marqueyssat
Production compagnie: Strapathella

INFORMATIONS


A la Folie Théâtre
6 rue de la Folie-Méricourt
75011 Paris
Métro: Saint-Ambroise
Jusqu' au 27 janvier 
Durée: 1h15
Représentations: jeudi 19h30, samedi 18h et dimanche 16h30
Réservations: par téléphone: 01 43 55 14 80
Tarifs: 24 à 18 euros

RECOMMANDATION
         EN PRIORITE

THEME


C’est une nouvelle de Stefan Zweig, publiée en 1922 à Vienne, et adaptée pour le théâtre en 2015 par Laetitia Lebacq. L’histoire d’une folle passion racontée dans une lettre posthume. L’héroïne est fascinée depuis l’âge de treize ans par son voisin écrivain, elle l’aime d’un amour total, elle devient sa maîtresse à son retour à Vienne à dix-huit ans, pour trois jours: de cette relation naît un enfant, un garçon, qui meurt au début de la pièce. Le père a toujours ignoré l’existence de cet enfant. La passion de l’héroïne continue, et des années plus tard, alors qu’elle vit avec un riche protecteur, elle le suit de nouveau pour une brève rencontre. Il ne l’a toujours pas reconnue. Mais sa vie bascule à la mort de son fils, elle n’a plus de raison de vivre et elle se laisse mourir, après avoir envoyé cette lettre déchirante à l’homme qu’elle a tant aimé.

POINTS FORTS


1) Laetitia Lebacq est remarquable: elle sait montrer les moments d’exaltation, de bonheur, d’espoir et plus souvent de désespoir, sans jamais faire tomber le personnage dans la folie.
2) Son jeu évite l’ennui que pourrait susciter une seule actrice en scène. Elle joue, elle danse, elle exprime tous les degrés de l’émotion.
3) Elle suscite l’émotion, l’empathie, la tristesse: le spectateur vibre avec elle, même quand elle pousse l’amour au-delà de la raison. La présence continuelle de l’enfant mort apporte une tension presque insoutenable.
4) La voix off apporte une variété dans le jeu et dans l’action: c’est l‘écrivain qui lit quelques phrases alors qu’elle dit tout le reste du texte.
5) La mise en scène enrichit considérablement le texte: la scène est délimitée par la chambre, où son fils est mort, avec un bureau sur lequel elle écrit et de l’autre côté s’étend un rideau derrière lequel se trouve l’appartement de l’écrivain. Il change de couleur selon les sentiments du moment, des mots s’écrivent dessus  pour compléter le récit. C’est toute une atmosphère de folle passion qui est recréée ainsi, à la frontière de la réalité et de l’irréalité.

POINTS FAIBLES


Je vois peu de points faibles dans ce texte magnifique. Je dirai seulement que je n’ai pas trouvé très clair le rôle du fauteuil que l’actrice tourne dans toutes les positions pour exprimer certains sentiments.

EN DEUX MOTS


Cette pièce est un enchantement: malgré son côté tragique. Elle nous entraîne dans les nuances d’un fol amour sans tomber dans la folie.

UN EXTRAIT


Ou plutôt deux:
« Je n’ai que toi, toi qui ne m’as jamais connu et que j’ai toujours aimé. 
Et le refrain qui revient de nombreuses fois dans la pièce: « Mon enfant est mort hier », « Mon enfant est mort la nuit dernière ».

L’AUTEUR


Est-il besoin de le rappeler? Stefan Zweig (1881-1942) est un écrivain autrichien né à Vienne. il est très ancré dans le milieu viennois, mais aussi tourné vers la culture européenne. Proche de Freud et de nombreux intellectuels autrichiens, ses récits sont marqués par l'analyse des sentiments et le poids du drame. Ses principales oeuvres sont « Amok », « Lettre d’une Inconnue », « La Confusion des sentiments », « Le Joueur d’échecs, « Vingt-quatre heures de la vie d’une femme », "La Pitié dangereuse."
Il est aussi journaliste et biographe. il émigre à Londres en 1934 en raison de la montée du nazisme. Son livre-testament, "Le Monde d’hier; souvenirs d’un Européen » en fait un chroniqueur de l’âge d’or de l’Europe.
Il se suicide à Pétropolis au Brésil en 1942.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Descente aux enfers : alors que la canicule s’abat sur la France, la culture démocratique s’évapore

02.

Un million de personnes veulent envahir la zone 51 aux Etats-Unis

03.

Ces caractéristiques pas très progressistes qui expliquent paradoxalement que Greta Thunberg soit devenue l’idole de ceux qui croient l’être

04.

Pourquoi le Roi Lion pourrait être le dernier classique que Disney parvient à recycler

05.

Jordan Bardella sur Sibeth Ndiaye : "Elle est habillée comme un Télétubbies"

06.

Quand les documents officiels sur le SNU montrent que l’occasion de restaurer l’autorité a été manquée

07.

Pourquoi l’Europe ne s’est jamais complètement remise de l’échec de l’attentat du 20 juillet 1944 contre Hitler

01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

05.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

06.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

03.

Descente aux enfers : alors que la canicule s’abat sur la France, la culture démocratique s’évapore

04.

Ces caractéristiques pas très progressistes qui expliquent paradoxalement que Greta Thunberg soit devenue l’idole de ceux qui croient l’être

05.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

06.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires