En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

02.

Et le vilain petit secret des athlètes des épreuves d'ultra-endurance n'est pas de savoir mieux supporter la douleur

03.

La dette européenne s’arrache comme des petits pains. Mais il y a une très mauvaise nouvelle derrière la bonne

04.

La Corée du nord craint que des nuages de sable venant de Chine ne soient porteurs du coronavirus

05.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

06.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

07.

Île-de-France : hausse importante des cambriolages de pharmacies

01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

05.

Islamisme : la République de la complaisance

06.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Sublime royaume" de Yaa Gyasi : de la relation mère-fille entre science et spiritualité, un roman qui ne peut laisser indifférent

il y a 12 heures 4 min
pépites > Santé
IHU Mediterranée
Covid-19 : l’Agence du médicament refuse d’autoriser massivement l’hydroxychloroquine
il y a 13 heures 38 min
pépites > Politique
Nouvelles mesures
Jean Castex intensifie la lutte contre la haine en ligne avec le renforcement de la plateforme Pharos et de nouvelles sanctions
il y a 15 heures 54 min
décryptage > France
Liberté d'expression

Les islamistes tuent ? Qu’à cela ne tienne, les autorités s’en prennent aux libertés publiques

il y a 19 heures 46 min
pépites > Politique
Séculier
Des ministres considèrent que plutôt que la défendre, l'Observatoire de la laïcité se concentre sur la lutte contre l'islamophobie avec des alliés pas toujours fréquentables
il y a 20 heures 17 min
Sécurité
Île-de-France : hausse importante des cambriolages de pharmacies
il y a 20 heures 55 min
décryptage > Sport
N'ayez plus honte d'être des petites natures…

Et le vilain petit secret des athlètes des épreuves d'ultra-endurance n'est pas de savoir mieux supporter la douleur

il y a 21 heures 37 min
Pollution
La Corée du nord craint que des nuages de sable venant de Chine ne soient porteurs du coronavirus
il y a 22 heures 2 min
décryptage > Environnement
Effet bénéfique ?

Si vous pensez que la pollution des villes va décroître grâce au télétravail cet hiver, vous vous trompez

il y a 22 heures 36 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

La nouvelle bataille de France

il y a 22 heures 51 min
light > Politique
"Make America Great Again"
L'expert en sécurité Victor Gevers serait parvenu à se connecter au compte Twitter de Donald Trump en devinant son mot de passe
il y a 13 heures 3 min
pépites > Société
Extension
Congé paternité : l'Assemblée nationale vote le passage à 28 jours
il y a 13 heures 59 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand un gros œil surveille les minutes et quand le ricin tisse les bracelets : c’est l’actualité des montres
il y a 16 heures 50 min
décryptage > Santé
Mesures contre la Covid-19

Demi-confinement, demi-mesures et omnipotence de l’Etat : la soviétisation de la France

il y a 20 heures 8 min
pépite vidéo > Politique
Election américaine
Ultime débat : Joe Biden focalise ses attaques contre Donald Trump sur sa gestion du coronavirus
il y a 20 heures 54 min
pépites > Justice
Terrorisme
Des obstacles juridiques affaiblissent, voire paralysent, la lutte contre l’islamisme selon l’ancien secrétaire général du Conseil constitutionnel, Jean-Éric Schoettl
il y a 21 heures 11 min
décryptage > Santé
Stratégie contre la Covid-19

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

il y a 21 heures 54 min
décryptage > Santé
Inquiétudes face à la pandémie

Covid-19 : faut-il que les parents se testent lorsque leurs enfants ont (peut-être juste) un rhume ?

il y a 22 heures 14 min
pépites > Politique
Immigration
Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage
il y a 22 heures 37 min
décryptage > Politique
Un effort SVP

Monsieur le président, pourriez vous - de temps en temps au moins - dire "France" au lieu de "République" ?

il y a 22 heures 59 min
© Bryan R. Smith / AFP
© Bryan R. Smith / AFP
Edito

Pourquoi la purge devrait se poursuivre sur les marchés financiers mais sans aller jusqu’au krach

Publié le 28 décembre 2018
Triste fin d’année sur les places financières. La fébrilité est à l’œuvre avec des sautes de cours vertigineuses, à la hausse comme à la baisse.
Michel Garibal
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Triste fin d’année sur les places financières. La fébrilité est à l’œuvre avec des sautes de cours vertigineuses, à la hausse comme à la baisse.

L’angoisse étreint les opérateurs dans un univers où les mouvements sont dictés par les fameux algorythmes, ces machines aveugles qui déclenchent des mouvements brutaux, parce qu’il leur manque ce qu’apporte logiquement l’intervention humaine. Le ralentissement de la croissance aux Etats-Unis et en Chine engendre le sentiment diffus de la fin d’un cycle et l’idée de l’arrivée prochaine d’une récession hante les esprits. Dans ce contexte, l’attente d’un éventuel rebond, comme la hausse exceptionnelle de cinq pour cent en une journée à Wall Street, reste toujours sans lendemain, car elle est toujours suivie d’un repli. Et la glissade des cours se poursuit dans une ambiance fiévreuse. Le cru 2018 restera ainsi l’un des plus mauvais enregistré depuis dix ans. La locomotive américaine a perdu quelques vingt pour cent (mais en 2008, le Standard and Poor 500 avait abandonné 38%). En Europe, le Cac 40 a baissé de 15%, le Dax allemand de 20%, les autres places à l’avenant. Le secteur bancaire européen, qui est logiquement le moteur de l’activité est particulièrement affecté, avec un repli de 35% sur l’année, avec des restructurations inachevées, des concentrations qui ne se font pas alors qu’elles seraient nécessaires et l’existence réelle ou supposée de portefeuilles de créances douteuses. Partout, le pessimisme gagne. Les entreprises révisent leurs projets d’investissements, les consommateurs deviennent méfiants, les particuliers préfèrent conserver des liquidités sur leurs comptes courants – pour près de 400 milliards en France- plutôt que de les placer en Bourse ou tout simplement de les dépenser pour la satisfaction de leurs besoins. Le souci de protéger son capital l’emporte sur la moindre velléité de risque. Le pétrole, avec un effondrement des cours de près de quarante pour cent en quelques mois, accentue encore le sentiment de défiance, en raison de l’importance des stocks inutilisés. Et les taux d’intérêt qui avaient entrepris un mouvement de hausse sous la conduite des Etats-Unis, ont tendance à fléchir à nouveau face aux craintes de la réduction de l’activité.

Dans ce contexte, les milieux boursiers se montrent pessimistes à court terme. ( Ce sont les mêmes  qui pronostiquaient l’euphorie il y a un an et qui se sont lourdement trompés). Ils prévoient que la purge va encore se poursuivre pendant quelques mois et leur conseil est clair : ce n’est pas le moment d’acheter, mais il n’est plus temps de vendre. Rien de tel que l’immobilisme affiché pour favoriser la glissade des cours. Du moins, celle-ci se produit-elle d’une manière qui témoigne que les marchés conservent du ressort dès lors que les excès en hausse des dernières années ont été maintenant largement gommés. Et même si les banques centrales ont perdu une partie de leurs munitions en raison des taux d’intérêt très bas, elles conservent encore une marge de manœuvre. Le nouveau patron de la Fed témoigne au demeurant d’une fermeté face aux rodomontades permanentes de Donald Trump et sa gestion avisée est de nature à redonner confiance aux professionnels de la finance. Au demeurant, l’écroulement des cryptomonnaies, telles que le bitcoin, qui ont perdu les quatre cinquièmes de leur valeur depuis le début de l’année est un signe de l’assainissement en cours qui permettra aux marchés de revenir à de meilleurs sentiments. Car les besoins de développement ont immenses dans le monde. Les classes moyennes qui se sont multipliées dans les jeunes nations n’ont pas la résignation que l’on  trouve dans les vieux pays et entendent utiliser les outils du progrès techniques qui font entrevoir des perspectives prometteuses. Elles pourraient ainsi prendre le relais d’une reprise de l’activité qui ferait s’éloigner les perspectives d’un krach brandies par les plus pessimistes des occidentaux. C’est du moins le souhait que l’on peut exprimer au seuil d’une année nouvelle avec un retour des bonnes fées qui parait encore lointain.

Michel Garibal

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Bourse, Economie, krach, Cac 40
Thématiques :
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires