En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

02.

Pénuries de (re)confinement : voilà ce que vous devriez acheter pour affronter novembre (et non, on ne vous parle pas de papier toilette)

03.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

04.

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

05.

Un islamiste radical armé d'un couteau a été interpellé dans le centre de Lyon

06.

Les investissements s’effondrent et signent la fin d’une mondialisation effrénée… Sauf pour la Chine, grande gagnante de la crise

07.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

04.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

01.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Freiner l'épidémie

Reconfinement : ces pulsions mauvaises qui paraissent plus guider le gouvernement que la rationalité sanitaire

il y a 11 min 54 sec
pépites > Economie
Coronavirus
La barre des 36.000 morts franchie en France, premier jour de confinement, quel effet sur l'économie ?
il y a 1 heure 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Avant la retraite" de Thomas Bernhard : il est encore fécond le ventre…

il y a 11 heures 52 min
pépites > Politique
Réalité du confinement
Jean Castex et les ministres du gouvernement ont dévoilé les différentes mesures et aménagements liés au reconfinement
il y a 12 heures 29 min
pépite vidéo > Religion
Emotion
Attaque à Nice : le glas a résonné dans les églises de France en hommage aux victimes
il y a 15 heures 53 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Macron s’inquiète de l’affaiblissement de Castex, les islamo-gauchistes refusent d’assumer leurs responsabilités; Le juteux business des ex-politiques; Olivier Véran, l’homme qui dit qu’on n’a pas voulu l’écouter sur la gravité du Covid
il y a 16 heures 47 min
pépites > France
Opération Sentinelle
Attentat à Nice : Emmanuel Macron réhausse de "3.000 à 7.000" le nombre de militaires déployés sur le sol français
il y a 17 heures 26 min
pépites > Terrorisme
Menace terroriste
Attentat à Nice : Jean Castex indique que le plan vigipirate a été réhaussé au niveau "urgence attentat" partout en France
il y a 18 heures 32 min
décryptage > Sport
Moïse prophète en son Paris

Basaksehir/PSG : Paris, sauvé des eaux par Moïse

il y a 20 heures 46 min
décryptage > Consommation
Leçons du 1er confinement

Pénuries de (re)confinement : voilà ce que vous devriez acheter pour affronter novembre (et non, on ne vous parle pas de papier toilette)

il y a 21 heures 38 min
décryptage > Terrorisme
Méthode

Lutte anti-terroriste : un problème nommé DGSI

il y a 29 min 28 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Roses fauves" de Carole Martinez : les femmes attirent et piquent autant que les roses... un conte envoûtant, merveilleux et cruel

il y a 11 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Aubrey Beardsley (1872-1898)" au Musée d'Orsay : 1re monographie en France de l’étrange et virtuose illustrateur

il y a 12 heures 5 min
pépites > Terrorisme
Enquête en cours
Attentat à Nice : l'assaillant serait un Tunisien de 21 ans arrivé par Lampedusa
il y a 15 heures 31 min
pépites > International
Multiples attaques
Arabie saoudite : un vigile du consulat français à été blessé au couteau à Djeddah
il y a 16 heures 26 min
pépites > France
Vigilance des forces de l'ordre
Un islamiste radical armé d'un couteau a été interpellé dans le centre de Lyon
il y a 17 heures 11 min
light > Religion
Vatican
Attentat à Nice : le pape François "prie pour les victimes et leurs proches"
il y a 18 heures 9 min
décryptage > Environnement
Plan vélo

Et pendant ce temps-là se poursuivait joyeusement la guerre absurde contre la voiture

il y a 20 heures 25 min
pépite vidéo > France
Pensées aux victimes
Attaque à Nice : l’Assemblée nationale observe une minute de silence
il y a 21 heures 12 min
décryptage > Société
Second Impact du Covid-19

Petits conseils pour gérer son anxiété face à une actualité déprimante et angoissante

il y a 21 heures 54 min
© NOAH SEELAM / AFP
© NOAH SEELAM / AFP
Le fossé

Pénurie en vue. De plus en plus de diabétique dans le monde, de moins en moins d’insuline disponible ?

Publié le 03 décembre 2018
Le prix de l'insuline a augmenté de 150% en seulement cinq ans.
Alain Braillon
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Braillon est un médecin de santé publique. Il a travaillé au CHU d'Amiens. Il a notamment travaillé sur les effets néfastes du tabac sur les femmes enceintes et leur foetus, attribué sa disgrâce aux très nombreux articles qu'il a publiés...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le prix de l'insuline a augmenté de 150% en seulement cinq ans.

Atlantico : D'après un article de la BBC, trois entreprises, Novo Nordisk, Eli Lilly and Company et Sanofi, contrôlent 99% du marché de l'insuline. L'article souligne que cet état de faits peut nuire à l'approvisionnement en insuline. En quoi cette cartellisation pose-t-elle un problème à la population diabétique ?

Alain Braillon : Il est heureux qu’Atlantico ose aborder de ce sujet, les média français et leurs experts en économie de la santé semblent dans le coma. L’alerte sur le cas précisde l’insuline date de2016 et le New York Timestitrait « Brisons le racket de l'insuline »
L’absence de concurrence, c’est l’absence d’alternative et donc de choix. Le consommateur ou l’utilisateur est donc captif. Dans cette situation de monopole le problème de l’approvisionnementest donc celui du prix. Le produit est disponible mais à un prix de vente qui n’a aucune mesure avec le cout de production du produit. Aux USA, un malade insulino-dépendant sur quatre est obligé deréduire l'utilisation d'insuline en raison de son coût. En effet le prix de l’insuline a augmenté de 150% en 5 ans. Les conséquences sont bien sur dramatiques.
Les académies américaines des sciences, de l'ingénierie et de la médecine viennent de publier desrecommandations visant à rendre les médicaments plus abordables.

Quelle forme prend cette cartellisation ?


La cartellisation c’est unepratiqueanti-concurrentielle pourcontrôler marché. Tout le monde connait l’OPEP pour le pétrole.James Randall, le président d’Archer Daniels Midland (agro-industrie) et leader du cartel de la lysine, résume très bien le principe: "Le concurrent est notre ami et le client est notre ennemi." 
Cela peut prendre plusieurs formes et est d’autant plus facile que le nombre deproducteurs ou vendeurs est réduit.Plusieurs entreprises peuvent s’entendre sur les prix, se partagerdes zones géographiques ou des parts de marché. 
Certes il y a des lois contre la cartellisation. Pour l’insuline elles ont déjà été utilisées en 1941, Eli Lilly, Sharp &DohmeSquibb ont été accusés par le ministère de la Justice américain d’entente sur les prix. Aux États-Unis ces loissont anciennes (Sherman 1890, Clayton 1914). L'Union européenne a attendujusqu'en 2003 sa directive qui a été appliquée contre Servier, AstraZeneca et Lundbeck. Mais les profits sont devenus si importants et les amendes si faibles que ces loisne sont plus qu’un écran de fumée.
Mais aussi il y a des mécanismes plus subtils que les ententes illégales. Il y a d’abord les fusions/acquisitions qui limitent la concurrence de fait.En 2016 Shire a acquis Baxalta pour 32 milliards de dollars. En 2017, Johnson & Johnson a acquis Actelion pour 30 milliards de dollars. Cela touche aussi le secteur des génériques.(Globalization and Health 2017,13:62) Il y a aussi les accords légaux créant des quasi-cartels. Selon Cortellis Deals Intelligence Database, Pfizer disposait de plus de 200 accords de collaboration (licences, recherche, commercialisation )en cours avec des «concurrents». Enfin, il y aledroitde brevets qui en soi limite la concurrence et qui évolue en ce sens. Surtoutil permet despoursuites judiciaires, un moyen excellent pourd’empêcher l'arrivée de nouveaux concurrents sur le marché. Le problème n’est pas que la poursuite soit justifiée mais qu’elle soit longue et couteuse pour décourager celui qui veut entrer sur le marché. Uncasen 2017 estemblématique car il a opposé deux poids lourds aux USA,Sandoz v Amgen.(JAMA Intern Med 2018;178:5-6)

La BBC souligne que la situation pourrait être d'autant plus critique que la population de diabétique de type 2 devrait augmenter de 20% ... Faut-il dès lors craindre une pénurie ?


Prédire l’avenir c’est compliqué. Encore plus quand on écrit sur des sujets que l’on ne maitrise pas. En effet, le traitement dudiabète de type 2repose d’abord sur des règles de vie simple (activité physique et poids normal) et ensuite sur différentsmédicaments, l’insuline ne doit être utilisée que dans des cas particuliers. C’est le diabète de type 1 (schématiquement du sujet jeune) qui nécessite de l’insuline. 
Ce type de « nouvelles » devrait être facilement évitable avec une analyse simple sur la forme : a) la nouvelle est-elle bien établie ? b) la nouvelle est-elle plaisante ? ; c) la nouvelle est-elle utile ?Celle-ci est ni établie, ni plaisant et ni utile … 
Surtout, il n’y a jamais de pénurie dans un système libéral, hormis le cas où elle est organisée, comme moyen d’augmenter les prix et donc le profit. 

Pour aller plus loin, se reporter aux travaux de Marc-André GAGNON professeur à la àl’Université Carleton. 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Marie Esther
- 04/12/2018 - 09:09
sujet
tres interessant.

il faut effectivement distinuer les 2 diabetes