En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

02.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

03.

Haro sur le nucléaire et l'hydraulique: l’Europe frappée d’imbécillité énergétique ?

04.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

05.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

06.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

07.

À la veille du Black Friday, des employés d'Amazon Allemagne se mettent en grève

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

05.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
pépites > Religion
Vatican
Coronavirus : une crise qui révèle ce qu'il y a dans nos coeurs estime le pape dans une longue tribune publiée par le New York Times où il évoque en détail la grave maladie qui l'a touché dans sa jeunesse
il y a 12 min 2 sec
décryptage > Politique
Stratégie de lutte contre le virus

Pour protéger mamie du Covid, le gouvernement veut la pousser dans les orties

il y a 1 heure 22 min
pépites > Politique
Couac
Article 24 : le ministre des Relations avec le Parlement déclare que les députés auront le dernier mot
il y a 2 heures 56 sec
décryptage > France
Appel aux autorités

Dans la peau d’un autiste

il y a 2 heures 26 min
pépites > Politique
Police
Emmanuel Macron aurait été choqué par la vidéo montrant un producteur de musique frappé, et aurait recadré Gérald Darmanin
il y a 2 heures 58 min
décryptage > International
Opérations américaines en Afrique

Un Officier de la CIA mort au combat en Somalie

il y a 3 heures 25 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?
il y a 3 heures 41 min
pépites > Société
Couac
A peine voté, l'article 24 de la loi sécurité globale va être réécrit par une commission indépendante : la majorité est énervée
il y a 4 heures 28 min
décryptage > France
Forces de l'ordre

Violences contre un producteur : ce problème d’encadrement de la police nationale auquel doit absolument s’attaquer le gouvernement

il y a 4 heures 56 min
décryptage > International
Attractivité

Shanghai remplace Londres comme ville la plus connectée au reste du monde : l’Asie a-t-elle définitivement supplanté l’Occident avec le Covid ?

il y a 5 heures 38 min
décryptage > High-tech
Usage d'Internet

Nos e-mails sont-ils vraiment une menace pour l'environnement ?

il y a 46 min 53 sec
pépite vidéo > Politique
"Images insoutenables"
Producteur tabassé : Agnès Pannier-Runacher estime que les policiers "ont franchi la ligne rouge"
il y a 1 heure 47 min
décryptage > Justice
Législation

Haine en ligne : à Bruxelles comme à Paris, une réponse législative pas à la hauteur du défi sociétal

il y a 2 heures 2 min
light > Culture
Star
Isabelle Huppert meilleure actrice du monde au XXIe siècle selon le New York Times
il y a 2 heures 34 min
décryptage > Terrorisme
Justice

Procès de l’attentat de Villepinte : l’Iran en ligne de mire

il y a 3 heures 9 min
pépites > International
Petit pas
Donald Trump a déclaré hier qu'il partirait de la Maison Blanche après l'intronisation de son rival mais il aura du mal car il y a eu une "fraude massive"
il y a 3 heures 29 min
décryptage > Europe
Wirecard, Volkswagen...

Peut-on encore avoir confiance dans le capitalisme allemand ? Une série de scandales laissent planer le doute

il y a 4 heures 4 min
décryptage > Economie
Solutions pour sauver les emplois

Voilà comment le Covid-19 a exacerbé la fracture entre travailleurs qualifiés et non qualifiés malgré les dispositifs de chômage partiel

il y a 4 heures 30 min
décryptage > Santé
Lutte contre la pandémie

Recul du Covid : ces (mauvais) chiffres qui relativisent le satisfecit que décerne Olivier Véran à la France

il y a 5 heures 14 min
light > Insolite
Aux décibels
Si le comptoir vous manque, vous pouvez toujours écouter le brouhaha des cafés en streaming
il y a 21 heures 21 min
© athénée théâtre Louis-Jouvet
© athénée théâtre Louis-Jouvet
Atlanti-Culture

"Ivanov" : Un Tchekhov énervé, à défaut d'être tout à fait enlevé

Publié le 24 novembre 2018
Jean Ruhlmann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean Ruhlmann est historien et maître de conférences en histoire contemporaine à l'université Lille III et à Sciences Po Paris. Il est également l'auteur de Ni bourgeois Ni prolétaires. La Défense des classes moyennes en France au XXe siècle ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»

THÉÂTRE

IVANOV
D'Anton TCHEKHOV
MISE EN SCÈNE: CHRISTIAN BENEDETTI
Avec Vincent Ozanon (Nikolaï Ivanov), Christian Benedetti (Micha Brotkine)...

INFORMATIONS

THÉÂTRE ATHÉNÉE-LOUIS JOUVET

ATTENTION: DERNIERE, LE 1ER DÉCEMBRE

RÉSERVATIONS : 01 53 05 19 19

 Athénée-theatre.com

RECOMMANDATION 

BON

THÈME

• Ivanov est un propriétaire foncier endetté et rongé par la culpabilité, qui étouffe dans un environnement accablant : sa femme, qui a abandonné la religion et sa famille juives pour lui, n’a pu apporter la dot promise et se meurt de phtysie ; son intendant, Micha Brotkine, est un affairiste effréné ; le comte, un parent proche, se montre cynique et misanthrope. A cela s’ajoutent les rumeurs qui l’environnent, lui prêtent une réputation déplorable et des marchandages sordides.

Seule la jeune Sacha, fille d’un ivrogne affectueux mais sans prise sur sa femme - la riche et avare tenancière d’un établissement mi-salle de jeu / mi-bordel - croit en Ivanov et veut l’extirper de son état.

Et voici que la première femme d’Ivanov, délaissée par celui-ci, vient à mourir, et qu’à peine veuf, il est convaincu par Sacha qu’ils doivent se marier…

• Il s’agit de la première pièce d’Anton Tchekhov, écrite en 1887 à l’âge de 26 ans. Christian Benedetti, qui arrive pratiquement au terme de son cycle d’adaptations du dramaturge russe, la propose dans sa première mouture, conforme à la comédie commandée par le théâtre Korsh de Moscou. Elle fit scandale, et conduisit Tchékhov à en produire une deuxième version, bien plus dramatique et conforme à la tradition théâtrale de l’époque.

POINTS FORTS 

• Le parti-pris farcesque de cette version est parfaitement restitué via le rythme de la pièce et le jeu des comédiens, avec notamment un Micha Brotkine “hénaurme“, un comte pétillant de misanthropie, ou un joueur de cartes obsédé par sa partie perdue : tout concourt à installer une atmosphère où la mélancolie le dispute à un chaos qui, à défaut d’être parfaitement joyeux, est souvent comique. 

• Le procédé consistant à introduire des phases d’arrêt dans des scènes au tempo rapide se révèle efficace pour souligner le caractère trompeur de cette joie ostentatoire.

• L’ambivalence des personnages voulue par Tchékhov lui-même est également bien soulignée, le dramaturge se comportant en observateur clinique d’individus jamais envisagés ni traités de manière manichéenne; ainsi le médecin de la femme d’Ivanov, dont la rectitude et les certitudes ne parviennent à percer un personnage aussi complexe que Nikolaï Ivanov.

POINTS FAIBLES 

• Bien des interprétations féminines - et notamment celle de Sacha - ne sont pas au diapason de l’atmosphère paradoxale de pesanteur et de folie qui traverse une pièce qui, de ce fait, s’en trouve déséquilibrée.

• Si le choix de la traduction est assez fidèle au texte, on peut s’étonner de l’irruption d’exclamations du type « Fait ch… ! » ou du choix d’appeler « Zézette » la tenancière du tripot Lebedev… De la même manière, Brotkine n’est pas obligé d’en faire trop et de se prendre pour Elvis ou Johnny quand il empoigne une lampe à la manière d’un pied de micro…

• Le procédé qui consiste à faire changer le décor par les comédiens sous les yeux des spectateurs, tourne au gimmick, et  ne se justifie nullement au théâtre Athénée-Louis Jouvet.

• On peut s’étonner qu’il ne soit pas venu à l’esprit du scénographe et metteur en scène que de nombreuses moments se déroulant sur la partie droite du plateau échappent à peu près totalement aux spectateurs des corbeilles, alors qu’en décalant le dispositif un peu plus vers l’angle du fond, l’inconvénient disparaît et n’affecte guère l’économie générale de la pièce…

EN DEUX MOTS 

Un Tchekhov énervé, à défaut d’être tout à fait enlevé.

UN EXTRAIT 

« Les fleurs renaissent chaque printemps, mais pas les joies »

L’AUTEUR 

Anton Tchekhov (1860-1904) est l’un des plus importants écrivains russes de la fin du XIXe siècle. Dramaturge et nouvelliste, on lui doit des pièces aussi marquantes que La Cerisaie, La Mouette, ou Oncle Vania. Il s’attache notamment à la vie de cette “Russie invisible“, ce monde provincial et rural que Tchekhov, né dans un milieu de petits commerçants du Sud de l’empire russe, connaît bien, et que que sa profession de médecin l’a fait côtoyer (et soigner) la majeure partie de son existence.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
théâtre, Tchekhov, Ivanov
Thématiques :
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires