En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

03.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

04.

« Cherche professeur pour remplacer Samuel Paty »

05.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

06.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

07.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

03.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

04.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

05.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

06.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

05.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
pépites > France
Dissolution
BarakaCity dénonce le gel « illégal » de ses avoirs par l'Etat
il y a 1 heure 4 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus ; la commission d’enquête parlementaire évoque des manquements des pouvoirs publics avant et pendant la crise sanitaire
il y a 2 heures 25 min
light > Science
Santé
L'Intelligence Artificielle pourrait prédire quelles combinaisons de médicaments luttent le mieux contre tel ou tel cancer
il y a 2 heures 48 min
pépites > Santé
Coronavirus
MHRA, l'agence de santé britannique, autorise l'utilisation du vaccin Pfizer/BioNtech : les premières vaccinations pourraient commencer la semaine prochaine dans les maisons de retraite
il y a 3 heures 25 min
pépites > Finance
Scandale
Faillite Wirecard : l'APAS, le régulateur allemand des firmes d'audit estime qu'Ernst & Young (EY, géant de l'audit) savait que son audit de 2017 était inexact
il y a 4 heures 18 min
pépite vidéo > Politique
Premier ministre
Crise sanitaire, loi « sécurité globale », ski à l’étranger: retrouvez l’entretien de Jean Castex sur RMC et BFMTV
il y a 4 heures 49 min
pépites > Santé
Vacances
Isolement de 7 jours au retour pour les Français qui sont partis faire du ski en Suisse ou en Espagne
il y a 5 heures 33 min
décryptage > Politique
Occupation de temps de cerveau disponible

La démocratie, malade du syndrome Darmanin ?

il y a 6 heures 6 min
décryptage > Economie
Atantico Business

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

il y a 6 heures 57 min
pépites > Media
Entretien avec le chef de l’Etat
Emmanuel Macron sera interviewé ce jeudi 3 décembre en direct sur Brut
il y a 19 heures 52 min
pépites > Economie
Pas de cadeau
Le gouvernement ne devrait pas revaloriser pas le Smic en plus de la hausse automatique selon Jean Castex
il y a 1 heure 40 min
décryptage > Société
Moyen de transport idéal pendant la crise du Covid ?

Les e-scooters et autres trottinettes électriques sont-ils une bonne affaire pour l’environnement (et pour les entreprises qui les louent ) ?

il y a 2 heures 39 min
décryptage > Consommation
Magie de Noël

Réveillons de fin d’année : petits conseils pour bien anticiper les plaisirs que vous pourrez vous autoriser sans vous ruiner la silhouette

il y a 3 heures 11 min
décryptage > Santé
Rempart pour endiguer l'épidémie

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

il y a 3 heures 49 min
décryptage > France
Nuit et Brouillard

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

il y a 4 heures 19 min
décryptage > Economie
Nouveau monde

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

il y a 5 heures 26 min
décryptage > Politique
Fractures émotionnelles

La colère et la peur dominent les émotions des Français concernant l’état du pays. Mais ceux qui les ressentent ne sont pas du tout les mêmes

il y a 5 heures 57 min
décryptage > France
Débat public

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

il y a 6 heures 19 min
pépites > Santé
Investigations
Covid-19 : l'OMS « fera tout » pour connaître l'origine du virus
il y a 19 heures 28 min
light > Media
Nouveaux projets
Jean-Pierre Pernaut va lancer un « Netflix des régions » le 18 décembre prochain
il y a 20 heures 19 min
© AFP
© AFP
Comment parle-t-on ?

Ce délitement de la société française qui s’exprime au travers de notre vocabulaire quotidien

Publié le 04 novembre 2018
La dégradation du vocabulaire dans nos sociétés contemporaines, devient de plus en plus préoccupante
Laurent Chalard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Chalard est géographe-consultant, membre du think tank European Centre for International Affairs.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La dégradation du vocabulaire dans nos sociétés contemporaines, devient de plus en plus préoccupante

A l’occasion d’un déjeuner dominical, que l’on qualifiera de mondain, regroupant des personnes de sensibilités politiques différentes, quelque part dans nos campagnes, l’un des participants, défenseur d’une vision très traditionnaliste de la nation française et s’attristant de son déclin, emploie dans la conservation un terme, ce « type », qui n’a rien de traditionnaliste, ce que l’auteur de ces lignes ne manqua point de lui signaler, le mettant en face de ses propres contradictions. Au-delà de l’anecdote piquante, le sujet de la dégradation du vocabulaire dans nos sociétés contemporaines, qui ne constitue pas une nouveauté, de nombreux linguistes s’en inquiétant depuis plusieurs décennies, devient de plus en plus préoccupant, la situation s’étant considérablement détériorée ces dernières années, à l’heure d’internet, du téléphone portable et de la télé-réalité.

Un des exemples les plus frappants concerne notre manière de désigner les autres êtres humains, quel que soit leur sexe, avec l’emploi désormais courant et généralisé, comme nous venons de le voir, à l’ensemble des classes sociales, de deux termes, anciennement familiers, voire péjoratifs, « type » et « fille », pour parler d’un homme ou d’une femme, que nos ancêtres bien élevés auraient évité d’utiliser en réunion. En effet, selon la définition du dictionnaire Le Petit Robert de 1984, dans son acception actuelle apparue à la fin du XIX° siècle, le mot « type » fait référence à un « individu quelconque », tout un programme ! Concernant l’emploi du mot « fille », il paraît infantilisant et foncièrement sexiste.

Or, les mots que l’on utilise constituent un témoignage marquant de la considération que nous apportons à l’autre et de la perte de sociabilité qui en découle. Dans une société égalitaire et respectueuse d’autrui, l’utilisation de termes péjoratifs pour parler de ses semblables devrait être totalement proscrite. Cependant, s’il est de bon ton de s’apitoyer sur le phénomène, il convient de s’interroger sur son origine, pour pouvoir espérer endiguer une tendance inquiétante.

Un premier facteur explicatif est l’individualisme forcené, triomphant dans un monde dominé par l’idéologie néolibérale. Notre société se présente, de plus en plus, comme un assemblage d’individus autocentrés, qui ne respectent plus les autres, et partagent de moins en moins de valeurs en commun, d’où l’affaiblissement constaté de l’attachement à la Nation. Il s’ensuit que la perception de « l’autre », mis à distance, est dénuée d’une quelconque attention. D’une certaine manière, ce « type » signifie tout simplement cet « inconnu » qui ne m’intéresse pas.

Un deuxième facteur explicatif tient au triomphe de la vulgarité et de la grossièreté dans notre société, consécutive de la massification culturelle propagée par la télévision. Le vocabulaire qui s’impose à tous est celui des masses et non des intellectuels de la rive gauche ou de la bourgeoisie traditionnelle de l’ouest parisien, contrairement à auparavant. Il est très difficile d’échapper à ce processus de nivellement par le bas, à moins de vivre en vase clos. Dans ce cadre, on peut légitimement se demander si l’emploi du terme cette « fille » ne renvoie pas, au moins inconsciemment, chez certains hommes à l’abréviation de l’expression « fille de joie ».

Que faire, là est la question ? Face à des évolutions qui paraissent difficiles à contrecarrer, votre serviteur ne prétendant pas être exempt de reproches en la matière, il est malheureusement coutumier à notre époque de tout simplement « baisser les bras », comme ces parents qui démissionnent devant les caprices répétés de leurs enfants. Cependant, nous devons nous affranchir de ces tendances infantilisantes et reprendre en main notre façon de nous exprimer. Efforçons-nous de bannir ces deux termes de notre vocabulaire du quotidien et reprenons en permanence, comme le faisaient les enseignants du passé, les personnes de notre entourage qui les prononcent, jusqu’à ce qu’ils finissent par revenir à un vocabulaire plus respectueux d’autrui. Il est quand même plus agréable de parler de Monsieur « Dupont » que de « ce type » !

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires