En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Professeur décapité : des élèves et des parents d'élèves ont été complices de l'assassin

02.

La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

05.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

06.

Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête

07.

Le rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, Nicolas Cadène, devrait être remplacé

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

06.

Thibault de Montbrial : « Le vivre-ensemble n’est plus qu’une incantation psalmodiée par des gens qui, à titre personnel, font tout pour s’y soustraire »

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
décryptage > Justice
Justice

Abliazov, un délinquant financier dissimulé derrière le statut de réfugié politique ?

il y a 1 min 1 sec
pépites > France
Emotion
L'hommage national à Samuel Paty se déroulera dans la cour de la Sorbonne ce mercredi
il y a 2 heures 1 min
pépites > France
Seine-Saint-Denis
Emmanuel Macron en déplacement à Bobigny ce mardi pour faire le bilan de la lutte contre l'islamisme
il y a 3 heures 1 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Amérique n'existe pas" d’après "Histoires enfantines", de Peter Bichsel : la candeur du regard, le vertige du langage

il y a 3 heures 41 min
décryptage > Culture
Polémique à Hollywood

L'actrice Gal Gadot peut-elle interpréter Cléopâtre ?

il y a 5 heures 4 min
pépite vidéo > Santé
"Célébrer Noël correctement"
Coronavirus : l'Irlande et le Pays de Galles décident de reconfiner
il y a 5 heures 26 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka
il y a 5 heures 58 min
décryptage > Environnement
Objectifs

Emissions de carbone : la Chine se décide enfin à faire payer ses pollueurs

il y a 6 heures 10 min
décryptage > Santé
Bienfaits

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

il y a 6 heures 40 min
décryptage > Politique
LREM

Islamisme : Emmanuel Macron peut-il faire changer la peur de camp sans changer... sa majorité ?

il y a 7 heures 15 min
pépites > Education
Fléau de la haine en ligne
Les collègues de Samuel Paty expriment leur "vive inquiétude face à l'impact des réseaux sociaux"
il y a 49 min 39 sec
pépites > France
Ampleur de la catastrophe
Alpes-Maritimes : les dégâts des crues ont été évalués à 210 millions d'euros par les assurances
il y a 2 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Yoga" d'Emmanuel Carrère : une leçon de vie, la liberté a un prix

il y a 3 heures 26 min
light > Science
Anatomie
Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête
il y a 4 heures 25 min
light > High-tech
Espionnage
Des diplomates et des agents secrets américains critiquent l'administration Trump qui ne réagit pas aux attaques qu'ils subissent dans des postes diplomatiques à l'étranger
il y a 5 heures 9 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Le père d'une élève du collège de Conflans-Sainte-Honorine et un militant islamiste auraient été en contact avec le jeune tchétchène qui avait annoncé sa volonté d'agir
il y a 5 heures 40 min
light > Science
Paquebot
Un projet de récupération de la radio du Titanic pour l'exposer provoque une bataille juridique
il y a 6 heures 4 min
light > Economie
Taxes
La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans
il y a 6 heures 39 min
décryptage > Politique
Mouvement

Radioscopie d’un conservatisme français qui retrouve du poil de la bête

il y a 7 heures 1 min
pépites > Terrorisme
Hommage
Samuel Paty recevra la Légion d'honneur posthume et sera fait Commandeur des palmes académiques annonce le ministre de l'Education
il y a 7 heures 44 min
© ROBERTO SCHMIDT / AFP
© ROBERTO SCHMIDT / AFP
Vilain défaut

Pourquoi il est si difficile de s’abstenir de regarder les écrans des autres

Publié le 21 octobre 2018
Les écrans sont partout : ordinateurs, tablettes, portables, etc., ont envahi l'espace public. Et lorsque vos voisins sortent les leurs, il est souvent difficile de ne pas céder à la curiosité de regarder ce qu'ils font ou écrivent.
Nathalie Nadaud-Albertini
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nathalie Nadaud-Albertini est docteure en sociologie de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales et correspondante au Centre de Recherche sur les Médiations de l’Université de Lorraine.  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les écrans sont partout : ordinateurs, tablettes, portables, etc., ont envahi l'espace public. Et lorsque vos voisins sortent les leurs, il est souvent difficile de ne pas céder à la curiosité de regarder ce qu'ils font ou écrivent.

Atlantico : Que cherche-t-on lorsqu'on regarde l'écran de quelqu'un d'autre ? Est-ce une démarche consciente ?

Nathalie Nadaud-Albertini : On regarde les écrans des autres dans des situations où l’on se retrouve en présence de personnes que l’on ne connaît pas et avec qui on n’est pas censé communiquer. Les transports en commun par exemple.

Si l’on suit l’étude réalisée par l’équipe de chercheurs de l'université Ludwig Maximilian de Munich, on regarde essentiellement les écrans des autres de façon informelle et opportuniste, par curiosité et par ennui. Ce n’est pas une démarche immédiatement consciente de la part de celui qui regarde. C’est un coup d’œil jeté à la sauvette, rapidement, sans penser réellement à mal. En revanche, la plupart du temps, cette démarche est ressentie négativement par ceux dont on regarde l’écran. De la même façon, elle est mal vécue par les personnes qui observent, surtout lorsque ces dernières s’aperçoivent que leur regard a été surpris. On a alors de la gêne et de la colère pour les premiers, ainsi que de la culpabilité et un sentiment de malaise pour les seconds.

Sommes-nous tous de potentiels "voyeurs" ?

Avant de répondre, il convient de s’entendre sur ce que l’on entend par voyeurisme. Dans sa définition première, il s’agit à la fois d’une maladie mentale et d’une déviance qui consiste à regarder l’autre à son insu, de préférence dans des situations de nudité, pour en retirer une gratification d’ordre sexuel.

Dans le cas qui nous intéresse, le bref coup d’œil sur l’écran de quelqu’un d’autre dans les transports en commun, on ne peut pas dire qu’il s’agit d’une maladie mentale visant une satisfaction sexuelle. On est plutôt dans le registre de la curiosité envers l’autre. Qui est-il ? Comment est sa vie ? Qu’est-ce qui est important pour lui ? Que fait-il dans la même situation que moi ? Que pense-t-il ? Le problème étant que cette curiosité est intrusive et viole l’intimité de l’autre, même si cette intrusion est se fasse inconsciemment.

Pour répondre précisément à votre question, disons que nous sommes tous des curieux potentiels, parce que dans une situation où on se trouve face à autrui de façon prolongée sans pouvoir communiquer avec lui, on s’interroge sur lui, on a envie de savoir qui il est, sans avoir la possibilité de réellement le lui découvrir en engageant la conversation par exemple. En effet, dans les transports ou des situations assimilées, les normes de politesse veulent que l’on ne s’attarde pas de façon prolongée sur l’autre, qu’on ne le gêne pas par des regards appuyés ou constants. Effectivement, il y a un certain laps de temps collectivement reconnu comme acceptable pendant lequel on peut regarder l’autre dans ce genre de situation. Ensuite, le regard est vécu comme gênant, intrusif et inapproprié.

En d’autres termes, le rapide coup d’œil que l’on est autorisé à jeter sur l’autre ne permet pas de le connaître, ne serait-ce qu’un peu, et on cherche parfois d’autres moyens de savoir qui il est, comme regarder l’écran de son téléphone ou, avant l’arrivée des smartphones, essayer de voir les pages du livre qu’il était en train de lire.

Est-ce quelque chose de réellement spécifique aux nouvelles technologies ? Retrouve-t-on le même comportement ailleurs ?

Non, ce n’est pas un comportement réellement spécifique aux nouvelles technologies. Comme je vous le disais plus haut, ce comportement se manifestait avant les nouvelles technologies mais d’une autre manière : jeter un coup d’œil sur le livre ou le journal de la personne assise en face de nous, ou simplement imaginer sa vie en se basant sur ses vêtements, la posture de son corps, son visage (est-il détendu ou crispé ? marqué ou non ? maquillé ou pas ? etc. ).

Connaître l’autre, c’est aussi l’objet de nombreuses disciplines comme la littérature ou les sciences humaines. Autrement dit, ce regard rapide sur les écrans des autres n’est qu’une des façons que l’être humain a trouvé pour résoudre l’énigme que constitue autrui pour chacun d’entre nous. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires