En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

02.

Et le vilain petit secret des athlètes des épreuves d'ultra-endurance n'est pas de savoir mieux supporter la douleur

03.

La dette européenne s’arrache comme des petits pains. Mais il y a une très mauvaise nouvelle derrière la bonne

04.

La Corée du nord craint que des nuages de sable venant de Chine ne soient porteurs du coronavirus

05.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

06.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

07.

Île-de-France : hausse importante des cambriolages de pharmacies

01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

05.

Islamisme : la République de la complaisance

06.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Sublime royaume" de Yaa Gyasi : de la relation mère-fille entre science et spiritualité, un roman qui ne peut laisser indifférent

il y a 12 heures 17 min
pépites > Santé
IHU Mediterranée
Covid-19 : l’Agence du médicament refuse d’autoriser massivement l’hydroxychloroquine
il y a 13 heures 50 min
pépites > Politique
Nouvelles mesures
Jean Castex intensifie la lutte contre la haine en ligne avec le renforcement de la plateforme Pharos et de nouvelles sanctions
il y a 16 heures 7 min
décryptage > France
Liberté d'expression

Les islamistes tuent ? Qu’à cela ne tienne, les autorités s’en prennent aux libertés publiques

il y a 19 heures 58 min
pépites > Politique
Séculier
Des ministres considèrent que plutôt que la défendre, l'Observatoire de la laïcité se concentre sur la lutte contre l'islamophobie avec des alliés pas toujours fréquentables
il y a 20 heures 29 min
Sécurité
Île-de-France : hausse importante des cambriolages de pharmacies
il y a 21 heures 8 min
décryptage > Sport
N'ayez plus honte d'être des petites natures…

Et le vilain petit secret des athlètes des épreuves d'ultra-endurance n'est pas de savoir mieux supporter la douleur

il y a 21 heures 49 min
Pollution
La Corée du nord craint que des nuages de sable venant de Chine ne soient porteurs du coronavirus
il y a 22 heures 14 min
décryptage > Environnement
Effet bénéfique ?

Si vous pensez que la pollution des villes va décroître grâce au télétravail cet hiver, vous vous trompez

il y a 22 heures 48 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

La nouvelle bataille de France

il y a 23 heures 3 min
light > Politique
"Make America Great Again"
L'expert en sécurité Victor Gevers serait parvenu à se connecter au compte Twitter de Donald Trump en devinant son mot de passe
il y a 13 heures 15 min
pépites > Société
Extension
Congé paternité : l'Assemblée nationale vote le passage à 28 jours
il y a 14 heures 11 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand un gros œil surveille les minutes et quand le ricin tisse les bracelets : c’est l’actualité des montres
il y a 17 heures 3 min
décryptage > Santé
Mesures contre la Covid-19

Demi-confinement, demi-mesures et omnipotence de l’Etat : la soviétisation de la France

il y a 20 heures 21 min
pépite vidéo > Politique
Election américaine
Ultime débat : Joe Biden focalise ses attaques contre Donald Trump sur sa gestion du coronavirus
il y a 21 heures 7 min
pépites > Justice
Terrorisme
Des obstacles juridiques affaiblissent, voire paralysent, la lutte contre l’islamisme selon l’ancien secrétaire général du Conseil constitutionnel, Jean-Éric Schoettl
il y a 21 heures 23 min
décryptage > Santé
Stratégie contre la Covid-19

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

il y a 22 heures 7 min
décryptage > Santé
Inquiétudes face à la pandémie

Covid-19 : faut-il que les parents se testent lorsque leurs enfants ont (peut-être juste) un rhume ?

il y a 22 heures 27 min
pépites > Politique
Immigration
Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage
il y a 22 heures 50 min
décryptage > Politique
Un effort SVP

Monsieur le président, pourriez vous - de temps en temps au moins - dire "France" au lieu de "République" ?

il y a 23 heures 12 min
© DR
© DR
Atlanti-culture

Fashion Freak Show : C'est vraiment un mec extra, ce Jean-Paul !

Publié le 19 octobre 2018
Quoi qu'il entreprenne, ou presque, Jean-Paul Gauthier a cette magie de le faire avec autant d'empathie que de talent. Résultat: le client ou, en l'occurrence, le spectateur est presque toujours sous le charme.
Jean Ruhlmann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean Ruhlmann est historien et maître de conférences en histoire contemporaine à l'université Lille III et à Sciences Po Paris. Il est également l'auteur de Ni bourgeois Ni prolétaires. La Défense des classes moyennes en France au XXe siècle ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Quoi qu'il entreprenne, ou presque, Jean-Paul Gauthier a cette magie de le faire avec autant d'empathie que de talent. Résultat: le client ou, en l'occurrence, le spectateur est presque toujours sous le charme.

SPECTACLE

FASHION FREAK SHOW

DE JEAN-PAUL GAULTIER

MIS EN SCÈNE PAR JEAN-PAUL GAULTIER ET TONIE MARSHALL

AVEC Maud’Amour, Fanny Coindet, Anna Cleveland, Lazaro Cuervo Costa, Julie Demont, Mike Gautier, Patrick Kuo (J.-P. Gaultier), Grégoire Malandain, Nacer Marsad, Marie Meyer, Mounia Nassangar, Demi Mondaine, Anouk Viale, Lea Vlamos, Jean-Charles Zambo.

INFORMATIONS 

 FOLIES BERGÈRES, 32 rue Richer 75 009 Paris

Jusqu'au 30 décembre (15h00 et 20h00)

Réservations : 08 92 68 16 50 / www.foliesbergere.com

RECOMMANDATION

EXCELLENT

THÈME

La revue, conçue par Jean-Paul Gaultier et exécutée par une troupe cosmopolite d’acrobates-danseurs-chanteurs-comédiens-mannequins, nous invite à retracer le cheminement du célèbre styliste et nous embarque pour un voyage dans sa tête.

Outre son ourson Nana, on croise les personnes qui ont le plus compté pour lui (de la grand-mère adorée à Catherine Deneuve), mais aussi les lieux (Palace), influences artistiques – cinématographiques (de Falbalas au Rocky Horror Picture Show) et musicales (de James Brown à Bronsky Beat en passant par les B 52’s) – majeures du créateur. 

L’ensemble est montré dans un mélange judicieux de chorégraphies, de défilés, de projections et montages sur écran en arrière-plan de la scène.

POINTS FORTS 

• Les divers écueils (célébration mégalomaniaque et sans recul, multiplication de clins d’oeil pour initiés) qui guettaient cette biographie introspective mise en revue ont été évités avec brio.

• Le Fashion Freak Show fait montre d’une belle capacité de distanciation vis-à-vis de son milieu professionnel (une parodie de conversation téléphonique incendiaire à propos de Gaultier entre Anna Wintour et Karl Lagerfeld, surnommé Karlit) et d’autodérision (la reconstitution de son tout premier défilé de 1976 sur le fil du rasoir), sans parler de l’irruption en incrustation de Rossy de Palma en institutrice persécutant le jeune Jean-Paul, ou d’un Antoine De Caunes gravement perlousé en reine Elizabeth freaky...

• Ce spectacle s’adresse à tous à des titres divers, mais pas forcément exclusifs les uns des autres : si certains s’attacheront au parcours du couturier et voudront percer les secrets de son goût prononcé pour les corsets et autres bustiers en forme d’obus, d’autres (parfois les mêmes) s’intéresseront à l’évolution de la mode, pour ne rien dire de ceux qui retrouveront l’ambiance de folles soirées des seventies aux nineties via une reconstitution des boîtes anglaises et française (Le Palace) et des morceaux incontournables de l’époque…

• Ce Fashion Freak Show est aussi inventif dans son exposition - servie magistralement par une troupe venue de tous horizons et de toutes traditions chorégraphiques - que construit, réfléchi et pensé dans les grandes lignes comme dans les moindres détails, comme il sied dans l’univers de la mode.

• Gaultier était attendu sur ses points forts – costumes, défilés, transcription visuelle de son univers personnel – et son inventivité en la matière n’est jamais prise en défaut.

• Quelques chorégraphies (assurées par Marion Motin) sont particulièrement réussies, qui oscillent du comique (la leçon de défilé pour une néophyte) au tragique (la mort de Francis, premier grand amour et compagnon de J.-P. Gaultier), pour culminer avec un “final“ enlevé, enthousiaste et euphorisant.

POINTS FAIBLES 

• Je n’en vois guère, si ce n’est que la chanteuse (Demi Mondaine) est parfois un peu en dedans sur certains morceaux qu’elle interprète. Il est vrai qu’elle s’attaque à forte partie (Light my Fire, Walk on the Wild Side).

• Le mieux étant l’ennemi du bien, il n’est pas certain que le strip tease qui suit le défilé sur le même fond musical (Man’s Man’s World de James Brown) n’exprime pas plus de longueur que de langueur…

• Le soir ou j'y suis allé, un incident technique a retardé le lancement du second acte, et failli casser l’ambiance; heureusement, la troupe a repris sur des chapeaux de roue, comme si de rien n’était !

EN DEUX MOTS 

Une revue tout à la fois inventive, enthousiaste et maîtrisée, qui prône une salutaire tolérance envers l’excentricité et, par-delà, envers les différences.

UN EXTRAIT 

« Il faut souffrir pour être belle, et être belle pour faire souffrir »

L’AUTEUR 

Jean-Paul Gaultier, né en 1952 dans une famille modeste et aimante de petits employés de la Région parisienne, fait ses premières armes dans des maisons prestigieuses (Jean Patou, Pierre Cardin), avant de lancer sa première collection en 1976. Avec le soutien du groupe japonais Kashiyama, il rencontre le succès à partir des années 1980, fonde sa propre marque (Jean Paul Gaultier), réhabilite le corset, emblématise la marinière, et, fort de ces succès, lance sa propre gamme de parfums la décennie suivante.

Ce couturier, qui émerge au même moment que le mouvement punk, rompt avec les codes en vigueur dans la haute couture (défilés, choix des mannequins) et n’hésite pas à habiller les hommes en jupes, à utiliser le plastique, y compris les sacs poubelle... L’eclectisme de son inspiration, une activité et une imagination débordantes ont vite fait de lui l’un des symboles les plus visibles de la mode française aux yeux du monde.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires