En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 3 jours 8 heures
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 3 jours 13 heures
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 3 jours 13 heures
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 3 jours 14 heures
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 3 jours 15 heures
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 3 jours 15 heures
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 3 jours 16 heures
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 3 jours 16 heures
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 3 jours 17 heures
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 3 jours 17 heures
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 3 jours 11 heures
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 3 jours 13 heures
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 3 jours 14 heures
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 3 jours 14 heures
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 3 jours 15 heures
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 3 jours 16 heures
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 3 jours 16 heures
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 3 jours 17 heures
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 3 jours 17 heures
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 3 jours 17 heures
© DR
© DR
Atlanti-culture

La Machine de Turing : on ne lui doit pas que la pomme d'Apple !

Publié le 19 octobre 2018
Charles Chatelin pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Charles Chatelin est chroniqueur pour le site Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»

THEATRE

La Machine de Turing

De Benoit Solès

Mise en scène : Tristan Petitgirard

Avec : Benoit Solès, Amaury de Crayencour

INFOS & RESERVATIONS

Théâtre Michel

38, rue des Mathurins

75008 Paris

Réservations : 01.42.65.35.02

http://www.theatre-michel.fr

RECOMMANDATION  

           EN PRIORITE      

THEME

Alan Turing, professeur d’université et chercheur en mathématiques, dépose plainte pour cambriolage auprès de l’inspecteur Ross. Décision funeste, car la police va rapidement établir que l’effraction est liée à la relation que Turing entretient avec un certain Arnold Murray, garçon de café de son état. En 1952, l’homosexualité est un délit au Royaume-Uni ; elle est punie, selon les cas, d’emprisonnement ou de castration chimique. Ross s’interroge sur la personnalité pour le moins étrange de son interlocuteur : à quel travail de recherche le mathématicien se livre-t-il ? quelle a été son activité pendant la guerre ? pourquoi reste-t-il si discret sur ce point ? et pourquoi les services secrets de sa Majesté semblent-ils surveiller le déroulement de l’enquête ?

La réponse est stupéfiante : Turing est l’inventeur des principes de base de ce que nous appelons aujourd’hui l’ordinateur. Génie absolu en matière de logique et de cryptologie, il a cassé le système de codage allemand Enigma pendant la Seconde Guerre mondiale. La Royal Navy, qui était en train de perdre la bataille de l’Atlantique contre les sous-marins nazis, et donc la guerre tout court, put ainsi redresser la situation en ayant connaissance des messages les plus secrets de son adversaire.

Mais en 1952, pour cause de Guerre froide, le silence sur l’affaire Enigma est absolu (il ne sera levé qu’en 1974). Turing ne peut rien dire, ceux pour qui il a travaillé se taisent. Lui qui a – littéralement – sauvé son pays, se retrouve seul, abandonné à des juges qui n’y voient qu’une banale affaire de déviance sexuelle. La descente aux enfers commence…

POINTS FORTS

Il y en a beaucoup:

- D’abord le jeu épatant de Benoit Solès : il “est” Turing, génial et bègue, flamboyant et complexé, dégingandé, toujours hors du monde commun… On le sent possédé par sa Machine, le calculateur casseur de codes qu’il assimile à Christopher, son amour de jeunesse, et qui est, dit-il, l’embryon du “cerveau artificiel” par lequel on comprendra un jour la nature de toute chose. Amaury de Crayencour lui donne remarquablement la réplique, tour à tour Ross, le flic, Murray, l’amant de rencontre, ou Alexander, le champion d’échecs et cryptologue. 

- Ensuite, il y a la mise en scène nerveuse de Tristan Petitgirard : il enchaine les effets de scène pour marquer les péripéties de l’enquête, les retours sur la guerre, les adresses de Turing aux spectateurs, bien servi par les jeux de lumière de Denis Schlepp. 

- Enfin, il y a la vidéo de Mathias Delfau, un mur d’images projetées en fond de scène, tour à tour décor banal de bibliothèque, défilé des chiffres du code Enigma ou rouages électromécaniques de la Machine de Turing en action… C’est – vraiment – bien fait.

POINTS FAIBLES

Je n'en vois aucun. Les cinéphiles diront que l’excellent film The Imitation Game, sorti en 2014, avec Benedict Cumberbatch et la sublime Keira Knightley, raconte l’histoire de Turing avec bien plus de moyens. Dont acte… Mais il y a décidément plus de magie dans le théâtre qu’au cinéma !

EN DEUX MOTS

Il y a dans l’histoire une anecdote étonnante (mais non prouvée) qu’on ne peut s’empêcher de vous livrer. Alan Turing était fasciné par les substances toxiques naturelles et par leur utilisation comme poisons. Une scène du film de Disney, Blanche-Neige et les Sept Nains (1937) l’avait frappé jusqu’à l’obsession : celle où la sorcière prépare la pomme empoisonnée qui doit être fatale à la jeune héroïne. Il semble avoir utilisé contre lui-même une pomme contenant du cyanure qu’on retrouva croquée dans son appartement. Il avait 41 ans et subissait le traitement chimique administré aux homosexuels condamnés. C’est pour lui rendre hommage qu’un géant de l’informatique – dont on vous laisse deviner le nom – aurait choisi comme logo la fameuse pomme entamée…

UN EXTRAIT

Alan Turing : « Bref, je suis une espèce de héros, mais qui, depuis bientôt dix ans, n’a le droit d’en parler à personne ».

L’AUTEUR

Outre qu’il tient le rôle d’Alan Turing, Benoit Solès est aussi l’auteur de la pièce. Il y montre un beau talent d’écriture (il avait auparavant livré un Appelez-moi Tennessee remarqué, en 2011, dans une mise en scène de Gilbert Pascal). Avant de monter à Paris, au Théâtre Michel, sa Machine de Turing a remporté un gros succès, cet été, au festival off d’Avignon. En 2017, il avait joué dans Rupture à domicile, écrit et mis en scène par son complice Tristan Petitgirard.

Acteur complet (théâtre, cinéma, séries télé…), Solès livre aussi des chroniques occasionnelles sur le théâtre dans le magazine Transfuge

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires