En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

02.

COVID-19 : les derniers chiffres en France ne sont pas bons. Nous allons le payer

03.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

04.

Non, les adhérents de LREM ne méritent pas Macron ! Il est trop grand, trop beau, trop génial pour eux.

05.

La peur de l'Iran redistribue les cartes au Proche-Orient

06.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

07.

Emmanuel Macron, le président sans parti : pas (nécessairement) de quoi perdre 2022 mais mauvais coup garanti pour la démocratie

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

03.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

06.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

Mort d'un cousin d'Adama Traoré : la famille envisage de porter plainte

05.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

06.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

ça vient d'être publié
pépites > Société
Religion
Le Vatican condamne à nouveau toutes les formes d'euthanasie et de suicide assisté
il y a 1 heure 14 min
pépites > Justice
Business
Airbnb : la justice européenne valide la législation française sur la location de résidences secondaires
il y a 2 heures 15 min
décryptage > Politique
LREM (La République en Miettes)

Non, les adhérents de LREM ne méritent pas Macron ! Il est trop grand, trop beau, trop génial pour eux.

il y a 2 heures 33 min
décryptage > Mode
Impact du confinement

Fahion week de Milan : la mode est en train d'opérer un grand virage

il y a 2 heures 57 min
décryptage > Société
Vie en société

Sos civilité : le Coronavirus a malmené les bonnes manières. Voilà pourquoi nous avons besoin de les sauver

il y a 3 heures 29 min
décryptage > Politique
Naufrage de LREM

Emmanuel Macron, le président sans parti : pas (nécessairement) de quoi perdre 2022 mais mauvais coup garanti pour la démocratie

il y a 3 heures 44 min
décryptage > Justice
Justice

Réforme de l’ENM : les ambitions à la baisse d’Eric Dupond-Moretti

il y a 4 heures 6 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Bridgestone : tout le monde ment et l’État paie très cher pour faciliter le mensonge partagé

il y a 5 heures 22 min
pépites > Politique
Calendrier électoral
Présidentielle 2022 : EELV décide de repousser la désignation d’un candidat après les régionales
il y a 19 heures 14 min
light > Culture
Icône du théâtre et du cinéma
Mort de l'acteur Michael Lonsdale à l'âge de 89 ans
il y a 21 heures 6 min
pépite vidéo > Europe
Mauvaise surprise
Brexit : vers une fermetures de comptes bancaires pour les Britanniques au sein de l'UE ?
il y a 2 heures 7 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La peur de l'Iran redistribue les cartes au Proche-Orient

il y a 2 heures 24 min
light > Justice
Internet
Harcèlement en ligne : le YouTubeur français Marvel Fitness condamné et incarcéré
il y a 2 heures 33 min
décryptage > Environnement
Climate week

Emission de CO2 : à calculs irrationnels, conclusions (volontairement) biaisées

il y a 3 heures 13 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus : début de saturation dans certains services hospitaliers en Île-de-France
il y a 3 heures 31 min
pépites > Santé
Fragiles
Emmanuel Macron dans un Ehpad du Loir-et-Cher
il y a 3 heures 53 min
pépites > Terrorisme
Danger immédiat
Menacée : une collaboratrice de Charlie Hebdo obligée de quitter son domicile
il y a 4 heures 15 min
pépites > Politique
Coincidence
La femme de ce député qui va rejoindre le Modem vient d'être embauchée par ... le MoDem
il y a 5 heures 35 min
light > Culture
Bilan inquiétant
Journées du patrimoine : la fréquentation en net recul suite à l'impact de la crise sanitaire
il y a 20 heures 19 min
pépites > Santé
Briser les chaînes de contaminations
Coronavirus : de nouvelles mesures de restrictions vont être appliquées à Lyon
il y a 21 heures 37 min
© Dark86 - Wikipedia
© Dark86 - Wikipedia
Smoking/No smoking

Le tabagisme sera-t-il bientôt interdit dans les films ?

Publié le 19 octobre 2018
Avec Bill Wirtz
Le tabac au cinéma a longtemps été problématique du fait du travail des lobbyistes. Aujourd'hui, ceux travaillent aussi à le faire sortir du grand écran.
Bill Wirtz
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bill Wirtz travaille comme analyste de politiques publiques pour le Consumer Choice Center, une organisation de consommateurs qui défendent leur libre choix comme consommateurs responsables.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le tabac au cinéma a longtemps été problématique du fait du travail des lobbyistes. Aujourd'hui, ceux travaillent aussi à le faire sortir du grand écran.
Avec Bill Wirtz

Ceux qui ont regardé le film “Thank You For Smoking” se souviendront peut-être de la façon très divertissante dont est racontée l'histoire de militants de la lutte antitabac, manifestant pour plus de réglementation, ainsi que de lobbyistes du tabac qui essaient de sauver leur industrie. Afin de raconter cette histoire et de garder les téléspectateurs engagés pendant toute la durée du film, le réalisateur a utilisé de nombreuses exagérations allant de l'enlèvement forcé d'un lobbyiste du tabac, à une proposition de loi visant retoucher rétrospectivement les vieux films pour remplacer les cigarettes par des sucettes.

Pendant de nombreuses années, cela a semblé être une exagération artistique et non quelque chose qui pourrait être sérieusement proposé par des experts en politiques publiques ou des politiciens. Lorsque la ministre française de la Santé, Agnès Buzyn, a proposé fin 2017 d'interdire les cigarettes dans les films français, elle a montré à quel point la réglementation s'était étendue.

Les plans d’action des “militants de la santé publique” consistent à interdire le tabagisme et le vapotage dans la plupart des espaces publics, d'interdire la publicité ainsi que la représentation de marque et de taxer excessivement la publicité. Ces politiques ont connu un succès croissant dans le débat politique. Cela a conduit non seulement à un choix limité pour les consommateurs, mais aussi à l'essor florissant des activités du marché noir, qui bénéficient de l'économie souterraine. A titre d’exemple, il s’avère que 20 pourcent du marché de tabac français se trouvent entre les mains du marché noir.

Mais apparemment, cette intervention dans le libre choix des consommateurs n'est pas la fin de cette surenchère réglementaire. En demandant la censure des films affichant des cigarettes ou des produits à base de nicotine comme les cigarettes électroniques, le lobby de la santé publique va encore plus loin et fait preuve d’un réel désire de limiter la liberté des arts et de la parole au nom de la santé.

À partir du 1er octobre, la Convention-cadre pour la lutte antitabac (FCTC) de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et ses 181 États membres se réuniront à Genève pour sa 8ème Conférence des Parties afin de discuter de l'avenir de la lutte antitabac.

Un aperçu de l'ordre du jour de la conférence montre que les délégués discuteront des interdictions potentielles du tabac et de la nicotine dans les médias et au cinéma afin de rendre le tabagisme moins attrayant. Les responsables de l'OMS ont apparemment un plus gros problème avec Sean Connery assis sur sa chaise longue fumant une cigarette qu'avec John Rambo brandissant sa mitrailleuse dans la jungle et tuant des centaines de personnes. La représentation de la violence semble moins problématique que celle des choix de mode de vie.

La conférence sera un champ de bataille sur les sujets, dont la cigarette électronique, qui sont moins nocifs que la cigarette. Alors que les experts de santé publique au Royaume-Uni suggèrent aux fumeurs de passer à des produits sans tabac, comme les cigares électroniques, l'Organisation mondiale de la santé  suggère tout à fait le contraire. 

La dernière fois que la Conférence des Parties de l'OMS s'est réunie à Delhi - sous la protection de 5 000 soldats indiens et la plupart du temps à l’abri des regards du public ou des journalistes - la conférence a suggéré à ses membres d'interdire toute publicité et promotion de ces technologies, alors que ces dernières sont jusqu'à 95% moins dangereuses que les cigarettes.

Cette année, la conférence de la FCTC se tiendra à Genève, ville natale de l'OMS, et devrait être plus accessible aux journalistes et aux observateurs publics que les conférences précédentes à Delhi et à Moscou. Espérons que cette dernière attirera l'attention du public sur   le traité de l'OMS qui mine activement au droit des consommateurs de passer à de nouvelles méthodes de consommation de nicotine, et qui attaque maintenant même la liberté de parole tout en encourageant activement la censure étatique. L'examen du public sera le meilleur moyen de mettre fin à de tels accords antilibéraux.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires