En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

02.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

03.

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

04.

Communication politique : Jean Castex et Olivier Veran, perdus pour la France

05.

Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres

06.

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) confirme l’illégalité de la publication d’enregistrements de Mme Bettencourt par Mediapart

07.

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

01.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

02.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

03.

Comment basculer vos groupes de conversations WhatsApp sur Signal

04.

Les complotistes et autres trumpistes ou Gilets jaunes radicalisés, enfants monstrueux de la déconstruction, de la cancel culture et des guérilleros de la justice sociale

05.

Vers une nouvelle grande vague de froid sibérien sur la France ?

06.

La grande épuration : mais pourquoi la Silicon Valley se comporte-t-elle comme si elle voulait donner raison aux complotistes à la QAnon ?

01.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

02.

Affaire Olivier Duhamel : Alain Finkielkraut, ne sera plus chroniqueur de l’émission 24h Pujadas, diffusée sur LCI

03.

Les complotistes et autres trumpistes ou Gilets jaunes radicalisés, enfants monstrueux de la déconstruction, de la cancel culture et des guérilleros de la justice sociale

04.

La grande épuration : mais pourquoi la Silicon Valley se comporte-t-elle comme si elle voulait donner raison aux complotistes à la QAnon ?

05.

Olivier Duhamel bénéficiait d'un réseau d'influence et de puissantes protections

06.

Il donne un coup de boule au principal de son collège. Ouf il ne l’a pas décapité…

ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 21 heures 40 min
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 1 jour 2 heures
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 1 jour 3 heures
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 1 jour 3 heures
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 1 jour 4 heures
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 1 jour 4 heures
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 1 jour 5 heures
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 1 jour 6 heures
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 1 jour 6 heures
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 1 jour 6 heures
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 1 jour 38 min
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 1 jour 2 heures
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 1 jour 3 heures
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 1 jour 4 heures
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 1 jour 4 heures
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 1 jour 5 heures
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 1 jour 5 heures
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 1 jour 6 heures
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 1 jour 6 heures
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 1 jour 6 heures
© LUDOVIC MARIN / AFP
© LUDOVIC MARIN / AFP
Remaniement

Emmanuel Macron : "Ayez confiance en moi, je ne m’y prendrai plus de la même manière... mais pour faire la même chose"

Publié le 17 octobre 2018
Ce ne sont pas le mots employés par Emmanuel Macron dans son allocution enregistrée dans l'après midi et diffusée dans les journaux télévisés de 20H mais c'est ce qu'il leur a dit en substance er. Au lendemain du remaniement ministériel, un autre, plus discret, mais non moins important se prépare, celui de la direction du parti présidentiel, La République en Marche.
Anita Hausser
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ce ne sont pas le mots employés par Emmanuel Macron dans son allocution enregistrée dans l'après midi et diffusée dans les journaux télévisés de 20H mais c'est ce qu'il leur a dit en substance er. Au lendemain du remaniement ministériel, un autre, plus discret, mais non moins important se prépare, celui de la direction du parti présidentiel, La République en Marche.

Costume noir, chemise blanche, ton grave, débit volontairement lent, et décor dépouillé, le Président de la République, en a rajouté dans la modestie et la solennité  pour "parler directement aux Français" dans une séquence mi-autocritique, mi-remise en perspective de son action. 

Le souci d'humilité va jusqu'au choix du cadre-dépouillé, (-son bureau), et la présence devant lui de feuillets raturés, est le signe de son application dans la préparation du discours... Cette non mise en scène avait pour but de clore une mauvaise séquence démarrée en juillet avec l'affaire Benalla, qui s'est poursuivie à la rentrée avec les démissions des Ministres  emblématiques du gouvernement, Nicolas Hulot et Laura Flessel d'abord, Gérard Collomb ensuite; le remaniement intervenu hier matin  au terme d'une longue gestation et le discours-mise au point devaient solder cette série de "péripéties"qui s'apparentaient fort à une crise politique. 

J'entends les critiques

"Par ma détermination, comme mon parler vrai, j'ai pu déranger et choquer certains. J'entends les critiques", a déclaré Emmanuel Macron pour  rassurer son auditoire et rappeler: "Il y a un an, combien nous disaient que les réformes de l'école, de l'Université, de l'apprentissage, du travail, de nos entreprises , de nos chemins de fer étaient impossibles ? Pourtant nous l'avons fait" , avant d'ajouter " Il y a de l'impatience  et je la partage mais le temps que nous prenons est celui de nos institutions" . Une discrète mise en garde à ceux qui voudraient bloquer la réforme des institutions annoncée pour janvier 2019 .( La réforme  a dû être  reportée à cause de la crise provoquée par l'affaire Benalla l'été dernier). Or, précise Emmanuel Macron, "il n'y a ni tournant ni changement de cap", mais "une volonté d'action qui n'a rien perdu de son intensité" et de promettre "une puissance éducative sociale et environnementale" qui reste à définir..." Je n'ai pour ma part qu'une boussole; c'est la confiance que vous m'avez donnée en mai 2017", déclare Emmanuel Macron. Cette confiance s'est sérieusement effritée depuis, et il  lui faut impérativement la restaurer s'il veut réussir ses réformes et ne pas subir un cuisant échec lors des futures élections européennes: "L'Europe bascule presque partout dans les extrêmes et cède à nouveau aux nationalismes. Je ne m'y résous pas " déplore-t-il, en se voulant rassurant pour les électeurs tentés d'exprimer leur inquiétude de voir la France perdre son identité en se fondant dans un vaste ensemble mal défini dont le contrôle leur échapperait : "la France doit conserver la maitrise de son destin... Je suis dépositaire du fait que nous ne sommes pas 66 millions d'individus séparés, mais bien une Nation." Une invitation aux électeurs à rejeter les extrêmes ( de droite et de gauche), et à se ranger du coté des " progressistes" dont il est  le chef de file.

Il en faudra sans doute davantage pour que cette confiance dont Emmanuel Macron se réclame, soit à nouveau perceptible dans les sondages et, plus concrètement dans les urnes, au printemps prochain. Seule l'amélioration du quotidien des Français y contribuera. Car ce ne sont pas les "Institutions" qui pèsent sur le pouvoir d'achat des retraités ni sur le prix des carburants, mais les décisions gouvernementales entérinées par le vote de la majorité au Parlement...Et c'est l'exécutif qui a manqué d'anticipation en décrétant une baisse de la taxe d'habitation, sans prendre en compte qu'une partie de cet impôt est définie par les communes, rendant ainsi nulle dans bon nombre de localités, la réforme tant vantée. Cette polémique est en tous cas l'illustration du fossé qui s'est creusé au fil des mois entre le " pouvoir" parisien et les collectivités locales, au bord de la révolte . A cet égard la création d'un Ministère des Collectivités territoriales et de deux secrétariats d'Etat rattachés, montre que l'avertissement a été entendu " en haut lieu", et traduit la volonté du gouvernement de mettre fin au conflit qui l'oppose aux maires, aux départements et aux régions, et qui ajoutait inutilement aux divisions du pays...

Remaniement à La République en Marche

Le remaniement ministériel a pour conséquence immédiate un changement de direction d’un parti présidentiel. Car, aussitôt nommé au Ministère de l'Intérieur, Christophe Castaner a démissionné de sa fonction de délégué général de La République en Marche, fonction qu'il cumulait avec le secrétariat d'Etat aux Relations avec le Parlement, et qu'il avait acceptée ... faute de candidats. Dans sa lettre aux militants , il écrit d'ailleurs :"Je n’avais jamais été un homme de parti, d’appareil. Ce n’était pas mon histoire...c’est par devoir que j’y suis allé, pas par ambition". Aujourd'hui ce n'est pas par devoir que les candidatures se dessinent mais par vocation, parce que les tenants du nouveau Monde ont compris que pour soutenir l'action présidentielle, il fallait structurer le parti, et travailler sur un corpus  idéologique :" le macronisme , ce n'est pas que du pragmatisme", dit l'un des "papabile", le jeune député LaRem Pierre Person, (- fondateur des Jeunes avec Macron),  qui est l'un des favoris, et qui précise que le successeur de Christophe Castaner sera forcément" quelqu'un qui était là depuis le début...La concurrence de Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discrimination, se profile également . Emmanuel Macron s'est peu préoccupé du Parti pendant la première année de son mandat. Alors que se profilent des scrutins européens et municipaux, et que les difficultés politiques lui imposent  plus de collégialité, il sera sans plus attentif à la vie de son parti. Comme l'ont été, avant lui, tous les présidents de la 5e République.  

.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires