En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

02.

La France et l’Allemagne tentent de rallier l’Europe à sa folie. Ils résistent pour protéger l’économie. Tant mieux 

03.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

04.

10000 volontaires sont recherchés pour mesurer les conséquences psychologiques de la crise sanitaire

05.

Un des policiers qui suspectent, à tort, 6 jeunes dans une voiture, tire, sans raison, deux coups de feu sur eux, il n'a pas fait l'objet de sanction

06.

La crise du Covid pourrait faire perdre aux Britanniques 1350 euros sur leur rémunération annuelle d’ici 2025. Quid des Français ?

07.

La France n’est-elle plus qu’une somme de colères dirigée par un gouvernement incapable de les comprendre ?

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Liberté de la presse
L'article 24 contesté de la loi «sécurité globale» sera réécrit
il y a 8 heures 17 min
pépites > Culture
Littérature
Le prix Goncourt est attribué à Hervé Le Tellier pour son roman «L'Anomalie» chez Gallimard
il y a 9 heures 55 min
pépites > Société
Exode
Un Français sur dix a quitté sa résidence principale à l'occasion du deuxième confinement, un million de plus que lors du premier confinement
il y a 12 heures 48 min
pépites > Justice
Police
Un des policiers qui suspectent, à tort, 6 jeunes dans une voiture, tire, sans raison, deux coups de feu sur eux, il n'a pas fait l'objet de sanction
il y a 13 heures 56 min
décryptage > Economie
Perte de pouvoir d'achat

La crise du Covid pourrait faire perdre aux Britanniques 1350 euros sur leur rémunération annuelle d’ici 2025. Quid des Français ?

il y a 14 heures 37 min
décryptage > Santé
Protocole ultra-renforcé

Delta Airlines lance un programme pour réduire le risque de contamination Covid à 1 sur 1 million sur ses vols transatlantiques. Pourquoi ne pas s'en inspirer pour des Noëls en famille sans risque ?

il y a 15 heures 9 min
pépite vidéo > Justice
Jour J
Le procès de Nicolas Sarkozy pour corruption dans "l'affaire des écoutes" reprend aujourd'hui
il y a 15 heures 36 min
décryptage > Politique
Janus

Ce qui se cache vraiment derrière le paradoxe Macron

il y a 16 heures 51 min
pépites > Justice
Bavure
4 policiers mis en examen dont 2 ont été écroués dans l'affaire Michel Zecler
il y a 16 heures 59 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Huit jeux auxquels vous pouvez jouer en famille par écran interposés pendant le confinement
il y a 17 heures 24 min
décryptage > Politique
Un mea culpa qui fera date

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

il y a 8 heures 56 min
pépites > Santé
Wanted
10000 volontaires sont recherchés pour mesurer les conséquences psychologiques de la crise sanitaire
il y a 10 heures 11 min
décryptage > Economie
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

La France et l’Allemagne tentent de rallier l’Europe à sa folie. Ils résistent pour protéger l’économie. Tant mieux 

il y a 12 heures 53 min
décryptage > Economie
Panorama

COVID-19, vaccins, politique et vérités

il y a 14 heures 14 min
pépites > Politique
Dilemme
Emmanuel Macron pris au piège de la loi sur la sécurité globale et de l'article 24, Darmanin sur le grill
il y a 14 heures 47 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus : la Haute Autorité de Santé recommande de vacciner en 5 phases avec priorité aux Ehpad
il y a 15 heures 28 min
décryptage > Politique
Surprise Surprise

Comment la gauche a subitement découvert les vertus de la vidéosurveillance

il y a 16 heures 35 min
décryptage > France
Union de la colère

La France n’est-elle plus qu’une somme de colères dirigée par un gouvernement incapable de les comprendre ?

il y a 16 heures 59 min
décryptage > France
Glottophobie

Il faut sauver l'accent de Jean Castex !

il y a 17 heures 23 min
décryptage > Economie
ATLANTICO BUSINESS

Le Covid touche les plus vieux mais les jeunes vont en payer les factures

il y a 17 heures 25 min
© Page Facebook Marche citoyenne de Patrick Maurin
© Page Facebook Marche citoyenne de Patrick Maurin
Drame

"Ne vous suicidez pas", l'appel lancé aux agriculteurs ce 14 octobre 2018

Publié le 14 octobre 2018
La quatrième édition de la journée d'hommage aux familles d'agriculteurs suicidés initiée par Jacques Jeffredo va connaitre ce dimanche une dimension jamais atteinte : en amont, la marche citoyenne de Patrick Maurin, bien suivie médiatiquement, lance le débat depuis le 23 septembre. Avec déjà un recueil de témoignages poignants, qui va donc se poursuivre ce dimanche à Sainte-Anne d'Auray.
Antoine Jeandey
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Antoine Jeandey est rédacteur en chef de WikiAgri.
Voir la bio
WikiAgri
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
WikiAgri est un pôle multimédia agricole composé d’un magazine trimestriel et d’un site internet avec sa newsletter d’information. Il a pour philosophie de partager, avec les agriculteurs, les informations et les réflexions sur l’agriculture. Les...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La quatrième édition de la journée d'hommage aux familles d'agriculteurs suicidés initiée par Jacques Jeffredo va connaitre ce dimanche une dimension jamais atteinte : en amont, la marche citoyenne de Patrick Maurin, bien suivie médiatiquement, lance le débat depuis le 23 septembre. Avec déjà un recueil de témoignages poignants, qui va donc se poursuivre ce dimanche à Sainte-Anne d'Auray.

Depuis le 11 octobre 2015, date de la première journée d'hommage aux familles endeuillées, Jacques Jeffredo désespère que la cause soit réellement entendue. Combien de fois s'est-il interrogé sur le résultat de son action ? "Tu vois, les journalistes viennent un jour, une semaine après c'est terminé, plus personne n'en parle, et ça continue...", glisse-t-il parfois, essayant encore et toujours de trouver le moyen de ralentir le phénomène.

Cette année, au-delà de soutiens bénévoles qui ne tiennent pas forcément à être nommés ici (et néanmoins bien réels), il reçoit un appui avant la journée. C'est la première fois qu'une opération médiatisée vient annoncer le rendez-vous de Sainte-Anne d'Auray. Patrick Maurin marche ainsi depuis le 23 septembre et Gontaud de Nogaret (près de Marmande où il est conseillé municipal) sur les routes de France, remontant de la Garonne à la Loire et de la Loire à la basilique de Sainte-Anne d'Auray. 22 étapes à pied à la rencontre de ruraux, des agriculteurs en difficulté, de tous ceux et de toutes celles qui veulent se confier sur le sujet.

Les impressions de Patrick Maurin sur ses rencontres lors de la marche citoyenne

Joint au téléphone, Patrick Maurin commente ainsi cette marche : "Les 10 premiers jours, je n'ai pas senti une grande motivation autour de moi, je me suis souvent retrouvé seul sur la route. Et puis, sur les 10 suivants, j'ai ressenti une ampleur extraordinaire, grâce notamment aux médias qui ont fait connaitre mon action. J'ai souvent 5, 6 personnes qui m'accompagnent pour une partie de l'étape, et même parfois pour l'étape entière. A certains moments, on se retrouve à 20. Lundi, deux tracteurs avec une bétaillère m'ont retrouvé, et 30 personnes autour. Je ressens comme une prise de conscience de l'intérêt de l'action." Au moment où nous l'appelions, il s'apprêtait à rejoindre un "pique-nique citoyen" à Pontchâteau où, là aussi, du monde l'attendait.

Viennent à lui des agriculteurs, des familles. Des personnes qui ont perdu un proche, ou encore des paysans en détresse, qui viennent parler comme une sorte d'ultime recours parce qu'ils ne veulent pas passer à l'acte. Même des personnes extérieures au milieu agricole saluent Patrick Maurin sur son passage, témoin cette discussion avec trois gendarmes dont l'un d'entre eux lui glisse "C'est bien ce que vous faites, mes parents sont agriculteurs, c'est dur pour eux en ce moment, il faut le dire".

Des témoignages (déjà) émouvants

Parmi les témoignages recueillis, Patrick Maurin a été particulièrement ému par celui de la veuve d'un agriculteur qui s'est suicidé en se pendant devant sa Safer. "Cette femme a eu beaucoup de mal à me raconter son histoire, c'était terrible, dit-il, et on devine ses propres sanglots ravalés au timbre de sa voix au téléphone. Son mari a cru une parole donnée, il a vendu une partie de ses terres pour en récupérer d'autres, et au dernier moment, la Safer a attribué ces dernières à quelqu'un d'autre, le laissant dans une situation dramatique. Il a réagi en allant se pendre devant la Safer. Il semblerait (une action judiciaire est en cours pour non assistance en personne en danger) qu'il y ait eu du personnel dans les bureaux de la Safer qui ne soit pas intervenu. C'est abominable !"

Il évoque également ce couple d'agriculteurs "particulièrement inquiets parce qu'après un contrôle, ils sont menacés de ne plus recevoir leurs aides européennes. Or, elles constituent l'essentiel de leur revenu. Ils ont eu des problèmes d'intempéries, du coup c'est compliqué pour eux d'apporter la preuve qu'ils ont bien semé du trèfle entre deux cultures, et le contrôle subi les y enjoint. Ils sont à bout !"

Evidemment, nous ne reprenons pas ici la liste exhaustive des conversations qu'a pu avoir Patrick Maurin, "il y aurait de quoi écrire un livre"...

Ce dimanche 14 octobre, l'appel "Ne vous suicidez pas"

La dernière étape de la marche citoyenne aura donc lieu dimanche matin, à partir de 8 heures du matin, de Plougoumelen à Sainte-Anne d’Auray (un peu moins de 9 kilomètres). Elle arrivera donc, probablement avec de très nombreux marcheurs, sur le parvis de la basilique Sainte-Anne d'Auray vers 10h30. Après l'accueil des marcheurs et autres personnalités, une messe d'hommage aux familles sera donnée en la basilique à 11 heures. L'après-midi, à partir de 14 heures (précises, pour permettre à ceux qui sont venus de loin de repartir pas trop tard), une conférence-débat donnera d'abord la parole à Patrick Maurin qui parlera de sa marche, puis présentera les conséquences du suicide pour les familles, autorisera enfin (et surtout) familles et personnalités à s'exprimer. Un appel sera lancé, "ne vous suicidez pas", sous-entendu "pensez à vos proches". Jacques Jeffredo a déjà commencé à communiquer sur ce thème sur son compte Facebook à travers une vidéo.

Et ce dimanche 14 octobre, entre autres en vertu de la médiatisation venue de la marche citoyenne en amont, il devrait y avoir du monde pour écouter cet appel.
 

Lire également : Manifeste pour lever (vraiment) le tabou sur le suicide en agriculture

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires