En direct
Best of
Best of du 2 au 8 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

02.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

03.

Communication politique : Jean Castex et Olivier Veran, perdus pour la France

04.

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) confirme l’illégalité de la publication d’enregistrements de Mme Bettencourt par Mediapart

05.

Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres

06.

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

07.

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

01.

Affaire Duhamel : les inavouables secrets des bourgeois de la gauche caviar

02.

Trump banni de Twitter : « Nous, Français, ne pouvons accepter ce qui se joue en ce moment pour la liberté du monde »

03.

Trump, le plus détesté des présidents mais celui qui a fait une des politiques les plus profitables à tous les Américains

04.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

05.

Diam's bientôt de retour, Alain Chabat bientôt papy; Grand froid entre Charlène & Albert de Monaco, grand frais entre Emmanuel Macron & sa famille; Divorce imminent chez les Kardashian West; Ben Affleck se gave de doughnuts, Laura Smet prend un coach

06.

Comment basculer vos groupes de conversations WhatsApp sur Signal

01.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

02.

Trump banni de Twitter : « Nous, Français, ne pouvons accepter ce qui se joue en ce moment pour la liberté du monde »

03.

Affaire Duhamel : les inavouables secrets des bourgeois de la gauche caviar

04.

Affaire Olivier Duhamel : Alain Finkielkraut, ne sera plus chroniqueur de l’émission 24h Pujadas, diffusée sur LCI

05.

Les complotistes et autres trumpistes ou Gilets jaunes radicalisés, enfants monstrueux de la déconstruction, de la cancel culture et des guérilleros de la justice sociale

06.

La grande épuration : mais pourquoi la Silicon Valley se comporte-t-elle comme si elle voulait donner raison aux complotistes à la QAnon ?

ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 40 min 36 sec
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 5 heures 18 min
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 6 heures 7 min
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 6 heures 44 min
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 7 heures 22 min
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 7 heures 59 min
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 8 heures 28 min
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 9 heures 8 min
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 9 heures 29 min
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 9 heures 55 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 3 heures 38 min
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 5 heures 31 min
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 6 heures 28 min
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 7 heures 56 sec
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 7 heures 36 min
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 8 heures 17 min
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 8 heures 31 min
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 9 heures 26 min
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 9 heures 35 min
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 9 heures 57 min
Atlanti-Culture

Un grand rendez-vous Céline

Publié le 17 septembre 2018
Si vous êtes de ceux et celles qui considèrent que Céline est un très grand écrivain, alors vous allez être comblés par l'adaptation théâtrale réalisée par Franck Desmedt de "Voyage au bout de la nuit", admirable d'intelligence, de respect et de créativité.
Jean Ruhlmann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean Ruhlmann est historien et maître de conférences en histoire contemporaine à l'université Lille III et à Sciences Po Paris. Il est également l'auteur de Ni bourgeois Ni prolétaires. La Défense des classes moyennes en France au XXe siècle (Seuil,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Si vous êtes de ceux et celles qui considèrent que Céline est un très grand écrivain, alors vous allez être comblés par l'adaptation théâtrale réalisée par Franck Desmedt de "Voyage au bout de la nuit", admirable d'intelligence, de respect et de créativité.
THEATRE 
Voyage au bout de la nuit
de Louis-Ferdinand Céline
Mise en scène : Franck Desmedt
Avec Franck Desmedt
 
 
INFORMATIONS
Théâtre de la Huchette 
Jusqu'au 29 septembre
Réservations : 01 43 26 38 99 et [email protected]
 
 
RECOMMANDATION
 
      EXCELLENT
 
 
THEME
 
Assis sur une poubelle, Ferdinand Bardamu raconte le « dégoût de tout » qui s’est emparé de lui, et n’a cessé de croître au fil d’un voyage au bout du monde - de la boue sanglante des tranchées à New York et Detroit, en passant par cette “Bambola-Bragamance“ (!) située au fin fond de l’Afrique colonisée – et au bout d’une nuit qui s’étend de la Première Guerre mondiale jusqu’au milieu des années 1920. Le récit, qui se réclame de la fiction, n’en est pas vraiment une, quoique l’auteur s’en défende.
 
Texte majeur de prise et de crise de conscience occidentale, Le Voyage rejoint voire dépasse ces ouvrages qui ont décrit l’envers cauchemardesque de sociétés en proie à la colonisation (Joseph Conrad, Au cœur des ténèbres), à l’industrialisation (Upton Sinclair, La Jungle) et, finalement, à la guerre (Barbusse, Le Feu).
 
 
POINTS FORTS
 
Il faut un certain aplomb et un certain bagage pour adapter cet objet littéraire sans grand équivalent, qui établit instantanément la réputation de son auteur et démoda brutalement les codes d’écriture en vigueur jusque là.
 
Le pari est brillamment remporté parce que Franck Desmedt, comédien, acteur et metteur en scène expérimenté, a choisi de manière pertinente des extraits percutants et illustratifs du Voyage. Au fil du spectacle, il donne chair, gestuelle et intonations aux personnages les plus variés : la colère désespérée de Bardamu bien sûr, mais aussi l’aimante Molly, des officiers bornés de la Coloniale, le petit maire si lâche de Noirceur qui s’apprête à accueillir les soldats allemands… Cette finesse d’interprétation permet à la pièce de relever le défi majeur de l’écriture célinienne, et d’éviter les écueils d’une prestation toute en indignation ostentatoire, en déclamation hallucinée, ou en accablement trop appuyé.
 
 
POINTS FAIBLES
 
On relève tout au plus quelques petits anachronismes musicaux – le fond sonore de jazz qui accompagne Bardamu en Amérique ne correspond pas vraiment à ce qui se jouait dans les années 1920 – et d’expression : les cris d’enthousiasme patriotique poussés par Bardamu sur le navire qui l’emmène en Afrique doivent sans doute plus aux stridences gutturales très postérieures de M. Jackson, ce qui créée un décalage gênant mais très momentané.
 
 
EN DEUX MOTS
 
Une adaptation du Voyage qui nous fait retrouver la fulgurance, l’expressivité et la violence sans pareille de l’écriture célinienne.
 
 
UN EXTRAIT
 
Ou plutôt deux:
 
- «  Voyager, c’est bien utile, ça fait travailler l’imagination. Tout le reste n’est que déceptions et fatigues. Notre voyage à nous est entièrement imaginaire. Voilà sa force. Il va de la vie à la mort. Hommes, bêtes, villes et choses, tout est imaginé. C’est un roman, rien qu’une histoire fictive. Littré le dit, qui ne se trompe jamais. Et puis d’abord, tout le monde peut en faire autant. Il suffit de fermer les yeux. C’est de l’autre côté de la vie. » (préface qui ouvre le spectacle)
 
 
 
- « Tant que le militaire ne tue pas, c’est un enfant. On l’amuse aisément. N’ayant pas l’habitude de penser, dès qu’on lui parle, il est forcé, pour essayer de vous comprendre, de se résoudre à des efforts accablants. »
 
 
L'AUTEUR
 
Médecin des pauvres installé à Bezons depuis le milieu des années 1920, Louis-Ferdinand Destouches (1894-1961) est l’un des écrivains majeurs du XXe siècle, plus connu sous son nom de plume, Louis-Ferdinand Céline. Il est l’un des plus controversés aussi, en raison d’ouvrages (Bagatelles pour un massacre, L’école des cadavres, Les beaux draps) à l’antisémitisme obsessionnel, au service duquel il plaça son écriture, dotée d’une puissance inégalée depuis Jules Vallès. Avant cela, Céline avait cependant livré son Le Voyage au bout de la Nuit, un roman de première importance et accueilli comme tel, sauf par le jury Goncourt, qui l’écarta. Le voyage fit l'objet de nombreuses adaptations théâtrales, la plupart du temps sous forme d'extraits. 
 
Le parcours de Destouches ressemble au “voyage“ de Bardamu par bien des côtés : comme son anti-héros, le futur écrivain a bien servi au début de la guerre, jusqu’à une grave blessure, survenue fin 1914 ; après sa démobilisation, il s’est rendu en Afrique noire pour le compte d’une compagnie liée aux plantations camerounaises. Destouches voyagea aussi aux États-Unis, notamment à Detroit, où il fut impressionné par la fordisation en marche dans les usines automobiles ; enfin, il rencontra en 1926 son grand amour, la danseuse américaine Elisabeth Craig, qui inspirera le personnage de la prostituée Molly, dont Bardamu tombe éperdument amoureux.
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires