En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 1 semaine 1 jour
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 1 semaine 1 jour
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 1 semaine 1 jour
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 1 semaine 1 jour
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 1 semaine 1 jour
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 1 semaine 1 jour
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 1 semaine 1 jour
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 1 semaine 1 jour
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 1 semaine 1 jour
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 1 semaine 1 jour
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 1 semaine 1 jour
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 1 semaine 1 jour
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 1 semaine 1 jour
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 1 semaine 1 jour
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 1 semaine 1 jour
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 1 semaine 1 jour
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 1 semaine 1 jour
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 1 semaine 1 jour
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 1 semaine 1 jour
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 1 semaine 1 jour
© PATRIK STOLLARZ / AFP
© PATRIK STOLLARZ / AFP
Stupeur et tremblements à l'Elysée

Remaniement post Hulot : le ciel de la Macronie est-il condamné à ne voir briller aucune autre étoile que celle du président ?

Publié le 29 août 2018
Emmanuel Macron a tenté de minimiser la décision de Nicolas Hulot de quitter le gouvernement. La forme et les circonstances de ce départ sont pour le moins inattendues.
Anita Hausser
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Emmanuel Macron a tenté de minimiser la décision de Nicolas Hulot de quitter le gouvernement. La forme et les circonstances de ce départ sont pour le moins inattendues.

Qui ne connait pas l'adage: lorsque les évènements nous échappent, feignons de les organiser ? C'est un peu ce qu'a tenté de faire Emmanuel Macron, relayé par les porte-paroles de la Macronie, après avoir encaissé le soufflet de  la démission du Ministre d'Etat Nicolas Hulot. Loin d'émettre la moindre critique ou déception sur la manière pour le moins surprenante de l'annonce, le Président de la République a tenté de minimiser le geste et mis en avant  le caractère " éminemment libre" de celui qui claque la porte du gouvernement. Tout juste si Emmanuel Macron n'a pas dit qu'il s'y attendait, venant d'une personnalité aussi originale. Aujourd'hui tous les commentateurs  affirment que ce départ était inéluctable, que Nicolas Hulot l'avait maintes fois évoqué, mais personne ne l'imaginait sous cette forme et on croyait (espérait?) que le Ministre de la Transition Ecologique et Solidaire avait franchi le cap de l'été qu'il s'était lui même fixé.

En réalité Emmanuel Macron se trouve fort dépourvu face à ce claquage de porte aussi soudain que mal venu qui vient assombrir  une rentrée "difficile".  Sous ce terme générique il faut entendre difficultés budgétaires, séquelles de l'affaire Benalla à propos de  laquelle la Commission d'enquête du Sénat va poursuivre ses travaux, l'inconnue du prélèvement des impôts à la source qui tracasse les contribuables, les problèmes de pouvoir d'achat en général et la préparation des élections européennes. Et maintenant la démission du Ministre le plus emblématique du gouvernement.
 
Car si les compétences en matière d'Ecologie ne manquent pas, les personnalités qui cumulent ces qualités avec  la popularité sont rarissimes voire inexistantes. Nicolas Hulot est le seul  qui possède les qualités de vulgarisateur et la légitimité de la fonction. N'avait-il pas gagné ses galons pour avoir éveillé le souci de l'Environnement chez de nombreux Français grâce à la forte audience de ses émissions de télévision et après avoir été l'envoyé spécial pour la préservation de la planète nommé par  François Hollande dans la perspective de la COP 21 qui s'était tenue avec succès à Paris en 2015 ?  
 
Et lorsque au terme d'une longue hésitation, Nicolas Hulot avait fini par accepter in extremis l'invitation pressante  d'Emmanuel Macron  à faire partie de l'équipe gouvernementale avec le rang de Ministre d'Etat, le président nouvellement élu qui avait déjà ébauché la composition d'une équipe avec Edouard Philippe, a chamboulé  la première mouture du gouvernement : Ségolène Royal qui était pressentie (-en attendant ?) pour occuper le poste , a dû s'effacer . Elle a par la suite été récompensée en étant nommée "Ambassadrice de France chargée des négociations internationales pour les pôles Arctique et Antarctique". Mais " les grandes choses" pour lutter contre le réchauffement climatique, la réduction de la part du nucléaire, les mesures contre les pesticides notamment,  souhaitées par le candidat Macron pendant sa campagne, se sont heurtées à la Réalité , celle de l'environnement international, celle du monde agricole qui s'oppose aux écologistes sur les glyphosates, et pas seulement celle des lobbies, comme on aime le dire et écrire. Nicolas Hulot a dû se débattre dans l' univers méconnu et généralement hostile de la vie politique, et l' Ecologie a perdu le statut de " priorité nationale" pour devenir une variable d'ajustement entre impératifs économiques et politiques. Les concessions faites aux chasseurs  en sont une criante démonstration.Souvent  Nicolas Hulot  protestait , bataillait, gagnait parfois, perdait le plus souvent les arbitrages, mais se résignait, et malgré ses états d'âme, il restait ...Couvé par Emmanuel Macron qui le recevait fréquemment en tête à tête, car il redoutait que Nicolas Hulot finisse par tirer un jour les conséquences de la faiblesse de ses moyens d'action (-parler d'impuissance serait excessif ). Et aujourd'hui, voilà le Chef de l'Etat  bien à la peine : affaibli dans les sondages, privé de la seule personne dont l'étoile scintillait dans le ciel de la Macronie. Ce gouvernement est composé de personnalités compétentes;  de jeunes talents ont éclos et sont en train de se révéler (tels Sébastien Lecornu, secrétaire d'Etat à la Transition Ecologique, ou Mounir Mahjoubi, le secrétaire d'Etat chargé du  Numérique); la Ministre des Sports, Laura Flessel a  même supplanté Nicolas Hulot dans le palmarès de la popularité  ministérielle cet été . Le Premier Ministre Edouard Philippe se bat plus sur le front des chiffres que sur celui de la popularité. C'est Emmanuel Macron qui prend toute la lumière, et ...qui prend les décisions . Mais le système a ses limites et la démission de Nicolas Hulot  en est un nouveau révélateur . Au Danemark où il est en visite officielle, Emmanuel Macron a annoncé qu'il allait prendre le temps le temps de réfléchir à un remaniement. Pour  aller au delà du remplacement de Nicolas Hulot ? Pour  modifier le fonctionnement de l'exécutif et demander au Premier Ministre de s'exposer davantage ? Pour se remettre en question ?
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires