En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'inspirer

02.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

03.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

04.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

05.

À la veille du Black Friday, des employés d'Amazon Allemagne se mettent en grève

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

07.

Et le navire de la gauche vint se briser sur l’écueil de l’Islam…

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

05.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

04.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

05.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
light > Insolite
Aux décibels
Si le comptoir vous manque, vous pouvez toujours écouter le brouhaha des cafés en streaming
il y a 11 heures 40 min
pépites > Justice
Bavure
Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus
il y a 12 heures 49 min
pépites > France
Justice
Quatre adolescents placés en garde à vue dans le cadre de l'enquête de l'assassinat de Samuel Paty
il y a 13 heures 47 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Macron : tout faire pour éviter une contamination de la grogne sociale et surtout une résurgence poujadiste.

il y a 16 heures 20 min
décryptage > France
Derrière les annonces

Ce qui se cache vraiment derrière "l'inégal sens des responsabilités" évoqué par Emmanuel Macron à propos des failles françaises face au Covid

il y a 16 heures 59 min
pépites > Style de vie
Cash
70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine
il y a 18 heures 9 min
décryptage > Religion
Enfin Allah devient sélectif

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

il y a 18 heures 29 min
pépites > Politique
Communication
Voici ce qu'il faut retenir du discours de Jean Castex sur l'allègement du confinement
il y a 18 heures 47 min
décryptage > Environnement
Coeur de l'atome

Haro sur le nucléaire et l'hydraulique: l’Europe frappée d’imbécillité énergétique ?

il y a 18 heures 54 min
décryptage > France
Première vague

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

il y a 19 heures 13 min
pépites > Politique
Bien installé
Selon un sondage, Laurent Wauquiez remporterait largement les régionales en Auvergne-Rhône-Alpes
il y a 12 heures 29 min
pépites > International
Problème Européen
À la veille du Black Friday, des employés d'Amazon Allemagne se mettent en grève
il y a 13 heures 28 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
L’actualité grise Macron dans « sa vision romanesque de la vie »; Le PS clarifie sa ligne sur la laïcité, EELV s’embrouille sur la sienne; Hidalgo s’inquiète de l’impact du gauchisme des Verts (sur son image); Mélenchon peu présidentiable aux yeux des Fra
il y a 14 heures 8 min
décryptage > Environnement
Ecologie

Ecocide : entre impensés, mal-pensé et arrières pensées, un nouveau délit à l’application piégée

il y a 16 heures 31 min
pépite vidéo > Sport
R.I.P
Maradona s'en va, les Argentins célèbrent leur héros national
il y a 17 heures 46 min
décryptage > International
Les yeux ouverts

Le grand défi d’Aliyev

il y a 18 heures 20 min
décryptage > Politique
Fluctuat et mergitur

Et le navire de la gauche vint se briser sur l’écueil de l’Islam…

il y a 18 heures 36 min
décryptage > Sport
Dieu du football

Maradona, l’immortalité haut le pied

il y a 18 heures 48 min
décryptage > France
Aimons nous les uns les autres

Après la résilience, la bienveillance : peut-on gouverner efficacement un pays avec des objectifs de développement personnel ?

il y a 19 heures 4 min
décryptage > France
Génie

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'inspirer

il y a 19 heures 24 min
© Federico PARRA / AFP
© Federico PARRA / AFP
Flambée des tarifs

Producteurs de Pétrole, Etat, ou marges des entreprises pétrolières...mais qui profite le plus de la hausse du prix de l’essence à la pompe ?

Publié le 09 août 2018
Les prix à la pompe ont considérablement augmenté l'an dernier. Comment se décompose cette hausse des prix entre les différents postes, du prix de la matière première aux taxes, en passant par les marges ? Qui sont ceux qui profitent de cette hausse ?
Francis Perrin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Francis Perrin a travaillé pendant plusieurs années comme journaliste et consultant indépendant sur l’énergie et les matières premières. Il est chercheur associé au Policy Center for the New South (Rabat) et directeur de recherche à l'IRIS (Paris).
Voir la bio
Jean-Pierre Favennec
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Pierre Favennec est un spécialiste de l’énergie et en particulier du pétrole et professeur à l’Ecole du Pétrole et des Moteurs, où il a dirigé le Centre Economie et Gestion. Il a publié plusieurs ouvrages et de nombreux articles sur des sujets...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les prix à la pompe ont considérablement augmenté l'an dernier. Comment se décompose cette hausse des prix entre les différents postes, du prix de la matière première aux taxes, en passant par les marges ? Qui sont ceux qui profitent de cette hausse ?

Atlantico : Au cours de la dernière année, les prix à la pompe ont pu considérablement augmenter, le gazole passant d'environ 1.20 euro le litre au début août 2017 à 1.44 à ce jour, alors que le SP98 passait de 1.40 à 1.61 aux mêmes dates. Comment se décompose cette hausse des prix entre les différents postes, du prix de la matière première aux taxes, en passant par les marges ? Qui sont ceux qui profitent de cette hausse ? 

 
Jean-Pierre Favennec : La hausse du prix des carburants entre 2017 et 2018 est due :
- à l'augmentation du prix du pétrole brut qui a augmenté de 50 % en un an (50 dollars par baril en juillet 2027, près de 75 dollars aujourd'hui)
- a l'augmentation des taxes sur les carburants décidée par le gouvernement en 2017 pour freiner les consommations et lutter contre le changement climatique. Cette augmentation a été de 3 centimes pour l'essence et 6 centimes pour le gazole au 1er janvier 2018. L'objectif est de rééquilibrer les prix du gazole et de l'essence. Le gazole étant moins cher pour l'instant, son prix augmentera plus vite que celui de l'essence de manière à mettre les deux carburants progressivement au même prix.
 
En Juillet 2028, le prix de l'essence de 1,61 euros par litre se décompose environ comme suit 
- prix de l'essence hors taxes sortie raffinerie : environ 0,55 centimes
- frais de distribution : environ 10 centimes
- taxes : environ 0,95 centimes
 
Les taxes comprennent la TICPE (Taxe Intérieure sur les Consommations de Produits Énergétiques fixée chaque année pour un an par l'administration et qui est en 2018 de l'ordre de 70 centimes par litre) et la TVA qui s'applique à l'ensemble des coûts y compris la TICPE et qui est de l'ordre de 25 centimes par litre
 
Francis Perrin : La hausse des prix des carburants routiers en France depuis un an s'explique par deux facteurs: la hausse des prix du pétrole et des produits pétroliers sur les marchés internationaux et l'augmentation des taxes. Le premier élément a été quantitativement plus important que le second sur les 12 derniers mois. On ne relève pas d'accroissement significatif des marges sur cette période.
 
Le gazole est le carburant le plus consommé en France avec 80% des volumes commercialisés sur les 12 derniers mois. Vient après l'essence sans plomb 95 (SP95). Si l'on se concentre sur ces deux qualités, la hausse des prix du pétrole explique de l'ordre de 56% et 66% de l'augmentation des prix du gazole et du SP95 respectivement et la hausse des taxes 43% et 38%. 
 
C'est l'Etat qui profite de ces hausses car les taxes contribuent à alimenter le budget national. A ce jour, l'augmentation des prix des carburants n'a pas entraîné une baisse de la consommation. De juillet 2017 à juin 2018, la consommation française de carburants routiers a cru de 0,5%.
 

 

Quel est l'impact réel de la hausse des prix du baril sur les prix à la pompe ? Quel serait l'impact d'une hausse et d'une baisse de 20% de ces prix sur ce que nous payons dans une station service ? 

 
Jean-Pierre Favennec : La hausse du prix du baril représente une bonne part de l'augmentation des prix des carburants. Le prix du super est passé de 1,30 Euros environ en juillet 2017 à 1,50 en juillet 2018. La hausse du prix du baril représente environ 60 % de l'augmentation du prix, l'augmentation des taxes 40 % ( la hausse de la TICPE représentant la moitié de ces augmentations des taxes)
 
Une hausse supplémentaire de 20 % du prix du baril conduirait à une augmentation du prix des carburants, toutes choses égales par ailleurs, de l'ordre de 10 à 15 centimes par litre
 
Francis Perrin : Le prix du pétrole représente actuellement de l'ordre de 30% du prix des carburants à la pompe. Cela signifie qu'un accroissement de 20% du prix du pétrole conduirait à une hausse des prix des carburants d'environ 6%. L'impact baissier serait similaire. C'est évidemment approximatif et cela suppose une stabilité des taxes et des marges.

 

Quels sont les consommateurs les plus affectés par ces variations ? 

 
Jean-Pierre Favennec : Tous les consommateurs sont affectés. Cependant l'augmentation des taxes sur le gazole pénalise davantage les utilisateurs de véhicules diesel. Jusque récemment le gazole était réputé plus écologique puisque le même véhicule consommait environ 20 ¨de moins de carburants s'il était équipé d'un moteur diesel que s'il était équipé d'un moteur à essence. Les études démontrant la nocivité des particules fines émises par les moteurs diesel ont conduit le gouvernement à augmenter la taxation sur le gazole et à rendre moins attractifs les véhicules diesel.
 
Francis Perrin : Tous les automobilistes sont affectés et, en dehors des carburants, les personnes et familles qui se chauffent au fioul domestique. Pour les carburants, ceux qui sont le plus frappés sont ceux qui roulent plus que les autres, les catégories populaires à faible pouvoir d'achat et ceux qui n'ont pas accès à des réseaux de transport en commun bien développés, notamment en milieu rural. Il y a là évidemment un impact négatif sur le pouvoir d'achat des Français.
 
L'augmentation des prix mondiaux du pétrole se répercute également sur les prix du gaz naturel car les prix du gaz que nous importons de plusieurs pays producteurs sont souvent indexés sur les prix du pétrole brut et des produits pétroliers.
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires