En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'inspirer

02.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

03.

Haro sur le nucléaire et l'hydraulique: l’Europe frappée d’imbécillité énergétique ?

04.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

05.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

06.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

07.

À la veille du Black Friday, des employés d'Amazon Allemagne se mettent en grève

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

05.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

03.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

04.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

05.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
décryptage > Terrorisme
Justice

Procès de l’attentat de Villepinte : l’Iran en ligne de mire

il y a 5 min 22 sec
pépites > International
Petit pas
Donald Trump a déclaré hier qu'il partirait de la Maison Blanche après l'intronisation de son rival mais il aura du mal car il y a eu une "fraude massive"
il y a 25 min 31 sec
décryptage > Europe
Wirecard, Volkswagen...

Peut-on encore avoir confiance dans le capitalisme allemand ? Une série de scandales laissent planer le doute

il y a 1 heure 14 sec
décryptage > Economie
Solutions pour sauver les emplois

Voilà comment le Covid-19 a exacerbé la fracture entre travailleurs qualifiés et non qualifiés malgré les dispositifs de chômage partiel

il y a 1 heure 26 min
décryptage > Santé
Lutte contre la pandémie

Recul du Covid : ces (mauvais) chiffres qui relativisent le satisfecit que décerne Olivier Véran à la France

il y a 2 heures 9 min
light > Insolite
Aux décibels
Si le comptoir vous manque, vous pouvez toujours écouter le brouhaha des cafés en streaming
il y a 18 heures 16 min
pépites > Justice
Bavure
Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus
il y a 19 heures 25 min
pépites > France
Justice
Quatre adolescents placés en garde à vue dans le cadre de l'enquête de l'assassinat de Samuel Paty
il y a 20 heures 24 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Macron : tout faire pour éviter une contamination de la grogne sociale et surtout une résurgence poujadiste.

il y a 22 heures 56 min
décryptage > France
Derrière les annonces

Ce qui se cache vraiment derrière "l'inégal sens des responsabilités" évoqué par Emmanuel Macron à propos des failles françaises face au Covid

il y a 23 heures 35 min
décryptage > International
Opérations américaines en Afrique

Un Officier de la CIA mort au combat en Somalie

il y a 20 min 54 sec
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?
il y a 37 min 16 sec
pépites > Société
Couac
A peine voté, l'article 24 de la loi sécurité globale va être réécrit par une commission indépendante : la majorité est énervée
il y a 1 heure 24 min
décryptage > France
Forces de l'ordre

Violences contre un producteur : ce problème d’encadrement de la police nationale auquel doit absolument s’attaquer le gouvernement

il y a 1 heure 51 min
décryptage > International
Attractivité

Shanghai remplace Londres comme ville la plus connectée au reste du monde : l’Asie a-t-elle définitivement supplanté l’Occident avec le Covid ?

il y a 2 heures 34 min
pépites > Politique
Bien installé
Selon un sondage, Laurent Wauquiez remporterait largement les régionales en Auvergne-Rhône-Alpes
il y a 19 heures 5 min
pépites > International
Problème Européen
À la veille du Black Friday, des employés d'Amazon Allemagne se mettent en grève
il y a 20 heures 4 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
L’actualité grise Macron dans « sa vision romanesque de la vie »; Le PS clarifie sa ligne sur la laïcité, EELV s’embrouille sur la sienne; Hidalgo s’inquiète de l’impact du gauchisme des Verts (sur son image); Mélenchon peu présidentiable aux yeux des Fra
il y a 20 heures 44 min
décryptage > Environnement
Ecologie

Ecocide : entre impensés, mal-pensé et arrières pensées, un nouveau délit à l’application piégée

il y a 23 heures 8 min
pépite vidéo > Sport
R.I.P
Maradona s'en va, les Argentins célèbrent leur héros national
il y a 1 jour 22 min
© AFP
© AFP
Atlantico Business

Apple et Amazon désormais entreprises les plus chères du monde tandis que Facebook et Netflix dégringolent. Voilà comment les investisseurs arbitrent sur les risques dans le digital

Publié le 01 août 2018
A presque 1000 milliards de dollars, Apple est la société cotée la plus chère du monde. Sur ses talons, Amazon. Mais Facebook et Netflix chutent.
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
A presque 1000 milliards de dollars, Apple est la société cotée la plus chère du monde. Sur ses talons, Amazon. Mais Facebook et Netflix chutent.

Après des résultats semestriels retentissants, Apple est plus que jamais proche de la barre des 1000 milliards de dollars, en bourse de New York, ce qui ferait d’elle la firme la plus chère du monde. A ses basques, Amazon, qui cotoyait vendredi le graal des boursiers aux environs de 900 milliards de dollars. Mais les autres grands du digital ne sont pas très loin. 

Apple, Amazon, Alphabet la maison mère de Google (860 milliards), Microsoft (820 milliards) sont les groupes les plus capitalisés du monde. Mais surprise, Facebook et Netflix, aux environs de 400 millions de dollars, sont désormais considérés comme des valeurs durablement à la baisse. Facebook, parce que son modèle économique va devoir changer en profondeur et Netflix parce que d'autres opérateurs sont capables de faire le même métier et moins cher. 
On assiste sans doute aujourd’hui à un renversement de tendance dans l’évolution des rapports de force dans l’industrie du digital. 
Les investisseurs font le tri et considèrent que Facebook ou Netflix par exemple sont trop capitalisées. Elles sont trop chères pour les risques qu’elles portent. 
 Apple, Microsoft ou Amazon bénéficient toujours d’une cote d’amour incroyable parce que leur activité se rapproche de l’économie réelle. Apple vend de l’innovation avec les codes de l’industrie du luxe et ça peut continuer de marcher compte tenu de l’émergence de classes de plus en plus en plus riches et nombreuses dans les pays autrefois très pauvres (la Chine et l’Inde). Microsoft est appuyée sur son parc de PC, micro-ordinateurs vendus peu chers mais capables de recevoir des logiciels d’application fournis par Microsoft, ce qui représente la garantie de revenus récurrents. Enfin, Amazon est en train d’installer dans le monde entier un système de distribution alternatif aux grandes enseignes qui s’étaient développées au siècle dernier. Entre Carrefour, Walmart et Amazon, les fonds d’investissement choisissent sans hésiter le champion du e-commerce.
 
En fait, les marchés ont commencé à arbitrer les entreprises du digital en fonction de leur sensibilité à trois familles de risques. 
 
1ère famille de risques, les risques sur la protection des données personnelles. La fortune des entreprises digitales s’explique d’abord par leur capacité à récupérer des informations (datas) sur les clients, puis sur leur capacité à gérer cette data et à la monétiser. Cette masse d’information permet de cibler les clients, de les connaître et ensuite de leur adresser des offres qui correspondent à leurs besoins. Cela dit, cette gestion de data pose deux questions. La première porte sur le respect de la propriété de ces informations, la seconde concerne les éventuelles utilisations à des fins politiques ou géopolitiques et stratégiques de données confidentielles. D’où les scandales qui ont mis Facebook au centre des soupçons de dérives, d’où la nécessité de consentir des investissements considérables pour protéger les données.  
Facebook, et dans une moindre mesure Netflix ou Google, sont dans le collimateur des analystes financiers qui voient dans cette situation la fin des taux de croissance hégémoniques et les taux de profit exorbitants qui correspondaient à la gratuite de ces données personnelles. Demain, les données personnelles ne seront plus gratuites. Soit parce que la loi obligera les entreprises à en garantir la confidentialité. Soit parce que les clients-consommateurs feront payer l’usage de leurs informations personnelles. 
L’affaire Cambridge Analytica aura été un catalyseur de changement. Avant, tout paraissait possible à Facebook et à beaucoup d’autres entreprises. Après ce scandale et beaucoup d’autres où on s'est aperçu que les données pouvaient être manipulées à des fins politiques ou immorales, les entreprises se retrouvent bloquées dans leur croissance. 
 
2e famille de risque, le risque d’abus de position dominante sur le marché de la publicité digitale. Les grands du secteur, Google, Amazon, Facebook drainent environ 70 % de la publicité digitale. C’est un monopole qui est de nature à empêcher la concurrence de jouer et qui met les clients en position difficile. Les grands annonceurs de l’automobile et surtout, les fabricants de produits de grande consommation comme Procter and Gamble, commencent à grogner très fort en menaçant de boycotter les réseaux sociaux. 
 
3e risque, c’est le risque de manipulation de l‘écosystème. Les entreprises du digital sont devenues tellement riches et puissantes qu‘elles peuvent se permettre d’acheter tout et n’importe quoi. Les entreprises comme Apple, Microsoft, Amazon, Google sont plus riches qu’un Etat sans avoir les contraintes d’un Etat. D’où les effets sociaux, écologiques ou politiques. Amazon peut très bien demain décider d’asphyxier un pays tout entier en mettant en difficulté l'appareil de distribution traditionnel. Amazon peut très bien rayer de la carte le petit et le grand commerce. 
Les victimes des grands du digital peuvent résister et se battre. Les syndicats, les groupes de commerçants, les gouvernances politiques. Mais les dirigeants du digital peuvent aussi se rendre compte que leur intérêt n’est pas de détruire l’écosystème sur lequel ils travaillent. Ils ont sans doute intérêt à discuter avec des gouvernements responsables et légitimes. Ils ont intérêt à protéger des emplois en région parce que leur modèle aura du mal à fonctionner s’il n’y a que des chômeurs.
Pour l’instant, on en n’est pas à cette autorégulation. Sauf que, comme disait Machiavel, les plus riches du village, s’ils veulent le rester, ont intérêt à se souvenir qu’il y a aussi des plus pauvres et sans doute à les aider à sortir de l’asphyxie.  
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires