En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

02.

Macron skie français

03.

Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable

04.

L'Union européenne envisage d'exclure la Hongrie et la Pologne du fonds européen de relance

05.

Trois étranges monolithes métalliques de 3 m de haut sont apparus aux Etats-Unis et en Roumanie

06.

Loi de Dieu ou loi de la République ? Ce que Jean-Luc Mélenchon feint de ne pas comprendre sur la différence entre l’islam politique et les autres religions

07.

Crise économique : l'OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l'Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

05.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

06.

Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable

01.

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

06.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Brut.
Emmanuel Macron : « Je n'ai pas de problème à répéter le terme de violences policières mais je le déconstruis »
il y a 1 heure 38 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les bracelets se noient dans le marc de raisin et quand les tortues ont l’accent italien : c’est l’actualité décembriste des montres
il y a 3 heures 6 min
light > Loisirs
Bingo
La popularité croissante de “All I Want for Christmas is You” montre que l'industrie de la musique valorise les vieilles chansons
il y a 5 heures 39 min
light > Insolite
Bizarre
Trois étranges monolithes métalliques de 3 m de haut sont apparus aux Etats-Unis et en Roumanie
il y a 7 heures 41 min
light > Social
Convivial et efficace
Une recherche en psychologie montre l'intérêt des discussions devant la machine à café
il y a 8 heures 9 min
pépites > Economie
Coronavirus
Le Fonds de solidarité universel s'arrêtera le 31 décembre annonce Bruno Le Maire
il y a 8 heures 53 min
décryptage > France
Vive nous

Macron skie français

il y a 9 heures 10 min
décryptage > Société
Placements privilégiés

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

il y a 9 heures 20 min
décryptage > Politique
Héritage politique

Mort de VGE : mais qu’est devenue la droite libérale en France ?

il y a 9 heures 57 min
décryptage > Religion
Séparatisme

Loi de Dieu ou loi de la République ? Ce que Jean-Luc Mélenchon feint de ne pas comprendre sur la différence entre l’islam politique et les autres religions

il y a 10 heures 35 min
pépites > International
Rebondissement
Ziad Takieddine a été arrêté au Liban
il y a 2 heures 46 min
décryptage > Europe
Négociations

Brexit : qui de Londres ou de Bruxelles (et de Paris...) prend le plus grand risque dans le bras de fer ?

il y a 4 heures 35 min
décryptage > France
Article 24

Police, manifestants et libertés publiques : les images de violence servent-elles la Vérité... ou de munitions aux combattants de nos guerres idéologiques ?

il y a 7 heures 34 min
pépite vidéo > Economie
Commerçants face à la crise
Nouveau calendrier : Bruno Le Maire confirme le report des soldes d'hiver au 20 janvier prochain
il y a 8 heures 1 min
rendez-vous > Religion
Géopolitico-scanner
Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable
il y a 8 heures 46 min
pépites > Economie
Voyage moins cher
La SNCF envisage de plafonner le prix des billets de TGV en seconde classe
il y a 9 heures 5 min
pépites > Politique
Scandale
Dominique Strauss-Kahn annonce la sortie d'un documentaire sur sa vie à l'automne 2021
il y a 9 heures 19 min
décryptage > Science
Espace

ClearSpace-1 : l’opération anti-débris spatiaux qui sauvera nos satellites (et nos GPS)

il y a 9 heures 37 min
décryptage > High-tech
Course aux vaccins

IBM détecte des cyber-attaques en cours contre la distribution des vaccins anti-Covid dans le monde : alerte écarlate ou rouge pâle ?

il y a 10 heures 18 min
Montrer l’exemple
Covid-19 : les anciens présidents américains Barack Obama, George W. Bush et Bill Clinton sont prêts à se faire vacciner en direct
il y a 20 heures 53 min
© LOIC VENANCE / AFP
© LOIC VENANCE / AFP
Business

SOS génération inquiète : radiographie des attentes et des angoisses économiques des millennials dans les pays développés

Publié le 21 juillet 2018
Les « millenials » dans le monde : 13% sont au chômage, 80% rêvent de devenir entrepreneurs et 73% estiment ne pas avoir les compétences pour affronter l’avenir.
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les « millenials » dans le monde : 13% sont au chômage, 80% rêvent de devenir entrepreneurs et 73% estiment ne pas avoir les compétences pour affronter l’avenir.

Une série d’études montre que les jeunes de 18 à 35 ans ont des caractéristiques et des préoccupations communes dès lors qu’ils vivent dans un pays développé.

Les jeunes dans le monde développé, ceux qui ont entre 25 et 35 ans ont à peu près les mêmes caractéristiques, et les mêmes attentes.

Le taux de chômage mondial des jeunes atteint 13 % (mais 20% en France), une écrasante majorité rêve de devenir entrepreneurs mais 2% seulement réalise ce rêve. Plus de 70 % des jeunes ont conscience de ne pas avoir la formation et les compétences nécessaires pour assurer leur avenir. Leur demande porte donc sur l l’expertise et l’aptitude aux changements et au vivre ensemble. 

L'organisation des Nations-Unies, qui célébrait cette semaine les journées mondiales des compétences des jeunes, ont rassemblé un certain nombre d’études, d’enquêtes et d’analyses qui dressent une radiographie du jeune de moins de 35 ans issu d’un pays développé et immergé dans la mondialisation et le digital.

L’organisation internationale du travail (l’OIT) a sorti son étude sur les grandes tendances 2018 de l‘évolution du travail chez les jeunes, UDEMY, la plus importante entreprise de formation en ligne a publié un rapport qui décrit les Millenials sur le marché du travail ». Enfin, on dispose aussi de l'étude Workforce VIe in Europe menée par ADP (Automatic Data Processing), le leader mondial des solutions de Ressources Humaines, menée sur cette population de jeunes.

Pour simplifier, cette radiographie révèle trois grandes caractéristiques.

1er caractéristique, le chômage. C’est le souci numéro UN. Le taux de chômage des jeunes au niveau mondial serait de 13% de la population des 25-35 ans avec des pointes à 20 ou 25 % dans certains pays de l’Europe du sud dont la France. Ce chômage indique clairement que l'arrivée sur le marché du travail n’est pas une opération facile. Alors, au delà des facteurs conjoncturels, il apparaît que c’est la révolution digitale (plus que la mondialisation) qui a durci les conditions d’accès au travail. L’automatisation, la robotisation et l’intelligence artificielle ont paradoxalement un caractère anxiogène. Cette modernité a fait disparaître un tas de petits jobs (peu intéressants et peu payés certes, mais qui ouvraient une porte pour l’entrée dans la vie active). Pour les mieux formés des millenials, le digital dont ils sont les premiers promoteurs, est aussi porteur de telles évolutions qu’ils suscitent chez les jeunes la crainte de se voir déclasser assez vite par des plus jeunes.

Une des causes possibles du chômage serait donc liée à l’inadéquation entre les compétences acquises et celles demandées par les employeurs.

2e caractéristique, le déficit de compétence. Les millenials, les jeunes nés entre 1981 et l’an 2000, avec la révolution digitale, sont reconnus comme l'une des générations les mieux préparées en terme d’éducation et c’est sans doute vrai pour tous ceux qui ont eu la chance d’avoir une éducation secondaire et primaire et cela quelque soit le pays développé sur la planète. Ces jeunes ont été baignés dans le digital et plongés dans la mondialisation. Pour la première fois dans l’histoire, on peut dire qu'il existe en germe, une élite mondiale assez homogène en termes de savoir et d’expertise. Ils sont d’ailleurs imbibés par une culture du résultat beaucoup plus que leurs parents qui était encore impactés par les idéologies.

N’empêche qu’ils savent que le moteur de cet écosystème, c’est l’innovation et le changement, il est donc porteur d’incertitudes. Sauront-ils assumer les évolutions technologiques vertigineuses, d’autant qu’ils savent aussi qu’ils auront à travailler plus longtemps que leurs parents.

Selon la plateforme mondiale d’apprentissage, UDEMY, 73% des millenials dans le monde estiment qu’ils auront nécessairement besoin d’une formation supplémentaire pour faire progresser leur carrière. Ne serait-ce que pour compenser leur manque d’expérience professionnelle.

De toute façon, dans un monde qui change de logiciel tous les 3 ou 5 ans, l’obsolescence de l’expérience est programmée. 6 millenials sur 10 pensent d’ailleurs que les employeurs ont des attentes déraisonnables de changement. En fait, les employeurs répondent à la pression financière dont les acteurs réclament des return toujours plus élevés et toujours plus rapides. On touche là aux effets pervers du capitalisme anglosaxon qui a contaminé l’ensemble de l’occident à partir des années 2000.

La pression de ce capitalisme financier est imputable à la compétence et à l'avidité des traders de Londres ou de New York, mais aussi au fait qu’ils travaillent pour le compte de fonds dont les adhérents sont en général plus âgés que la moyenne. Un fonds de retraites est par nature stressant compte tenu qu‘il doit servir ses adhérents très vite. Leur espérance de vie étant courte. Le vieillissement de la population occidentale n’est pas étranger à l’accélération du changement technologique et à la montée du stress dans les jeunes générations.

Pour évoluer dans ce monde numérique, mondialisé et financiarisé, les jeunes ont besoin de compétences technologique certes, mais ils ont aussi besoin de compétences « soft skills » c’est à dire des compétences douces, des aptitudes à la critique, la créativité, l’empathie, à la relation humaine, au sens du compromis et bien sur, au sens du résultat. L’apprentissage de ce type de compétences est plus rare et plus compliqué.

3e caractéristique : la soif d’être entrepreneur. Est-ce un effet collatéral de la montée du stress pour les salariés d’entreprise, toujours est-il que le nombre des jeunes qui rêvent de devenir entrepreneurs est très important : 62 % des salariés français. Mais passer du rêve à la réalité est plus difficile. 18,5 % des salariés préparent sérieusement un projet pour devenir indépendants ou freelance et 2,4% seulement passent à l’acte.

La flexibilité et la liberté attirent donc une grande majorité de Français, surtout les moins de 35 ans qui rêvent d’être « leur propre patron ».

Les italiens sont encore plus gourmands d’indépendance, comme les anglais. Les salaries de l’industrie et la culture sont les plus pressés de franchir le pas.

Conclusion : Cette radiographie interpelle forcement les chefs d’entreprise s’ils veulent attirer les talents et les conserver. Ils ont, dans l‘évolution actuelle une responsabilité importante. Ils ne doivent offrir à leurs salariés, seulement une rémunération comme le disait Marx en parlant « du juste salaire qui permet de reconstituer la force du travail ». Le salaire ne suffit pas. Les salariés ont évidemment besoin de mobilité, de liberté mais aussi d’assurance que doit leur apporter le chef d’entreprise au moyen de la formation permanente, de la transparence d’information sur la stratégie. Le salarié a besoin de savoir où l’entreprise va l’emmener et à quel prix. Ça fait évidemment partie de la raison d’être de l’entreprise, au delà de la satisfaction client et du bénéfice du salarié.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ajm
- 21/07/2018 - 16:59
Vision de long terme.
Vision superficielle du "capitalisme financier ". Beaucoup de grands investisseurs, fonds souverains, fonds de pension, assureurs, gestionnaires d'actifs , recherchent plutôt des performances dans la durée . Ainsi, les dirigeants du plus grand gestionnaire d'actifs du monde ( Blackrock : 4000 milliards d'actifs sous gestion) n'arrêtent pas de réclamer aux patrons des grandes entreprises dont ils détiennent une part de capital de créer "de la valeur" par l'investissement et le développement de nouveaux produits plus que par des opérations financières telles que le rachat d'actions ou la distribution exceptionnelles de dividendes. Le capitalisme, même financier, n'est pas nécessairement court-termiste. Le sujet est plutôt d'avoir des mandataires sociaux de grandes entreprises qui aient une vraie vision entrepreneuriale, ce qui est rarement le cas quand ces dirigeants ne sont pas de vrais capitalistes fondateurs mais simplement des super salariés .