En direct
Best of
Best of du 24 au 30 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête ses 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof

02.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

03.

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

04.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

05.

On est chez nous ? Non, ils sont chez nous !

06.

Menace terroriste : "On affronte des masses qui veulent nous détruire", alertent les services de renseignement

07.

Le fondement juridique des amendes liées aux violations bénignes du reconfinement est-il solide ?

01.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

02.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

03.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

04.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

05.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

06.

Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête ses 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof

01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

03.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

04.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

05.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

06.

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

ça vient d'être publié
pépites > France
Attaque
Lyon : un prêtre orthodoxe blessé par balle ; l'assaillant en fuite
il y a 40 min 14 sec
pépite vidéo > Culture
Disparition
15 des meilleures scènes de Sean Connery en Bond, James Bond
il y a 4 heures 29 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Menhir d'or" : Du pur Goscinny et Uderzo, en images et en sons

il y a 6 heures 25 min
pépite vidéo > Religion
Religions
L'archevêque de Toulouse, Robert Le Gall, se dit contre le droit au blasphème
il y a 7 heures 26 min
pépites > Terrorisme
Débandade
Seuls 26% des Français font confiance au gouvernement pour lutter contre le terrorisme
il y a 8 heures 29 min
décryptage > France
Justice

Le fondement juridique des amendes liées aux violations bénignes du reconfinement est-il solide ?

il y a 9 heures 20 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’économique française a rebondi de 18 % au 3ème trimestre, preuve que le système de production peut tenir, à condition qu’on lui fiche la paix...

il y a 9 heures 50 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

Pierre Gide : le quotidien difficile d’un avocat sous l’Occupation

il y a 10 heures 14 sec
décryptage > International
J-4

Bidenomics : quel impact pour l’économie d’un (éventuel) président démocrate ?

il y a 10 heures 1 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête ses 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof
il y a 10 heures 2 min
pépites > France
On en a gros
Reconfinement : des maires refusent la fermeture des commerces non-alimentaires
il y a 3 heures 7 min
light > Culture
Disparition
L'acteur Sean Connery est décédé à l'âge de 90 ans
il y a 4 heures 54 min
pépites > Terrorisme
Danger
Menace terroriste : "On affronte des masses qui veulent nous détruire", alertent les services de renseignement
il y a 7 heures 5 min
pépites > International
Soumission
Caricatures : Justin Trudeau veut un débat sur des "exceptions" à la liberté d'expression
il y a 7 heures 47 min
décryptage > France
Pour nous sonne le glas

On est chez nous ? Non, ils sont chez nous !

il y a 9 heures 13 min
décryptage > Santé
Apéros vidéo

Comment gérer la consommation d’alcool pendant le confinement ?

il y a 9 heures 31 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

GIGN - RAID : aux origines de la création des unités d’élite

il y a 9 heures 59 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Savoir repérer les manipulateurs : comment dire non à une personne malveillante et manipulatrice ?

il y a 10 heures 30 sec
décryptage > International
Exemple

Petites leçons venues des Etats-Unis pour les conservateurs français

il y a 10 heures 2 min
décryptage > Société
Changement de visage

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

il y a 10 heures 4 min
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
Solution

Logement : New York, Washington et Seattle ont trouvé la recette miracle pour faire baisser les prix des loyers. À quand la France ?

Publié le 18 mai 2018
Depuis le mois d'avril 2017, le prix médian d'un loyer dans la ville de New York a chuté de 12 %, avec des rabais constatés pour 65 % des nouveaux baux.
Pierre-François Gouiffès
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre-François Gouiffès est maître de conférences à Sciences Po (gestion publique & économie politique). Il a notamment publié Réformes: mission impossible ? (Documentation française, 2010), L’âge d’or des déficits, 40 ans de politique budgétaire...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Depuis le mois d'avril 2017, le prix médian d'un loyer dans la ville de New York a chuté de 12 %, avec des rabais constatés pour 65 % des nouveaux baux.

Depuis le mois d'avril 2017, le prix médian d'un loyer dans la ville de New York a chuté de 12 %, avec des rabais constatés pour 65 % des nouveaux baux. Une situation qui s'expliquerait avant tout par la progression de l'offre de logements, +117 000 depuis 2011, et 50 000 nouveaux prévus pour les deux prochaines années. Quelles sont les restrictions qui pourraient empêcher de répliquer un tel phénomène dans des grandes villes françaises, Paris en tête ?

Pierre-François Gouiffès : La situation new yorkaise est spécifique avec apparemment une hausse importante de l’offre de logements ayant pour conséquence une hausse de la vacance et la baisse des loyers notamment à la relocation. La situation américaine est de toute façon très différente de la situation française marquée sur le champ de l’immobilier résidentiel locatif par une réglementation considérable et une gouvernance complexe dans tous les domaines : encadrement du droit de propriété et son articulation avec le droit au logement, affectation des sols et attribution des droits à construire, encadrement des relations entre bailleurs et locataires… Il y a en outre la distinction structurante entre un secteur locatif privé dont les acteurs principaux sont les ménages et un très important secteur locatif social.

 

Concernant la promotion de l’offre, un spécificité française tient à la décision majeure lors des lois de décentralisation de 1982 de donner aux maires les pouvoirs relatifs aux droits à construire auparavant exercés par l’Etat, créant ainsi une situation où « c’est la même main qui sert la main de l’électeur et qui signe le permis de construire », avec un lien fort construction-peuplement-élection, une équation rendue encore plus complexe avec la politique de l’Etat pour avoir des logements sociaux sur l’ensemble du territoire suite à la loi SRU.

Il n’est pas exclu que tout cela induise un malthusianisme constructif ne facilitant pas la construction dans certains espaces où la demande de logements est forte. Le gouvernement tente d’apporter une solution à cela via son « choc d’offre » inclus dans le projet de loi ELAN actuellement en cours de discussion au Parlement.

L'augmentation de l'offre de logements reste-t-il la meilleure option pour permettre d'enrayer la hausse des loyers ?

 

Un des principaux échecs (ou points de progrès) des politiques du logement en France concerne l’augmentation très forte depuis 20 ans de la part du logement (loyers ou accession) dans le budget des ménages. Ceci a été finalement accepté par la population française alors que par exemple il existe en Allemagne un puissant consensus et de multiples dispositifs conduisant à ce que le logement demeure raisonnablement bon marché.

La construction constitue clairement un domaine d’action pour augmenter l’offre et donc satisfaire la demande, à la condition expresse toutefois que cette construction ait lieu dans les territoires avec forte demande et non pas dans des endroits déterminés par des raisons par exemple d’optimisation des dispositifs d’incitation fiscale. Mais il y a d’autres raisons : la hausse des couts de construction, la fiscalité ou les rendements locatifs. N’oublions pas enfin les tentatives de régulation administrative des loyers comme en France après 1914 ou sous la présidence de François Hollande.

Quelles sont les différences entre marché locatif et prix de l'immobilier ? En quoi les évolutions respectives des courbes de ces deux marchés sont-elles différentes ? Pourquoi ?

Jacques Friggit a théorisé dan sa courbe de Friggit une cohérence durable entre le prix des actifs immobiliers (le cout des logements) et les prix des services (le loyer). Cette cohérence a été brisée en 2000 avec la hausse subite du prix des actifs. Les loyers sont fondamentalement déterminés par la capacité contributive des ménages tandis que le prix des actifs dépend de plus de variables : cout du foncier, cout de la construction ou de la réhabilitation et cout du financement, à savoir les taux d’intérêt, très fort déterminant du « pouvoir d’achat immobilier ». D’où des divergences entre les différents prix couplées à de fortes divergences territoriales…

 

 

 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 18/05/2018 - 20:49
La différence? La liberté américaine, allemande...
contre les lois multiples, contradictoires et asphyxiantes françaises d’inspiration gauchiste (et donc, clientélistes...). La liberté gagne!...
moneo
- 18/05/2018 - 17:52
titre alléchant
mais j n'ai eu aucun détail sur la méthode américaine.NY le foncier n'est pas facile à trouver,comment ont ils fait ?
Atlante13
- 18/05/2018 - 10:43
En somme,
l'Etat omnipotent écrase le pays par une diarrhée législative permanente qui inonde le pays et étouffe ses habitants. Qui expliquera un jour à nos élus qu'ils ne sont pas là pour pondre une loi à chaque fois qu'ils vont aux toilettes? Qu'ils se contententd'analyser les effets néfastes des lois et les simplifient, ce serait déjà bien. Mais cela ne ferait pas vivre le mille-feuilles administratif.