En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 1 semaine 5 jours
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 1 semaine 5 jours
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 1 semaine 5 jours
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 1 semaine 5 jours
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 1 semaine 5 jours
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 1 semaine 5 jours
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 1 semaine 5 jours
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 1 semaine 5 jours
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 1 semaine 5 jours
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 1 semaine 5 jours
© LIONEL BONAVENTURE / AFP
© LIONEL BONAVENTURE / AFP
Le viol restera bien un crime

Viols sur mineurs : pourquoi il ne faut surtout pas lire le texte de la loi Schiappa de manière émotionnelle malgré sa part de confusion

Publié le 16 mai 2018
Nommée rapporteur au Sénat du projet de loi de Marlène Shiappa, la sénatrice LR Marie Mercier avait présenté en février un rapport sur les violences sexuelles contre les mineurs, dont les recommandations apportent un cadre plus protecteur que le projet de loi discuté à l’Assemblée nationale.
Marie Mercier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marie Mercier est sénatrice LR de Saône-et-Loire.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nommée rapporteur au Sénat du projet de loi de Marlène Shiappa, la sénatrice LR Marie Mercier avait présenté en février un rapport sur les violences sexuelles contre les mineurs, dont les recommandations apportent un cadre plus protecteur que le projet de loi discuté à l’Assemblée nationale.

Atlantico : Quelles sont les raisons qui peuvent expliquer les polémiques actuelles sur l'article 2 de ce projet de loi? 

Marie Mercier : L'affaire de Pontoise a marqué les esprits et a sans doute influencé certaines dispositions du texte.  Ce procès d'un homme de 28 ans ayant eu une relation sexuelle avec une fillette de 11 ans, avait  en effet beaucoup choqué car la Cour d'assises avait considéré qu'il ne s'agissait pas d'un viol mais d'une "atteinte sexuelle'. Or, si les intentions du projet de loi présenté par Marlène Shiappa sont bonnes,  certains articles créent beaucoup de confusion, et notamment  l’article 2 qui fait l’objet d’une polémique née de la désinformation. En augmentant les peines pour “atteintes sexuelles avec pénétration”, le texte crée une confusion et les associations craignent que le gouvernement facilite ce type de verdict. Elles dénonçent le risque de banalisation du viol sur mineur, en estimant qu'il serait considéré comme un délit et non un crime. Or ce n’est pas le cas, le viol reste un crime et le texte ne modifie en rien cette définition.

Dans votre rapport, vous avez émis des recommandations qui s'opposent à la fixation d'un âge de consentement sexuel. Pour quelles raisons ?

En effet nous nous sommes prononcés contre l’avis du gouvernement, qui avait décidé de fixer l'âge du consentement à 15 ans. Dans le but de garantir la protection des mineurs, nous préconisons d’éviter de fixer un seuil arbitraire, qui ne prend pas en compte la diversité  des maturités sexuelles des mineurs. Des jeunes de 16 ans peuvent être abusés et des jeunes filles de 13 ans au contraire sont déjà très sexuées et consentantes. Nous sommes également opposés à la fixation d'un âge en dessous duquel toute "atteinte sexuelle" serait requalifiée en agression ou viol. Nous préférons instituer une "présomption de contrainte", qui permettrait de qualifier de viol une relation sexuelle entre un majeur et un mineur dans deux cas : l'existence d'une différence d'âge entre l'auteur majeur et le mineur, ou l'incapacité de discernement du mineur. La présomption de contrainte permet également d’inverser la charge de la preuve, qui est souvent délicate, et de s’opposer à l’argument selon lequel  la victime ne s’est pas débattue, qui revient quasi systématiquement.  Ces questions sont très complexes et notre travail de législateur doit consister à apporter une plus-value au texte présenté par le gouvernement. Nous souhaitons pouvoir l’enrichir et le compléter dans les différents aspects de la prise en charge des victimes, qui est un enjeu considérable pour la société.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
excalibur2016
- 17/05/2018 - 11:44
La vraie mesure :
Pour les violeurs récidivistes seule la perpétuité SANS AMENAGEMENT DE PEINE permettrait l'absence de récidive.

Pour cela il faut du courage politique....

Cela passera lorsqu'un violeur s'attaquera à un fils ou une fille de député/sénateur....mais eux sont protégés par un service rapproché....donc ?
excalibur2016
- 17/05/2018 - 11:42
On est dans l'annonce encore une fois
Mais cela est fait avec force médiatique ce qui donne de l'importance.....mais qui est "dupe" ?
vangog
- 16/05/2018 - 18:27
Je vous laisse Schiavalpa....
Moi, elle m’épuise!