En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

02.

La Corée du nord craint que des nuages de sable venant de Chine ne soient porteurs du coronavirus

03.

Et le vilain petit secret des athlètes des épreuves d'ultra-endurance n'est pas de savoir mieux supporter la douleur

04.

La dette européenne s’arrache comme des petits pains. Mais il y a une très mauvaise nouvelle derrière la bonne

05.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

06.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

07.

Trump Biden : vers une élection beaucoup plus serrée qu’il n’y paraît ?

01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

05.

Islamisme : la République de la complaisance

06.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Sublime royaume" de Yaa Gyasi : de la relation mère-fille entre science et spiritualité, un roman qui ne peut laisser indifférent

il y a 10 heures 14 min
pépites > Santé
IHU Mediterranée
Covid-19 : l’Agence du médicament refuse d’autoriser massivement l’hydroxychloroquine
il y a 11 heures 48 min
pépites > Politique
Nouvelles mesures
Jean Castex intensifie la lutte contre la haine en ligne avec le renforcement de la plateforme Pharos et de nouvelles sanctions
il y a 14 heures 4 min
décryptage > France
Liberté d'expression

Les islamistes tuent ? Qu’à cela ne tienne, les autorités s’en prennent aux libertés publiques

il y a 17 heures 56 min
pépites > Politique
Séculier
Des ministres considèrent que plutôt que la défendre, l'Observatoire de la laïcité se concentre sur la lutte contre l'islamophobie avec des alliés pas toujours fréquentables
il y a 18 heures 27 min
Sécurité
Île-de-France : hausse importante des cambriolages de pharmacies
il y a 19 heures 5 min
décryptage > Sport
N'ayez plus honte d'être des petites natures…

Et le vilain petit secret des athlètes des épreuves d'ultra-endurance n'est pas de savoir mieux supporter la douleur

il y a 19 heures 47 min
Pollution
La Corée du nord craint que des nuages de sable venant de Chine ne soient porteurs du coronavirus
il y a 20 heures 12 min
décryptage > Environnement
Effet bénéfique ?

Si vous pensez que la pollution des villes va décroître grâce au télétravail cet hiver, vous vous trompez

il y a 20 heures 46 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

La nouvelle bataille de France

il y a 21 heures 1 min
light > Politique
"Make America Great Again"
L'expert en sécurité Victor Gevers serait parvenu à se connecter au compte Twitter de Donald Trump en devinant son mot de passe
il y a 11 heures 13 min
pépites > Société
Extension
Congé paternité : l'Assemblée nationale vote le passage à 28 jours
il y a 12 heures 9 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand un gros œil surveille les minutes et quand le ricin tisse les bracelets : c’est l’actualité des montres
il y a 15 heures 43 sec
décryptage > Santé
Mesures contre la Covid-19

Demi-confinement, demi-mesures et omnipotence de l’Etat : la soviétisation de la France

il y a 18 heures 18 min
pépite vidéo > Politique
Election américaine
Ultime débat : Joe Biden focalise ses attaques contre Donald Trump sur sa gestion du coronavirus
il y a 19 heures 4 min
pépites > Justice
Terrorisme
Des obstacles juridiques affaiblissent, voire paralysent, la lutte contre l’islamisme selon l’ancien secrétaire général du Conseil constitutionnel, Jean-Éric Schoettl
il y a 19 heures 21 min
décryptage > Santé
Stratégie contre la Covid-19

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

il y a 20 heures 4 min
décryptage > Santé
Inquiétudes face à la pandémie

Covid-19 : faut-il que les parents se testent lorsque leurs enfants ont (peut-être juste) un rhume ?

il y a 20 heures 24 min
pépites > Politique
Immigration
Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage
il y a 20 heures 47 min
décryptage > Politique
Un effort SVP

Monsieur le président, pourriez vous - de temps en temps au moins - dire "France" au lieu de "République" ?

il y a 21 heures 9 min
© ERIC PIERMONT / AFP
© ERIC PIERMONT / AFP
Calmer la colère

SNCF : Guillaume Pepy à la reconquête hasardeuse de la clientèle perdue par la grève

Publié le 12 mai 2018
Dans une interview au Parisien, le patron de la SCNF a annoncé une opération de "reconquête" envers les usagers, avec notamment des billets à prix réduits.
Loïk Le Floch-Prigent
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Loïk Le Floch-Prigent est ancien dirigeant de Elf Aquitaine et Gaz de France, et spécialiste des questions d'énergie.Ingénieur à l'Institut polytechnique de Grenoble, puis directeur de cabinet du ministre de l'Industrie Pierre Dreyfus (1981...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans une interview au Parisien, le patron de la SCNF a annoncé une opération de "reconquête" envers les usagers, avec notamment des billets à prix réduits.

Atlantico : Guillaume Pepy entend reconquérir ses clients en proposant tout le long de l'été des billets de TGV à moins de 40 euros pour au total 3 millions de billets mis en vente. Pensez-vous que cela sera suffisant pour atténuer la grogne des clients?

Loïk Le Floch-Prigent : Je pense toujours qu’un bon diagnostic est le préalable indispensable à une bonne mesure. Quel est donc le diagnostic ? Je n’en sais rien et peut-être a-t-on interrogé les clients mais on ne le dit pas. Pour moi qui prend souvent le train et à qui clients comme cheminots s’adressent gentiment j’ai l’impression que tout le monde est désorienté. Les clients souhaiteraient comprendre ce qui se passe vraiment et les cheminots se sentent désarmés par les critiques auxquels ils sont soumis. Tout le monde grogne, comme vous dites, mais personne ne comprend où on va. Mais je n’ai pas fait d’étude des sentiments de la clientèle et je ne suis pas le récepteur de s : ondages sur le sujet.

Est-ce utile de faire une telle opération de reconquête, considérant que les clients de la SNCF pour beaucoup sont captifs?  Ils sont nombreux à n'avoir pas d'autres choix que d'y avoir recours, même en prenant en compte les services annexes comme Blablacar, les entreprises de location de voiture ou Air France ?

La formule de grève choisie a été une erreur tactique, les clients ont appris à se passer du train en utilisant leur smart phone. Une grande partie, en particulier les jeunes, se sont « débrouillés » et la suppression des trains a fait grogner, mais cela n’a pas été le drame annoncé. L’été qui s’annonce est différent, il y a les enfants et les grands parents et beaucoup de captifs du train, la reconquête est donc facile, elle va venir de la nécessité. Je pense que le problème va être d’assurer l’existence de trains et de fluidifier les changements de dates, c’est-à-dire d’éviter les sanctions en cas de modification des dates des  trajets. Cela n’a rien d’évident mais c’est une demande des clients du train, c’est une tradition, et les grèves actuelles vont augmenter cette exigence de la clientèle. On aime le train parce que l’on y respire, qu’on est au calme, et il faut retrouver les fondamentaux de l’affection de la clientèle pour ce mode de transport.

Ne vaudrait-il pas mieux engager une réflexion sur le coût global des différents services  de la SNCF (bus, Blablacar...)?

Le point de départ, en ce qui concerne les coûts, ce serait d’avoir un consensus de diagnostic, ce que j’appelle un diagnostic partagé. On en est loin ! J’entends dire que la changement de statut des cheminots fait faire des économies, que la concurrence fera de même et ainsi de suite. Moi ce n’est pas mon avis, mais je suis prêt à me laisser convaincre. Pour cela il faut mettre à plat les contributions réelles de l’Etat, la masse salariale, et la part du prix des billets. Tout cela est bien plus complexe que ce qui est propagé dans les discours. Et c’est par là qu’il aurait fallu commencer. La Suisse a décidé que le train devait être prioritaire. En conséquence elle a investi lourdement dans la maintenance et elle a demandé à accentuer les cadences. Autrement dit elle a fait une politique de l’offre. Le résultat c’est que les clients ont déserté la route pour le train puisqu’il était toujours possible de partir et de revenir…comme avec une automobile, mais sans embouteillages et avec des horaires minutés. La priorité a conduit, bien sûr, à ce que les tarifs soient compétitifs, c’est-à-dire que la collectivité a subventionné largement les billets. Dans nos pays où la concentration urbaine devient un problème de vie, le train est un outil essentiel et nous avons la chance d’avoir conservé un réseau très maillé. Il va falloir apprendre, non à vouloir « fermer » les lignes, mais à les valoriser en multipliant les cadences et en en diminuant les prix pour les clients, c’est cela le monde moderne vers lequel nous allons, celui du développement durable. Bus et Blablacar donnent dans cette épreuve de la grève une alternative, mais dans l’avenir c’est le train qui globalement sera le moins couteux pour la collectivité, encore faut-il  que celle-ci accepte d’investir comme l’ont fait nos voisins. Voilà ma conviction, et l’exemple à méditer, on peut ne pas partager mon avis, mais il faut alors, comme vous le suggérez revenir au cout global et me persuader que j’ai tort.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lecteur d'infos
- 12/05/2018 - 18:13
Le Floch-Prigent donneur de leçons ?
Non sans blague !? Atlantico n'a pas d'autres contributeurs moins sulfureux que Le Floch-Prigent ???
L'ensemble de son "oeuvre" chez Elf le disqualifie d'office de toute analyse pertinente !
DESVESSIESPOURDESLANTERNES
- 12/05/2018 - 16:59
pourquoi l'avis de ce Monsieur ? reseautage ?
il faut sauver le soldat [pardon] le general qui a mene une lourde campagne d'endettement [ avec un salaire plus que consequent ]